Adoptez vos propres vignes et élaborez votre propre vin

avec l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Visitez www.gourmetodyssey.fr pour plus d'informations.

Billets taggés : Vigneron

La vinification des vins rouges en Val de Loire


Après un épisode neigeux dont il restait quelques jolies traces sur les vignes, le soleil était présent pour ce premier week-end Gourmet Odyssey de l’année au Château de la Bonnelière. Nous avions rendez-vous pour découvrir la vinification des vins du millésime 2017 dans ce domaine près de Chinon.

 

Adoption de vignes bio à Chinon en Val de Loire

 

Autour du café et des viennoiseries Marc Plouzeau, vigneron et propriétaire du domaine, nous a accueilli en nous contant l’histoire de son domaine familial. Son vignoble d’une trentaine d’hectares s’étend uniquement sur la rive gauche de la Vienne, une particularité souhaitée par Marc, amoureux de ces terroirs spécifiques de l’appellation.

Rencontre vigneron bio Château de la Bonnelière

Une journée chargée nous attendait, avec la découverte ou les retrouvailles avec les pieds de vignes adoptés dans le cadre de l’Expérience Vin d’abord, puis une visite du chai et des explications sur les techniques de vinification utilisées sur le domaine, un jeu autour des arômes du vin et une visite de la cave souterraine pour déguster les vins en cours d’élevage !

Coffret vin parrainage vignes bio

Pour commencer, une visite aux pieds de vigne, très élégants sous leur léger manteau blanc et sous la lumière matinale ! L’occasion aussi de faire quelques clichés pour le concours photos organisé chaque année par Gourmet Odyssey, et bien sûr d’échanger avec Marc sur les travaux en cours dans la vigne en cette période hivernale.

Ensuite nous avons réalisé deux activités : un premier groupe a découvert le chai avec Marc et un second a fait travailler ses sens avec Louise.

Avec Marc, nous avons découvert le travail effectué depuis la période de fermentation juste après les vendanges, et jusqu’à l'élevage. Tous les vins du domaine sont vinifiés individuellement selon la parcelle d’où ils proviennent, c’est une vinification parcellaire, et Marc nous a éclairés sur les différents choix d'élevage du vin en cuve ou en barrique.

Stage vinification au château avec le vigneron

Pour mieux découvrir les subtilités des vins du domaine, apprécier et comprendre leurs différentes méthodes d’élevage,  nous nous sommes exercés à reconnaître différents arômes que nous pouvons retrouver dans les vins. Nous avons ainsi découvert que certains arômes étaient dus au cépage en lui-même, d’autres à la méthode de vinification choisie par le vigneron et pour finir certains sont liés à l’élevage et au contenant d’élevage du vin. Un moment ludique mais important, qui a été mis en pratique dès la dégustation des vins lors du repas !

Atelier oenologique sur les arômes du vin de Loire

Pour clore la matinée, un repas nous attendait dans la Petite Bonnelière, le gîte du domaine. Un régal comme à chaque fois, grâce aux talents de la maman de Marc, dont la cuisine s’accorde parfaitement aux vins du domaine.

Visite et repas vigneron au domaine en Val de Loire

L’après-midi, pour mettre en pratique toutes les nouvelles connaissances de la matinée, nous nous sommes rendus à la cave de Marc, la cave Plouzeau, située sous le château de Chinon.

Cette cave lui sert à entreposer ses barriques lors de l’élevage des cuvées, afin qu’elles soient toujours à la même température et au même taux d’humidité. Nous avons eu le privilège de déguster les vins du millésime 2017 en cours d’élevage.

Stage vin bio assemblage et élevage en Loire

Parmi les vins dégustés, un des vins est élevé en cuve, un autre en barrique d'occasion, un autre en barrique neuve et le dernier est un vin de presse. Il y a eu quelques grimaces à l’occasion de la dégustation du vin de presse car c’est tout de même le vin qui est issu du pressurage des éléments solides qui restent dans la cuve après la macération, c’est donc un vin très tannique et qui n’est pas destiné à être consommé tel quel mais assemblé avec d’autres cuves pour donner au vin une structure intéressante. C’était donc un bon complément aux apprentissages du matin pour  comprendre ce qui dans un vin fait la structure et les arômes. Au final une belle dégustation qui a permis à chacun d’appréhender les « ficelles » du métier !

Ce fut donc une belle mise en jambe pour cette nouvelle année et nous remercions encore Marc pour toutes ces explications et sa bonne humeur !

Ajouter un commentaire

Les salons des vins 2018 pour découvrir nos vignerons partenaires


Les salons des vins sont une belle occasion pour les producteurs indépendants de faire découvrir leurs bouteilles, et pour vous de faire de de dénicher de nouveaux vins à des tarifs intéressants. Nos domaines partenaires ne font pas exception et seront sur les routes à votre rencontre en ce début de millésime 2018. Voici les salons où vous pourrez les rencontrer. N’hésitez pas à venir déguster et discuter !

 

Agenda planning salon des vins 2018

Février 2018

Le Domaine de la Guicharde, producteur de Côtes du Rhône Massif d’Uchaux à Mondragon, sera au salon Sous les Pavés la Vigne les 10 & 11 février 2018, à Bordeaux  au Hangar 14. C’est un salon des vins actuels et naturels.

Il seront également présents au salon professionnel Vinisud à Montpellier  du 18 au 20 février 2018, et au 19ème Salon des Vins de Producteurs du Kiwanis Club à Saint-Etienne.

Le Domaine Chapelle à Santenay en Bourgogne sera présent au Salon des Vins de Neuville, salle Jean Dousset (86) les 10 & 11 février 2018.

Le Château Beau Rivage vous fera déguster ses vins de Bordeaux au Salon des Vignerons Indépendants de Strasbourg, sur le stand D104, du 16 au 19 février 2018.

Mars 2018

Le Château Beau Rivage de Macau en Médoc, sera présent au Salon des Vignerons Indépendants de Bordeaux Lac sur le stand D32 du 2 au4 mars 2018.

Le Domaine Chapelle vous fera déguster ses vins sur le salon de 19ème Salon des vins de Paray Le Monial (71) les 17 et 18 mars 2018, et su le salon Vivre Autrement au Parc Floral de Vincenne (75) du 17au 19 mars 2018.

Le Domaine Allegria sera présent sur le Salon des Vignerons à Olne en Belgique les 24 et 25 mars 2018.

Mai 2018

Le Domaine Chapelle, producteur de vin en Côte d’Or, sera au 29èmes Journées Gourmandes du Grand Morvan à Saulieu (Hall des Expositions) du 10 au 13 Mai (week-end de l'Ascensio).

Il sera également là pour faire déguster ses vins à la Foire Gastronomique de Mailly en Champagne (51) du 19 au 21 mai 2018 (week-end de la Pentecôte).

Plus d’information sur nos vignerons partenaires et l’Expérience Vin.

Ajouter un commentaire

Gros plan sur les étiquettes de vos bouteilles de vin


Que vos bouteilles de vin aient des étiquettes personnalisées, comme dans nos expériences d’adoption de pied de vigne, ou non, elles comportent un ensemble d’informations, et il est quelques fois difficile de les déchiffrer ! Certaines mentions sont obligatoires et d’autres pas, certaines sont utiles pour qualifier le vin et d’autres plutôt fantaisistes. Voici un petit guide pour décoder les étiquettes.

D’abord sur la plupart des bouteilles de vin français on trouve 2 étiquettes : l’étiquettes proprement dite, celle qui se trouve sur le devant de la bouteille et contient les informations obligatoires (mais pas que !), et la contre étiquette, collée à l’arrière de la bouteille, pour apporter des précisions sur le vin, notamment pour sa dégustation. Quelques fois les informations obligatoires peuvent se trouver sur la contre-étiquette, il n’y a aucune obligation en ce sens, et cela permet d’avoir une étiquette qui laisse plus de place au nom du vin ou à un graphisme plus original.

Les mentions obligatoires

Stage oenologie lire une étiquettes de bouteille de vin

Certaines mentions sont obligatoires, même si elles sont un peu rébarbatives parfois !  En France il y en a 8 pour les vins tranquilles (pour les effervescents une 9ème mention existe, relative à la teneur en sucres).

En premier lieu le nom de l’AOC/AOP ou de l’IGP, qui garantissent la zone de production et la méthode de culture et de vinification utilisées dans cette zone.

Ensuite la contenance : une bouteille classique en France contient 0,75L de vin, 1,5 L pour un magnum, 3 L pour un jéroboam. Il y a quelques exceptions, comme par exemple pour le vin jaune dont les bouteilles, que l’on appelle « clavelins », contiennent 0,62 L. Cette contenance représente la quantité de vin restant au bout de 6 ans d’élevage sur 1L au départ. Le reste c’est la part des anges !

Le degré d’alcool du vin : il donne une indication de la maturité du raisin lors de la récolte (un raisin mature est plus sucré donc donne un vin au degré d’alcool plus élevé).

Le pays de provenance, ainsi que le nom et la raison sociale de l’embouteilleur, qui n’est pas forcément le récoltant, cela peut être un négociant.

Un numéro de lot, afin d’identifier d’où provient le vin exactement et ses conditions de production au domaine. Quelques fois ce numéro est imprimé directement sur la bouteille au lieu de l’étiquette.

Enfin côté santé, en plus de l’avertissement pour les femmes enceintes, depuis 2005 il est aussi obligatoire de mentionner si le vin contient des sulfites, et depuis 2012 s’il contient des allergènes, notamment les produits à base d’œuf et de lait qui servent pour la filtration ou le collage des vins. Les sulfites sont souvent un sujet d’inquiétude pour le consommateur, mais les vins sans sulfites n’existent pas. Les sulfites sont naturellement présents dans les raisins, et ils sont utiles pour stabiliser et garder le vin un minimum. Les vins naturels sont donc en fait des vins dans lesquels on n’a pas ajouté de sulfites. Il n’y a pas de certification pour ces vins, et donc pas de logo spécifique à chercher sur l’étiquette. Les vins naturels ont tendance à moins pouvoir voyager ou se garder que les vins auxquels on ajoute des sulfites, il faut donc y penser au moment de faire son choix, selon où et quand vous pensez boire un vin “sans sulfites ajoutés”, « vin nature » ou « vin naturel ».  

En plus de ces mentions obligatoires pour toutes les bouteilles de vin, certaines AOP imposent également des contraintes pour les étiquettes : par exemple en Bourgogne le nom de la cuvée ou la dénomination géographique ne doivent pas apparaître en plus grand que le nom de l’AOP, qui doit rester aussi bien en hauteur qu’en largeur la mention la plus grande sur l’étiquette.

Déguster le vin et apprendre à lire une étiquette

Les autres informations : optionnelles mais réglementées

Même si le reste des informations de l’étiquette n’est pas obligatoire et plutôt fourni par le producteur à titre commercial, on ne peut pas y faire figurer n’importe quoi.

Sur la plupart des bouteilles on va retrouver le nom du vin ou nom de cuvée, en plus de sa dénomination, qui elle indique plutôt sa provenance : en plus des mentions obligatoires d’AOC/AOP et IGP, le vigneron pourra ainsi choisir de préciser le village, le vignoble ou même la parcelle particulière où le raisin a été récolté. Sur certains vignobles étendus et donc les classements sont réputés, comme la Bourgogne et le Bordelais, cela peut être très utile pour se repérer.

Attention les mentions très précises « Clos… », « Château… » et « Cru » sont réservées à des vins en AOP ou IGP et le vin doit être produit exclusivement à partir de raisins récoltés dans le domaine ou la parcelle mentionnée.

Le millésime, qui est l’année de la récolte du raisin, est une indication importante car certains millésimes sont meilleurs que d’autres, et certains vins sont meilleurs consommés plus rapidement alors que d’autres ont un potentiel de garde plus élevé. Pour que le vigneron utilise cette mention il faut qu’au moins 85% des raisins aient été récoltés l’année indiquée.

Le vigneron peut aussi choisir de préciser que le vin est mis en bouteille à la propriété, et non pas par un négociant, cela peut rassurer certains consommateurs.

Enfin il n’y a pas de règle pour le graphisme d’une étiquette, ce qui laisse le champ libre à l’imagination du vigneron et peut donner des étiquettes très étonnantes quelques fois ! C’est un choix qui appartient au vigneron car si cela peut visuellement attirer certains consommateurs, cela peut aussi les dérouter s’ils ne trouvent pas les informations suffisantes pour faire leur choix.

En France le cépage des raisins utilisés pour faire le vin n’est pas toujours mentionné car ce n’est pas obligatoire, alors que c’est une pratique plus courante dans les autres pays. Il est vrai que cela demande un minimum de connaissances de la part du consommateur français, comme par exemple savoir qu’en Bourgogne les vins rouges sont fait avec du  pinot noir et les vins blancs avec du chardonnay (principalement). Indiquer le nom des cépages peut être très utile pour les néophytes mais aussi lorsque le vin est issu d’un assemblage.  Par exemple si vous préférez des vins sur le fruit et que vous devez choisir un vin de Bordeaux, il est utile de chercher un vin avec une proportion de merlot plus élevée que le cabernet sauvignon, ou l’inverse si vous préférez un vin plus charpenté avec une finale plus longue.

Vous trouverez quelques fois la mention “élevé en fût de chêne”, qui est optionnelle mais réglementée. Au moins 50% du vin doit avoir passé 6 mois au minimum en barrique ou fût de chêne. L’élevage en fût de chêne change les caractéristiques structurelles, aromatiques et gustatives du vin donc cette mention peut vous aider dans votre choix selon le type de vin que vous recherchez.   

Les autres informations non obligatoires et non règlementées

C’est ici qu’il faut faire un peu plus attention : bien que quelques informations soient faites pour vous aider à choisir votre vin en décrivant un peu plus en détail son profil de dégustation, cela peut être très utile mais aussi très subjectif.

Par exemple, notre partenaire en Alsace, le Domaine Stentz-Buecher, propose une échelle sur l’étiquette au dos de la bouteille où l’on peut voir où se situe le vin entre sec et doux. C’est très utile car avec tous les cépages existants en Alsace, et même avec un même cépage dans différents domaines, les vins peuvent être très différents à ce niveau.

Un exemple de mention beaucoup plus subjective est le vin issu de “Vielles vignes”. Quand les vignes vieillissent, leurs racines sont plus profondes et elles produisent des raisins de meilleure qualité. Ce serait donc plutôt un indicateur de meilleure qualité. Mais à partir de quel âge peut-on dire qu’une vigne est vieille ? Aucune règlementation ne le précise, c’est à l’appréciation du vigneron. Pour certains vignerons 30 ans est déjà un âge pour des vielles vignes, alors que d’autres possèdent des vignes de 80 ans et les considèrent comme relativement jeunes. Cette mention peut donc être utile pour distinguer deux vins d’un même producteur, mais il faut être prudent dès que l’on compare des producteurs différents.

Enfin, il n’y a pas de règle non plus pour le graphisme d’une étiquette, ce qui laisse le champ libre à l’imagination du vigneron et peut donner des étiquettes très étonnantes quelques fois ! C’est un choix qui appartient au vigneron car si cela peut visuellement attirer certains consommateurs, cela peut aussi les dérouter s’ils ne trouvent pas les informations suffisantes pour faire leur choix.

La classiqfication des vins fraançais et leurs étiquettes

Et le vin biologique ?

Jusqu’en 2012, la législation relative à l’agriculture biologique ne concernait pas les conditions d’élaboration des vins, mais simplement les raisins, sur l’étiquette on disait d’un vin qu’il était « obtenu à partir de raisins issus de l’agriculture biologique ».

Depuis 2012 les pratiques œnologiques de l’élaboration du vin sont aussi contrôlées : par exemple, le vin doit avoir une teneur en sulfites inférieure à 100 mg par litre pour le vin rouge, et 150 mg par litre pour le vin blanc. Les vins sont donc maintenant des « vins biologiques » et cette mention apparaît sur l’étiquette.

Stage viticulture bio
  
Adoption vigne bio

Il y a 2 logos utilisés en France pour identifier les vins certifiés en agriculture biologique. Le logo AB (Agriculture Biologique) et la feuille verte du logo européen. Sur les bouteilles avant 2010 vous verrez probablement juste le logo AB, alors qu’à partir de 2010 vous pouvez voir soit les 2 logos, soit le logo européen seul.

Adoption vigne biodynamie
Parrainage vigne biodynamique

Les vins certifiés en biodynamie peuvent être quant à eux identifiés par les logos Demeter ou Biodyvin.cVous pourrez en apprendre plus sur notre article dédié aux vins bios, biodynamiques et naturels. 

L’habit ne fait pas le moine

Pas de secret donc, il faut prendre un petit peu de temps pour observer une étiquette avant de se décider entre deux flacons. Le mieux pour juger de la qualité d’un vin reste encore de le déguster !

 

Articles liés

Qu’est-ce qu’un vin bio ?

Bio, biodynamie, vins natures… qu’est-ce que c’est ?

Ajouter un commentaire

Cadeau de Saint-Valentin pour les amoureux du vin. Prenez votre pied de vigne bio !


Votre moitié aime le vin ? Pour un cadeau de Saint Valentin parfait adoptez des vignes bio et suivez ensembles la production de votre cuvée de vin. Obtenez des bouteilles personnalisées  et découvrez comment elles ont été produites par vigneron. Une belle façon de voir le vin autrement et de partager un bon moment à deux. 

Pour épater votre Valentin(e) qui aime le vin, parrainez des vignes bio en votre nom à tous les deux et suivez ensembles la production de votre vin dans l’un de nos domaines partenaires bio. Les apprentis vignerons reçoivent des newsletters et accèdent à des articles de blog et photos qui expliquent la production d’un vin depuis le pied de vigne jusqu’à la bouteille personnalisée. En fin d’expérience votre vin est prêt et vous dégusterez cette cuvée spéciale Saint-Valentin avec un autre œil !

Vin millésimé et adoption de vignes pour la Saint Valentin

Et pour trouver une excuse de week-end en amoureux, partez à la rencontre du vigneron et de vos pieds de vignes au domaine ! Vous pouvez ajouter une ou plusieurs journées à deux au domaine, avec un choix de 3 thématiques. La Journée Découverte pour comprendre tout le soin apporté à la vigne jusqu’à la récolte et mettre en pratique vos découvertes en travaillant en vigne avec le vigneron. La Journée Vendanges pour cueillir votre raisin et participer à sa mise en cuve au chai pour ses premières transformations. Et la Journée Vinification pour parler de la transformation du vin, des choix du vigneron pour l’élevage, l’assemblage et la mise en bouteille de son vin.

Parrainage de vignes bio en amoureux au domaine viticole

Tous ces stages oenologiques se déroulent en présence du vigneron et de ses équipes sur une journée complète, de 9h30 à 16h pour vous donner le temps de les connaître un peu mieux et les aider dans leur travail, de partager un repas et une dégustation des vins du domaine.

Journée au domaine à deux pour découvrir le vin

Nous prêtons une attention particulière au choix de nos partenaires vignerons pour nous assurer de la qualité de leur vin et leur envie de vous recevoir au domaine pour vous montrer leur quotidien. Nous avons aussi choisi de ne travailler qu’avec des domaines certifiés en bio et il est passionnant de découvrir des méthodes de culture de la vigne et de production des vins différentes. Le prétexte rêvé pour une aventure à deux autour du vin : on vous le promet, ça va être le pied !

Plus d’information sur les Expériences Vin.

Ajouter un commentaire

Les vignerons partenaires de Gourmet Odyssey récompensés au Challenge Millésime Bio 2018


La semaine dernière s’est déroulé le Challenge Millésime Bio, concours de vin officiel du Salon Millésime Bio, destiné aux professionnels du vin. Une fois n’est pas coutume les partenaires vignerons de Gourmet Odyssey ont été primés par ce concours de vin bio international renommé.

 

Adoption de vignes avec des vins bio récompensés en 2018

Le Challenge Millésime Bio est un concours de vin international qui rassemble chaque année plus de 1500 échantillons de vins bios. Les jurys sont des professionnels du vin et cette année leur président était Klaus Hermann, directeur de la publication du magazine professionnel du vin allemand WEIN+MARKT.

Vignes bio à louer de vignerons indépendants

1516 échantillons de vin étaient présentés à la dégustation pour cette édition qui a eu lieu le 17 janvier 2018. Le jury a récompensé 434 cuvées :

  • 136 médailles d’Or
  • 201 médailles d’Argent
  • 97 médailles de Bronze
Vins bios médaillés à Millésime Bio 2018

Parmi nos domaines partenaires, quatre vignerons ont eu le plaisir de se voir attribuer un prix de ce salon prestigieux :

  • Le Domaine la Cabotte en Côtes du Rhône, a reçu une médaille d’or pour son Châteauneuf-Du-Pape Vieilles Vignes 2015 
  • Le Château Beau Rivage à Macau-en-Médoc a reçu également une médaille d’or pour son Clos la Bohème 2015
  • Le Domaine Chapelle en Côte d’Or reçoit une médaille d’argent pour son Santenay Premier Cru Beaurepaire 2015
  • Et le Domaine Allegria reçoit une médaille d’argent pour son Languedoc Mendel Malbec 2014

Félicitations pour cette bonne nouvelle et rendez-vous sur le Salon Millésime Bio pour les déguster !

Articles liés

Palmarès 2016

Palmarès 2017

Ajouter un commentaire

Meilleurs voeux pour 2018


Encore une année à rebondissements dans le monde du vin et chez Gourmet Odyssey !

Côté Expérience Vin de Gourmet Odyssey nous avons accueilli le Château Coutet à Saint-Emilion pour le millésime 2017 et le Domaine de la Guicharde pour le millésime 2018. Comme tous nos autres domaines partenaires, ils sont tous les deux certifiés en bio et le Domaine de la Guicharde est aussi en biodynamie.Ils seront nos nouveaux partenaires pour adopter vos pieds de vigne et participer Journées Expériences au domaine.

Ensuite coté vigne 2017 a finalement été une belle année : après de belles frayeurs avec le gel en avril puis la sécheresse cet été, les vendanges 2017 ce sont déroulées dans de bonnes conditions climatiques, et les premières impressions pour le millésime 2017 sont très bonnes, comme vous l’avez sûrement lu dans notre récapitulatif du millésime.

Nous nous préparons déjà pour vous accueillir pour le millésime 2018 et attendons avec impatience de découvrir ce qu’il nous réserve !

Nous le souhaitons excellent, et rempli de bons moments de partage autour de la vigne et du vin.

Nous vous souhaitons une excellente année 2018 !!!

Mark, Marie, Louise, Myriam et Jacqueline

Ajouter un commentaire

Cadeaux de Noël dernière minute pour les amateurs de vin


Noël approche ! Le temps de flâner encore un peu devant les vitrines de Noël pour trouver une idée de cadeau autour du vin et il sera temps de faire les achats de Noël pour votre amateur de vin préféré ! Chez Gourmet Odyssey les box oenologiques Expérience Vin peuvent être commandées jusqu’au 19 décembre à l’étranger et jusqu’au 20 décembre en France métropolitaine. Et pour ceux qui attendent la toute dernière minute, nous vous enverrons la copie email du cadeau jusqu’au 24 décembre 12h00. 

 

Coffret vin pour un cadeau fêtes dernière minute

 

Le parrainage de vignes à Noël est une idée de cadeau personnalisé et original. Et avec nos partenaires bios récompensés par les guides, vous êtes sûr de trouver le cadeau idéal. Vos proches pourront suivre la production de leur vin bio et obtiendront des bouteilles personnalisées en fin d’expérience.

Cadeau vin dernière minute le millésime personnalisé

L’expérience devient encore plus unique si vous ajoutez une journée au domaine à la rencontre du vigneron. Journée Découverte pour apprendre tout le travail nécessaire pour élever la vigne jusqu’à la récolte. Journée Vendanges pour récolter, mettre en cuve le raisin et comprendre les premiers stades de la fermentation du vin. Journée Vinification pour tout savoir des tâches et des choix du vigneron en cave ou en cuverie. Ces 3 stages oenologiques ont lieu de 9h30 à 16h, une journée complète à suivre et aider le vigneron dans son travail pour un échange réel. Le repas du déjeuner et la dégustation des vins du domaine sont inclus dans la visite.

Stage vin en coffret cadeaau pour Noël

Pour avoir un coffret au pied du sapin de Noël nos cadeaux vin personnalisés contiennent un sac rafraîchisseur à vin, un bec verseur anti-goutte, un bouchon de verre réutilisable et un certificat d’adoption personnalisé. De quoi mettre l’eau à la bouche

Plus d’informations sur les délais de livraison pour Noël 2017

Plus d’informations sur l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Ajouter un commentaire

Les vins bios de nos vignerons récompensés par les guides 2018


Dans les guides et revues des vins 2018 les bonnes notes et des médailles sont encore au rendez-vous pour les vignerons bios de l’Expérience Vin Gourmet Odyssey ! Nos partenaires pour l’adoption de vignes sont récompensés pour leur travail de viticulteurs et vinificateurs qui leur permet de produire des cuvées et millésimes de très grande qualité.

Domaine de la Guicharde

Notre nouveau partenaire voit 3 de ses vins sélectionnés au Guide Bettane+Desseauve 2018 (version Web) : les cuvées Genest 2015, Pur Rouge 2016 et Terroir du Miocène 2015. Le Terroir du Miocène est le vin choisi par Gourmet Odyssey pour l’adoption de pieds de vigne. Il obtient la note de 13.5/20 avec le commentaire : « au départ sur le repli, il s’ouvre avec l’aération. Simple et fruité, il joue sur la buvabilité. »

Château de la Bonnelière

Le Guide Bettane+Desseauve 2018 sélectionne pas moins de 5 vins pour le Château de la Bonnelière, dont le Clos de la Bonnelière 2015, cuvée choisie par Gourmet Odyssey pour le parrainage des vignes, qui obtient une note de 15/20.  « Complet dans sa définition gourmande, cette cuvée vous tend les bras. ».  Parmi les autres vins sélectionnés figurent les cuvées Rive Gauche 2015 et Clos des Roches Saint-Paul 2015.

Le Guide Hachette des Vins Bios 2018 quant à lui décerne 1 étoile à la cuvée Chapelle 2015, qu’il conseille avec une souris d’agneau confite.

Domaine Chapelle

Le Guide Hachette des Vins 2018 sélectionne 6 des vins du domaine : le Morgeot Premier Cru 2014, les Petites Lolières 2014, ainsi que  le Santenay Saint-Jean 2015, le Beaurepaire Premier Cru 2015, et les Gravières Premier Cru 2015 qui obtiennent tous les trois 1 étoiles. A propos du Santenay Saint-Jean Village 2015 : « Jean-François Chapelle signe avec cette cuvée un village élégant avec ses arômes de fruits blancs, d’agrumes, de beurre frais et et de fleurs blanches. Arômes confirmés par une bouche ample, ronde et charnue, tenue par une fine acidité. »

Ces vins sont aussi récompensés dans le Guide Hachette des Vins Bios 2018.

Domaine Stentz-Buecher

Le Guide Bettane+Desseauve (version Web) sélectionne 3 de ses vins en millésime 2015 : le Gewurztraminer Hengst obtient 16/20, le Pinot Gris Pfersigberg 14/20 et le Muscat Rosenberg avec une note de 14/20.

Domaine Allegria

Le Guide Hachette des Vins 2018 et sa version des Vins Bios, saluent à la fois le Dolce Vita 2015 (deux étoiles) et le 2016 (trois étoiles) : c’est un véritable coup de cœur pour le guide : « la robe est rose poudrée… Raffiné, complexe, le nez s’ouvre sur la rose, puis sur les agrumes, avant de s’orienter vers des tons acidulés de groseille, fruits rouges et le bonbon anglais. Souple en attaque, rond et gras, il est vivifié par une acidité qui porte loin la finale épicée et met en appétit. Un vin gourmand et élégant. »

Domaine la Cabotte

Le Guide Hachette des Vins 2018 et le Guide Hachette des Vins Bios 2018 décernent 2 étoiles à la cuvée Gabriel 2015 : « Cette cuvée s’ouvre à l’aération sur des notes de confiture de cassis et de myrtille, accompagnées de nuances fumées. La bouche déploie une texture de velours, d’élégants arômes de cerise noire et d’épices, étayée par des tanins déjà parfaitement fondus, qui soulignent une remarquable finale. Un vin qui plaira autant au néophyte qu’à l’amateur averti. »

Le Guide Bettane+Desseauve 2018 (version Web) note le Colline Blanc 2016 13/20, le Gabriel 2015 15/20. Pour ce dernier : « Au nez il rappelle le poivre vert frais, en bouche il s’avère juteux, floral, vieille rose, fruits rouges et noirs. Les tannins serrés lui donnent de la mâche et une élégance rustique qui lui vont bien. »

Domaine Jean-Marc Brocard

La Revue du Vin de France  mentionne 3 des vins du domaine dans son Guide des Meilleurs Vins de France 2018, le Chablis 2016, le Chablis Premier Cru Vau de Vey 2015, et son coup de cœur, le Chablis Premier Cru Fourchaume 2015 : « expressif, assez riche et solidement constitué, il se distingue par la profondeur de ses saveurs et sa persistance saline. Bien équilibré, c’est un excellent chablis d’accès précoce et consensuel. »

Le Guide Bettane+Desseauve 2018 sélectionne quant à lui 14 des vins du domaine ! Parmi eux des Grands Crus, des Premiers Crus, mais aussi le Chablis Sainte-Claire, cuvée sélectionnée par Gourmet Odyssey pour l’Expérience Vin des millésimes 2016 et 2017, et dont le millésime 2015 obtient la note de 14/20.

Enfin, le Guide Hachette des Vins 2018 et le Guide Hachette des Vins Bios 2018 sélectionnent 2 vins : Le Domaine Brocard 2015 obtient 2 étoiles et le Côte de Léchet 2014 1 étoile.

Château Beau Rivage

Le Domaine voit sa cuvée Benjamin 2015 récompensée par le Guide Hachette des Vins 2018, qui le conseille avec une pintade rôtie : « le nez se révèle floral et frais, tandis que la bouche, ample et persistante, évoque els fruits mûrs juteux et s’adosse à des tanins soyeux. »

Cette année encore les vignerons de l’Expérience Vin sont reconnus par la profession pour la qualité de leurs vins bios et le travail en vigne et en cave pour faire des millésimes 2015 et 2016 de bonnes bouteilles !

Autres articles liés

Nouvelles médailles au concours Challenge Millésime Bio 2017
Les guides des vins 2017 récompensent à nouveau nos vignerons partenaires

Ajouter un commentaire

Des salons du vin en fin d’année pour déguster le nouveau millésime


Dès cette semaine nos partenaires vignerons seront présents sur les salons et évènements du vin pour vous faire goûter leurs nouveautés et vous rencontrer. A vos agendas pour venir déguster leurs vins bios !
Domaine de la Guicharde – Côtes du Rhône
Dégustation vin bio et rencontre Domaine de la Guicharde

Domaine Chapelle – Côte d’Or
Domaine Stentz-Buecher - Alsace
Château Coutet - Saint-Emilion
Domaine la Cabotte – Côtes du Rhône
  • 2-3 décembre, Portes Ouvertes et dégustation au Domaine la Cabotte : champagnes du Domaine Jean-Marie Massonnot, bourgognes du Domaine d'Ardhuy et côtes-du-rhône du Domaine la Cabotte – Domaine la Cabotte, lieu-dit Derboux, Mondragon. Entrée libre.

Châteaude la Bonnelière – Val de Loire

Château Beau Rivage - Médoc

Les vignerons partenaires de Gourmet Odyssey vous attendent nombreux pour déguster leurs flacons et partager un bon moment !

Ajouter un commentaire

Vendanges du cabernet franc dans le Val de Loire


Les Journées Vendanges du Château de la Bonnelière se sont déroulées le week-end dernier, sous un soleil radieux !  Les grappes de cabernet franc, gorgées de soleil et de sucre attendaient avec impatience nos vendangeurs d'un jour.

  Stage vendanges du cabernet franc en Val de Loire

Marc Plouzeau, notre hôte et propriétaire du domaine avec sa famille, a accueilli les parents adoptifs des vignes du Clos de la Bonnelière autour d’un café, bien utile pour prendre des forces pour mener à bien cette journée de récolte chargée.

Après un rapide historique du domaine et quelques informations sur le millésime 2017, qui est une année très prometteuse, nous sommes rentrés rapidement dans le vif du sujet. Accompagnés de Noémie, la responsable vigne de Marc, nous nous sommes dirigés sur les parcelles à vendanger, situées sur la rive gauche de la Vienne, comme l'ensemble du domaine de Marc.

Récolte cabernet franc 2017 en Loire

L'objectif de la matinée était de vendanger entièrement la micro-parcelle prévue par Marc, à la main et sans coupures si possible ! Et bien sûr, en ne vendangeant que les beaux raisins mûrs et sains. Après ces instructions chaque binôme s'est réparti dans les rangs et de courageux volontaires ont pris les hottes, dans lesquelles les vendangeurs allaient vider leurs seaux tout au long de la matinée.

Journée vendanges au domaine en coffret cadeau

Dans la bonne ambiance, le défi à été relevé haut la main par nos équipes. La benne s’est vite rempli avec notre précieuse récolte, et une fois cette première partie de la mission effectuée, le groupe s'est rendu au chai, afin de découvrir la suite des opérations, à savoir l'égrappage et l'encuvage des raisins.

L'égrappage consiste à séparer les grains de raisin, de la partie boisée, la rafle, le squelette de la grappe. L'encuvage est la mise dans la cuve, ici en inox, des raisins rouges, qui ne sont pas pressés à leur arrivée au chai, contrairement aux raisins blancs.
Marc travaille de manière très douce pour son raisin, en utilisant au maximum la gravité, afin de ne pas se servir de pompe notamment, qui aurait pour conséquence d'éclater les grains et de libérer du jus, avant la mise en cuve.

Stage oenolgie au domaine pendant les vendanges

Cette méthode lui permet de retarder le départ en fermentation de ses vins rouges et ainsi de leurs laisser le temps de développer une partie de leurs arômes caractéristiques de leurs terroirs. L'encuvage a clos la matinée de travail de notre groupe,  heureux de se mettre à table pour reprendre quelques forces.

Cadeau vin en coffret journée et repas des vendanges

Le repas concocté par Mme Plouzeau a ravi les palais, agrémenté d'une belle dégustation des différentes cuvées de Marc. Le plus dur à été de ne pas céder à l’appel de la sieste !

Heureusement, nous avions rendez-vous avec les pieds de vignes adoptés. Quelques photos pour le concours "je prends mon pied" plus tard, le groupe est retourné au chai, afin d'échanger avec Marc sur la suite des tâches liées aux vendanges, la vinification, et aussi pour goûter le fruit de leur travail, pour l'instant, du jus de raisin encore très doux.

Cours encuvage et vinification pendant les vendanges

Une belle manière de conclure cette journée, riche en découvertes pour les apprentis vignerons, pressés de goûter le millésime 2017. Rendez-vous lors des Journées Vinification pour voir comment a évolué le vin !

Ajouter un commentaire

La vendange manuelle des clairettes en Vallée du Rhône


Ce samedi quand nous nous installons pour la Journée Vendanges avec Marie-Pierre et Eric, les vignerons de la Cabotte, nous regardons le vignoble tout autour du caveau et nous constatons la sécheresse du sol et la chaleur de l’air ambiant malgré l’heure matinale. Les équipes de vendangeurs du domaine sont déjà au travail : avec la chaleur de l’été il a non seulement fallu avancer la date de la récolte, mais aussi se dépêcher de ramasser les raisins pour garder un maximum de jus pour cette récolte qui s’annonce de faible quantité. Les apprentis vendangeurs de Gourmet Odyssey sont donc les bienvenus pour prêter main forte !

Nous nous réunissons autour d’un café et de quelques croissants pour écouter Eric nous présenter le domaine rapidement, avant d’entrer dans le vif du sujet : nous nous rendons dans la vigne juste sous le caveau pour récolter les clairette avant la pluie qui est annoncée en fin de matinée.

box cadeaau stage vendanges côtes du rhône

Comme nous l’explique Eric, généralement ce sont les cépages blancs comme la clairette et le viognier qui sont ramassés en premiers puis ceux des rouges, comme la syrah, le mourvèdre ou le grenache. Cette année, à cause des fortes chaleurs de juillet et août, les vendanges ont commencé le 25 août, soit avec pratiquement 2 semaines d’avance sur une année classique.

Et en plus les températures ne redescendent pas aussi bas qu’habituellement en septembre la nuit, ce qui fait que la maturité progresse très vite et au lieu de ramasser sur presqu’un mois comme habituellement, la récolte sera finie lundi 11 septembre prochain soit un peu plus de 2 semaines et demi de vendanges. En effet, si on attend trop la chaleur continue de sécher les grains de raisins et on obtient moins de jus donc une quantité de vin plus faible.

Aujourd’hui les rouges ont tous été ramassés et il ne reste que la clairette, qui nous est assignée. En effet cette clairette-là ne servira pas à faire les vins blancs « classiques » du domaine mais sera vinifiée en amphore, un contenant que le domaine expérimente depuis quelques millésimes. Pour cette vinification on recherche une maturité un peu plus poussée et moins d’acidité que sur des vins blancs classiques où l’on recherche une fraîcheur, c’est pourquoi on ramasse les raisins en dernier.

coffret vin journée vendanges en vallée du rhône

Charge à nous donc de faire une belle récolte pour cette cuvée qui tient beaucoup à cœur à Marie-Pierre et Eric. Nous distribuons les sécateurs et nous nous répartissons sur les rangs de vigne.

adoption de vigne et vendanges en côtes du rhône

La qualité du raisin est très bonne, ce qui rend la tâche plus facile : pas de tri à faire au moment de la cueillette, tout est bon à récolter. Il faut par contre bien prendre le temps de regarder les pieds car la couleur de la clairette peut la camoufler facilement sous les feuilles. Il ne faut pas hésiter à effeuiller, c’est-à-dire ôter les feuilles qui pourraient nous gêner pour couper les grappes, nous explique Eric.

box oenologie cotes du rhone vendanges

Les seaux des cueilleurs se remplissent vite et pendant qu’Eric et quelques courageux volontaires les vident dans la remorque du tracteur qui nous suit dans les rangs, les conversations vont bon train sur les cépages, le climat et la précocité de la récolte. Tant et si bien que lorsque la pluie éclate nous sommes presque à la fin du rang et nous avons de quoi remplir un pressoir, avec la récolte des vendangeurs du domaine qui travaillaient juste à côté.

stage récolte des raisins au domaine la cabotte

Eric nous invite donc à remonter le long de la vigne et suivre le tracteur et sa remorque pleine des précieux raisins jusqu’au chai. Arrivés à l’abri, un spectacle très satisfaisant nous attend : les caisses de raisin sont vidées une à une dans le pressoir. Ensuite Eric le fait entrer en légère rotation de façon à tasser et étaler un peu les grains et faire un peu de place pour le reste des raisins. Une fois le pressoir plein Eric le programme pour un pressurage très doux pendant 1h30 afin d’extraire le jus de la manière la plus douce possible et de préserver les arômes.

Stage vendanges parrainage de vignes massif d'uchaux

Il ne nous reste donc plus qu’à profiter d’un apéritif bien mérité au son du doux ron-ron du pressoir: Marie-Pierre nous apporte des cakes maison accompagnés de son Colline blanc, un vin plein de fraîcheur qui s’apprécie très bien avec quelque vers d’Horace citées par Jacqueline notre sommelière et poète ! Nous en profitons également pour goûter le vin blanc vinifié en amphore, le même que celui dont nous avons récolté les raisins le matin mais dans un millésime plus ancien.

Repas de vendangeurs stage vin en vallée du rhône

Nous dégustons ensuite les vins rouges du domaine accompagnés d’un repas local cuisiné par le restaurant Au Temps de Vivre à Uchaux. L’occasion pour chacun d’échanger avec Eric, Marie-Pierre et Jacqueline sur ce millésime 2017 qui s’annonce de petite quantité mais de très grande qualité… mais chut, il faudra venir s’en rendre compte lors des Journées Vinification en début d’année 2018 pour le confirmer !

stage fermentation vendanges en côtes du rhône

Après le repas le pressoir a terminé son ouvrage, nous pouvons donc voir comment le jus pressé est pompé jusque dans une cuve en container réfrigéré. Il n’y restera que quelques jours pour procéder au débourbage : le froid aide les particules solides qui ont pu s’écouler du pressoir avec le jus à se déposer en fond de cuve. Le jus sera ensuite pompé dans une cuve classique où il débutera sa fermentation, qui durera 2 semaines environ. Les rafles, peaux et pépins restés dans le pressoir sont évacués en distillerie pour produire de l’alcool de fruit.

Et pendant que le pressoir est nettoyé, nous profitons d’une accalmie pour nous rendre dans la parcelle où se trouvent nos pieds de vigne adoptés, histoire de voir comment ils ont été choyés depuis la Journée Découverte. Quelques photos plus tard, nous retournons voir si les cuves sont remplies du jus des raisins récoltés.

Eric en profite pour nous expliquer les tous premiers jours de la fermentation et le moment où le jus devient vin. Nous terminons ensuite la journée sur les nombreuses questions que suscite la pratique passionnée de Marie-Pierre et Eric en biodynamie.

vendanges en biodynamie côtes du rhône

Nous pourrions écouter Eric parler de sa terre et de sa vigne pendant des heures, mais toutes les bonnes choses ayant une fin, quelques bouteilles ramenées dans le coffre de la voiture nous permettrons de prolonger un peu cette belle rencontre !

Ajouter un commentaire

Stage en vigne en Bourgogne pour apprendre l’ébourgeonnage


La Journée Découverte Gourmet Odyssey du 20 mai dernier a commencé par un temps frais et une boisson chaude au Domaine Chapelle à Santenay ! Nous avions rendez-vous au domaine pour parler de la première partie du cycle du vin : le travail en vigne, et notamment l’ébourgeonnage, qui est en cours au domaine en ce moment.

Jean François, propriétaire de ce joli domaine a commencé la journée en nous donnant quelques explications sur l’histoire de sa famille, de son domaine et la mutation en agriculture biologique opérée il y a déjà une dizaine d’années.

C’est dans le parc de la propriété que nous avons poursuivi cette introduction pour quelques explications sur la géologie de la Bourgogne, de la constitution de ses crus au fil des dernières décennies et la notion toute nouvelle de climats bourguignons.

Rencontrer le vigneron dans son domaine à Santenay en Bourgogne

Puis est venu le temps de rejoindre la vigne avec un premier moment dans le Clos des Cornières, où nous avons pu faire connaissance avec les pieds de vigne adoptés, en prendre soin et les photographier.

Jean François nous y a expliqué le cycle végétatif du cep de vigne, de la taille à la vendange, en passant par le pliage des baguettes, l’ébourgeonnage, l’effeuillage, les traitements biologiques,etc.

Stage vigne au Domaine Chapelle à Santenay, Bourgogne

Pour l’heure le travail effectué dans la vigne par les ouvriers viticoles est l’ébourgeonnage qui consiste à supprimer certaines pousses indésirables (les gourmands, les double et triple bourres ou les pousses) situées sur le courson, la baguette et le bois de l'année précédente. Le viticulteur se fixe un nombre de départ de rameaux par pied et passe dans toute la parcelle pour supprimer les pousses en trop. Cette méthode permet, en partie, de réguler les rendements.

Nous avons tous pu nous initier à la réalisation de cette étape importante pour la vigne et après avoir très bien travaillé, nous avons décidé de rentrer pour profiter d’un sympathique apéritif bourguignon  dans la cour du domaine sous un soleil encore timide mais chaleureux.

Dégustation de vin au domaine en coffret cadeau Bourgogne

Nous avons dégusté un vin blanc du domaine, le Santenay Saint-Jean, accompagné d’une fameuse spécialité de la Bourgogne : nos délicieuses gougères !

Pour suivre, nous avons partagé un repas convivial et savoureux avec un traditionnel bœuf bourguignon qui a fabuleusement honoré sa région. Ce repas a été l’occasion de déguster trois autres vins rouges du domaine : un Bourgogne 2014, un Santenay Clos des Cornières 2013 et un Santenay 1er cru Comme 2011.

Après avoir bien mangé, la balade digestive pour rejoindre le plantier de Beaurepaire était la bienvenue. Vous avez ainsi pu admirer un panorama magnifique sur le village et les vignes de Santenay. Jean François nous a également expliqué le travail inhérent à la replantation d’une vigne et à sa formation pour pouvoir récolter un vin raisin de qualité. Il faut effectivement 3 ans pour obtenir une première récolte, faible et de qualité moyenne. Il faudra environ 7 ans pour retrouver une récolte de qualité correspondant au niveau du 1er cru Beaurepaire tel qu’on l’a toujours connu.
Ce choix de replantation est fait pour la pérennité du domaine et pour continuer de transmettre un patrimoine qualitatif aux futurs repreneurs, les enfants de Jean-François.

Box cadeau vin visite d'un domaine en Bourgogne

Nous avons terminé la journée dans la cave que nous avons visité rapidement pour voir où le cycle du vin se termine, puis nous nous sommes quittés en se donnant rendez-vous pour les vendanges !

Ajouter un commentaire

Comment protège-t-on la vigne du gel ?


La vigne est une plante qui résiste à beaucoup de choses : sécheresse, vent, vagues d’orages, coup de froid. Mais avec les dernières vagues de froid et les dégâts provoqués dans les différents vignobles français, on ne peut s’empêcher de penser que le vigneron reste bien impuissant face aux forces de la nature. Pourquoi la vigne gèle ? Et existe-t-il des moyens pour la protéger ?

Conditions de gel pour la vigne

La partie la plus sensible de la vigne c’est le bourgeon, qui ne résiste pas en deçà de -2/-3°C. Et c’est aussi la partie la plus importante, celle qui permettra d’avoir des fruits et donc une bonne récolte pour le vigneron. C’est pourquoi les gels qui font le plus de dégâts sur un millésime sont les gels tardifs de printemps, car à ce moment-là les bourgeons sont sortis et vulnérables.

Les parcelles avec le plus de risques de gel sont celles situées sur les bas coteaux, en creux de terrains ou en fond de vallons,  car c’est là que s’amasse l’air froid. Les parcelles qui ont de l’herbe entre les rangs sont également plus exposées au gel car l’herbe retient l’humidité et le froid. Enfin, si la variété de vigne est trop précoce le risque de gel de printemps sur les bourgeons est plus grand car les bourgeons sortiront tôt dans la saison.

Stage viticulture protection de la vigne en Loire

A noter : un gel automnal précoce (avant la chute des feuilles de vigne) ou un gel hivernal prolongé inférieur à -15°C peuvent aussi être préjudiciables à la vigne notamment pour ses parties herbacées et pour le cep en cas de gel hivernal.

Comment la vigne gèle-t-elle au printemps ?

Lorsqu’au printemps la température de l’air se réchauffe, la montée de sève s’effectue (c’est à ce moment-là qu’on voit les « pleurs » de la vigne sur les baguettes taillées), et avec elle la sortie des premières feuilles et des bourgeons, voire le débourrement de ces derniers. Les bourgeons et premières feuilles sont riches en eau.

Quand il gèle, cette eau refroidi tellement  que cela détruit (on dit « brûle ») les cellules des bourgeons ou même des feuilles. Il y a deux types de gels : les gelées blanches qui brûlent les organes humides végétaux par rayonnement du soleil, et les gelées noires qui sont dues à des masses d'air froid et sec avec une température inférieure à -7 °C et du vent.

Quelles sont les conséquences du gel ?

Les dégâts provoqués par le gel de printemps sont plus fréquents mais moins graves pour la pérennité des vignes que les gels automnaux et hivernaux, car même les gelées ont des conséquences directes sur la récolte car  elles brûlent les bourgeons, elles n’entraînent pas la mort du cep.

Visite-chateau-bonneliere-chinon-stage-vigne

Et si les bourgeons principaux ont été brûlés, il reste l’espoir que des bourgeons secondaires sortent après le gel. Ceux-ci sont en effet plus tardifs, mais ils sont aussi moins fructifères. Cela dit, ce sont des mois de soin de la vigne qui peuvent être dévastés en quelques heures à cause du gel.

Comment peut-on la protéger ?

La solution la plus répandue est d’allumer des bougies ou « chaufferettes », c’est la technique de l’enfumage.  Les viticulteurs les placent entre les rangs de vignes pour gagner les 2 à 3°C suffisants pour éviter le gel. Avant on faisait brûler du bois ou du fioul dans des sortes de braséros, mais cela émet du dioxyde de carbone donc maintenant on emploie plutôt de de gros blocs de paraffine  dans des boîtes métalliques. La fumée qui s’échappe empêche les premiers rayons de soleil de brûler les bourgeons pris dans le gel matinal.

Bugies anti-gel stage vigne au domaine en coffret cadeau

Une autre solution, plus délicate et plus coûteuse consiste à asperger les ceps avec de l’eau. Une coque de glace se forme alors autour des bourgeons empêchant ainsi que l’eau à l’intérieur des bourgeons ne gèle.  On arrose souvent les parcelles jusqu’à ce que la température remonte au-dessus de 0°C pour éviter que le coque ne dégèle trop vite avec le soleil et ne protège plus le bourgeon. Cette méthode est réservée aux parcelles présentant les plus de risques car c’est une installation de tuyaux et gicleurs très coûteuse.

Stage oenologie à Chablis protection de la vigne

On voit également de plus en plus de brasseurs d’air sur les parcelles de vignes également. Ce sont des petites éoliennes, appelées aussi tours anti-gel, qui brassent l’air et font redescendre l’air chaud situé en hauteur pour venir réchauffer les ceps de vigne. Là encore les quelques degrés gagnés suffisent à éviter le gel.

Les câbles chauffant qui courent le long du fil de palissage ont aussi fait leur apparition depuis quelques années. Cela suppose d’avoir un type de taille qui convient (les baguettes doivent être palissées). Ce système semble extrêmement efficace dans les parcelles où il a été testé, et il peut se déclencher automatiquement en dessous d’un certain seuil de température. Leur coût de fonctionnement n’est pas exorbitant mais c’est leur installation et leur achat qui l’est (il faut équiper des kilomètres de rangs de vigne), ce qui explique la faible utilisation de la méthode pour le moment.

Enfin, certains viticulteurs font appel à des hélicoptères pour voler à basse altitude au-dessus des vignes et brasser l’air comme le font les éoliennes. L’opération est plutôt dangereuse car le pilote doit voler bas, souvent à l’aube par faible luminosité. C’est donc un moyen très coûteux, mais pour certaines parcelles cela reste rentable pour le vigneron.  

Journée au domaine Brocard Chablis box cadeau vin
Et puis quelques fois, comme nous le rappellent nos vignerons partenaires du Château Coutet, c’est simplement la nature qui apporte la protection d’elle-même : avoir une végétation dense autour des vignes (arbres) permet d’éviter une chute trop importante des températures, protège du vent froid, et des rayons de soleil matinaux fatals aux vignes gelées. 
Stage vigne à Saint-Emilion au Château Coutet

Alors que les viticulteurs sont de mieux en mieux équipés contre le gel, et les outils de prévision de plus en plus affûtés, les épisodes de gel et autres avaries météo se multiplient et nous rappellent combien la viticulture dépend de la nature !

 

 

Articles liés

Le débourrement de la vigne au printemps

Le vin de glace

Ajouter un commentaire

Leçon de binage de la vigne lors d’une journée de découverte du vignoble à Chinon


Un week-end ensoleillé attendait les participants à la Journée Découverte du Château de la Bonnelière, le domaine de Marc Plouzeau, notre hôte vigneron !

  Rencontre avec le vigneron au Château de la Bonnelière à Chinon

Comme il s’agissait de la première visite au domaine des apprentis vignerons, après un café d’accueil, Marc nous a raconté en détails l’histoire du domaine, mais aussi des caractéristiques de l’appellation Chinon et surtout de la Rive Gauche, là où sont situées l’ensemble des parcelles qui composent les 30 hectares de vignoble de Marc. 

Lors de la Journée Découverte, le but est de participer à la vie du vignoble, en réalisant un travail dans la parcelle des vignes adoptées. Pour ce week-end il devait s’agir de l’ébourgeonnage, c’est-à-dire, le fait de contrôler le nombre de bourgeons qui restent sur les baguettes de vigne, afin de réguler la production de fruits. En effet à Chinon, nous ne devons pas avoir plus de 14 grappes par pied de vigne, pour produire selon les critères de l’appellation.

Malheureusement, Dame Nature n’a pas été très généreuse avec les vignerons du Val de Loire, pour la deuxième année consécutive. Le vignoble de Marc a subi deux épisodes de gel au mois d’avril.

Coffret cadeau vigne, travil et visite au domaine en Val de Loire

Le premier sous forme de « gelée noire » : c’est le fait d’atteindre des températures extrêmement basses durant la nuit. Dans certaines zones de l’appellation, le thermomètre est descendu à -7° par exemple. Chez Marc, la température a moins baissé cette nuit-là, mais un second épisode de gel a eu lieu la semaine suivante. Cette fois-ci sous forme de « gelée blanche » : la température baisse au lever du jour et l’action des rayons du soleil sur le givre grille les bourgeons.

Stage oenologie à Chinon avec le vigneron coffret cadeau

Malgré plusieurs moyens de lutte mis en place, comme les bougies et les feux pour réchauffer l’air de quelques degrés, la morsure du gel a occasionné des dégâts dans les différentes parcelles de Marc. Mais les vignes étant résistantes, quelques bonnes surprises, notamment sur la parcelle du Clos de la Bonnelière, apparaissent au fur et à mesure, avec des bourgeons qui sortent tout de même.

Stage découverte de la vigne, travail de binage

L’ébourgeonnage consistant à enlever les bourgeons, peu nombreux donc pour l’instant, nous avons finalement décidé de travailler sur une toute autre activité : le binage. C’est une activité physique par excellence, et nous n’avons pas joué la prolongation quant au temps passé sur cette activité qui permet de nettoyer les « mauvaises herbes » au pied des vignes !

Activité oenologique en vigne en Val de Loire

Marc a ensuite répondu à l’ensemble des questions qui ont pu lui être posées, avant de faire un tour de l’ensemble des installations du domaine et de nous expliquer leur rôle.

Dégustation de vin Chinon Val de Loire

Avec tout ça, il était l’heure de l’apéritif et du déjeuner. Une nouvelle occasion pour Mme Plouzeau de nous démontrer ses talents de cuisinière, avec une mention spéciale pour sa chantilly maison. Un bon repas qui a accompagné à merveille les différentes cuvées de Marc que nous avons pu goûter, notamment ses deux nouvelles cuvées de Chinon blanc.

Balade en vigne au CHâteau de la bonnelière Chinon

L’après-midi a été consacré à une balade « digestive » permettant de découvrir d’autres parcelle de Marc, notamment celle des chenin qui composent le Chinon blanc, et qui n’est pas conduite de la même manière que les autres pour la taille, mais aussi une parcelle de cabernet franc datant de 1929, qui produit une cuvée spéciale, le « Vindoux », un nom qui cache la puissance de cette cuvée !

Une fin de journée en  beauté et sous le soleil. Nous avons hâte de revenir pour voir les raisins à maturité lors des vendanges !

Ajouter un commentaire

De la vigne au vin, une expérience inoubliable pour la fête des mères


Bientôt le moment de dire merci maman d’une façon originale à l’occasion de la fête des mères. Remplacez le bouquet par une vigne si c’est une amatrice de vin et offrez-lui un cadeau oenologique original : le parrainage de pieds de vignes bio. Vous adoptez pour elle quelques pieds qu’elle suivra du vignoble jusqu’à sa bouteille personnalisée et millésimée.

Avec cette bonne idée de cadeau à la fois exceptionnel et qui fera le bonheur de votre maman vous offrez bien plus qu’un stage oenologique ou une dégustation de vin. Avec le coffret vin de Gourmet Odyssey votre mère pourra suivre l’évolution de ses raisins puis de son vin au travers de nouvelles écrites par les vignerons, de photos et d’articles de blog durant tout un millésime.

Box vin et vigne pour la fête des mères

Vous pouvez aussi prendre une ou plusieurs journées au domaine pour aller voir ses pieds de vigne, rencontrer le vigneron et participer au travail en cours à la vigne ou à la cave. Une belle occasion d’escapade ludique et sympathique à deux pour tout connaître de la viticulture et l’oenologie biologiques.

Visite er stage vigne dans un domaine viticole en france

Chaque journée est complète : elle dure de 9h30 à 16h aux côtés du vigneron et de ses équipes, la dégustation des vins du domaine et le déjeuner de spécialités régionales sur place sont inclus. La journée est en plus valable pour deux personnes, pourquoi ne pas en profiter pour l’accompagner ?!

Cuvée de vin millésimée pour la fêtes des mères

A la fin de l’Expérience Vin votre mère choisira le nom de sa cuvée et obtiendra des bouteilles issues de ses vignes (un pied adopté = une bouteille). Lors de la dégustation elle se souviendra sûrement de ce cadeau de fête des mères extraordinaire !

Voir les témoignages de nos clients.

Ajouter un commentaire

Un stage en vigne pour apprendre le pliage des baguettes


Dimanche 26 mars était pour Marc Plouzeau l'occasion de découvrir les nouveaux "parents adoptifs" du millésime 2017 du Clos de la Bonnelière. Et malgré le changement d'heure, pas de panne de réveil pour les participants, pressés d'attaquer la journée !

Autour du café d'accueil, Marc nous a expliqué l'histoire de son domaine, créé par son  père en 1980. En 1989, grande année pour le Val de Loire, la première cuvée du Château de la Bonnelière voyait le jour, après 60 ans sans production.

Rencontre de vigneron en Val de Loire à Chinon

Marc reprend le vignoble en 2000, l'agrandit au fur et à mesure des années et des opportunités, uniquement sur la rive gauche de la Vienne, pour arriver actuellement à une trentaine d'hectares.

Nous sommes ensuite entrés dans le vif du sujet : que se passe-t-il en ce moment dans les vignes ? La période de taille vient de s'achever et il est temps de préparer les vignes pour leur croissance et de travailler les sols, qui ont été laissé au repos depuis les vendanges.

Les participants avaient donc une double mission pour ce dimanche : tirer les bois et attacher les baguettes de 4 rangs de vigne dans la parcelle du Clos de la Bonnelière, où se trouvent leurs pieds de vignes adoptés.

Cadeau vin adoption de pied de vigne et millésime personnalisé

Avant d'attaquer, nous avons pris le temps de faire connaissance avec les ceps. Se prenant au jeu de notre concours-photos "je prends mon pieds" certains ont même tenté des photos acrobatiques !

Stage en vigne avec le vigneron en Val de Loire

Trêve de plaisanterie, il fallait bien commencer à travailler ! Le tirage de bois, qui consiste décrocher les sarments coupés lors de la taille du palissage et les mettre au milieu du rang, afin d'être broyés, était l'opération la plus facile de la matinée, réalisée avec rapidité et efficacité par nos équipes !

Journée en vigne bio et création de cuvée personnalisée

L’étape suivante, le pliage des baguettes, a laissé les apprentis plus perplexes. Il faut plier la baguette fructifère, celle qui portera les bourgeons puis les grappes, jusqu'à pouvoir l'attacher sur le fil porteur. C’est une opération qui nécessite un peu de doigté, pour plier le sarment sans le casser.  Quelques frayeurs plus tard, dues au bruit que fait la baguette, nos apprentis ce sont lancés et ont plutôt bien réussi leur mission !

Dégustation de vin journée oenologie au domaine Loire

Après tant d'émotions et de travail, il était temps de passer à table, pour reprendre des forces et surtout pour goûter les vins de Marc : un Chinon blanc, des rouges issus des différentes parcelles, qui ont accompagné le repas concocté par la maman de Marc.

Malgré des envies de sieste notables, le soleil radieux a accompagné l'après-midi, dédié à la découverte des autres méthodes culturales de Marc dans d'autres parcelles et à des explications sur la viticulture biologique.

La journée touchant à sa fin, les participants ont repris doucement le chemin de leurs domiciles, avec l'envie et l'impatience de revenir chez Marc pour voir la suite des opérations lors des Journées Vendanges et Vinification !

Ajouter un commentaire

Share |
RSS

A propos du blog

Connaissez-vous un amateur de vin ? 

Offrez-lui un cadeau inoubliable : ses propres pieds de vigne et une cuvée à son nom... !

A partir de 159 €

Tags

Adoption Assemblage Bio Biodynamie Bordeaux Bourgogne Cadeau Cave Domaine Dégustation Elevage Fermentation Oenologie Stage Taille Vendanges Vigne Vigneron Vin Vinification

Tous les tags...

Catégories

Archives

Derniers commentaires

Liens