Adoptez vos propres vignes et élaborez votre propre vin

avec l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Visitez www.gourmetodyssey.fr pour plus d'informations.

Billets taggés : Vin

Conseils et astuces pour servir le vin quand il fait chaud


Pas toujours facile d’accompagner ses repas d’été avec du vin quand il fait très chaud. En effet il faut trouver la bonne température pour servir ses vins sans les dénaturer, et arriver à les maintenir à cette température suffisamment longtemps une fois à table. Si le vin que vous buvez est  trop chaud, il vous paraîtra lourd et son côté alcooleux ressortira trop, et à l’inverse s’il est trop froid vous ne sentirez pas ses arômes. Voici quelques bases pour profiter d’un vin en été.

Tout d’abord il faut choisir son vin car tous les vins ne sont pas à leur avantage par forte chaleur. Bien sûr autant que possible on cherche à faire une belle alliance avec le plat servi mais il faut aussi prendre quelques notions en compte. Pour les vins rouge, les préférer plutôt légers car la chaleur fait ressortir le côté tannique, et ils se servent aux alentours de 15-18°C. Pour les blancs on favorisera les vins plutôt secs et minéraux par rapport à des vins plus opulents ou moelleux. Servis à 9-11°C ils révèleront bien leurs arômes, tout comme les champagnes. Et pour les vins rosés la température de service est la même, et il faut les préférer légers et fruités également.

Les températures de service paraissent bien basses par rapport aux 30-33°C de l’air ambiant régulièrement affichés au thermomètre en été. L’essentiel est donc d’essayer d’éviter les chocs thermiques le plus possible. Par exemple pour le vin rouge, plutôt que de l’aérer en le laissant se réchauffer et d’avoir à le rafraîchir ensuite, on peut l’ouvrir et le laisser s’aérer dans la cave pour ne le sortir qu’au dernier moment. Plus difficile à réaliser dans une cave à vins portable il est vrai.

Dans ce cas il y a quelques astuces qui sont utiles pour tous types de vins. Si l’on a un peu de temps devant soit avant d’ouvrir la bouteille, on peut l’enrouler dans un torchon humide et la mettre au frigo pour 1h (pas plus). Le torchon mouillé aidera à abaisser la température un peu plus vite.

SI l’on préfère utiliser un seau à glace ou le sac rafraîchisseur, qui permet également au vin de ne pas se réchauffer une fois sur la table, penser à mélanger la glace avec de l’eau car les vins tranquilles n’aiment pas être frappés, et ajoutez une poignée de gros sel dans l’eau pour aider à faire chuter la température.

Les housses réfrigérantes que l’on a placé au frigo ou au congélateur avant et dont on enveloppe la bouteille pour la laisser à table ne permettent pas vraiment de refroidir le vin mais au moins elles le maintiennent à température sans créer de choc thermique.

Enfin si vous servez votre vin en carafe, il en existe avec des tubes amovibles que l’on peut remplir d’eau et faire geler pour contenir de la glace sans que celle-ci ne soit en contact avec le vin. Bien sûr on évite de mettre des glaçons dans le vin directement si on veut en savourer les arômes. A la limite on peut congeler des raisins (baie par baie) à la prochaine récolte pour les ressortir l’été et les mettre dans le vin : ils refroidiront le vin sans le diluer comme l’eau des glaçons, et au moins c’est joli !

Enfin les convives peuvent rafraîchir leurs verres avec des glaçons juste avant le service du vin, ce qui évitera qu’il ne se réchauffe trop vite une fois dans le verre. Pour glacer le verre placez-y quelques glaçons et faites les tourner dedans jusqu’à ce que le verre se givre.

En suivant ces quelques suggestions vous devriez pouvoir continuer à vous régaler de bonnes bouteilles tout l’été. Bonnes vacances !

Articles liés

Les accessoires du vin pour un service parfait

Ajouter un commentaire

L’effeuillage de la vigne pour lutter contre le mildiou en Vallée du Rhône


Nous avons rendez-vous depuis les régions d’Avignon, Nancy, Paris, Lyon, Grenoble, et même de Suisse et d’Angleterre pour rencontrer Isabelle et Arnaud Guichard, propriétaires du Domaine de la Guicharde dans les Côtes du Rhône, et plus précisément le Massif d’Uchaux.

 

Visite de domaine en biodynamie dans les Côtes du Rhône

Première question autour du café-croissants d’accueil : qui connaît le Massif d’Uchaux ? Personne ? C’est normal étant donné que cette AOC de la Vallée du Rhône est plutôt confidentielle. Et si elle a obtenu son appellation c’est que son terroir est très spécifique. Et de terroir nous allons beaucoup en parler aujourd’hui car nous nous retrouvons pour une journée Découverte, dédiée au travail de la vigne avant la récolte.

Sans plus attendre et  après les présentations d’usage, nous voici en route pour la vigne, en passant devant les oliviers : en effet au domaine il y a tout un écosystème 30 hectares de vigne biodynamique, champ d’oliviers bios également, et 20 hectares de bois, le tout d’un seul tenant autour du domaine : un bout de colline qui ressemble un peu au paradis en cette belle journée ensoleillée !

coffret cadeau journée découverte du terroir des Côtes du Rhône

Oui nous sommes bien sur une colline et c’est la particularité Massif Uchaux en pleine Vallée du Rhône : il y a 90 millions d’années la mer recouvrait la vallée et  ce massif était une île. D’ailleurs en route pour la parcelle de vigne adoptée nous faisons une halte devant les vestiges de l’ancienne plage datant du miocène, où l’on peut encore voir des fossiles de coquillages. Nous arrivons ensuite sur le plateau où nous trouvons 2 parcelles, de syrah et grenache, sur une terrasse datant de l’ère du miocène. Eh oui, votre vin, la cuvée « Terroir du Miocène » porte bien son nom puisqu’elle est issue de l’assemblage des syrahs et grenaches qui poussent ici.  

doptiond e vignes en Vallée du Rhône pour faaire son propre vin

A notre arrivée sur la parcelle adoptée nous pouvons constater que la taille hivernale et les pulvérisations biodynamiques se sont bien déroulé et ont eu un bel effet : les vignes ont beaucoup poussé, la fleur est passée début juin et les grappes se sont bien fermées. C’est aussi dû à la chaleur et la pluie des mois de mai et juin. Un peu trop peut-être car nous voyons aussi que les travaux du sol ont pris du retard. Comme nous l’explique Arnaud, impossible de passer avec un tracteur intercep quand le sol est mouillé si l’on ne veut pas s’embourber, et impossible également de traiter après les pluies car le mistral s’est levé dès le départ des nuages et n’a cessé de souffler depuis quelques jours. Et la réglementation impose de ne pas traiter dès que le vent atteint 19 km/h, soit très souvent an Vallée du Rhône !

Parraainage ceps de vigne en biodynamie dnas le sud de la france

Après avoir trouvé nos pieds de vigne dans les rangs de la parcelle et pris quelques clichés souvenirs, nous observons la vigne de plus près. Arnaud nous montre comment reconnaître les syrahs des grenaches. Les feuilles sont différentes, comme nous l’avions vu lors de notre dernière venue, mais maintenant que les grappes sont formées c’est encore plus évident : alors que les grenaches ont des grappes compactes et de forme plutôt ronde, les syrahs ont des grappes e formes allongées et les grains sont plus espacés. C’est ce qui explique aussi que les syrahs sont moins sensibles aux maladies que les grenaches en général.

Cadeau vin stage maladie de la vigne et traitement

Car qui dit pluies, chaleur et absence de traitements, dit attaque de mildiou, et malheureusement on voit bien les tâches sur les feuilles et les grains de grenache. Heureusement les parents adoptifs sont venus en renfort : aujourd’hui nous allons effeuiller les vignes côté soleil levant  pour bien aérer et ensoleiller les grappes et mieux lutter contre le mildiou. En effet côté soleil levant les grappes ne sont exposées que le matin quand la chaleur n’est pas encore assez puissante pour sécher les grains, tandis que soleil couchant à l’inverse, la chaleur est forte en fin de journée, et il ne vaut mieux pas effeuiller pour ne pas brûler les grains.

stage oenologie en côtes du rhône pour effeuiller la vigne
Pour effeuiller Arnaud nous explique, c’est simple, on arrache toutes les feuilles devant les grappes. Il a le geste rapide et précis, nous allons essayer de faire aussi bien. Nous nous répartissons à deux dans les rangs, et c’est parti pour soigner notre parcelle adoptée. Arnaud passe entre les rangs pour discuter viticulture et répondre aux nombreuses questions sur le millésime, la météo et les  traitements qui seraient nécessaires. 
box cadeau vin et séjour dna sle vignoble de la vallée du rhône

Nous faisons ensuite une petite pause pour se désaltérer et faire un point sur tout ce qui a été fait jusqu’à présent dans la vigne : taille, ébourgeonnage, relevage, écimage. Puis nos estomacs nous rappellent à l’ordre et il est temps de retourner au domaine. Sur le retour on peut observer certaines plantes qui servent de base pour les traitements biodynamiques comme la prêle ou l’achillée.

Coffret vin dégustation de côtes du rhône au domaine
Un rosé à l’ombre de la cour est le bienvenu… mais pas que : Pur Rouge, un « vin de copains » selon Arnaud, et qui se boit très bien par cette chaude journée, et du jus de raisin (bio évidemment) avec pour base du merlot et cabernet (oui oui !) d’Isabelle et son deuxième domaine, les Mourguettes.
Journée au domaine dégustaationd e vin et repas vigneron

Passons aux choses sérieuses avec le repas concocté par Thierry Bonfante, du restaurant le Temps de Vivre à 4km de là : salade de lentilles et ses caillettes régionales, bœuf braisé mijoté avec ses carottes, plateau de fromage et tiramisu se succèdent. Accompagnés des vins du domaine : en rouge la cuvée Genest, le Terroir du Miocène, et enfin sur le fromage Autour de la Chapelle, le vin blanc du domaine.

Stage vigne et principes de biodynamies en Vallée du Rhône

Autour de la table les questions vont bon train sur la vie au quotidien d’un vigneron. A la fin du repas nous revenons sur la biodynamie. Isabelle nous parle alors de l’ouvrage de Jean-Michel Florin, Viticulture Biodynamique, pour ceux qui veulent vraiment approfondir la matière. Pour les débutants que nous sommes, quelque chose de plus simple nous fait envie et nous lui demandons de nous montrer aussi son Précis à l’usage de ceux qui pensent que Demeter n’est qu’une déesse grecque. Isabelle y raconte d’une manière drôle et réaliste les anecdotes qu’elle a vécues en convertissant son domaine à la biodynamie. Les questions et les rires fusent lorsqu’elle nous parle de ses déconvenues avec de la bouse de corne…

De la bouse de corne ? ! Eh oui, Arnaud nous explique alors le foncement de la biodynamie, selon les principes de M. Steiner et le calendrier lunaire. Pour rendre cela plus concrète il nous emmène voir les outils utilisés en biodynamie comme le dynamiseur et les pulvérisateurs. Il nous explique très concrètement comme il fabrique ses préparâts, et les contraintes de calendrier pour soigner les vignes, selon que nous sommes en jour fruit, racine, fleur ou feuille.

Coffret vin stage en vigne et journée au Domaine de la Guicharde

Nous terminons la journée par une visite de chai, pour comprendre où ira le raisin après la récolte 2018. Mais nous n’en sommes pas encore là, la date de la récolte n’est pas encore fixée, il faut encore attendre quelques semaines afin voir comment évolue la météo. Mais comme nous l’avons compris tout au long de la journée, dans ce lieu calme où le temps semble s’arrêter le temps d’une belle journée d’été, ce sont la nature et les éléments qui mènent la danse, et Isabelle et Arnaud qui savent en tirer des vins « de plaisir » !

Ajouter un commentaire

Les vendanges en vert de la vigne dans le Languedoc


Pour notre dernière Journée Découverte au domaine, un soleil de plomb nous attendait. L’occasion de prendre le café et de faire les premières présentations en plein air. Puis directions les vignes.

 

Stage vin découverte du terroir languedocien au Domaine Allegria

La progression dans le vignoble nous a permis de découvrir la particularité du millésime avec un feuillage lourdement atteint par les attaques de mildiou récentes, et malheureusement des atteintes sur grappes. En effet l’alternance de pluie et chaleurs aux mois de mai et juin a favorisé la propagation de ce champignon qui aime l’humidité.

Arrivés sur la grande parcelle de syrah du Mazet, nous découvrons les pieds de vigne adoptés avec Gourmet Odyssey. Ouf, la syrah est moins sensible au mildiou et le feuillage des ceps de syrah est quasi indemne de toute trace de maladie. Après quelques photos souvenir et avoir détaillé les travaux effectués dans la vigne jusqu’à présent, comme la taille, l’ébourgeonnage ou le relevage, nous continuons notre balade œnologique.

Coffret cadeau parrainage vignes bio Languedoc

Direction le plantier de grenache juste en face de la cave pour contribuer à l’atelier participatif du jour. Cette vigne a été plantée l’année dernière en 2017 et rentrera en production l’année prochaine pour la vendange 2019. Beaucoup de grappes sont déjà accrochées aux petits pieds de vignes, mais la priorité c’est encore de favoriser le développement racinaire et non pas de produire du fruit.

En conséquence, armés d’épinettes (sortes de sécateurs à longues lames) et des petits sécateurs de vendangeurs, nous faisons tomber tous les raisins. Ce n’est que renoncer à une mini récolte cette année pour pouvoir renforcer la plante et anticiper de belles vendanges à partir de 2019.

Après l’effort, le réconfort. Pendant le déjeuner préparée par Delphine la vigneronne, nous découvrons à table les différentes cuvées du domaine.

Cadeau dégustaation vins bios du Languedoc Domaine Allegria

Après le repas nous retournons en balade digestive, cette fois-ci pour faire un petit tour à la cave et découvrir le chai de vinification, où seront réceptionnés les raisins pendant les vendanges, et le chai à barriques où seront élevés les vins avant d’être mis en bouteille, mais nous en parlerons plus lors des journées suivantes.

Ajouter un commentaire

L’effeuillage de la vigne bio en Val de Loire


Pour la dernière fois du printemps, Marc Plouzeau nous a accueillis pour une Journée Découverte au Château de la Bonnelière, pour nous faire découvrir son domaine, le terroir et les vins de la Vallée de la Loire. Et bien sûr pour rencontrer nos pieds de vigne adoptés qui serviront à produire le Clos de la Bonnelière, un vin rouge en AOC Chinon.

 

Parrainage de ceps bio en Vallée de la Loire

Notre groupe de parrains était impatient et motivé par le programme du jour : découverte des pieds adoptés, travail dans les vignes, repas et balade dans le  vignoble. Le tout avec un temps magnifique !

Cadeau stage vigne bio Vallée de la Loire Bonnelière

Après les présentations d’usage autour d’un café et d’un croissant, direction la parcelle du Clos de la Bonnelière pour saluer les pieds, dont les grappes commencent à être visibles ! Marc nous a parlé des travaux effectués jusqu’ici dans la parcelle. La floraison s’est bien déroulée malgré le temps pluvieux du printemps et il y a une belle récolte en perspective, si le climat ne joue pas des tours à Marc d’ici la récolte.

Coffret journée au domaine et stage vin bio Loire

La mission du jour était l’effeuillage. Il s’agit de dégager le cordon de grappe du cep, en enlevant les feuilles qui pourraient « faire de l’ombre » et retarder la maturité des raisins. Cela permet aussi aux raisins de mieux sécher en cas de pluie (et il y en a eu récemment !) et d’éviter la propagation de maladies telles que le mildiou. Une opération simple mais minutieuse, effectuée avec brio par les parents adoptifs.

Box vin visite domaine travaux de la vigne Château de la Bonnelière

Fiers de ce travail, et après une session de questions et réponses avec Marc sur le bio, la vie quotidienne du domaine, le travail restant à effectuer… nous nous sommes attablés pour profiter des petits plats concoctés par Mme Plouzeau. Sa grande spécialité, la chantilly (avec ou sans fraise) a encore une fois ravi les convives ! Le tout accompagné des vins du domaine que nous avons pu déguster en condition.

Cadeau visite de domaine, dégustaation de vin bio et repas vigneron

Pour digérer ce bon repas Marc nous a emmenés visiter d’autre parcelles, afin d’avoir une vision globale du domaine, du terroir et de toutes les techniques utilisées en viticulture pour soigner le sol et la vigne. L’occasion d’échanger sur les bonnes pratiques de culture bio, et que chacun reparte avec des nouvelles notions et astuces à mettre en pratique au jardin !

Nous nous retrouverons avec plaisir pour les vendanges, afin de voir ce qu’ont donné tous ces bons soins en terme de récolte. En attendant nous souhaitons à Marc un bel été pour le vignoble, et aussi, à un moment, de bonnes vacances !

Ajouter un commentaire

A la découverte des secrets de vinification et d’élevage des vins bios de Bourgogne


Nous avons été accueillis au Domaine Chapelle à Santenay, dans la côte de Beaune le premier dimanche de mai pour une journée dédiée au travail de la cave. Le millésime 2017 dont les raisins ont été récoltés en septembre a maintenant terminé ses fermentations et a été soutiré pour terminer tranquillement son élevage en fût. Ce n’est pas pour autant que le travail du vigneron est terminé car il y a une multitude de décisions à prendre pour obtenir un très bon vin bio une fois mis en bouteille.

 

Visite de cave au Domaine Chapelle à Santenay
Etant donné le soleil radieux nous avons opté pour une présentation du domaine et du millésime 2017 dans le parc du domaine, qui surplombe le Clos des Cornières, parcelle où se trouve le pinot noir adopté par Gourmet Odyssey pour faire un AOC Santenay rouge.
Rencontre avec le vigneron au Domaine Chapelle coffret cadeau

Jean François nous a parlé de l’histoire viticole de sa famille et de l’histoire des terroirs bourguignons, dont nous pouvions apercevoir des parties depuis le parc. Nous avons pu mieux comprendre la hiérarchie des appellations bourguignonnes et la géologie de ses climats, reconnus au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Aatelier découverte des arômes des vins de Santenay en Côte d'or

Puis nous nous sommes séparés en deux groupes, l’un partant en cave avec Jean François pour une visite et une dégustation sur fût du tout nouveau millésime 2017 et l’autre au caveau avec Yvette pour une initiation à la sensorialité des vins, avant d’intervertir. Avec Jean-François nous avons pu découvrir ce qu’il s’est passé depuis que le raisin a transformé son sucre en alcool lors de la première fermentation après les vendanges, et nous avons pu goûter les vins de 2017 sur fût alors qu’il n’a pas encore terminé son élevage.

Atelier dégustation des vins de Bourgogne 2017

Avec Yvette nous avons détaillé et deviné les arômes que l’on peut trouver dans les vins de Bourgogne, et expliqué ce à quoi ils sont dus, variété et qualité du raisin ou élevage spécifique. Arômes, saveurs et impact des choix d’élevage des vins sur n’ont désormais plus de secret pour nous !

Coffret cadeau visite de domaine et dégustation de grands vins de Côte d'Or

Il était l’heure de mettre nos connaissances en pratique autour d’un apéritif dans la plus pure tradition de la Bourgogne : un verre de chardonnay AOC Santenay Saint Jean accompagné de délicieuses gougères.

Nous avons poursuivi avec le repas au caveau, où nous avons pu découvrir des plats locaux : jambon persillé, poulet Gaston Gérard, fromages affinés et entremet chocolat, le tout accompagné dignement par trois vins rouges du domaine : un Santenay Clos des Cornières 2014, un Santenay La Comme Premier Cru 2011 et un Chassagne Montrachet Morgeot Premier Cru 2013.

Box vin visite vignoble et adoption de vignes bio

Nous avons ensuite rejoint la vigne pour y faire connaissance ou retrouver les pieds de vigne adoptés, déjà prêts pour la campagne 2018. Nous les avons un peu bichonnés pour passer le relais aux parrains 2018 et assurer une récolte de qualité !

Puis Jean-François en a profité pour nous parler du Clos des Cornières, avec ses trois parties d’encépagement d’âges différents, dont la partie la plus ancienne vient d’être arrachée. Elle sera replantée avec de jeunes plants qui donneront des raisins d’ici quelques années.

Coffret caadeau visite de cave et dégustaation e Bourgogne

Le fait qu’il y ait trois âges de vigne n’est pas anodin et nous avons pu nous rendre compte de l’impact de cet âge de la vigne sur la qualité du vin qui en découle puisqu’ à notre retour en cave nous avons dégusté les vins de 2017 issus de chacune de ces parties : en effet elles sont ramassées et vinifiées séparément avant d’être regroupées avant la mise en bouteille. Nous avons pu constater que les tanins sont plus souples sur la vieille vigne alors qu’ils sont présents sur la partie la plus jeune. Donc en jouant sur la proportion de chaque vin le vigneron obtient le vin souhaité.

Nous avons été ravis d’être accueillis à Santenay et sommes impatients de déguster le Clos des Cornières 2017 quand il sera terminé !

Ajouter un commentaire

Trouvez votre cadeau vin idéal pour la fête des pères, parrainez des vignes bios !


Pour la fête des pères vous avez déjà offert des cadeaux comme des dégustations, des bonnes bouteilles, ou des visites de domaines pour votre papa amateur de vin ? Allez plus loin et offrez-lui un coffret œnologique dont il se souviendra longtemps : une adoption de pieds de vigne bios. Cette idée originale et personnalisée, l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey, est également un cadeau ludique et écologique pour tous les gourmets.

Le parrainage de vignes consiste à être propriétaire de pieds de vigne le temps d’un millésime et à suivre la production de son vin bio dans un de nos domaines partenaires. Les nouvelles suivent le cycle de la vigne et de la cave et permettent de comprendre comment faire un bon vin.

 

Box oenologique fête des pères
Avec notre box cadeau pour la fête des pères, votre papa reçoit les nouvelles de son vin via des newsletters et des photos : d’abord dans le vignoble, puis la récolte et enfin en cave. En fin de millésime il obtient 1bouteille de vin bio par pied de vigne adopté. Les bouteilles peuvent être personnalisées avec un nom de cuvée choisi par votre père.
Cadeau vin fête des pères visite de cave et vignoble

Et pour rendre l’expérience encore plus concrète et unique, ajoutez une ou des journées au domaine pour voir les pieds de vigne parrainés, rencontrer le vigneron et partager avec lui  un bon moment autour du travail de la vigne, des vendanges ou de la cave.

Stage oenologique au domaine avec l'adoption de pieds de vigne

Chaque stage oenologique dure une journée complète de 9h30 à 16h en compagnie du vigneron, et inclut le déjeuner et la dégustation des vins du domaine. La journée est valable pour 2 personnes, pour s’immerger dans le métier et la vie du vigneron, et partager un bon moment !

Vendangez vos vignes et faites votre vin millésimé

Tous nos domaines sont certifiés en bio ou en biodynamie et produisent des vins plusieurs fois récompensés par les guides et revues du vin en France et à l’étranger. Ils seront ravis de vous faire part de leur savoir-faire.

Nos Expériences Vin pour la fête des pères débutent par la réception d’un coffret avec un sac rafraîchisseur à vin, un bouchon pour refermer les bouteilles de vin, un Dropstop et un certificat d’adoption personnalisé. Une fois son compte activé avec le code contenu dans le coffret votre papa démarre l’aventure !

Nos livraisons gratuites par Colissimo se font en 2 jours ouvrés sur la France métropolitaine et entre 3 et 6 jours dans le reste de l’Europe. Et pour les cadeaux de fête des pères de dernière minute, nous vous envoyons le certificat par email les jours ouvrés.

Ajouter un commentaire

Le rôle des barriques dans l’élevage du vin


Nous venons de passer la période des primeurs bordelais et des dégustations du millésime 2017 sur fût, car celui est entonné depuis quelques semaines. Il va encore passer plusieurs mois voire plusieurs années à être élevé en barriques. Et c’est le cas dans beaucoup d’autres régions viticoles françaises aussi. L’occasion de se demander quel est le rôle des barriques dans l’élevage des vins en cave ?

Pourquoi élever le vin ?


Lorsque les raisins  arrivent au chai et sont encuvés (après pressurage ou non), un processus de fermentation démarre naturellement grâce aux levures indigènes, les levures contenues dans les baies de raisin. Cette période de vinification aboutit à un vin puisque les sucres ont été transformés en alcool. Si l’on goûte ce vin toute de suite après fermentation, il se peut que l’on soit déçu : c’est encore un vin dur et fermé, difficile à déguster.

La phase suivante de l’élevage consiste donc à laisser le vin s’assouplir, gagner en structure et en arômes tertiaires (les arômes qui apparaissent pendant l’élevage). Le but est d’obtenir un vin mature pour la mise en bouteille et la garde (plus ou moins longue suivant le type de vin produit). Et pour élever un vin il existe plusieurs contenants possibles. L’un d’eux est la barrique ; on peut aussi dire tonneau, fût, pièce, muid, etc. Le nom varie selon les régions ou la taille de la pièce, mais le principe reste le même.

Les fûts pour l'élevage des vins de Bourgogne

A quoi servent les barriques ?


Une barrique c’est donc un récipient de bois, formé de douves (ou douelles) qui sont cintrées et assemblées avec des cercles en métal, et ayant un fond et un couvercle plat. Elles ont été créées et utilisées depuis plus de 2000 ans, d’abord essentiellement pour le stockage et le transport des aliments, et maintenant principalement pour l’élevage des vins et autres alcools. En effet le vin produit actuellement n’est plus destiné à rester stocké en barriques une fois son élevage achevé (sauf productions spécifiques), il sera mis en bouteilles.

Les barriques en chêne pour élever le vin de Bordeaux
Comment une barrique arrive-t-elle à apporter structure vin ? Le bois dont elle est constituée est un matériau naturel, et contrairement au cuve il permet la circulation de l’air en petite quantité : il respire ! Cela oxygène le vin et permet de le rendre plus gras, plus souple.
Et les arômes et tanins ? Le vin étant en contact permanent avec le bois de la barrique, une infime partie des particules du bois se dissout dans le vin, transmettant des arômes, appelés arômes tertiaires, différents en fonction de l’essence du bois et de sa chauffe lors de la fabrication de la barrique. Les tanins sont aussi présents dans le bois comme dans le vin, qui contiennent ces molécules végétales tous les deux, mais chacun d’un type différent qui se combine dans une structure plus délicate lors de l’élevage.

 

Comment fabrique-t-on les barriques ?


La base d’une bonne barrique c’est le bois de chêne, qui semble l’essence la plus appropriée pour le vin. Il y a actuellement principalement 3 espèces de chênes qui sont utilisées par les tonnelleries pour produire des barriques : le chêne pédonculé et le chêne rouvre que l’on trouve en France, et le chêne blanc d’Amérique du nord.

Leurs troncs sont d’abords fendus et séchés sur plusieurs années dans des étuves spéciales.  Puis on les scie et fend à nouveau pour créer les douelles ou douves. Celles-ci sont positionnées en forme de rose dans un premier cercle de métal ou de bois, puis elles sont chauffées pour être courbées. La chauffe du bois peut être faite en le « brûlant » ou avec de l’eau chaude ou de la vapeur.

Fabrication des barriques pour élever le vin
Ensuite on cintre le bois et on installe le deuxième cercle à l’autre extrémité. Une des douelles est percée pour faire la bonde puis on teste l’étanchéité à l’eau et à l’air. Enfin, étape très importante pour le vin qui sera élevé dans la barrique, on chauffe une dernière fois le bois pour en modifier la composition chimique et apporter les arômes souhaités pour le vin.

Les arômes et la structure apportés au vin par l’élevage en fût ou barrique est vraiment détectable à la dégustation, comme nous le constatons avec nos parents adoptifs de vigne à chaque Journée Vinification que nous organisons. Vous aussi venez en faire l’expérience avec nous !

Articles liés
Zoom sur l’élevage des vins rouges

 

Ajouter un commentaire

A la découverte des vins de la Vallée du Rhône méridionale


Passé Lyon, sur les collines surplombant le Rhône vous voici en Vallée du Rhône : Côte-Rôtie, Condrieu, puis plus au sud Saint Joseph, Crozes-Hermitage, Cornas… mais on aurait tort de réduire les vins des Côtes du Rhône à ces célèbres noms du nord de l’appellation. Il y a tant à découvrir plus au sud, après Montélimar : Rasteau, Cairanne, Vinsobres, Gigondas, Châteauneuf-du-Pape, puis Lirac, Tavel, les Costière de Nîmes, Coteaux du Ventoux, et autres vins du Lubéron. Partons à la découverte des Côtes du Rhône méridionaux.

Les paysages et les cépages


Le paysage de la Vallée du Rhône tel qu’on le connaît est très ancien : il est né il y a environ 300 millions d’années avec d’abord l’activité volcanique du Massif Central, puis il y a 40 millions d’année avec la naissance des Alpes qui a provoqué un affaissement  séparant les deux massifs avec la vallée au milieu.  Au départ la mer y est présente puis le niveau de l’eau baisse et le lit du fleuve se creuse en créant des terrasses successives sur les flans de la Vallée. Aujourd’hui  les sols contiennent 4 types de roches : granite, silice sablonneuse, calcaire et argile. De quoi laisser s’exprimer les cépages les plus variés.

Les cépages de la Vallée du Rhône sont au nombre de 27 (21 seulement dans l’AOC Côtes du Rhône). Les principaux sont le grenache noir, le syrah et le mourvèdre  pour les vins rouges, et le marsanne et le viognier pour les vins blancs. Les cépages avec un matériel tannique dense comme le syrah apprécieront les sols siliceux par exemple, tandis que le grenache se plaira sur les parties calcaires.  

L’histoire des Côtes du Rhône


L’activité viticole de la Vallée est très ancienne, on en trouve des traces près de Marseille à partir du IVe s. avant JC, et en remontant jusque dans le nord du vignoble au Ier s. après JC. A cette époque naissent les grandes villas viticoles en bord de fleuve, ainsi que les ateliers d’amphores, destinées au transport du vin. Ces découvertes archéologiques font du vignoble rhodanien un des plus anciens de France.

La renommée du vignoble prend son essor au XIVème s. quand les Papes s’installent à Avignon et y développent le vignoble. Dès 1650 il y a même une règlementation pour garantir la provenance et la qualité des « Côste du Rhône ». C’est en 1937 que l’AOC Côtes du Rhône est née.

Les appellations

Carte des appellations de la Vallée du Rhône
Le territoire des AOC Côtes du Rhône s’étend sur 250 km du Nord au Sud et couvre 171 communes.  Un vin de l’appellation Cotes du Rhône être produit avec des raisins cultivés dans toute cette surface. Viennent ensuite les AOC Côtes du Rhône Villages qui sont produits dans 95 communes.  Ensuite il y a 18 appellations où l’on peut ajouter le nom du village où les raisins sont cultivés à côté de « Côtes du Rhône Villages »,  car leur terroir est particulier. Cette catégorie inclus des vins de Cairanne, Laudun, du Massif d’Uchaux, de Valréas et de Visan par exemple. Enfin il y a  17 crus des Côtes du Rhône qui ne portent que le nom de leur commune et sont considérés comme la meilleure qualité dans la région. Par exemple Châteauneuf-du-Pape, Vinsobres, Vacqueyras, Gigondas, et Tavel.

Enfin il y a quelques vins de la Vallée du Rhône, qui ne font pas partie de l’appellation Côtes du Rhône, comme les  Costière de Nîmes, Ventoux, ou Grignan-les-Adhémar.

Une carte interactive des appellations est disponible sur le site d’InterRhône, qui promeut les vins d’AOC Côtes du Rhône et de la Vallée du Rhône. 

Quelques appellations confidentielles à découvrir


Les appellations de la Vallée du Rhône sont nombreuses et leur aire géographique vaste, et même si on parle ici que des Côtes du Rhône Méridionaux, les vins produits sont d’une grande diversité. Il y a donc encore beaucoup d’appellations méconnues du plus grand nombre mais très qualitatives à découvrir.

Par exemple l’appellation Côtes du Rhône Villages Massif d’Uchaux qui est relativement nouvelle (2005), et désigne une aire bien délimitée de 750 hectares avec sa particularité géologique d’un sol majoritairement calcaire et une belle exposition sud, sud-est, sud-ouest en légère altitude.  Il y a des millions d’années ce massif était une île entourée par la mer, et ce terroir produit des vins concentrés et matures. Le grenache noir  doit représenter au minimum 50% des cépages, associé aux autres cépages régionaux : syrah, le mourvèdre, cinsault et carignan. Le Domaine de la Guicharde ou le Domaine la Cabotte en sont de bons ambassadeurs.

On peut encore parler de l’appellation Grignan-les-Adhémar, autrefois Coteaux du Tricastin, et qui, à la faveur d’un changement de nom et d’une véritable refonte du cahier des charges de l’appellation, a su renouveler son vignoble si particulier au sein des vins de la Vallée du Rhône. Fort de sa diversité géologique et de ses nuances climatiques où le terroir est influencé par la proximité des reliefs  il propose des vins sur le fruit mais aussi très frais.

Bref, la prochaine fois que vous vous évaderez vers le sud, n’hésitez pas à vous arrêter dans cette belle région qui longe le Rhône et vous promet bien des découvertes gastronomiques et œnologiques !

 

Articles liés

Le Domaine de la Guicharde rejoint l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Ajouter un commentaire

Dites bonne fête maman avec une expérience œnologique unique


Il sera bientôt temps de trouver un cadeau original pour gâter votre maman pour la fête des mères. A la place de l’habituel bouquet de fleurs ou des chocolats, offrez une expérience gourmande autour de la vigne et du vin avec coffret oenologique personnalisé. Vous adoptez pour elle quelques pieds de vigne bio qu’elle suivra dès le début du millésime au vignoble et jusqu’à la mise en bouteille du vin avec ses étiquettes personnalisées.

 

Coffret vin cadeau fête des mères

Avec cette box fête des mères spéciale amatrice de vin vous offrez bien plus qu’un stage oenologique ou une dégustation de vin. Le coffret vin de Gourmet Odyssey est une bonne idée qui permettra à votre mère de suivre l’évolution de ses raisins bios ou en biodynamie, puis de son vin avec des bulletins d’information écrits par les vignerons, des photos et des articles de blog durant tout un millésime.

Stage oenologie cadeau fête des mères

Vous pouvez aussi inclure une ou plusieurs journées au domaine pour deux personnes : elle pourra voir ses pieds de vigne, rencontrer et échanger le vigneron et participer au travail en cours à la vigne ou à la cave. C’est une belle occasion de sortie à deux, conviviale et amusante pour tout découvrir de la viticulture et l’oenologie dans un domaine bio. Chaque journée est complète : elle dure de 9h30 à 16h au cours desquelles le vigneron et ses équipes sont présents. La dégustation des vins du domaine et le déjeuner sur place sont inclus.

Bouteilles vin bio personnalisées pour la fête des mères

A la fin de l’Expérience Vin votre mère personnalisera le nom de sa cuvée et obtiendra des bouteilles issues de ses vignes bio (un pied adopté = une bouteille). Et lorsqu’ elle ouvrira ses bouteilles, elle se souviendra sûrement de ce cadeau œnologique original !

Et pour les cadeaux de fête des mères de dernière minute nous pouvons vous envoyer le certificat d’adoption par email.

 

Articles liés

Voir les témoignages de nos clients

Ajouter un commentaire

La vinification des vins bios du millésime 2017 en Languedoc


Le 7 avril a eu lieu la première journée de l’année au Domaine Allegria pour les parents adoptifs des vignes bio du domaine, avec pour thématique la vinification, l’élevage et l’assemblage des cépages syrahs et mourvèdre qui composent le Tribu d’A rouge choisi pour les Expériences Vin.

A cette période de l’année le temps est toujours encore frais et quelques fois couvert, et les premiers bourgeons laissent place aux jeunes feuilles sur la vigne en pleine croissance.

Parrainage de vignes en Languedoc au Domaien Allegria

Après la présentation du domaine par Ghislain, le vigneron, nous sommes partis dans les vignes pour découvrir les pieds de vignes adoptés, déjà en préparation pour le millésime 2018.

Locationde vignes en Languedoc pour faire son vin bio

Nous avons d’ailleurs fait un petit détour par une nouvelle parcelle qui vient d’être plantée avec un nouveau cépage pour le domaine, le carignan blanc. C’est l’opportunité pour chaque participant de découvrir des « bébés » vignes. Nous pourrons goûter le 1er nectar de ces vignes dans 3 ans.

Adoption de vignes bio et visite au domaine

Après la découverte ou les retrouvailles avec les pieds de vignes adoptés pour la dernière fois du millésime, nous sommes revenus à la cave pour un bon moment d’échanges et d’apprentissages autour de la vinification, phase qui débute juste après les premières fermentations des vendanges, et comportent beaucoup plus de tâches qu’on ne le croit, pour préparer le vin pour son élevage. Il y a eu beaucoup de questions pointues autour de la vinification sans sulfites, et autres sujets techniques.

Puis nous avons découvert le chai à barrique, où le vin est élevé, et en avons profité pour discuter du rôle de l’élevage, du choix des contenants et de la façon dont ils influencent le goût du vin.

Stage oenologie au domaine en Languedoc

Pour mettre tout cela en pratique, avant le déjeuner nous avons partagé autour des barriques un moment ludique avec la découverte de 12 arômes liés aux vins rouges. Bien sûr, on connaît chacune de ces odeurs, que l’on a déjà senti dans notre quotidien, mais à l’aveugle comme c’est difficile d’arriver à relier à chaque fois un nom à cet odeur !

Visite de cave et atelier vin déjeuner vigneron

Pendant cet atelier, Delphine, la vigneronne,  nous avait préparé un superbe déjeuner avec des produits locaux : magnifiques salades vigneronnes, les 1ères pointes d’asperges, un pain extraordinaire cuit le matin même par un ami du domaine paysan-boulanger, Jean-Marie. Evidemment les petits fromages de chèvre du Mas Roland étaient aussi de la fête. Et pour finir le succulent gâteau au chocolat maison, accompagné d’un café bien serré.

Pendant le déjeuner, nous avons eu l’opportunité de découvrir tous les vins du domaine : le nouveau millésime du rosé Dolce Vita, le Carignan Gourmand 2015, le Tribu d’A blanc 2015 et Tribu d’A rouge 2016. Et il nous restait encore de l’enthousiasme pour découvrir Cousu Main 2016 et La Belle Histoire 2015.

Dégustation de vin bio du languedoc journée au domaine

Après le déjeuner, place à l’atelier assemblage : à la découverte de ce qu’apporte l’assemblage, en jouant avec 3 lots issus du millésime 2017, avec des cépages différents. Les maths ne font pas bon ménage avec l’assemblage car 1+1 = 3, c’est-à-dire que 2 vins assemblés ensembles donnent un assemblage qui doit être meilleur que les deux vins pris séparément. Pas toujours facile pour les novices que nous sommes, et à force de jouer des éprouvettes, de goûter et re-goûter, on ne sait plus très bien où l’on en est, normal c’est un métier !

La journée se termine sur une bonne idée de ce que sera le millésime 2017, mais il faudra encore plusieurs mois pour que le vin ait atteint son apogée d’élevage et soit assemblé. Il nous tarde déjà de le goûter !

Ajouter un commentaire

Apprendre comment faire un vin bio de Chablis


Quand on ouvre une bouteille de vin, on ne pense pas forcément à tout le travail réalisé pour la produire. Tout le monde sait qu’à un moment il y a la récolte, mais pour produire les raisins les plus qualitatifs possibles pour la vendange, il y a beaucoup de travail à faire pour prendre soin de la vigne. Les vendanges ne sont pas non plus la fin du processus, au contraire elles marquent le début de la vinification. Et il y a plus d’étapes dans la cave qu’on ne le pense : presser les raisins, fermenter le moût, élever le vin et le préparer pour la mise en bouteilles. C’est tout cela que nous avons découvert lors de la Journée Vinification au Domaine Jean-Marc Brocard à Chablis samedi dernier.

Caveau visite du domaine biodynamique à Chablis

Cette journée de stage était divisée en plusieurs ateliers pour tout apprendre de ce qu’il se passe en cave entre la récolte et le moment où le vin est prêt à être mis en bouteille et étiqueté. Nous avons donc commencé la journée au quai de déchargement, où les raisins sont déversés dans les pressoirs. Odile, la maître de chai du domaine, nous a expliqué comment le pressurage est contrôlé pour extraire le jus des grappes.

Stage oenologique pour découvrir le travail en cave pour faire le vin

Nous avons ensuite appris comment les vins sont débourbés et clarifies pour séparer le jus des éléments solides que sont les restes de pépins et de peau et qui ont réussi à passer à travers la membrane du pressoir. Ensuite le jus continue son chemin jusque dans la cuve où il restera pendant la période de fermentation.

Box oenologie pour faire son vin

Odile nous a détaillé comment le sucre des raisins se transforme en alcool pendant quelques semaines.

Une fois la fermentation terminée, les vins sont soutirés pour séparer les lies les plus grosses, et laissés avec leurs lies plus fines pour l’élevage, afin de développer la structure des vins. Pour mieux comprendre ce processus Odile nous a fait goûter des vins directement depuis les cuves, dont celui qui sera remis en fin d’Expérience Vin Gourmet Odyssey.  C’est une chance assez rare de pouvoir déguster des vins qui sont toujours en cours d’élevage.

Apprendre déguster le vin comme un oenologue

Avant d’être mis en bouteille les vins sont encore soutirés et clarifies  pour s’assurer qu’il ne reste aucune impureté qui pourrait faire mal évoluer le vin.  Nous nous sommes ensuite dirigés vers la ligne de production pour voir où les bouteilles étaient remplies, et nous avons discuté des différents bouchons qui servent à fermer les bouteilles, comme le bouchon de liège, le bouchon à vis ou d’autres matériaux.

Découvrir la mise en bouteille de vin

Après la mise en bouteille, le vin se repose un peu jusqu’à ce qu’il soit étiqueté. Odile nous a montré la machine à étiqueter, qui colle des étiquettes sur le devant et le derrière de la bouteille, et pose la capsule sur le dessus du bouchon. Les bouteilles sont ensuite mises en cartons et enfin prêtes à être vendues au domaine ou expédiées. C’est un processus assez impressionnant !

L’atelier suivant nous permettait d’apprendre à déguster le vin et nous préparait pour les dégustations à venir. Nous utilisons tous nos sens quand nous goûtons un vin, et le premier est le nez. Il nous fallait identifier différents arômes que l’on peut trouver dans le vin blanc, soit grâce au cépage lui-même, soit avec l’élevage du vin en fût. Ce n’est pas aussi facile qu’on pourrait le croire !

Cours d'oenologie au domaine avec le vigneron

Nous avons ensuite goûté différentes solutions sucrées, salées, acide et amères pour distinguer à quel endroit de notre bouche ou notre langue on ressent les différentes caractéristiques d’un vin.

Il était ensuite grand temps d’entrer dans la phase de dégustation des vins. Nous avions 3 groupes de vins à comparer et nous devions identifier dans chaque groupe quelle était la différence entre les vins. Cette session nous a permis de découvrir quelle différence de goût il peut y avoir entre les différents terroirs, cépages, et la façon dont le vin est élevé.

Coffret cadeau dégustation de vins bios à Chablis

Nous avons dégusté toute une gamme de Petit Chablis, Chablis, Chablis Premier Cru et Chablis Grand Cru, et avons continué la dégustation pendant le repas préparé par un traiteur local.

Cadeau parrainage pieds de vigne bio à Chablis

Après le déjeuner nous sommes sortis prendre l’air et rendre visite à nos pieds de vigne adoptés. Nous avons pris quelques photos et admiré les paysages des collines chablisiennes

Coffret cadeau pour découvrir le terroir de Chablis

De retour au caveau nous sommes descendus dans la cave où il reste une coupe du sous-sol qui permet de voir les strates de roche calcaire blanc et de marnes grises qui donnent aux vins de Chablis leur caractère unique.

Coffret stage oenologique à Chablis

La dernière étape de la journée a été dans le hall de fermentation hall, qui abrite également les fûts de chêne où certaines cuvées sont élevées. Là Jean-Louis nous a expliqué le rôle des fûts, et nous avons terminé la journée avec une dernière dégustation qui nous a permis de voir comme le fût influence la structure du vin.

La journée a été fascinante en se glissant dans la peau d’un vigneron. Il va falloir maintenant patienter jusqu’à ce que le vin ait fini de mûrir, cela en vaudra la peine !

Ajouter un commentaire

La taille de la vigne et le pliage des baguettes de pinot noir en Bourgogne


Mars est un mois particulier, c’est le dernier mois où l’on taille la vigne bourguignonne avant le printemps et la reprise de la végétation. C’est aussi très souvent un mois capricieux au niveau de la météo. Pour notre première Journée Découverte en vigne avec les parents adoptifs du millésime 2018 à Santenay, la météo a été plutôt clémente et inespérée au Domaine Chapelle : de quoi se dédier pleinement aux travaux de viticulture.

Après une brève introduction au programme de la journée centrée sur la taille et le liage en vigne, Simon Chapelle, fils de Jean François Chapelle et futur repreneur du domaine, nous a conté l’histoire du domaine familial et des crus bourguignons.

Visite de domaine viticole et vignoble à Santenay

Puis, accompagnés de Simon et Yannick, le chef de culture et de cave du domaine, nous avons rejoint Le clos des Cornières. C’est la parcelle de pinot noir où se trouvent les pieds de vignes adoptés avec Gourmet Odyssey. Les viticulteurs d’un jour ont pu faire connaissance avec leurs pieds et réaliser de beaux clichés illustrant le thème « prenez votre pied » au domaine !

Scindés en deux groupes, Simon et Yannick, nous ont exposé le travail à achever à la vigne durant les périodes hivernale et printanière pour obtenir une récolte de qualité et nous ont expliqué les implications nécessaires à la mise en œuvre d’une agriculture biologique.

Stage taille de la vigne en Bourgogne

Les Clos des Cornières est une parcelle qui donne le vin éponyme, et elle est composée exclusivement de pinot noir puisqu’en bourgogne il n’y a pas d’assemblage de cépages. Toute la qualité du millésime 2018 repose donc la qualité des raisins récoltés cet automne, et cette qualité dépend en partie d’une étape primordiale qui a lieu en ce moment : la taille de la vigne et le pliage des baguettes.

Stage pratique en vigne à Santenay

Simon et Yannick nous ont expliqué quels sarments garder, lesquels couper, combien de bourgeons laissés par pieds, pour quel rendement… Toutes les questions auxquelles il faut réfléchir avant de procéder à la taille. Equipés de sécateurs cela a alors été à notre tour de mettre toutes ces informations en pratique ! Et malgré quelques hésitations au départ, nous nous en sommes sortis de la meilleure des façons !

Visite de vignoble coffret cadeau vin Bourgogne

Il a fallu ensuite procéder au pliage des baguettes qui n’avaient pas été coupées. Pour cette partie nous avons traversé la route et nous sommes rendus dans une parcelle de chardonnay, plus avancée dans la taille. C’est également une étape importante car le fait de plier la baguette et de l’attacher au fils de palissage permet de bien répartir les futurs rameaux fructifères et d’assurer à la fois une bonne répartition de la sève pour que tous les fruits en profitent, et une bonne aération entre les rameaux pour éviter les proliférations de maladies.

Dégustation de vins bios de Bourgogne au Domaine Chapelle

Après cette matinée bien remplie nous avons rejoint le caveau accompagnés d’un soleil printanier pour prendre l’apéritif dans la cour ! Gougères de Bourgogne et Santenay Saint-Jean blanc ont alors régalé nos papilles à tous.

Puis s’en est suivi un repas convivial et savoureux dans la tradition bourguignonne :  terrine de sandre, bœuf bourguignon, fromages affinés et entremet cassis chocolat ! Tout cela accompagné de trois vins rouges du domaine d’excellente qualité : un Bourgogne rouge 2016, un Santenay Clos des Cornières 2013 et un Santenay Premier Cru Les Gravières 2012.

Visite de cave de grands crus bourguignons Santenay

Après le repas un orage violent ne nous aura pas permis de rejoindre le plantier du cru Beaurepaire pour poursuivre l’après-midi en vigne, mais nous avons eu la chance de pouvoir aller en cave pour un et au chai pour découvrir le domaine plus en détail.

L’heure de conclure était alors déjà venue, après une journée riche en enseignements et en convivialité. Il faudra maintenant que les vignerons continuent de soigner la vigne jusqu’à cet automne afin qu’elle produise de raisins d’une qualité optimale pour la vendange. Nous avons hâte de revenir récolter le fruit de ce travail !

Ajouter un commentaire

L’art de la Vinification au Château Coutet à Saint-Emilion


Samedi dernier nous avons passé une journée captivante au Château Coutet à Saint-Emilion pour apprendre tout le travail et les choix du vigneron en cave pour vinifier, élever et assembler ses vins avant qu’ils n’arrivent dans la bouteille. Nous avons découvert qu’il y a beaucoup plus à faire que ce que l’on peut penser au premier abord, et une multitude de techniques et d’outils que le vigneron peut utiliser pour influencer la structure, le goût et les qualités aromatiques du vin.

La Journée Vinification au Château Coutet à Saint-Emilion pour apprendre comment le vin est fait

 

La journée était organisée en plusieurs ateliers pour explorer les différents aspects de la vinification et de la dégustation. Dans le chai de fermentation Alain David-Beaulieu, le vigneron du Château Coutet, a expliqué comment les raisins étaient réceptionnés au chai pendant les vendanges et tout le travail pendant les phases de macération et de fermentation.

A la découverte de la macération et de la fermentation

Il nous a montré le vieux pressoir qui est utilisé depuis plus de 100 au domaine pour presser le marc qui reste au fond des cuves après le soutirage. Cela donne le vin de presse, qui est élevé séparément et mis de côté pour être utilisé plus tard au cours de l’élaboration du vin.

Une fois les fermentations terminées, certains des lots de différents cépages sont préassemblés, et transférés dans des fûts de chêne. Il y a un mélange de fûts neufs et anciens qui ont déjà servi pour un ou deux millésimes, et Alain nous a expliqué le rôle de ces fûts dans l’élevage du vin. Il nous a aussi parlé du travail dans le chai à barriques pour bâtonner les lies, ouiller pour compléter la part des anges, et surveiller les vins sur plusieurs mois.

L’élevage en fûts de chêne

Avant de déguster les vins, nous avons fait un atelier amusant pour tester notre sens de l’odorat. Nous devions identifier des arômes que l’on peut trouver dans le vin, et nous avons découvert lesquels étaient dus aux cépages et au terroir, et lesquels étaient plutôt le résultat de l’élevage en barrique.

A la découverte des arômes du vin

Dans le chai de fermentation nous nous sommes réunis autour de quelques barriques pour un atelier de dégustation et d’assemblage du vin. D’abord nous avons dégusté trois vins à l’aveugle pour deviner lequel était le merlot, lequel le cabernet franc et lequel le malbec. Une fois que nous avons trouvé et discuté des caractéristiques de chaque cépage, nous avons essayé de les assembler pour voir comment le changement des proportions de chaque cépage changeait le vin assemblé.

Un essai d’assemblage

Nous avons ensuite dégusté à l’aveugle  trois autres vins de 2017, qui venaient de finir leurs fermentations. Exactement les mêmes vins mais l’un était élevé en cuve, l’autre dans un nouveau fût de chêne et le dernier dans un fût de chêne ancien. Les vins avaient été mis dans leurs contenants seulement quelques semaines auparavant, et pourtant on pouvait déjà sentir la différence.

Dégustation de vins pour sentir la différence entre cuve, nouveau et ancien fût

Après cette matinée bien remplie, nous étions prêts pour le repas ! Avant de s’asseoir pour le déjeuner nous avons goûté un Clairet, c’est un rosé assez prononcé qui est fait par écoulement du vin au début de la phase de macération.

A table pour le déjeuner !

Avec le menu du jour, salade landaise de confit de canard et sa sauce bordelaise, gratin de légumes, fromage et café gourmand, nous avons dégusté les millésimes 2014 et 2015 du Château Coutet Saint-Emilion Grand Cru, et 2014 du Château Belles-Cimes, le second vin du domaine.

La cuvée Emeri, un vin datant de 1750 et recréé à l’identique par le Château Coutet à Saint-Emilion

Durant la conversation du repas nous avons découvert l’histoire extraordinaire de la Cuvée Emeri.  En nettoyant la cave familiale, Alain a retrouvé une bouteille enfouie dans le sol en terre. La bouteille était toujours pleine et fermée avec un bouchon de verre en forme de cœur. Après avoir fait analyser la bouteille il a découvert qu’elle date de 1750 environ, ce qui en fait une des plus vieilles bouteilles dans le monde ! Adrien, le neveu d’Alain, a eu l’idée de recréer le vin qu’elle contient quasiment à l’identique, en utilisant les plus vieilles vignes du domaine. Ce sont des vignes où tout le travail est réalisé entièrement à la main, ou avec le cheval quand il faut travailler le sol. Les raisins sont ensuite cueillis et triés à la main, grain par grain. Le vin produit est mis dans des bouteilles uniques qui sont fabriquées individuellement par un des souffleurs de verre français les plus renommés. Et le bouchon est bien sûr en forme de cœur, tout comme l’original. Cela a pris quatre ans au maître souffleur pour recréer une bouteille étanche au liquide et à l’air de ce genre !

La cuvée En visite auprès des vignes adoptées dans le vignoble de Saint-Emilion., un vin datant de 1750 et recréé à l’identique par le Château Coutet à Saint-Emilion

Après le repas nous sommes montés sur le plateau où les vignes surplombent le village Saint-Emilion, qui se situe à moins d’un kilomètre. C’est l’un des endroits les plus prestigieux du vignoble de  Saint-Emilion et c’est ici que se trouvent les vignes adoptées par Gourmet Odyssey. Nous avons pris quelques minutes pour prendre des photos souvenirs et profiter de la vue. Sur le chemin du retour nous avons parlé des différents terroirs et du travail actuellement en cours pour tailler la vigne et attacher les baguettes sur les fils de palissage.

La machine à étiqueter

De retour au domaine nous avons parlé de la préparation du vin pour sa mise en bouteille. Nous avons débattu sur le rôle des sulfites et discuté du choix des bouchons. Nous avons ensuite vu la machine à étiqueter en plein travail pour mettre les capsules et les étiquettes sur les bouteilles juste avant de les vendre.

Et c’était déjà la fin de la journée. Nous avons appris tant de choses, et toute la complexité du travail de vigneron. Il faudra maintenant être patients pendant que notre vin est élevé lentement, mais attendre nos Alain et Juliette du Château Coutet, et à tous les participants, d’avoir fait de cette journée un beau moment !

Ajouter un commentaire

Vinification et élevage d’un AOC Santenay au Domaine Chapelle


C’est sous un ciel hivernal que nous vous avons été accueillis au Domaine Chapelle le week-end dernier pour une Journée Vinification. Mais la chaleur de l’accueil que nous ont réservé Jean-François, Yvette et Myriam a largement compensé la météo. 

Après un café d’accueil, c’est au caveau que nous vous avons commencé la journée. Jean-François a commencé à nous parler de son domaine. Il nous a raconté l’histoire de sa famille mais aussi celle des AOC de Bourgogne et de la constitution géologique des climats bourguignons, qui permettent de comprendre qu’avant même de vinifier le raisin le terroir entre en jeu.

Après ces explications précieuses nous sommes entrés dans le vif du sujet de la journée : processus de vinification et dégustation des vins.

Un premier groupe est resté en compagnie d’Yvette pour un atelier sensoriel ludique sur les arômes et l’équilibre en bouche des vins de Bourgogne. Un apprentissage essentiel pour bien appréhender les dégustations qui allaient suivre.

Journée vinification et élevage des vins de Bourgogne à Santenay

Le second groupe est parti en cave en compagnie de Jean-François pour une visite commentée de la cuverie de vinification et la cave où les vins sont elevés. A l’issue de ces explications un focus particulier a été mis sur l’élevage et nous avons pu déguster un même Santenay Gravières 1er cru élevé dans différents fûts. Cela nous a permis de vous rendre compte de l’influence du type de fût sur les caractéristiques aromatiques et gustatives des vins

Stage oenologique et dégustation de vins de Bourgogne sur fût

C’est au milieu des foudres de la cave, ces fûts en bois de grande contenance, que nous avons alors partagés un apéritif convivial et gourmand : un magnifique Santenay Saint-Jean du domaine accompagné de succulentes gougères ; choux au fromage qui font partie des fameuses spécialités de la gastronomie bourguignonne.

Nous avons poursuivi au caveau pour un excellent repas traditionnel bourguignon ; jambon persillé, poulet Gaston Gérard, fromages affinés et entremet chocolat, tous dignement accompagnés par trois vins du Domaine Chapelle : Santenay Clos des Cornières, Santenay 1er cru Beaurepaire et Chassagne Montrachet 1er cru.

C’est repus que nous nous sommes tous rendus à la vigne en début d’après-midi pour faire connaissance ou retrouver nos pieds de vigne adoptés et les bichonner. Jean-François en a profité pour brièvement expliquer l’encépagement du Clos des Cornières, parcelle qui donne le vin des vignes adoptées, et l’arrachage de la vieille vigne prévu pour les jours suivants. En effet le Clos des Cornières est constitué de 3 âges de vignes différents, dont la plus vieille partie va être remplacée. Ce système de décalage des âges dans une même parcelle est fréquent car il permet de ne pas avoir à remplacer tous les pieds en même temps et se priver ainsi d’un vin pendant plusieurs millésimes (une vigne commençant à produire du raisin qui peut être vinifié au bout de 5 ans environ).

Nous sommes ensuite retournés en cave pour une dernière dégustation pour nous rendre compte de l’impact du l’âge de la vigne sur les caractéristiques organoleptiques des vins. Jean-François nous a fait déguster les trois parties du Clos des cornières qui sont vinifiées séparément. Nous avons donc pu nous rendre compte de ces différences, et aussi de la difficulté de déguster des vins en cours d’élaboration avec encore très peu de mois d’élevage !

Stagevin en Bourgogne en coffret cadeau

L’élevage est une phase très importante pour l’assouplissement de la structure des tanins en bouche et pour la complexification des arômes. Il faudra donc encore un peu de patience, et pour le moment un peu d’imagination pour entrevoir ce à quoi le vin va ressembler dans plusieurs mois !

L’heure est ensuite arrivée de conclure cette belle journée riche d’enseignements et d’échanges humains autour du vin. Le travail du vigneron  en cave n’a désormais presque plus de secrets pour nous et nous avons hâte de déguster ce millésime 2017 !

Ajouter un commentaire

Des Racines et des Ailes en tournage au Château Coutet à Saint-Emilion


L’équipe des Racines et des Ailes, la célèbre émission télévision de France 3, a suivi notre partenaire le Château Coutet à Saint-Emilion pendant une semaine en septembre dernier pour préparer la diffusion du 7 mars 2018.

Des racines et des ailes sur France 3 présente le Château Coutet à Saint-Emilion

Découvrez en rediffusion ce beau château bordelais au cœur du vignoble de Saint-Emilion et ses vignerons passionnés qui parlent de la biodiversité unique au domaine, du fait d’avoir été toujours conduit en bio.

Adrien David Beaulieu explique la découverte dans la cave familiale d’une vielle bouteille de vin remplie, l’une des plus vielle au monde, et la quête de toute la famille pour reproduire ce vin bio, la cuvée Emeri, au plus proche possible de ses ancêtres il y a plus de 200 ans.

Parrainage de vigne au Château Coutet à Saint-Emilion

Vous aussi, découvrez la vie au Château Coutet et son histoire, à travers l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey. En adoptant des pieds de vigne, vous allez suivre toutes les étapes clés pendant un millésime en vigne et en cave. Vous pouvez inclure des stages oenologiques au domaine pour participer au travail et rencontrer les vignerons. A la fin de l’Expérience vous pouvez choisir le nom de votre cuvée pour personnaliser les étiquettes qui habilleront vos bouteilles de vin.

 

Liens utiles

Plus d’informations sur le parrainage de pieds de vigne
Plus d’informations sur le Château Coutet à Saint-Emilion
Plus d’informations sur la cuvée Emeri

Ajouter un commentaire

Zoom sur l’élevage des vins rouges


Après les premières fermentations qui ont suivi les vendanges, dans la plupart des domaines le vin approche maintenant de sa phase d’élevage. En quoi consiste l’élevage d’un vin et quelles sont les tâches qui occupent le vigneron en cave ?

Début de l’élevage

L’élevage est l’ensemble des soins apportés au vin et des opérations du vigneron depuis la fin des fermentations et jusqu’à la mise en bouteille. Il peut donc durer entre quelques semaines pour des vins primeurs qui sont peu élevés pour être bu jeunes, et plusieurs années pour élaborer les vins plus complexes et de gardes. Tout dépend du type de vin que le vigneron veut élaborer.

Tout commence à la fin de la ou des fermentations – suivant le type de vin produit – lorsque le vin est soutiré. C’est-à-dire qu’il est sorti de son contenant de fermentation (généralement une cuve, mais cela peut aussi parfois être un fût ou une amphore si  le vigneron recherche une vinification spéciale) pour être placé dans le contenant où il restera jusqu’à la mise en bouteille.

Stage oenologie en Médoc et leçon de filtrage du vin

Contenants

L’élevage est généralement effectué en cuve ou en fût. Le choix du contenant est une décision du vigneron selon le type de vin qu’il souhaite produire (voir notre article Le rôle des cuves, fûts et autres contenants dans la vinification).

L’enjeu dans tous les cas sera de permettre au vin d’atteindre sa maturité en le préservant de l’oxydation, lui permettant d’acquérir ses qualités gustatives finales et en le stabilisant. Cela veut donc dire que même si le vin reste dans son contenant ce n’est pas pour autant que plus rien de va se passer pendant les mois d’élevage.

Protection contre l’oxydation

L’air est l’ennemi au vin.  Si un vin est laissé en contact avec l’air, il va s’oxyder et pourrait tourner au vinaigre car les bactéries qui transforment l’éthanol du vin en acide acétique se développent en présence d’oxygène. Quand un vin est élevé en barrique, le vigneron doit être très attentif de ne pas laisser trop d’air entrer en contact avec le vin.

Tout d’abord quand une barrique est remplie, le bois va absorber une partie du vin. Ce phénomène est plus marqué avec une barrique neuve, et le bois peut absorber jusqu’à 5 litres de vin.  En plus, lorsque le vin reste en fût il se produit un phénomène de micro-oxygénation ou oxydation ménagée car les parois de la barrique laissent pénétrer naturellement l’oxygène. Sur le long terme cela contribue à l’évaporation du vin (la fameuse part des anges), et entre le vin qui est absorbé par la barrique et le vin qui s’évapore, un espace vide se crée en haut de la barrique. Il faut donc ouiller régulièrement, c’est-à-dire verser du vin dans la barrique pour compléter cet espace.

Cours oenologie au domaine cadeau vigne

Pour ouiller on ouvre le trou de bonde sur le dessus du fût, on verse le vin avec une sorte d’arrosoir avec un long tube et un bec au bout : l’ouillette. On utilise le même vin que celui initialement soutiré des cuves de fermentation, sauf qu’au lieu de le placer en fût il a été conservé en cuve avec un chapeau flottant (un couvercle mobile qui s’adapte au niveau de remplissage de la cuve) où il ne subit pas d’évaporation ni de contact avec l’air.

Maturation du vin

Le vin est donc à l’abri de l’oxygène. Comment lui donner les caractéristiques gustatives souhaitées ? Plusieurs techniques sont à disposition du vigneron, selon les dégustations qu’il effectue régulièrement sur ses vins en cours d’élevage et le résultat voulu.

Lors de leur passage en fût les vins se reposent et les lies, ces particules solides comme les résidus de raisins ou les levures mortes, se déposent en fond de fût. Si l’on souhaite apporter plus de corps et d’arômes au vin on va bâtonner les fûts, c’est-à-dire introduire un long bâton par le trou de bonde et l’agiter pour remettre les lies en suspension en contact avec le vin. Maintenant on trouve aussi des fûts montés sur des supports à roulette qui permettent de faire tourner le fût, toujours dans l’objectif de remettre le vin au contact des lies.

Stage vin coffret cadeau adoption vigne

A l’inverse si l’on considère que le vin a déjà assez de corps et d’arômes on va soutirer le vin pour le séparer des lies, tout simplement en pompant le vin dans un autre contenant et en laissant les lies au fond du fût actuel. Cela permet en outre de clarifier les jus, qui peuvent être encore troubles à ce stade.

Stage vin en Languedoc et soutirage du vin

Préparation pour la mise en bouteille

Une fois le vin arrivé à maturité il y a encore quelques opérations nécessaires afin de le stabiliser avant qu’il ne soit embouteillé. Il faut d’abord le clarifier : le but n’est pas seulement de le rendre visuellement plus attrayant amis aussi d’éviter que le vin ne reste en contact avec des particules qui pourraient à terme détériorer ses qualités gustatives dans la bouteille.

Pour clarifier le vin on peut le filtrer ou le coller. La filtration consiste à faire passer le vin dans un filtre quand on vide le fût. Il faut être prudent avec cette technique afin de ne pas appauvrir le vin au niveau des arômes et de la structure. Le collage consiste à ajouter des produits (traditionnellement le blanc d’œuf, mais aussi la bentonite, une argile utilisée sous forme de poudre) qui vont s’agréger aux particules et se précipiter dans le fond du fût, que l’on pourra alors soutirer de manière classique.

Voilà donc le vin mature et limpide. Il faut qu’il le reste et la mise en bouteille est une opération délicate pour le vin qui est manipulé est exposé à l’air et donc au risque d’oxydation. C’est pourquoi la plupart des vignerons sulfitent leurs vins avant la mise en bouteille, en ajoutant du soufre sous forme de pastille ou de poudre.

Cours élevage et stabilisation du vin

Le soufre est un anti-oxydant et un anti-septique dont on ne sait pas encore vraiment se passer à cette étape. D’ailleurs en réalité tous les vins contiennent un minimum de soufre car même si aucun SO2 n'a été ajouté lors de la vinification ou lors de la mise en bouteille, les enzymes sécrétées par les levures fermentaires produisent du SO2 à partir du soufre naturellement présent dans les raisins.

Voilà donc le vin fin prêt à passer dans la bouteille, et bientôt dans vos verres. Enfin presque :  il reste encore au vigneron à choisir le bouchon idéal pour sa bouteille, réserver le passage d’un camion avec une machine à embouteiller s’il n’en possède pas, étiqueter les bouteilles et préparer le conditionnement en carton, ou stocker les bouteilles dans la cave, où il va falloir faire de la place pour l’arrivée du nouveau millésime, préparer les descriptifs de chaque vin et prévoir les salons et évènements pour pouvoir présenter son nouveau millésime… jusqu’au prochain !

 

Articles liés

Le rôle des cuves, fûts et autres contenants dans la vinification

Ajouter un commentaire

Share |
RSS

A propos du blog

Connaissez-vous un amateur de vin ? 

Offrez-lui un cadeau inoubliable : ses propres pieds de vigne et une cuvée à son nom... !

A partir de 159 €

Tags

Adoption Assemblage Bio Biodynamie Bourgogne Cadeau Cave Domaine Dégustation Elevage Fermentation Oenologie Stage Taille Vendanges Vigne Vigneron Vignoble Vin Vinification

Tous les tags...

Catégories

Archives

Derniers commentaires

Liens