Adoptez vos propres vignes et élaborez votre propre vin

avec l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Visitez www.gourmetodyssey.fr pour plus d'informations.

Val de Loire

Des supers Journées Vendanges dans la Loire


Les beaux jours du week-end dernier nous ont permis d’accueillir les participants des Journées Vendanges au Château de la Bonnelière sous un soleil radieux à Chinon.  Nous y étions pour découvrir tout le travail de vigneron pendant les vendanges, et nous avons appris qu’il y a beaucoup plus à faire que juste cueillir les raisins !

 

Venez Participer au Journées Expériences De Gourmet Odyssey adoptez des vignes bio

 

Pour beaucoup c’est une grande première avec Gourmet Odyssey.  Marc Plouzeau, le vigneron et propriétaire du domaine, nous accueille autour du traditionnel café-croissant, pour se présenter, raconter l’histoire de son domaine et parler de ce millésime 2021, qui n’as pas été de tout repos.
En effet, entre des gelées tardives et un été pluvieux, Marc n’était pas forcément serein pour les vendanges. Fort heureusement, les vieux proverbes vignerons disent “septembre fait le vin” et c’est tout à fait ce qui s’est passé cette année ! Le beau temps a permis aux grappes de gagner en maturité et d’être prête pour des vendanges, même si un peu plus tardives que d'habitude.  
Pour le samedi, Marc avait gardé pour nos vendangeurs d’un jour, une de ses parcelles, à l’histoire exceptionnelle.
Bien caché dans un petit village de la rive gauche de la Vienne, se trouve un petit château dont même Rabelais a parlé dans ses écrits ! Au pied de ce château, se trouve un tout petit clos, moins de la moitié d’un hectare. Ce clos à la particularité d’avoir été épargné par le phylloxéra, le ravageur qui a détruit près de 80% du vignoble français vers 1890. Les pieds sont donc non-greffés et sont reproduits à partir des pieds anciens.
Une véritable vigne patrimoniale, qui demande un soin bien particulier tout au long de l’année (beaucoup de travail manuel, pas de tracteur, utilisation du cheval…) et qui se récolte donc à la main !
Le dimanche nous avons vendangé une partie du Clos de la Bonnelière, la parcelle où se trouvent les pieds de vignes adoptés par les apprentis vignerons de Gourmet Odyssey.

 

Adoptez des vignes bio dans la loire

 

Après les instructions reçues sur quelles grappes à vendanger et comment les couper, nous avons acceptés notre mission et nous avons commencé la récolte de raisins.  Il y avait moins de raisins que d’habitude, alors les grappes que nous avons récolté ont été très précieuse.
Nous avons rempli les sceaux avec des raisins, et puis nous les avons versé dans les cagettes.  Dans la bonne humeur et avec une équipe motivée chaque journée, l’affaire a été rondement menée !

 

Venez vivre une experience unique en adoptant des vignes bio avec Gourmet Odyssey

 

Au retour au domaine, c’est déjà l’heure de l’apéritif et du déjeuner ! Les travaux de chai attendront.  Le repas est le moment idéal pour déguster les vins de Marc, qui produit une grande gamme de vins (bulles, blanc, rosé, et bien sûr rouge, nous sommes à Chinon !) Ce moment de partage est toujours très apprécié des convives qui ont du mal à quitter la table. Mais notre journée n'était pas finie et il fallait encuver les raisins.

 

Adoption de pieds de vignes bio Gourmet Odyssey

 

Marc travaille en parcellaire, c’est à dire qu’il ne mélange pas ses raisins, il les sépare en fonction des endroits d’où ils proviennent. Nous allions donc faire la même chose pour nos vendanges respectives.
Nous avons trié la récolte à la main pour enlever des feuilles ou des baies pas mûres avant de l’encuver par gravité. Marc utilise pour cela un conquêt qui est soulevé par un chariot élévateur et qui s’ouvre pour faire tomber les raisins dans la cuve. Cela permet de ne pas abîmer la récolte. Là aussi une opération rondement menée !

 

Participer aux vendanges avec Gourmet Odyssey expèrience unique

 

Marc nous a ensuite expliqué le travail de vigneron au chai pendant les vendanges pendant les phases de macération et fermentation.  C’est important de suivre de près la transformation du sucre dans le jus de raisin en alcool, pour maitriser la vitesse, et garder le maximum de potentiel gustatif et aromatique.  A travers les remontages et pigeages, Marc et son équipe extrait les tanins et couleur des peaux de raisins pour donner plus de matière et structure au vin.

 

Vivez une experience unique dans la loire en adoptant des vignes bio

 

La journée touchait donc à sa fin pour nos participants, après le grand ménage final ! Nos parfaits vendangeurs du jours ont participé à toutes les étapes d’une journée avec un grand professionnalisme et une belle motivation !
Merci encore à eux et nous espérons les retrouver très vite !

La prochaine étape dans cette aventure œnologique sera les Journées Vinification l’année prochaine pour découvrir tout le travail en cave après les vendanges jusqu’à la mise en bouteille.

Ajouter un commentaire

Le travail de la vigne au printemps au Château de la Bonnelière


Tout au long du mois de juin, nous avons eu le plaisir de renouer avec les journées Gourmet Odyssey et la visite des parents adoptifs aux pieds de vignes ! Après cette année chaotique, nous étions très heureux de retrouver ces moments de partage et de convivialité !

 

Parrainez des vignes bio dans le Val de Loire et suivez l'élaboration de votre vin personnalisé

 

Le café de bienvenue, pris dans la grange du château, a permis aux participants de faire connaissance avec le lieu et son propriétaire, Marc Plouzeau. Le Château de la Bonnelière est un domaine familial, dont Marc à repris la gestion en 1999, à la suite de son père.

 

Découvrez le métier de vigneron

 

Pour introduire les Journées Découvertes, Marc nous a parlé de l’appellation Chinon et de ses parcelles, qui se trouvent sur la rive gauche de la Vienne. Il nous a aussi expliqué sa manière de travailler, en agriculture biologique et à la recherche de l'expression des différents sols dans ses différents vins.

Après toutes ces explications, il nous tardait de découvrir le Clos de la Bonnelière, où sont situés nos pieds de vignes !  Nous avons commencé par quelques photos avec nos pieds de vignes adoptés : peut-être qu'elles feront partie des gagnantes du concours « je prends mon pied » !

 

Cadeau rogiginal.  Adoption de pieds de vigne bio à Chinon

 

Le but de la journée était d’appréhender les différents travaux de la vigne. Marc nous a alors raconté ce que ses équipes avaient fait depuis les vendanges et notamment l’étape cruciale qu’est la taille de la vigne en début d’année.

 

Coffret cadeau pour participer au travail de la vigne dans le Val de Loire

 

Ensuite, il nous a montré ce que nous allions faire : l'effeuillage et l’ébourgeonnage. Cette étape sert à maitriser la croissance de la vigne. Notre travail consistait à enlever toutes les petites branches qui ont poussé et qui ne servent pas à produire des raisins, c’est l’ébourgeonnage. Pour l’effeuillage il fallait arracher les feuilles devant les raisins, du côté du soleil levant, pour lui permettre de mieux mûrir.

 

Cadeau vigneron d'un jour

 

Une partie de l'équipe a aussi eu le plaisir de désherber une parcelle de jeune plantation de Sauvignon. En effet à la mi-mai, Marc a planté un hectare de Sauvignon face au domaine. Les jeunes plants demandent un entretien important sur deux sujets : l'arrosage et le désherbage. Avec la pluie des dernières semaines, pas de soucis pour l'arrosage, mais cela a aussi favorisé la pousse des "mauvaises herbes" qui viennent étouffer le plant. Il fallait donc nettoyer autour du pied.

 

Désherbement de la jeune plantation

 

La matinée s’est terminée autour du repas, les déjeuner en extérieur nous ont permis de continuer les échanges avec Marc. Et surtout d'avoir le plaisir de déguster ses vins !

 

Coffret cadeau dégustation vin bio avec le vigneron, chinon, val de Loire

 

Comme souvent à Chinon, après des repas "gargantuesques" l'envie furieuse de faire la sieste se fait sentir ! Mais il restait des choses à voir ! Sans trop entrer dans les détails, que nous découvrirons lors d’une prochaine journée vinification plus tard dans l’année, nous avons découvert la manière dont Marc vinifie ses vins, en travaillant au maximum par sélection parcellaire.

La journée touchant à sa fin, nous avons pris congé de Marc en le remerciant et en ayant hâte de revenir pour nos prochaines journées Vendanges et Vinification !

Ajouter un commentaire

La vinification et l’élevage des vins de Chinon


En juin nous avons pu reprendre les journées Gourmet Odyssey et venir au domaine pour retrouver nos pieds de vignes ! Après plus d'un an pour certains, nous avons pu aborder ces dernières journées, réservées à la vinification et l’élevage des vins du domaine. 

Autour du café et des viennoiseries, Marc Plouzeau, vigneron propriétaire du Château de la Bonnelière, a accueilli ses hôtes en partageant l’histoire de son domaine familial. Son domaine d’une trentaine d’hectares s’étend tout au long de la rive gauche de la Vienne, pour produire en agriculture biologique des vins en appellation Chinon.

Une journée chargée nous attendait et pour commencer, nous nous sommes partagés en deux groupes pour différentes découvertes. Le premier groupe a visité le chai avec Marc et le second, avec Louise, pour un cours d'initiation à la dégustation.

 

Visite du château de la Bonnelière à Chinon

 

En effet, pour bien comprendre comment les techniques de vinification utilisées par Marc se font sentir dans ses vins, il fallait commencer par apprendre ou réviser la dégustation. Pour mieux découvrir les subtilités des vins du domaine et leurs différences, nous nous sommes exercés sur deux vins du domaine, en décomposant les étapes de la dégustation : la vue, l'odorat et le gout.

Nous avons donc fait le lien avec les explications que Marc nous a données au chai. Il nous a expliqué le travail fait depuis la période de fermentation jusqu’à l'élevage. Tous les vins du domaine sont vinifiés selon la parcelle d’où ils proviennent et Marc nous a éclairés sur les différents choix d'élevage du vin en cuve ou en barrique.

Stage oenologie au domaine près de Chinon

Pour le déjeuner, nous nous sommes rendus à la cave troglodyte de Marc, située sous la forteresse de Chinon. Sous le soleil, la table du déjeuner nous attendait. En accord avec les plats, nous avons eu le plaisir de déguster un vin en appellation Touraine Sauvignon et des Chinon que produit Marc sur le domaine.

Nous avons résisté à l’envie d’une sieste au soleil, pour mettre en pratique tout ce que nous avions appris le matin au chai, en visitant la cave de Marc. Cette cave lui sert à entreposer ses barriques lors de l’élevage des cuvées, afin qu’elles soient toujours à la même température et au même taux d’humidité.

 

Visite de cave avec le vigneron en Val de Loire

 

Nous avons eu le privilège de déguster les vins du millésime 2020 en cours d’élevage. Un des vins est élevé en cuve, un autre en barrique d'occasion, un autre en barrique neuve et le dernier est un vin de presse. Nous avons pu constater que déjà, alors que l’élevage n’est pas fini, les vins ont des profils aromatiques différents. Nous avons donc terminé la journée au frais, à 12°, en dégustant !

Nous remercions encore Marc pour toutes ces explications et sa bonne humeur !

Ajouter un commentaire

La récolte du chenin blanc près de Chinon dans la Loire


L’année 2020 a été une année assez chaude dans l’ensemble et les vendanges étaient annoncées comme précoces, elles ont en effet lieu les 19 et 20 septembre pour les parents adoptifs de Gourmet Odyssey, ce qui est presque un mois plus tôt qu’habituellement.

Marc Plouzeau, notre hôte propriétaire du Château de la Bonnelière à la Roche-Clermault près de Chinon,  avait commencé les vendanges avec ses équipes depuis une petite semaine, par les rosés et les blancs, les rouges ayant besoin de plus d’eau avant d’être ramassés. Comme chaque année, cette petite semaine permet à Marc et son équipe de se remettre en place, de retrouver les habitudes de vendanges… bref un entrainement réel avant la grande période qui suit (les quantités étant beaucoup plus importantes en rouge) !

Marc avait donc déjà fort à faire au chai et c’est pour ça qu’après le traditionnel accueil « café-croissant » les apprentis vendangeurs du jour ont été confiés au bon soin de Noémie, la cheffe de culture du domaine, et de Louise, l’œnologue de Gourmet Odyssey et l’animatrice de la journée.

Après avoir rendu visite à nos pieds de vigne du Clos de la Bonnelière, nous nous sommes préparés pour la récolte. Nous n’avons pas récolté le Clos de la Bonnelière notre parcelle car les raisins n’étaient pas encore arrivés à maturité.

Stage vendanges chez un vigneron bio

Nos équipes du jour avait un véritable défi à relever : vendanger en entier, la parcelle.  Les raisins seront utilisés pour faire seule et l’unique parcelle de chenin du domaine, pour faire du Chinon Blanc.

Coffret cadeau vendanges au domaine

Et oui, beaucoup ne le savent pas, mais l’appellation Chinon existe en rouge, en rosé et en blanc.  Produit à partir du cépage chenin, comme ses cousins Saumur Blanc, Anjou Blanc… Le Chinon blanc est pour l’instant une production confidentielle, moins de 2% de l’appellation ! Il y a 10 ans, c’était encore moins, mais grâce à l’envie de quelques vignerons, ils ont remis le blanc au goût du jour !

Marc s’est lancé en 2014, en arrachant une parcelle de rouge et en la remplaçant par du chenin. Ce demi-hectare est donc consacré à la cuvée Silice.

Vendanges 2020 en Val de Loire

Un demi-hectare en deux matinées était un défi tout à fait relevable pour nous apprentis vendangeurs, mais malheureusement, non relevé… à notre décharge la météo n’était pas tout à fait de notre côté, surtout le dimanche !

Laissant quelques rangs pour les équipes de Marc, nous avons ensuite appris à reconnaître une grappe saine et mûre d’une grappe attaquée par la maladie ou la pourriture, ainsi que les conseils de professionnels de Noémie pour vendanger sans avoir (trop) mal au dos !

Dégustation de vins bios de Loire

Après ce temps de vendanges, il était temps de prendre l’apéritif puis de passer à table, pour reprendre des forces avant de passer aux travaux de chai ! Dans les vins dégustés, Marc avait pensé à garder quelques flacons de Silice des années passées, afin de nous faire découvrir le potentiel de la vendange matinale.

Stage viticulture bio vendanges 2020

Malgré la bonne ambiance à table, il fallait penser aux grappes de raisins et retourner s’en occuper. Avec Marc, l’équipe a découvert comment remplir un pressoir, puis toutes les étapes de vinifications qui suivront : débourbage, fermentation alcoolique, soutirage, mise en barrique, élevage… Des apprentis très à l’écoute qui buvaient les paroles de Marc !

Coffret vendanges et vinification en cadeau

Et comme Marc est très bavard, le temps a passé vite et il était déjà l’heure de se quitter. La bonne nouvelle c’est que beaucoup d’entre nous reviendrons prochainement pour découvrir toutes les étapes suivantes en cave lors des Journées Vinification !

Le Clos de la Bonnelière, où se situe les pieds de vignes adoptés par nos hôtes, a été vendangé le 1er octobre, en dernier comme souvent. Une très belle maturité a été atteinte, gage d’un très beau millésime !

Ajouter un commentaire

Journée Découverte du travail de la vigne dans le Val de Loire


Durant ce printemps 2020, si spécial pour tout le monde, la vigne a profité d’un ensoleillement généreux sur le Val de Loire pour énormément pousser et prendre de l’avance sur son cycle végétatif. Nous nous retrouvons donc au Château de la Bonnelière pour une Journée Découverte pleine de promesses.

Offrez un stage d'oenotourisme à un amateur de vin

Bien que l’organisation nous ait demandé quelques ajustements avec le contexte sanitaire, nous n’avons pas dérogé au traditionnel café d’accueil du matin, pour échanger avec nos participants sur le domaine de Marc, le millésime en cours et le programme de la journée.
La journée est consacrée à l’effeuillage et à l’éclaircissage, des opérations plutôt effectuées au mois de juillet, mais la précocité de la vigne en a décidé autrement cette année. En effet, l’hiver 2020 a été plutôt doux, ce qui a favorisé un démarrage précoce de la pousse et cela combiné au beau temps du printemps donne une avance d’au moins 3 semaines de la plante!

La première opération est simple : il s’agit d’enlever les feuilles devant les grappes, pour qu’elles profitent d’un meilleur ensoleillement. Cela permet une meilleure aération des grappes pour éviter le développement de pourriture sur les raisins.
Le second opération, la vendanges en vert est plus technique et a plus impressionné nos apprentis du jour ! La vigne a bien profité de la météo du printemps et se révèle très productive ! Presque trop finalement ! Il faut donc réguler le nombre de grappes, pour éviter les maladies ou la pourriture, et d’améliorer la qualité de raisins sur la vigne.
Il faut bien faire attention d’enlever les « bonnes » grappes, celles qui poussent vers le haut, ou celles qui sont trop nombreuse sur la même branche… Une activité minutieuse et décisive !
Mais comme d’habitude, la mission a été bien remplie par nos parents adoptifs, comme on peut le voir :

Apprener le métier de vigneron avec Gourmet Odyssey
Offrez une adoption de pieds de vigne à un amateur de vin

En plus, nous avons juste fini avant la pluie !
Nous nous sommes donc dirigés à nouveaux dans la grange, pour le déjeuner : un bœuf carotte mijoté par Mme Plouzeau allait réchauffer tout le monde et donner des forces pour l’après-midi…. Si le temps se décide à changer !
 

Découvrez le Val de Loire en participant à un stage oenologique

Nous avons donc profité longuement du repas, accompagné par les crus de Marc. De belles découvertes pour nos hôtes, qui ont pu gouter à des millésimes plus anciens de leur parcelle, Le Clos de la Bonnelière.
Le temps partant in extremis au beau, le groupe a profité de l’éclaircie pour faire une balade dans la jeune vigne de sauvignon, planté derrière la Bonnelière. L’occasion d’échanger sur les pratiques bio et biodynamiques de Marc.  Cette balade s’est terminée par un rapide tour du chai et de la ligne de mise en bouteilles, mais qui sont à découvrir plus en détails lors des Journées Vendanges et Journées Vinification.

Adoptez des pieds de vigne bio à Chinon

Nous avons hâte de vous retrouver en septembre pour les vendanges et pour confirmer ensemble que nous avons bien un très beau millésime 2020 !

Ajouter un commentaire

Meilleur idée e-carte cadeau d’anniversaire pour un amateur de vin


Cherchez-vous le meilleur cadeau d’anniversaire pour un amateur de vin ?   La best idée e-carte cadeau ? Le top du top des cadeaux d’anniversaire dématérialisés pour des œnophiles ? Adoptez des pieds de vigne avec l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey et ce cadeau d’anniversaire original donnera l’occasion unique pour l’anniversaire d’un homme ou l’anniversaire d’une femme de suivre la production de leurs propres bouteilles personnalisées de vin bio dans un vignoble primé.

Offrez une adoption de pieds de vigne bio comme meilleur e-cadeau d'anniversaire

Gourmet Odyssey vous enverra une e-carte cadeau par email pour pouvoir commencer l’Expérience Vin juste après lui avoir offert son cadeau d’anniversaire. Dans son espace client, il ou elle découvrira le vigneron, le vin et le domaine et apprendra le travail effectué dans le vignoble et dans le chai pour entretenir la vigne, vendanger les raisins, les transformer en vin pour ensuite l’élever avant sa mise en bouteille. L’e-cadeau d’anniversaire Expérience Vin de Gourmet Odyssey inclut également une bouteille de vin bio personnalisée pour chaque pied de vigne adopté.

Offrez une Expérience Vin à un amateur de vin avec les e-cartes cadeaux d'anniversaire de Gourmet Odyssey

 Vous pouvez également choisir d’inclure une ou plusieurs Journées Expérience au domaine. Nous proposons trois types de journées qui chacune couvre une des trois grandes étapes de la production de vin. La Journée Découverte porte plus particulièrement sur le travail en vigne pour apprendre comment produire les meilleurs raisins possible jusqu’aux vendanges. Pendant la Journée Vendanges, vous participerez à la récolte le matin et suivrez le convoyage des raisins jusqu’au chai puis leur encuvage. La Journée Vinification se focalise quant à elle sur les décisions que le vinificateur doit prendre pour les fermentations, les assemblages et l’élevage de son vin avant la mise en bouteille. Pendant chaque journée, qui sont toutes valables pour deux personnes, les participants vont prendre part au travail avec le vigneron et pourront déguster les vins du domaine au cours du repas qui est également inclus dans cette journée complète. Les Journées Expérience peuvent être incluses au moment du cadeau d’anniversaire, ou bien peuvent être ajoutées par la suite, ce qui est particulièrement pratique pour un cadeau commun pour l’anniversaire des 30, 40, 50 ,60 ou 70 ans, où vous ne connaissez pas dès le début le budget total du cadeau.

Commandez en ligne et recevez par email une e-carte cadeau d'anniversaire pour un anniversaire inoubliable

 Chaque vigneron partenaire, soigneusement sélectionné par Gourmet Odyssey, est certifié en bio et a été choisi pour la qualité de ses vins autant que pour sa convivialité et sa proximité amicale. Vous pouvez donc être certain que le vin inclus dans l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey et l’accueil au domaine feront un cadeau d’anniversaire inoubliable dont chaque amateur de vin gardera un souvenir ému pendant longtemps.

Plus d’infos sur l’e-carte cadeau Expérience Vin de Gourmet Odysey

Ajouter un commentaire

A la recherche des cépages résistants


La vigne est une liane qui a été ramenée en France par les Romains. Les échanges culturels sont donc au cœur de la culture de cette plante. Aujourd’hui un vin produit dans une région donné peut être consommé n’importe où dans le monde, de même que les cépages français comme le Pinot Noir ou le Merlot sont cultivés aux Etats-Unis, en Nouvelle-Zélande ou en Afrique du Sud par exemple, et leurs donnent d’ailleurs une expression différente qu’à Bordeaux ou en Bourgogne.

Adoptez un pied de vigne avec Gourmet Odyssey

Certains échanges ont pu en revanche apporter beaucoup de complication à la culture de la vigne. Le plus connu étant l’arrivée du phylloxéra en Europe, un puceron originaire du continent nord-américain qui décima le vignoble français au cours du 19ème siècle. Des agronomes français trouvèrent la parade en greffant une vigne d’origine nord-américaine, produisant des baies de raisins impropres à la production de vin, à des cépages français. La partie américaine, appelé porte-greffe et planté dans le sol, était insensible au puceron ce qui régla le problème du phylloxéra.

D’autres maladies, le mildiou et l’oïdium vinrent également du continent américain, profitant des échanges commerciaux par bateaux de l’époque. Ces deux champignons décimèrent également le vignoble français au 19ème siècle. Les chercheurs français trouvèrent deux produits pour combattre ces champignons, le soufre contre l’oïdium et le cuivre contre le mildiou.

Ces deux champignons vont apparaître aux printemps sur la vigne. En effet, ils n’attaquent que les parties aériennes de la vigne en croissance donc vertes et ont besoin de chaleur et de pluie pour se développer. En pulvérisant donc du soufre et du cuivre au moment idoine, il est donc possible de limiter leur développement pour sauver la récolte.

Dans les années 60, l’industrie pétro-chimique a mis au point des produits de synthèse bien plus efficaces que le cuivre et le soufre pour combattre ces maladies. Seulement ces produits détruisent également une bonne partie des organismes vivants présents dans les sols et on ne sait pas encore l’impact des résidus de ces produits de synthèse, que l’on retrouve dans le vin, sur le corps humain. Aujourd’hui, avec une meilleure compréhension des cycles de développement du mildiou et de l’oïdium, on arrive à bien combattre ces maladies avec du soufre et du cuivre, les deux seuls produits autorisés en agriculture biologique.

Ces deux produits, dits « de contact » car ils protègent les plantes de l’extérieur et ne pénètrent pas à l’intérieur de la plante, sont facilement lessivés lors des épisodes pluvieux, il faut donc repasser régulièrement dans le vignoble pour en pulvériser sur les feuilles. Ce qui implique beaucoup d’heure de marche de tracteurs équipées de moteur diesel et donc des émissions de gaz à effet de serre importantes. De plus, lors du lessivage par les pluies, les produits peuvent polluer les sols. Le cuivre notamment est un élément qui migre très peu dans le sol et s’accumule donc année après année.  C’est un des gros reproches fait aux vignerons en bio, que l’on pourrait trouver minimes comparé à la pollution des sols des produits de synthèses mais qui existe bel et bien. L’enjeu environnemental nous oblige donc à tenter de trouver des solutions pour diminuer ces pollutions.  La quantité totale de cuivre épandue par an est déjà contrôlée et a été abaissée en 2019 à 4kg/ha/an avec un lissage sur une moyenne de 7 ans. Cela permet d’adapter la quantité de cuivre par hectares à la saison, en mettre un peu plus lors d’une saison difficile et diminuer les doses lors d’une saison avec moins de pression du mildiou pour respecter cette moyenne de 4 kg/ha/an.

Visite de vignobles avec Gourmet Odyssey

La recherche agronomique se tourne actuellement vers la production de raisins par des cépages résistants aux maladies cryptogamiques. En effet par des croisements, certains cépages ont été sélectionnés pour leur résistance au mildiou et à l’oïdium et leur production de raisin de qualité. Ils sont actuellement en phase de test dans le vignoble français. Vous n’en avez certainement pas encore goûté car ils ne sont pas encore autorisés dans les AOC mais les Floréal et Voltis en blanc  et Artaban et Vidoc en rouge devraient surement arriver prochainement dans vos verres.

Découvrez la dégustation de vin avec Gourmet Odyssey

La démarche est très intéressante mais ces nouveaux cépages aux noms folkloriques soulèvent plusieurs questions.
La France se caractérise par la production de vins de terroirs avec les AOC qui en sont les gardiens. En effet, le Pinot Noir a toujours été la base de la constitution de l’AOC Santenay rouge qui existe depuis une petite centaine d’année. Est-ce qu’un vin provenant de l’AOC Santenay rouge produit à base d’un autre cépage que le Pinot Noir ne dénature pas l’AOC Santenay rouge elle-même ? Idem à Saint–Emilion avec le Merlot ! Les cépages ont toujours était la base des AOC avec leur provenance géographique, changer les cépages pourrait modifier les AOC française et le goût des vins français.

Apprenez la vinification avec les journées de Gourmet Odyssey

De plus, si ces cépages dit résistants au mildiou et à l’oïdium se révélaient être sensible à des maladies encore inconnues aujourd’hui, on reviendrait sur la situation actuelle ! Mais c’est une voie à explorer et comme toujours avec l’Institut National des Appellations d’Origine, l’organe gouvernemental chargé de la création et du respect des AOC, un changement n’est jamais fait à la va vite et est murement réfléchi en prenant en considération l’impact et la viabilité de ces évolutions.

Les enjeux environnementaux actuels nous obligent à innover et à chercher des solutions aux problèmes actuels. L’exemple du greffage des variétés européennes nous montre que la recherche peut apporter des solutions mais les problèmes rencontrés avec les produits de synthèse nous montrent également que toutes les solutions ne sont pas toujours le miracle espéré. La recherche et le questionnement doivent continuer !

Visitez des régions viticoles françaises avec Gourmet Odyssey

Ajouter un commentaire

Le repas de Noël des vignerons de Gourmet Odyssey


Les fêtes de Noël approchent et pour vous immerger encore plus dans la vie de nos vignerons, nous vous proposons un Conte de Noël d’un voyage dans les repas des fêtes de fin d’année dans les domaines partenaires de Gourmet Odyssey.

Les vignes enneigées

En ce 25 décembre à midi, il fait froid au milieu des vignes. Elles ont toutes perdu leurs feuilles depuis un bon moment et certaines arborent même leur nouvelle coupe d’hiver pour être les plus belles au printemps lorsque la nature reviendra à la vie après cette longue hibernation qu’est l’hiver. Le sol gelé craque sous les pas de ce vigneron qui est parti chercher du bois pour alimenter le feu qui réchauffe la salle à manger. Toute la famille est réunie autour de la grande table pour ce repas de Noël.

Le Domaine Chapelle sous la neige

Nous commençons notre périple en Bourgogne à Santenay au Domaine Chapelle. Les cadeaux ont été ouverts et les appétits commencent à s’aiguiser avec toutes ces bonnes odeurs qui arrivent de la cuisine. Un plateau d’huître de Normandie de la plage d’Utah Beach fait son apparition.

Jean-François Chapelle revient du sous-sol aux merveilles avec un Santenay blanc 1er cru Les Gravières 2015, composé uniquement de Chardonnay de coteaux argilo-calcaires avec des marnes blanches. «Il présente une belle robe brillante or pâle. Son nez est légèrement brioché avec des notes de fleurs blanches et un beau boisé. La bouche est riche et complexe, avec de la longueur et beaucoup de gourmandise » nous confie-t-il.

Ce Santenay blanc accompagne parfaitement ces huîtres « Spéciales de claire » rondes et charnues. Le gras du vin enrobe le côté volumineux et la très belle mâche de ces produits de la mer.

Nous continuons avec une variation autour du boudin noir au Domaine de la Guicharde dans le sud des côtes du Rhône. Amuse-bouche de pomme de terre au boudin noir, toast de boudin noir et fondue d’oignon, et tartelette au boudin et aux pommes font le tour des convives. Pour Laurence Goudal, aucun doute, il nous faut la cuvée Terroir du Miocène 2015 en Massif d’Uchaux pour épauler cette ribambelle d’apéritif. Elle est élaborée sur une ancienne plage du Miocène. « Ce vin présente une couleur rubis, sombre. Au nez apparaissent d’élégants et  expressifs arômes de fruits noirs et d'épices. La bouche est élégante, soyeuse, avec des notes de fruits noirs, d'épices, et de café. Des tanins fondus enrobent une finale minérale, longue et persistante. » nous fait-elle part.  Les épices du Grenache et de la Syrah relèvent les arômes du boudin noir sous ses différentes formes, c’est un délice.

La cave au Château de la Bonnelière

L’entrée est servie au Château de la Bonnelière avec un classique de ces fêtes de fin d’année, du foie gras. Il sera servi poêlé avec un chutney de fruits rouges et un confit d’oignons. Marc Plouzeau revient de la cave du domaine avec un Chinon Chapelle 2005, un vin rouge donc pour un accord très original. Ce vin provient d’une seule parcelle du cépage roi de la région, le Cabernet Franc. C’est l’exemple d’un grand terroir combinant les sables éoliens, l’argile et le fond calcaire.

« Chapelle 2005 est un millésime exceptionnel dans la vallée de la Loire. Il présente une couleur d’un rouge très profond, à peine évolué pour un vin de 14 ans d’âge. Au nez, des notes de fruits noirs et de sous-bois apparaissent. En bouche, nous sommes surpris par la très grande fraîcheur de ce vin si ancien. La trame tannique commence à s’assouplir et laisse place à une longue finale d’une très grande complexité. » nous assure Marc. Les tanins patinés du Chinon viennent envelopper le gras du foie, les arômes se marient à merveille, et la persistance aromatique du Cabernet franc prolonge le plaisir.

Le chai de Coutet

Nous nous dirigeons vers le Château Coutet à Saint-Emilion pour le plat de résistance.  En direct de la cuisine, arrive encore fumant un chapon farci aux truffes et aux cèpes qui, en quelques instants, trône sur la grande table. Alain David-Beaulieu nous réserve une belle surprise pour ce plat aux accents du Sud-Ouest. En effet la veille, il a ramené du caveau familial un trésor de plus de 30 ans, un millésime 1982. Un assemblage de Merlot, de Cabernet franc, de Malbec et une pointe de Cabernet sauvignon sur les trois terroirs emblématiques du domaine, le plateau argilo-calcaire, les coteaux argileux et le bas de côte à dominante de sable.

Une bouteille de Coutet

« Ce vin présente une belle couleur rouge avec un léger reflet tuilé, peu marqué pour un vin de cet âge, millésime oblige » commence-t-il. « Au nez les arômes d'évolution sont là avec, derrière le fruit encore présent, bien mûr, voire confit, une fine note de sous-bois. Une belle complexité aromatique se profile. La bouche confirme ces premières impressions avec une structure encore bien présente et complexe, les tanins ayant laissé la place à un joli soyeux et un équilibre agréable. La finale, pleine de la minéralité du plateau de Coutet, est persistante. Un très beau vin, digne du millésime » continue Alain.  La complexité de la truffe et la majestuosité d’un vieux Saint-Emilion nous emmène dans des contrées que l’on explore que peu de fois dans une vie. Un accord réussi qui ravit les convives de cette fête familial.

Nous partons encore plus au sud pour le fromage vers le Domaine Allegria dans le Languedoc, au pays du beau temps éternel. Un assortiment de fromages crémeux avec en particulier ces fromages de chèvre frais typiques de la région. On les a saupoudrés de thym pour certains et de romarin pour d’autres, herbes aromatiques cueillies au bord des rangs de vignes.

Ghislain d’Aboville choisi son vin blanc Les Hautes Lumières 2018 pour accompagner tout cela.  « Nous avons d’un côté les arômes de fruits frais et de pêche de vigne de la Marsanne et de l’autre les notes miellées et mûres de la Roussanne. Sa vivacité, sa structure et son élégance en font un compagnon idéal pour ces fromages » nous glisse t-il à l’oreille.

Le sapin de Noël

Nous filons en Alsace au Domaine Stentz Buecher pour le dessert où une traditionnelle Bûche de Noël crème caramel avec un cœur de pommes caramélisées et citronnées nous attend. Stéphane Stentz revient avec une longue bouteille élancée, caractéristique de ces contenants alsaciens, sous le bras. C’est un Gewurztraminer Rosenberg Vendanges Tardives 2015. La patience est nécessaire pour produire ces vins blancs sucrés. «C’est un vins gras et puissant aux arômes d'abricot confit, de pêche et de litchis. La bouche est ample avec beaucoup de complexité aromatique. La finale est d’une belle fraîcheur » nous confie Stéphane. Tout cela se marie à merveille avec les arômes caramélisés de notre bûche et la fraîcheur finale prolonge les plaisirs sucrés de ce dessert.

Que d’émotions pour ce tour de France des repas de Noël qui ont pour point commun la passion des vignerons pour leur travail toute l’année, qu’ils peuvent apprécier à sa juste valeur en ouvrant une de leurs bouteilles sur une table joliment garnie, entourés de leurs proches pour ces fêtes de fin d’année.

Ajouter un commentaire

Les vendanges de raisins bios dans la Loire


Malgré un ciel couvert, nos parents adoptifs des vignes étaient très motivés ce samedi 5 octobre pour la Journée Vendanges au Château de la Bonnelière à Chinon dans le Val de Loire !

Adoptez des pieds de vigne et découvrez le métier de vigneron

Accueilli comme il se doit avec le café et les viennoiseries par Marc Plouzeau, le vigneron et propriétaire du domaine, ce premier temps de la journée a permis de faire le point sur le millésime 2019.

Le climat n’a pas été clément cette année avec les vignerons. Après deux épisodes de gel en avril et mai, c’est la pluie qui s’est invitée lors de la floraison, provoquant une mauvaise pollinisation. L’été caniculaire a aussi eu une influence sur les vignes, qui étant en situation de « stress hydrique », se sont bloquées et ont arrêté de pousser. Tous ces paramètres font que le rendement 2019 est plus faible que d’habitude...

Le groupe Gourmet Odyssey clôt d’ailleurs la période de vendange du Château de la Bonnelière. Elles se sont étalées sur un peu plus de trois semaines, afin de récolter au bon moment les diverses parcelles qui composent les 34 hectares du domaine.

Il est temps de passer à l’action après toutes ces explications ! Pour ce faire, direction la parcelle du Clos de la Bonnelière où se trouvent les pieds de vigne bio adoptés par le groupe !

Fort heureusement, ce n’est pas l’ensemble de la parcelle qu’il faut vendanger, mais la pointe ! Les vendanges se font à la caisse au domaine, c'est-à-dire que chacun vient vider son seau dans des caisses ajourées, répartis tout au long des rangs. Chaque binôme s’installe en face à face, dans un rang et c’est parti !

Vendangez vos propres pieds de vignes avec Gourmet Odyssey

Le groupe, très méticuleux, prend bien soin de ne ramasser que les plus belles grappes, celles n’ayant subi ni la coulure, ni la grillure. Tout cela sans aucun incident de sécateur ! Bravo à eux !

Decouvrez les vendanges à Chinon avec les coffrets cadeaux Gourmet Odyssey

Environ 2h plus tard (avec une petite pause vigneronne), le travail était fait ! Les caisses sont rangées dans le camion, les sécateurs regroupés : direction, non pas le chai, mais le repas bien mérité !

Prenez part aux vendanges dans la Loire en adoptant des pieds de vignes

Le déjeuner est un vrai moment d’échange, riche d’explications sur toutes les questions que peuvent se poser nos parents adoptifs. Le tout accompagné par la dégustation de plusieurs vins produits par Marc.
Seulement, la journée n’est pas terminée ! Il faut bien mettre les raisins en cuve ! Notre groupe s’est donc dirigé vers le chai, pour réaliser les opérations d’égrappage et d’encuvage, sous la houlette de Marc, qui a expliqué les différentes étapes au chai.

Découvrez le métier d'un vigneron de Chinon avec les coffrets cadeaux Gourmet Odyssey

La journée s’est terminée sur la dégustation de jus de raisin de la parcelle du Clos de la Bonnelière. Le jus est très prometteur et laisse présager une belle cuvée 2019 pour nos participants ! Mais un peu de patience, il reste encore beaucoup d’étapes à découvrir lors de la Journée Vinification l’année prochaine!

Ajouter un commentaire

Le travail d’été dans la vigne en Vallée de la Loire


Le début de l’été est une période très chargée dans le vignoble. La croissance des plantes est rapide et le vigneron a beaucoup de tâches à faire pour garder le contrôle et assurer la qualité de la future récolte. Nous avons découvert tout cela lors de la Journée Découverte Gourmet Odyssey au Château de la Bonnelière dans le Val de Loire.
Parrainage vigne bio en Val de Loire

Nous avons commencé la journée dans la parcelle du Clos de la Bonnelière, juste à côté du château.  C’est là où se trouvent nos vignes adoptées, et nous les avons encouragées à produire de bons raisins pour les vendanges. Nous avons immortalisé notre rencontre avec quelques photos avec nos pieds !

Visite vignoble et rencontre vigneron Loire

Le vigneron, Marc Plouzeau, nous a ensuite expliqué tout le travail déjà réalisé cette année, et en particulier la taille, une tâche vitale et tellement importante pour contrôler le rendement et améliorer la qualité des raisins.
L’humidité en fin de printemps, combinée à la chaleur des dernières semaines, a permis à la végétation de pousser très rapidement. Et il y a tellement de choses à faire pour occuper le vigneron en vigne : Marc était ravi que nous venions l’aider pour la journée ! Il y avait 3 tâches qui nous attendaient en vigne.  

Stage vigne bio à Chinon

A cette période de l’année la vigne peut grandir de 10 cm par semaine. Pour protéger les baguettes fructifères, il faut les coincer entre les fils de palissage. Cela aide la vigne à supporter le poids des grappes, et cela les garde à l’abri du passage du tracteur dans les rangs de vigne. Il fallait donc d’abord relever les rameaux qui pendaient sur les côtés des vignes, en faisant attention de ne pas abîmer les bouchons floraux des futures grappes, puis attacher ensemble les fils pour les serrer. Enfin il fallait vérifier que toutes les branches étaient entre les fils, et bien réparties afin d’avoir le plus d’air possible qui circule entre les rameaux et les feuilles, ce qui aide le feuillage à sécher plus rapidement après les pluies et réduit les risques de propagation de maladies.

Stage vigne bio à Chinon

Malgré tout le soin apporté à la taille, il y a toujours des rejets ou bourgeons non désirés qui poussent, soit des bourgeons en double, soit des rameaux qui poussent trop bas sur les ceps et ne porteront pas de fruits. Ces rejets pompent l’énergie des vignes au détriment des rameaux qui portent les fruits. Il faut donc les enlever, à la main ou avec une sorte de petite bêche. Cette opération s’appelle l’ébourgeonnage. Marc nous a aussi expliqué que les vignes sont greffées sur des porte-greffes qui sont résistants au phylloxéra, et nous a montré la différence entre les rejets qui poussent depuis la greffe ou directement depuis le porte-greffe. Les porte-greffes sont aussi appelés “pieds américains” en référence à l’origine des porte-greffes.  

Ebourgeonnage cabernet france Val de Loire

Il n’y a pas que la vigne qui pousse rapidement : l’herbe et les fleurs sont en pleine croissance aussi. Le tracteur a été utilisé récemment dans la vigne pour labourer légèrement un rang sur deux, afin d’enlever fleurs et herbe. Les rangs non labouré sont tondus pour garder l’herbe courte et éviter ainsi que les champignons se répandent depuis les herbes sur la vigne. Quand on laboure, le tracteur est monté avec un soc spécial qui permet de passer autour des pieds de vigne.  Mais si l’espace entre deux pieds de vigne ou avec un poteau de palissage est trop petit, ce n’est pas possible de le faire passer. Dans ces cas la seule façon d’enlever l’herbe c’est à la main, avec une binette. C’était la troisième tâche que Marc nous avait réservé, et donc au travail !

Binage ou sarclage du cabernet franc Chinon

Après cette matinée bien remplie nous avions mérité notre apéritif ! Marc nous a servi un verre très rafraîchissant de “Perle Sauvage”, son vin naturellement pétillant issu de chenin blanc, accompagné de rillettes locales, de cake au chèvre maison et de gougères. Nous avons continué la dégustation au cours du repas : le croquant “Bonnelière”, un Touraine Sauvignon de 2018, s’alliait bien avec la terrine de poisson de l’entrée. Nous avons ensuite goûté des vins rouges avec le tajine en plat principal, le fromage et le dessert :  en commençant par le fruité “La Roche”, un Chinon de 2018, puis le plus complexe “Clos de la Bonnelière” 2017, le vin choisi par Gourmet Odyssey pour son Expérience Vin, et en finissant avec le charpenté “Chapelle”, un Chinon 2016.

Dégustation de vins bio de Chinon

L’après-midi nous sommes allés marcher dans les vignes, vers une parcelle que Marc a plantée récemment. Il nous a expliqué la plantation et les implications pour la quantité produite les premières années. Avant de planter une nouvelle parcelle, un autre type de culture est semé pour que le sol reprenne des forces. Puis les pieds de vigne nouvellement plantés ne produiront pas de raisins pour faire du vin pendant trois ans, suivis par plusieurs années d’une qualité moindre. Donc replanter c’est accepter de ne recevoir les fruits de ses efforts que bien des années après !

Stage viticulture bio en Vallée de la Loire

Marc nous a aussi parlé de son travail en agriculture biologique, comment les vignes étaient soignées, et des implications de la labellisation.

Visite de cave et dégustation de vin bio
Nous avons terminé la journée dans le chai de vinification au frais. Marc nous a expliqué brièvement ce qui arrivera aux raisins juste après les vendanges, et comment leur jus deviendra du vin. Nous y passerons plus de temps quand nous reviendrons pour les Journées Vendanges et Vinification.  
Merci à tous les participants pour cette belle journée. Nous avons hâte de revenir pour les vendanges fin septembre ou début octobre.

Découvrez comment adopter des vignes et participer à la production de votre vin bio en bouteilles personnalisées.

Ajouter un commentaire

Vinification, dégustation et élevage du vin de Chinon


Sous le beau soleil de Chinon, nos hôtes du Château de la Bonnelière nous attendaient dimanche dernier pour une Journée Vinification : c’est une journée dédiée à l’apprentissage des petits secrets de vigneron et à la dégustation.

Une journée chargée, qui commence toujours par notre traditionnel café-croissants ! Ce démarrage en douceur permet à chacun de faire connaissance avec Marc Plouzeau, qui nous ouvre les portes de son domaine, le Château de la Bonnelière.

Pour introduire le sujet du jour, Marc nous a fait un récapitulatif du millésime 2018 et des vendanges. C’est un très beau millésime, où quantité a rimé avec qualité ! Les premières cuvées de cette année sont déjà agréables au palais, pendant que d’autres vieillissent en cave. Nous aurons le plaisir de les découvrir plus tard dans la journée.

Parrainage de vignes bio en Val de Loire près de Chinon

Après la visite-rencontre aux pieds de vignes et quelques photos pour le concours « je prends mon pied » nous avons scindé le groupe : une partie avec Marc pour les explications du chai et l’autre partie avec Louise pour jouer avec les arômes. Bien sûr, nous échangerons nos groupes au cours de la matinée !

La visite du chai avec Marc fait découvrir le processus de vinification propre au domaine : respect du raisin, utilisation de la gravité pour les transferts, pas d’intrants, vinification en cuve, en barrique…. Tout cet ensemble qui rend les vins uniques, et reflétant leurs terroirs de la Rive Gauche !

Au bureau, c’est interrogation écrite pour le groupe avec Louise ! Nous apprenons à reconnaître les différents arômes du vin et surtout ceux du Chinon. Petits et grands s’en sortent plutôt bien pour une première fois, même si quelques réponses (et traductions) nous ont laissé perplexes !

Stage oenologie atelier des arômes

Après toutes ces activités il est temps de prendre la direction de la cave de vinification et d’élevage, nichée sous la Forteresse Royale de Chinon. Le soleil et les températures nous ont donné un avant-gout d’été (et occasionné quelques coups de soleil… !)

Repas vigneron et visite de cave en Val de Loire
Le déjeuner a permis d’exercer les papilles en conditions réelles : une mise en application réussie pour l’ensemble de notre groupe.
Stage oenologie et visite de cave à Chinon

Pour terminer la journée, nous nous sommes mis au frais, dans la cave ! Elle est à 12° toute l’année, une température qui conditionne la réussite de l’élevage des vins. Suite aux explications historiques, la cave ayant servie de carrière pour la construction de la forteresse, nous avons gouté les vins. Ce fut une succession de belles surprises ! Les tannins s’arrondissent doucement et les arômes sont très présents. Assurément, le millésime 2018 sera une réussite !

Rassurés par cette dégustation, nous nous sommes quittés, en espérant pouvoir goûter les vins terminés très bientôt !

Ajouter un commentaire

Le travail du vigneron en cave pour produire et élever un vin


Nous avons passé un excellent week-end à Chinon lors de Journées Vinification au cours desquelles nous avons tout appris du travail et du savoir-faire qui permettent au vigneron de transformer le jus de raisin récolté lors des vendanges en vin, et de l’élever jusqu’à sa mise en bouteille.

Découvrez le métier de vigneron avec l'adoption de pied de vigne. Cadeau original pour tout amateur de vin

Après un café d’accueil et des croissants, Marc Plouzeau, le vigneron et propriétaire du Château de la Bonnelière, nous a conduits au chai de fermentation. Il nous y a expliqué comment les raisins étaient réceptionnés pendant les vendanges et mis en cuves.  Au Château de la Bonnelière, les raisins des différentes parcelles sont pour la plupart traités séparément, de façon à exprimer les différents terroirs que couvre le vignoble du domaine.

Coffret cadeau pour suivre la fabrication de votre vin personnaliséFaire

Nous avons appris comment le jus de raisin fermente pour devenir du vin, et comment Marc surveille et contrôle le processus pour produire un vin de qualité.

Marc nous a ensuite emmenés dans la pièce d’à côté pour nous montrer la machine de mise en bouteille et d’étiquetage qui est utilisée en fin de processus, quand les vins sont prêts.

La mise en bouteille et étiquetage des bouteilles de vin

La Journée Vinification a cela de fascinant qu’il y est possible de goûter des vins toujours en cours d’élevage. Pour nous aider à préparer nos sens à cet exercice, nous avons fait un atelier sur la dégustation et l’arôme des vins au cours duquel il fallait reconnaître les différents arômes que l’on peut trouver dans un vin.

Cours de dégustation et stage oenoligique dans le Loire avec le vigneron

Nous nous sommes ensuite rendus dans la parcelle du Clos de la Bonnelière qui entoure le château.  C’est là que se trouvent nos pieds de vigne adoptés, et nous avons pris un moment pour les prendre en photo !

Parrainer des pieds de vigne et faire votre cuvée de vin personnalisée

Les vins du  Château de la Bonnelière sont élevés dans une cave qui se trouve sous la forteresse de Chinon, dans l’une des galeries d’extraction de pierres qui ont servi à construire le Château au-dessus.  Nous nous y sommes rendus et là-bas nous attendait un verre de Perle Sauvage, un vin blanc naturellement pétillant produit par le domaine.

Coffret stage oenologique et dégustation des vins bio de Loire

Nous sommes ensuite passés à table pour savourer un délicieux repas préparé par un traiteur local et ami de Marc. Pendant ce repas nous avons dégusté un chinon blanc de 2017, Silice, un La Roche de 2018, puis en rouge un Clos de la Bonnelière 2017 et enfin un Chapelle 2016.

Repas vigneron et dégustation de vins bio

Après le repas Marc nous a expliqué le rôle des fûts dans l’élevage des vins, et les conditions parfaites qui existent dans la cave. Il nous a aussi expliqué un peu l’histoire de la cave, et comment elle a été creusée à la main.

Visite de la cave pour découvrir l'élevage de vin en barrique

Nous avons terminé la journée en dégustant différents vins de façon à comprendre le travail du vigneron lors de l’élevage et comment on sait que le vin est prêt à être mis en bouteille. Le premier vin était le même qu’au repas, un La Roche 2018, la seule différence était que celui-ci venait directement de la cuve et n’avait pas été préparé pour la mise  en bouteille. Nous avons pu sentir qu’il n’était pas aussi “poli” et avait encore des gaz résiduels que Marc devra enlever avant la mise en bouteille.

Nous avons ensuite dégusté un deuxième vin, plus riche et plus complexe. C’était le Clos de la Bonnelière 2018, qui est le vin choisi par Gourmet Odyssey pour le millésime 2018, et qui sera prêt l’année prochaine. La principale différence avec le premier vin est le contenant d’élevage : alors que La Roche est élevé en cuve, le Clos de la Bonnelière est élevé en fût de chêne.

Dégustation de vin de fût

Le troisième vin, Chapelle, est élevé comme le Clos de la Bonnelière, mais il était d’une couleur plus foncée et profonde, et la différence venait cette fois-ci du terroir ou chacun des raisins avaient été élevés.

Le quatrième et dernier vin était encore différent avec une structure beaucoup plus tanique. Ce vin est le Vindoux Intégrale, un vin que Marc produit en mettant les raisins directement dans un grand fût au moment des vendanges, et qui y reste pendant toute la fermentation et l’élevage.

Tous ces vins sont issus du même cépage, le cabernet franc, mais c’est surprenant la palette d’arômes et de goûts qu’ils peuvent couvrir selon le terroir ou les choix du vigneron au moment de la vinification et l’élevage. Une journée fascinante et un plongeon dans la vie de vigneron. Merci à Marc pour avoir partagé sa passion avec nous.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les Expériences Vin de  Gourmet Odyssey

Ajouter un commentaire

Quantité et qualité des vendanges 2018 chez les vignerons bios


Les vendanges 2018 et les premières fermentations sont terminées et il est l’heure du bilan pour ce millésime plein de surprises. Nous avons demandé à nos producteurs bios partenaires de l’Expérience Vin leurs premiers retours sur le millésime.

Une récolte précoce

Vendanges 2018 des vins bios en France
Dans quasiment la totalité des vignobles français la récolte 2018 aura été précoce, et ce en raison du bel été chaud et sec que nous avons eu. Dans l’est du pays, comme en Bourgogne ou en Alsace on est même allé jusqu’à une avance d’un mois : au Domaine Stentz-Buecher à Wettolsheim, nous avons vendangé le pinot noir le 8 septembre alors qu’habituellement nous avons rendez-vous début octobre.

Une petite nuance toutefois, car l’été a été tellement sec, voir caniculaire dans certaines régions, que dans certains vignobles, comme au Château de la Bonnelière près de Chinon, la maturité des raisins a ralenti en fin d’été, retardant légèrement la vendange par rapport aux prévisions de début d’été.

Une qualité exceptionnelle
Qualité exceptionnelle du millésime 2018 en vins bios

Tous nos partenaires s’accordent à dire que la récolte  2018 est exceptionnelle en terme de qualité, avec de jolis raisins, bien sains et homogènes dans leur maturité. Egalement des sucres bien présents et concentrés avec la chaleur estivale.

Bien qu’il y ait encore beaucoup à faire en cave cela augure toute de mêmes un millésime de très grande qualité.

Un petit rendement toutefois

Petits rendements raisins et vins bios 2018

Si la qualité est au rendez-vous, les rendements le sont un peu moins dans certaines régions. Le grand est alsacien s’en sort bien, la Bourgogne et la Loire mieux que les millésimes précédents, mais le sud et l’ouest du pays font plus grise mine.

En effet avec la sécheresse de l’été et du début de l’automne, certaines baies de raisin ont littéralement séchées sur pied. Quand elles sont devenues un peu « figuées » ça n’a pas été un problème, au contraire cela peut apporter de la structure au vin, mais dans la plupart des cas les baies sont devenues dures et ont dû être retirées lors de la vendange, diminuant le rendement.

Autre problème : avec le printemps très pluvieux que nous avons eu, le mildiou a sévit dans beaucoup de régions viticoles, réduisant parfois de beaucoup le rendement, comme par exemple au Château Coutet à Saint-Emilion où les parcelles de merlot sont touchées parfois jusqu’à 95%.

Les attaques de mildiou

Lutte contre le mildiou dans la vigne bio en 2018

Cette année la lutte contre le mildiou a été au cœur des préoccupations de nos partenaires viticulteurs bios, avec un printemps tellement pluvieux qu’il a été quasiment impossible de traiter la vigne. Et le peu de traitements réalisés a été immédiatement lessivé par la pluie suivante, les traitements bios étant seulement des traitements de surface.

A Saint Emilion par exemple, il est tombé plus de 30mm de pluie en continu pendant 10 jours. Le mildiou s’est donc installé sur les feuilles puis s’est développé pendant l’été sur les raisins, qui sont devenus secs et durs. Dans les Côtes du Rhône le Domaine de la Guicharde constate aussi une forte attaque sur les grenaches, et dans le Languedoc au Domaine Allegria la même chose sur le carignan.


Petites quantités dons sur les raisins restant, mais toute de même de très bonne qualité. Et bien sûr tout n’est pas encore terminé et le travail en cave de vinification, d’élevage et d’assemblage jouera un rôle essentiel sur la qualité du millésime 2018. Nous avons hâte de le déguster, en bouteille ou sur fût lors de l’une de nos journées en cave.


Si vous êtes intéressé(e) pour en apprendre plus et participer aux vendanges dans un domaine bio reconnu, venez participer à une journée dans le cadre de l’Expérience Vin Gourmet Odyssey.

Ajouter un commentaire

La récolte du cabernet franc en Val de Loire


A la Roche-Clermault, tout près de Chinon,  nous attendait un soleil radieux pour cette mi-septembre pendant le week-end vendanges ! Marc Plouzeau, notre hôte vigneron, nous attendait avec impatience pour récolter une parcelle de cabernet franc, « le Clos Neuf ».

 

Rencontre vigneron bio en AOC Chinon

Après une rapide introduction sur le domaine et son histoire autour du café et des viennoiseries, essentiels pour prendre des forces avant cette matinée intense, nous voilà partis sur la parcelle.

Adoption vignes bios à Chinon en Val de Loire

Le Clos Neuf est une parcelle située sur la rive Gauche de la Vienne, comme l’ensemble du Château de la Bonnelière, le domaine de Marc. Le sol y est composé de sables et de graviers, terroir que le vigneron privilégie pour ses rouges légers ou bien ses rosés. Cette année, la parcelle du Clos Neuf produira du rosé.

Le millésime s’annonçait précoce au début de l’été, puis la période de sécheresse et de canicule estivale a fortement ralenti la vigne. Une chose est sure, la qualité et les sucres sont au rendez-vous !

Journée vendanges bio au Château de la Bonnelière

La vendange de cette parcelle se fait en caisse, pour abîmer le moins possible le raisin et pour qu’il reste intact jusqu’au pressoir. Après quelques explications sur ce qu’il faut ramasser ou non, et des consignes de sécurité, l’équipe était prête ! Par deux nous avons arpenté les rangs pour la récolte, et nos caisses se sont vites remplies avec de belles grappes.

Stage vendangeur en vignes bio au Château de la Bonnelière

En milieu de matinée, un casse-croute vigneron  avec des rillettes de Tours et un verre de Chinon a permis de redonner des forces à tout le monde pour les derniers coups de sécateurs ! La motivation et l’application des équipes nous a permis de récolter l’ensemble de la parcelle sur le week-end, sans coupure ou bobo, il faut le remarquer !

Stage vendanges raisin bio en Val de Loire

Après tous ces efforts, il était temps de rentrer au domaine, pour le repas, la journée étant loin d’être finie ! Le déjeuner fut, bien sûr, accompagné de divers vins du domaine et notamment le Clos de la Bonnelière, millésime 2016 !  Il s’agissait d’un avant-gout pour les participants, ce vin étant la bouteille choisie pour l’Expérience Vin Gourmet Odyssey.

Coffret cadeau journee au domaine et repas vigneron

Après le repas, l’après-midi a commencé par la visite aux pieds de vignes afin de les encourager pour les derniers moments avant la récolte ! En effet, la sécheresse ayant ralenti la maturation des baies, il faudra attendre encore presque deux semaines pour les récolter. Rendez-vous donc en 2019 pour savoir à quel point les encouragements ont été efficaces !

Box cadeau vin stage vendanges

Pour terminer cette journée de récolte, nous avons suivi l’opération de mise au pressoir des raisins en caisse récoltés le matin par nos soins. En effet pour obtenir du rosé, Marc a choisi de passer tout de suite les raisins au pressoir, pour que le jus prenne une belle couleur rose en traversant la peau, là où se situent les couleurs des futurs vins.

Caadeau amateur de vin bio journée au domaine

Nous avons également parlé du début de la fermentation pour chaque type de vin blanc, rouge ou rosé. Après avoir nettoyé tout le matériel afin qu’il soit prêt pour la prochaine journée de vendanges, une dégustation des jus de raisins blancs déjà en cuve en pleine fermentation a conclu la journée.

Nous avons hâte de nous retrouver lors d’une prochaine journée avec Marc, pour parler de la vinification et de l’élevage de ses vins !

Intéressés pour participer aux vendanges ou offrir le parrainage de ceps de vigne en cadeau ? Plus d'informations sur l'Expérience Vin.

Ajouter un commentaire

L’effeuillage de la vigne bio en Val de Loire


Pour la dernière fois du printemps, Marc Plouzeau nous a accueillis pour une Journée Découverte au Château de la Bonnelière, pour nous faire découvrir son domaine, le terroir et les vins de la Vallée de la Loire. Et bien sûr pour rencontrer nos pieds de vigne adoptés qui serviront à produire le Clos de la Bonnelière, un vin rouge en AOC Chinon.

 

Parrainage de ceps bio en Vallée de la Loire

Notre groupe de parrains était impatient et motivé par le programme du jour : découverte des pieds adoptés, travail dans les vignes, repas et balade dans le  vignoble. Le tout avec un temps magnifique !

Cadeau stage vigne bio Vallée de la Loire Bonnelière

Après les présentations d’usage autour d’un café et d’un croissant, direction la parcelle du Clos de la Bonnelière pour saluer les pieds, dont les grappes commencent à être visibles ! Marc nous a parlé des travaux effectués jusqu’ici dans la parcelle. La floraison s’est bien déroulée malgré le temps pluvieux du printemps et il y a une belle récolte en perspective, si le climat ne joue pas des tours à Marc d’ici la récolte.

Coffret journée au domaine et stage vin bio Loire

La mission du jour était l’effeuillage. Il s’agit de dégager le cordon de grappe du cep, en enlevant les feuilles qui pourraient « faire de l’ombre » et retarder la maturité des raisins. Cela permet aussi aux raisins de mieux sécher en cas de pluie (et il y en a eu récemment !) et d’éviter la propagation de maladies telles que le mildiou. Une opération simple mais minutieuse, effectuée avec brio par les parents adoptifs.

Box vin visite domaine travaux de la vigne Château de la Bonnelière

Fiers de ce travail, et après une session de questions et réponses avec Marc sur le bio, la vie quotidienne du domaine, le travail restant à effectuer… nous nous sommes attablés pour profiter des petits plats concoctés par Mme Plouzeau. Sa grande spécialité, la chantilly (avec ou sans fraise) a encore une fois ravi les convives ! Le tout accompagné des vins du domaine que nous avons pu déguster en condition.

Cadeau visite de domaine, dégustaation de vin bio et repas vigneron

Pour digérer ce bon repas Marc nous a emmenés visiter d’autre parcelles, afin d’avoir une vision globale du domaine, du terroir et de toutes les techniques utilisées en viticulture pour soigner le sol et la vigne. L’occasion d’échanger sur les bonnes pratiques de culture bio, et que chacun reparte avec des nouvelles notions et astuces à mettre en pratique au jardin !

Nous nous retrouverons avec plaisir pour les vendanges, afin de voir ce qu’ont donné tous ces bons soins en terme de récolte. En attendant nous souhaitons à Marc un bel été pour le vignoble, et aussi, à un moment, de bonnes vacances !

Ajouter un commentaire

La taille du cabernet franc pour produire un vin de Loire bio


Dimanche 18 mars à La Roche-Clermault, près de Chinon avait lieu la première Journée Découverte au Château de la Bonnelière pour le millésime 2018. Lors de cette journée le vigneron, Marc Plouzeau, nous fait entrer dans les coulisses de la viticulture bio en nous ouvrant les portes de son domaine.

Lors du traditionnel café d'accueil notre hôte Marc a raconté l'histoire de son domaine familial, créé dans les années 1980 par son père. Grâce à celui-ci, après 60 ans sans production, le premier millésime du Château de la Bonnelière a vu le jour de nouveau en 1989.

Visite d'un domaine viticole en Vallée de la Loire

Actuellement Marc est à la tête d'un domaine de 35 hectares conduit en agriculture biologique, avec des vignes uniquement sur la rive gauche de la Vienne, qui lui permettent de produire une dizaine de cuvée différentes grâce aux sélections parcellaires. Le Clos de la Bonnelière, cuvée adoptée par les participants de la journée, est par exemple issu à 100% de cabernet franc produit sur une seule parcelle. Le soin apporté à la vigne avant la récolte est donc primordial pour produire des raisins d’une qualité optimale pour la vendange 2018.

Stage de taille de la vigne à Chinon, Loire

Les premiers soins apportés au sol ont débuté cet hiver, et la taille de la vigne touche à sa fin en mars, mais il restait les rangs de la parcelle produisant le Clos de la Bonnelière, et Marc a donc pu nous expliquer et montrer cette étape importante.Sécateurs en mains, nous avons découvert qu’au Château de la Bonnelière on pratique la taille Guyot simple, et nous avons pu mettre les explications en pratique sur quelques rangs.

Taille de la vigne au Château de la Bonnelière

Nous avons également pu pratiquer le tirage des bois : il s’agit de retirer les sarments coupés des fils de palissage. Pas si facile que ça, car depuis l’an passé la vigne, qui est une liane, s’est bien entortillée dans les fils.

Nous sommes ensuite partis à la découverte d'autres parcelles du vignoble. Tout le long Marc nous a expliqué les travaux en vigne restants à faire d’ici l’été et les spécificités de la conduite d’un vignoble en agriculture biologique.

Visite de cave et dégustation de vins de Chinon

La marche ouvrant l'appétit, nous nous sommes dirigés vers la cave d'élevage de Marc, sous la forteresse royale de Chinon, et pour la première fois nous avons déjeuné en cave ! Le repas a permis à nos participants de goûter aux différentes cuvées du domaine, tout au long du repas, concocté par la maman de Marc.

Un véritable domaine familial !L'après-midi a été consacré à la découverte du matériel utilisé par les équipes vigne de Marc, notamment pour travailler les sols, une étape importante dans l'agriculture biologique. Nous avons vu les tracteurs, les différentes charrues et autres outils spécifiquement adaptés au passage entre les rangs de vigne.

Après avoir suscité quelques vocations de futurs vignerons, notre groupe du jour c'est séparé. Une belle expérience pour tout le monde, avant de revenir pour les autres Journées Gourmet Odyssey !

Ajouter un commentaire

La vinification des vins rouges en Val de Loire


Après un épisode neigeux dont il restait quelques jolies traces sur les vignes, le soleil était présent pour ce premier week-end Gourmet Odyssey de l’année au Château de la Bonnelière. Nous avions rendez-vous pour découvrir la vinification des vins du millésime 2017 dans ce domaine près de Chinon.

 

Adoption de vignes bio à Chinon en Val de Loire

 

Autour du café et des viennoiseries Marc Plouzeau, vigneron et propriétaire du domaine, nous a accueilli en nous contant l’histoire de son domaine familial. Son vignoble d’une trentaine d’hectares s’étend uniquement sur la rive gauche de la Vienne, une particularité souhaitée par Marc, amoureux de ces terroirs spécifiques de l’appellation.

Rencontre vigneron bio Château de la Bonnelière

Une journée chargée nous attendait, avec la découverte ou les retrouvailles avec les pieds de vignes adoptés dans le cadre de l’Expérience Vin d’abord, puis une visite du chai et des explications sur les techniques de vinification utilisées sur le domaine, un jeu autour des arômes du vin et une visite de la cave souterraine pour déguster les vins en cours d’élevage !

Coffret vin parrainage vignes bio

Pour commencer, une visite aux pieds de vigne, très élégants sous leur léger manteau blanc et sous la lumière matinale ! L’occasion aussi de faire quelques clichés pour le concours photos organisé chaque année par Gourmet Odyssey, et bien sûr d’échanger avec Marc sur les travaux en cours dans la vigne en cette période hivernale.

Ensuite nous avons réalisé deux activités : un premier groupe a découvert le chai avec Marc et un second a fait travailler ses sens avec Louise.

Avec Marc, nous avons découvert le travail effectué depuis la période de fermentation juste après les vendanges, et jusqu’à l'élevage. Tous les vins du domaine sont vinifiés individuellement selon la parcelle d’où ils proviennent, c’est une vinification parcellaire, et Marc nous a éclairés sur les différents choix d'élevage du vin en cuve ou en barrique.

Stage vinification au château avec le vigneron

Pour mieux découvrir les subtilités des vins du domaine, apprécier et comprendre leurs différentes méthodes d’élevage,  nous nous sommes exercés à reconnaître différents arômes que nous pouvons retrouver dans les vins. Nous avons ainsi découvert que certains arômes étaient dus au cépage en lui-même, d’autres à la méthode de vinification choisie par le vigneron et pour finir certains sont liés à l’élevage et au contenant d’élevage du vin. Un moment ludique mais important, qui a été mis en pratique dès la dégustation des vins lors du repas !

Atelier oenologique sur les arômes du vin de Loire

Pour clore la matinée, un repas nous attendait dans la Petite Bonnelière, le gîte du domaine. Un régal comme à chaque fois, grâce aux talents de la maman de Marc, dont la cuisine s’accorde parfaitement aux vins du domaine.

Visite et repas vigneron au domaine en Val de Loire

L’après-midi, pour mettre en pratique toutes les nouvelles connaissances de la matinée, nous nous sommes rendus à la cave de Marc, la cave Plouzeau, située sous le château de Chinon.

Cette cave lui sert à entreposer ses barriques lors de l’élevage des cuvées, afin qu’elles soient toujours à la même température et au même taux d’humidité. Nous avons eu le privilège de déguster les vins du millésime 2017 en cours d’élevage.

Stage vin bio assemblage et élevage en Loire

Parmi les vins dégustés, un des vins est élevé en cuve, un autre en barrique d'occasion, un autre en barrique neuve et le dernier est un vin de presse. Il y a eu quelques grimaces à l’occasion de la dégustation du vin de presse car c’est tout de même le vin qui est issu du pressurage des éléments solides qui restent dans la cuve après la macération, c’est donc un vin très tannique et qui n’est pas destiné à être consommé tel quel mais assemblé avec d’autres cuves pour donner au vin une structure intéressante. C’était donc un bon complément aux apprentissages du matin pour  comprendre ce qui dans un vin fait la structure et les arômes. Au final une belle dégustation qui a permis à chacun d’appréhender les « ficelles » du métier !

Ce fut donc une belle mise en jambe pour cette nouvelle année et nous remercions encore Marc pour toutes ces explications et sa bonne humeur !

Ajouter un commentaire

Vendanges du cabernet franc dans le Val de Loire


Les Journées Vendanges du Château de la Bonnelière se sont déroulées le week-end dernier, sous un soleil radieux !  Les grappes de cabernet franc, gorgées de soleil et de sucre attendaient avec impatience nos vendangeurs d'un jour.

  Stage vendanges du cabernet franc en Val de Loire

Marc Plouzeau, notre hôte et propriétaire du domaine avec sa famille, a accueilli les parents adoptifs des vignes du Clos de la Bonnelière autour d’un café, bien utile pour prendre des forces pour mener à bien cette journée de récolte chargée.

Après un rapide historique du domaine et quelques informations sur le millésime 2017, qui est une année très prometteuse, nous sommes rentrés rapidement dans le vif du sujet. Accompagnés de Noémie, la responsable vigne de Marc, nous nous sommes dirigés sur les parcelles à vendanger, situées sur la rive gauche de la Vienne, comme l'ensemble du domaine de Marc.

Récolte cabernet franc 2017 en Loire

L'objectif de la matinée était de vendanger entièrement la micro-parcelle prévue par Marc, à la main et sans coupures si possible ! Et bien sûr, en ne vendangeant que les beaux raisins mûrs et sains. Après ces instructions chaque binôme s'est réparti dans les rangs et de courageux volontaires ont pris les hottes, dans lesquelles les vendangeurs allaient vider leurs seaux tout au long de la matinée.

Journée vendanges au domaine en coffret cadeau

Dans la bonne ambiance, le défi à été relevé haut la main par nos équipes. La benne s’est vite rempli avec notre précieuse récolte, et une fois cette première partie de la mission effectuée, le groupe s'est rendu au chai, afin de découvrir la suite des opérations, à savoir l'égrappage et l'encuvage des raisins.

L'égrappage consiste à séparer les grains de raisin, de la partie boisée, la rafle, le squelette de la grappe. L'encuvage est la mise dans la cuve, ici en inox, des raisins rouges, qui ne sont pas pressés à leur arrivée au chai, contrairement aux raisins blancs.
Marc travaille de manière très douce pour son raisin, en utilisant au maximum la gravité, afin de ne pas se servir de pompe notamment, qui aurait pour conséquence d'éclater les grains et de libérer du jus, avant la mise en cuve.

Stage oenolgie au domaine pendant les vendanges

Cette méthode lui permet de retarder le départ en fermentation de ses vins rouges et ainsi de leurs laisser le temps de développer une partie de leurs arômes caractéristiques de leurs terroirs. L'encuvage a clos la matinée de travail de notre groupe,  heureux de se mettre à table pour reprendre quelques forces.

Cadeau vin en coffret journée et repas des vendanges

Le repas concocté par Mme Plouzeau a ravi les palais, agrémenté d'une belle dégustation des différentes cuvées de Marc. Le plus dur à été de ne pas céder à l’appel de la sieste !

Heureusement, nous avions rendez-vous avec les pieds de vignes adoptés. Quelques photos pour le concours "je prends mon pied" plus tard, le groupe est retourné au chai, afin d'échanger avec Marc sur la suite des tâches liées aux vendanges, la vinification, et aussi pour goûter le fruit de leur travail, pour l'instant, du jus de raisin encore très doux.

Cours encuvage et vinification pendant les vendanges

Une belle manière de conclure cette journée, riche en découvertes pour les apprentis vignerons, pressés de goûter le millésime 2017. Rendez-vous lors des Journées Vinification pour voir comment a évolué le vin !

Ajouter un commentaire

A la découverte de l’épamprage de la vigne en Val de Loire


Après ces quelques jours caniculaires, un temps plus clément attendait nos nouveaux « parents adoptifs » pour ce week-end Découverte Gourmet Odyssey au Château de la Bonnelière ! Un temps idéal pour pratiquer l’épamprage, qui a été l’activité du week-end en vigne.

Le temps pour Marc Plouzeau de présenter son domaine autour d’un café et d’expliquer les grandes lignes de ce millésime 2017, et nous voilà partis dans la vigne, pour entrer dans le vif du sujet !

Visite de vignoble et dégustation au domaine en Val de Loire

En effet l’alternance du beau temps et de quelques averses a fait pousser la vigne très rapidement ces dernières semaines. En quelques semaines elle a pris tellement d’avance, que l’on est déjà sur le stade qu’elle aurait dû avoir à la mi-juillet. Cela veut donc dire environ 3 semaines d’avance et des travaux de viticulture qui ont pris du retard.

Marc attendait donc les participants avec impatience, afin de leur faire épamprer au moins 3 hectares avant le repas ! Plus sérieusement, avant de travailler nous avons commencé par la présentation des pieds de vignes adoptés et quelques photos pour le concours « je prends mon pied ». Et au vu de certaines idées mises en œuvre pour prendre la pose dans la vigne, le Château de la Bonnelière est peut-être bien parti pour avoir un gagnant en fin d’année !

Cadeau coffret vin adotpion de pied de vigne en Loire

Après ce moment convivial et ludique, il était donc temps de passer aux choses sérieuses : l’épamprage. Ce travail a pour but de nettoyer le pied de vigne, en enlevant les sarments qui poussent sur son tronc. Ces sarments pompent une énergie inutile au niveau du cep, car ils ne sont pas fructifères car ils poussent sur le porte-greffe.

Stage en vigne en Vallée de la Loire au Château de la Bonnelière

La parcelle du Clos de la Bonnelière est particulièrement pourvue de ces pampres, et cela prend beaucoup de temps chaque année aux équipes de Marc pour tout enlever.  

Stage oenologique travail de binage en vigne

Nos participants, bien armés de leurs pelles et de leurs serpettes se sont attelé à cette tâche avec plus ou moins d’ardeur ! D’autant plus que le travail a été ponctué d’échanges autour des méthodes culturales de Marc, son organisation, le choix du travail en cave… mais au terme du week-end, le travail a bien avancé et Marc en est très reconnaissant.

Après l’effort, le réconfort ! Le repas concocté par Mme Plouzeau attendait nos hôtes. Ce fut aussi l’occasion de découvrir un bel échantillon des vins du domaine, qui s’appréciait particulièrement bien sous ce grand soleil d’été !

Repas vigneron et dégustation de vin au domaine

Le programme de l’après-midi, un peu moins sportif, attendait nos participants qui avaient surtout très envie d’une sieste à l’ombre des pieds de vigne ! Une balade dans les jeunes plantations de cépages blanc, Sauvignon et Chenin, et la découverte de la parcelle de Chinon la plus âgée, celle de Vindoux, plantée en 1929 !

Balade en vigne au Château de la Bonnelière en Loire

La journée s’est terminée par les commandes de chacun, histoire de ramener un petit souvenir de ces belles journées à déguster et à partager !

Ajouter un commentaire

Leçon de binage de la vigne lors d’une journée de découverte du vignoble à Chinon


Un week-end ensoleillé attendait les participants à la Journée Découverte du Château de la Bonnelière, le domaine de Marc Plouzeau, notre hôte vigneron !

  Rencontre avec le vigneron au Château de la Bonnelière à Chinon

Comme il s’agissait de la première visite au domaine des apprentis vignerons, après un café d’accueil, Marc nous a raconté en détails l’histoire du domaine, mais aussi des caractéristiques de l’appellation Chinon et surtout de la Rive Gauche, là où sont situées l’ensemble des parcelles qui composent les 30 hectares de vignoble de Marc. 

Lors de la Journée Découverte, le but est de participer à la vie du vignoble, en réalisant un travail dans la parcelle des vignes adoptées. Pour ce week-end il devait s’agir de l’ébourgeonnage, c’est-à-dire, le fait de contrôler le nombre de bourgeons qui restent sur les baguettes de vigne, afin de réguler la production de fruits. En effet à Chinon, nous ne devons pas avoir plus de 14 grappes par pied de vigne, pour produire selon les critères de l’appellation.

Malheureusement, Dame Nature n’a pas été très généreuse avec les vignerons du Val de Loire, pour la deuxième année consécutive. Le vignoble de Marc a subi deux épisodes de gel au mois d’avril.

Coffret cadeau vigne, travil et visite au domaine en Val de Loire

Le premier sous forme de « gelée noire » : c’est le fait d’atteindre des températures extrêmement basses durant la nuit. Dans certaines zones de l’appellation, le thermomètre est descendu à -7° par exemple. Chez Marc, la température a moins baissé cette nuit-là, mais un second épisode de gel a eu lieu la semaine suivante. Cette fois-ci sous forme de « gelée blanche » : la température baisse au lever du jour et l’action des rayons du soleil sur le givre grille les bourgeons.

Stage oenologie à Chinon avec le vigneron coffret cadeau

Malgré plusieurs moyens de lutte mis en place, comme les bougies et les feux pour réchauffer l’air de quelques degrés, la morsure du gel a occasionné des dégâts dans les différentes parcelles de Marc. Mais les vignes étant résistantes, quelques bonnes surprises, notamment sur la parcelle du Clos de la Bonnelière, apparaissent au fur et à mesure, avec des bourgeons qui sortent tout de même.

Stage découverte de la vigne, travail de binage

L’ébourgeonnage consistant à enlever les bourgeons, peu nombreux donc pour l’instant, nous avons finalement décidé de travailler sur une toute autre activité : le binage. C’est une activité physique par excellence, et nous n’avons pas joué la prolongation quant au temps passé sur cette activité qui permet de nettoyer les « mauvaises herbes » au pied des vignes !

Activité oenologique en vigne en Val de Loire

Marc a ensuite répondu à l’ensemble des questions qui ont pu lui être posées, avant de faire un tour de l’ensemble des installations du domaine et de nous expliquer leur rôle.

Dégustation de vin Chinon Val de Loire

Avec tout ça, il était l’heure de l’apéritif et du déjeuner. Une nouvelle occasion pour Mme Plouzeau de nous démontrer ses talents de cuisinière, avec une mention spéciale pour sa chantilly maison. Un bon repas qui a accompagné à merveille les différentes cuvées de Marc que nous avons pu goûter, notamment ses deux nouvelles cuvées de Chinon blanc.

Balade en vigne au CHâteau de la bonnelière Chinon

L’après-midi a été consacré à une balade « digestive » permettant de découvrir d’autres parcelle de Marc, notamment celle des chenin qui composent le Chinon blanc, et qui n’est pas conduite de la même manière que les autres pour la taille, mais aussi une parcelle de cabernet franc datant de 1929, qui produit une cuvée spéciale, le « Vindoux », un nom qui cache la puissance de cette cuvée !

Une fin de journée en  beauté et sous le soleil. Nous avons hâte de revenir pour voir les raisins à maturité lors des vendanges !

Ajouter un commentaire

Share |
RSS

A propos du blog

Connaissez-vous un amateur de vin ? 

Offrez-lui un cadeau inoubliable : ses propres pieds de vigne et une cuvée à son nom... !

A partir de 169 154 €

Tags

Adoption Assemblage Bio Biodynamie Bourgogne Cadeau Cave Domaine Dégustation Elevage Fermentation Oenologie Stage Taille Vendanges Vigne Vigneron Vignoble Vin Vinification

Tous les tags...

Catégories

Archives

Derniers commentaires

Liens