Adoptez vos propres vignes et élaborez votre propre vin

avec l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Visitez www.gourmetodyssey.fr pour plus d'informations.

Languedoc-Roussillon

Vendangeur d’un jour dans les Terrasses du Larzac


Retour sur les deux belles Journées Vendanges du 3 et 10 septembre au Château de Jonquières, un magnifique domaine familial du Languedoc en Terrasses du Larzac.  Nous y étions avec les clients de l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey venu participer à la récolte des raisins. L’objectif était d’en apprendre davantage sur le travail de vigneron au moment des vendanges. Ces derniers ont pu participer à la cueillette des raisins ainsi qu’à la transformation en vin en passant par la fermentation et la macération.

Charlotte et Clément, jeune couple de vigneron, faisant partie de la 32eme génération de vignerons du domaine, nous ont accueilli dans la cour du château autour d’un café.  Ils affichaient un large sourire qui cachait peut-être un peu le stress de cette période cruciale dans l’année d’un vigneron, les vendanges !

 

Equipés avec des sceaux et des sécateurs, Charlotte nous a expliqué comment vendanger

 

Après quelques explications sur l’histoire du domaine, la présentation du millésime 2022, de l’AOP Terrasses du Larzac, et du déroulement de la journée, nous avons été équipés d’un sceau et d’un sécateur. Ainsi, nous avons pris la route pour une parcelle de syrah toute proche. Il est important de récolter le raisin tôt dans la matinée afin de préserver au maximum ses qualités.

Notre groupe s’est rendu à pied dans les vignes. Clément nous suivait en tracteur avec une remorque dans laquelle nous pourrions délicatement entreposer notre récolte.

Une fois sur place nous avons appris le geste minutieux qui doit être rapide et précis afin de récolter ce précieux fruit sans le détériorer mais aussi sans nous blesser. Il fallait parfois effeuiller la vigne pour accéder plus facilement aux grappes.

 

Nous avons participé à la récolte des raisins

 

La récolte a été généreuse et qualitative cette année malgré ce millésime chaud. La vigne a su s’adapter et rester reconnaissante des soins apportés durant toute cette année. Les apprentis vignerons s’en sont bien rendu compte grâce à cette Journée Découverte.
Une fois nos sceaux remplis, nous les avons vidés dans la remorque.

 

Nous avons vidé nos raisins dans une remorque

 

Nous nous sommes rapidement rendu compte que c’est un travail très difficile. La position prise pour cueillir les raisins est parfois inconfortable, certaines rangées sont plus prolifiques que d’autres, des néo-vendangeurs sont moins rapides que d’autres… Toutefois, le groupe a été très solidaire. Nous avons réussi en un peu plus de 2h à récolter la parcelle en équipe tels de véritables vignerons !

Nous effectuions une petite pause rafraîchissement lorsque Charlotte nous a informé que Clément était déjà prêt à encuver la récolte.
Il ne fallait pas perdre de temps, alors nous avons ramené nos belles grappes au chai pour pouvoir rapidement les mettre en cuve et commencer un tout nouveau travail.

Nous avons nettoyé les sceaux et les sécateurs avec de l’eau afin qu’ils soient prêts pour leur prochaine utilisation, et, là encore c’est l’esprit d’équipe qui a été mis à l’honneur.

 

Nettoyage des sceaux

 

Clément a soigneusement positionné les palox devant le chai pour déposer la récolte dans l’égrappoir fouloir.
Cette étape est en quelque sorte le premier pas dans l’élaboration du vin et consiste à séparer le raisin de la rafle qui est la structure herbacée de la grappe (reste végétaux, feuilles, débris de sarments). On évite ainsi des saveurs non désirées comme l’astringence.
Une fois les grains de raisins libérés de leur rafle ils ont été placé dans une cuve en inox qui leur a été dédié pour commencer le processus de fermentation. Durant toute cette étape nous avons accompagné et aidé Clément.

C’était aussi le bon moment pour que Charlotte nous explique les différences entre le travail des vins blancs, rouges ou rosés. En effet le processus est très différent. Par exemple, les vins rouges restent en contact avec les peaux du raisin pendant les phases de fermentation et de macération, qui peut durer une vingtaine de jour. Les blancs, eux, sont pressés immédiatement pour les séparer de la peau avant que la fermentation commence.

 

Charlotte explique le travail au chai pendant les vendanges

 

Nous en avons profité pour déguster quelques jus qui étaient en fermentation depuis une dizaine de jours. Charlotte nous a proposé de tendre l’oreille sur les cuves pour écouter les effets de la fermentation.
L’heure du déjeuner est très vite arrivée. Nous nous sommes installés dans la cour du château à l’ombre des arbres pour déguster 5 vins bios du domaine et profiter d’un déjeuner préparé par un traiteur local.
Ce fut un moment de partage où les participants ont questionné les vignerons sur leur mode de vie, l’engagement quotidien que cela demande, et les différences entre les vins que nous avons dégusté.

 

Nos pieds de vigne adoptés

 

Après le repas, nous sommes partis rendre visite aux pieds de vignes adoptés. Après une petite balade digestive dans le village de Jonquières nous sommes arrivés sur notre parcelle. Nous avons pu participer au concours photos « je prends mon pied » pour immortaliser ce moment et espérer gagner un magnum de vin.

La journée s’est terminée au caveau du Château où certains d’entre nous ont fait l’acquisition de belles bouteilles pour enrichir leur cave ou les partager avec des amis.

Nous espérons tous vous revoir lors des Journées Vinification l’année prochaine !

Ajouter un commentaire

Accord mets- vin spécial plats d’été


C’est l’été, la saison estivale est ouverte, et Gourmet Odyssey a déniché rien que pour vous les meilleurs accords mets-vin de ses partenaires bio avec nos incontournables plats d’été !
On démarre avec un grand classique ; une bonne grillade, comme une épaule d’agneau en papillon accompagnée d’un vin rouge frais fruité et intense : le Côtes-du-Rhône Villages Sablet de chez Château Cohola.

Côtes-du-rhône Villages, Sablet Château Cohola


 Le « Lansade » rouge Terrasses du Larzac du Château de Jonquières se mariera parfaitement avec une salade de canard fumé. Une sensation de fraicheur en bouche mais avec tout de même une belle longueur.

Le Lansade rouge, Château de Jonquières




Les nouilles sautées asiatiques au gingembre servi avec un vin blanc fruité avec une explosion d’arômes comme le Pinot Gris Rosenberg du Domaine Stentz-Buecher en Alsace pour vos repas plus légers en cas de fortes chaleurs

 

Pinot Gris Rosenberg du Domaine Stentz-Buecher

 

 

Le bar sauvage ou encore l’espadon accompagnés d’un vin blanc sec à déguster en bord de mer comme le Santenay Blanc Village du Domaine Chapelle.  Cette bourgogne riche réveillera sa fraicheur grâce aux saveurs iodées qui se mêleront subtilement avec ces genres de poissons.

Santenay Blanc Village du Domaine Chapelle

 



Le coquelet au barbecue en crapaudine peut s’accorder avec le Santenay « Clos des Cornières », notre 100% pinot noir du Domaine Chapelle également. Il s’agit d’un vin plutôt ferme avec des notes de réglisse ce qui va très bien avec une marinade d’estragon.

Clos des Cornières du Domaine Chapelle

 


Un rôti de bœuf servi à froid avec ses sauces maisons peut très bien s’associer avec un chinon, notre Clos de la Bonnelière du Château de la Bonnelière. Ce Chinon raffiné mélange de fraîcheur et de puissance qui apportera de l’élégance à votre pique-nique du dimanche.

 

Clos de la Bonnelière du Château de la Bonnelière

 



Et pour finir en beauté quoi de mieux pour les gourmands que la célèbre côte de bœuf servie avec un Bordeaux possédant des notes de fruits et une légère touche épicée comme le Château Coutet Saint Emilion Grand Cru qui sera sublimer ce plat !

 

Château Coutet Saint Emilion Grand Cru

 


De quoi vous donner des idées pour vos repas d’été afin de faire saliver les papilles de vos proches (ou de vous-même) !

N’oubliez pas de nous taguer sur les réseaux si vous immortalisez vos plats avec nos vins de nos partenaires bios avec le #ETEAVECGOURMETODYSSEY.

Toute l’Equipe Gourmet Odyssey vous souhaite un bel été !

Réalisez vos propres bouteilles de vin personnalisées avec l’Experience Vin Gourmet Odyssey

Ajouter un commentaire

Une journée pour les amateurs de vin de découvrir le travail en vigne bio


Retour sur une excellente journée en vigne passé au Chateau de Jonquiéres dans le département de l'Hérault en AOC Terrasses du Larzac, une jeune et dynamique appellation du Languedoc. Notre petit groupe d’amateurs de vin se sont réunis pour passer la journée avec les vignerons et découvrir leur métier, surtout sur le travail en vigne.

 

Une Journée Découverte au Château de Jonquières dans les Terrasses du Larzac

 

Notre jeune couple de vignerons, Clément et Charlotte, nous a accueilli dans la cour du château face au Mont Baudile.  Nous avons profité d’un grand soleil printanier et un petit vent frais qui descendait du plateau du Larzac, si typique du terroir qui donne fraîcheur et équilibre aux vins.

Ensuite, nous sommes partis directemrnt en vigne.  Les vignerons nous ont montré des cépages différents et nous ont expliqué le travail en hiver pour travailler les sols et tailler la vigne. A travers la taille, les sarments sont coupés et forment des coursons, taillé à deux yeux au domaine. Au printemps ces coursons donnent naissance à de nouveaux bougeons qui donneront lieu à de nouveaux sarments qui produirons les raisins.

 

Clément explique le travail en vigne

 

Clément et Charlotte nous ont amené dans une parcelle de chenin attenante au château pour y effectuer une opération indispensable à cette période de l'année, l'ébourgeonnage.

L'ébourgeonnage est la suppression des bourgeons superflus du pied de vigne. C'est une démarche strictement qualitative qui va permettre de réguler la production de grappe, en limitant la croissance des pousses inutiles pour produire des raisins plus concentrés en sucre.

Nous nous sommes répartis dans la vigne, une rangée pour deux personnes et Clément nous a expliqué de façon très pédagogue qu'à la suite de la taille hivernale il nous faut continuer à conduire la vigne et arracher ces petits gourmands afin d'aérer le végétal.

 

Nous avons ébourgeonné les pieds de vigne

 

C'est un travail minutieux, fastidieux ou il faut sélectionner les plus beaux rameaux, ce qui sont le mieux positionnés sur le tronc.  Nous avons enlevé ceux qui partent mal et ceux qui pourraient nuire à la croissance de la vigne notamment au cœur du tronc, c'est ce que le vigneron nous a expliqué " l'ébourgeonnage à cœur".

Notre intervention est importante car nous allons sélectionner les futurs rameaux qui produiront le millésime 2022 pour tous les participants de l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey au Château de Jonquières.

Nous avons ensuite visité une parcelle qui a été récemment replantée.  Ici, Clément et Charlotte nous ont expliqué comment ils ont préparé la terre et comment gérer les plantations pour renouveler les vignes sans trop impacter la production globale du domaine.

 

La plantation d’une nouvelle parcelle de vigne

 

Après plus de deux heures dans les vignes, nous avons pu mieux imaginer le travail colossal qui attends le vigneron pour visiter tous les ceps dans toutes les parcelles pour les tâches diverses.

De retour au domaine, nous avons bien mérité notre repas, préparé par un traiteur local et accompagné par les vins du domaine, commençant avec le Lansade rosé 2021 et le Lansade blanc 2021.  Nous avons ensuite goûté le White Label rouge N°5, un 100% carignan, élevé en fût de chêne, et avec le plat de bœuf, nous avons savouré le Lansade rouge 2020, qui est la cuvée choisie par Gourmet Odyssey.

Le gourmand Baronnie blanc 2020 a accompagné à merveille le fromage de brebis, et nous avons terminé avec le Baronnie rouge 2020 avec le dessert.

Au début de l’après-midi, nous avons traversé le petit village à pied pour visiter nos pieds de vigne adoptés, une magnifique parcelle de carignan, qui a été planté par la grand-mère de Charlotte il y a 80 ans.   Nous avons profité du moment pour prendre quelques photos souvenirs de nos ceps de vigne.

 

En vigne pour visiter nos pieds de vigne adoptés.

 

Clément a ensuite expliqué le travail qui reste à faire en vigne d’ici les vendanges et comment il va savoir quand les raisins sont assez mûrs pour être vendangés.

La journée s’est terminé au chai pour une petit aperçue du travail en cave.  Nous découvrons plus pendant les Journées Vendanges et Vinification.

Ajouter un commentaire

Offrez à votre maman un cadeau original pour la Fête des Mères !


La Fête des Mères c’est pour bientôt !  Voici le parfait cadeau de Fête des mères pour les amatrices du vin ; venez adopter des vignes bio et suivez ensemble l’élaboration de votre cuvée de vin.
Une façon originale de découvrir le travail de nos partenaires vignerons biologiques et ainsi de partager un moment ludique à deux ou en famille le temps d’un millésime !

Cadeau Original pour Fête des Mères

 

Gourmet Odyssey vous propose cette année d’offrir à votre maman une Expérience Vin et ainsi de parrainer des pieds de vignes bio et de suivre la production de son vin dans l’un de nos domaines partenaires biologiques en France.

Recevez un coffret cadeau de bienvenue à offrir le jour de la Fête des mères qui contient un certificat personnalisé au nom de votre mère, son code d’accès à son Espace Client, et quelques petites surprises.

Votre maman pourra ainsi suivre tous les étapes clés dans l’élaboration de son vin grâce à nos newsletters et elle aura accès à des articles et photos dans son Espace Client qui expliquent la production d’un vin depuis le pied de vigne jusqu’à la bouteille personnalisée.
En fin d’expérience elle pourra alors déguster et savourer sa cuvée spéciale Fête des mères ! Un cadeau original n’est-ce pas ?

Coffret cadeau de bienvenue fête des mères

 

Ajoutez une Journée Expérience à son cadeau fête des mères pour le rendre encore plus mémorable !
Elle peut participer à un ou plusieurs stages œnologiques au domaine ; La Journée Découverte pour comprendre tout le soin apporté à la vigne jusqu’à la récolte et assister le vigneron dans son travail en vigne. La Journée Vendanges pour cueillir ses raisins et participer à la mise en cuve au chai. Et la Journée Vinification pour apprendre davantage sur la transformation du vin, des choix du vigneron pour l’élevage, l’assemblage et la mise en bouteille de son vin.
Chaque Journée Expérience se déroule en présence du vigneron et un œnologue de Gourmet Odyssey de 9h30 à 16h pour lui donner le temps d’échanger, de participer au travail avec le vigneron, de partager un repas et d’apprécier une dégustation des vins bios du domaine.
Gourmet Odyssey sélectionne avec soins ses partenaires vignerons qui sont tous certifiés en bio et qui sont tous passionnées par leur métier. Ils les accueilleront avec grand plaisir le temps d’une journée pour partager leur savoir faire et leur amour pour le vin.  Choisissez d’adopter des pieds de vigne chez l’un de nos partenaires bio allant de l’Alsace à Bordeaux, en passant par la Bourgogne, la Vallée du Rhône, le Languedoc et le Val de Loire !  
L’Expérience Vin rendra votre cadeau de fête des mères unique et mémorable pour vos mamans !

Ajouter un commentaire

Cadeau Journée Vinification dans les Terrasses du Larzac


Nous avons passé un week-end fantastique au Château de Jonquières dans la région viticole des Terrasses du Larzac pour deux Journées Vinification de Gourmet Odyssey.  L'objectif de ces Journées Vinification interactives est d'apprendre tout le travail dans la cave pour fermenter, vieillir, assembler et préparer les vins pour la mise en bouteille.  Il y a beaucoup de travail à faire et de nombreuses décisions que les vinificateurs doivent prendre en cours de route, comme nous l'avons appris.

 

Apprendre l'art de la vinification lors de la Journée d'initiation à la vinification au Château de Jonquières

 

Nous étions accompagnés pour la journée par Charlotte et Clément de Béarn, qui représentent la 32ème génération de vignerons au Château de Jonquières.  Étonnamment, le château appartient à la même famille depuis 900 ans et a toujours été un château en activité avec des vignes et, dans le passé, d'autres cultures fruitières et céréalières. Charlotte nous a présenté l'histoire de sa famille à la cave, ainsi que le terroir environnant qui constitue la région viticole des Terrasses du Larzac. 

Nous avons ensuite traversé la cour et sommes descendus dans la cave.  Nous y avons appris comment les raisins sont réceptionnés au moment des vendanges, et les différents processus impliqués pour les vins rouges, blancs et rosés, quels raisins sont pressés, et lesquels sont mis directement dans les cuves après avoir été séparés de leurs tiges.

 

Clément explique le travail lors des étapes de fermentation et de macération

 

Clément nous a ensuite longuement expliqué le processus de fermentation qui transforme le sucre du raisin en alcool, et le travail nécessaire lors de la macération pour extraire la couleur et les tanins des vins rouges.  Nous avons découvert les différents types de cuves qui existent et comment Clément utilise de l'eau chaude et froide dans des vestes ou des thermoplongeurs pour réchauffer ou refroidir le vin, et ainsi contrôler la vitesse de fermentation.  Pendant cette phase, chaque cépage de chaque vignoble est conservé séparément dans des cuves différentes.

Une fois que les vins ont fini de fermenter, ils sont transférés à l'autre bout de la cave pour commencer le processus de vieillissement.  Clément explique les vertus des différents contenants utilisés pour le vieillissement des vins.  Certains sont élevés en cuves, d'autres en fûts de chêne de différentes tailles et cette année, ils testent une cuve ovoïde qui maintient les lies en suspension permanente dans le but d'apporter plus de profondeur à certains vins.

 

Clément explique les différents types de fûts et de cuves utilisés pour le vieillissement des vins.

 

Nous nous sommes ensuite assis à l'atelier de dégustation de vins pour mieux comprendre la structure et la composition d'un vin. 

Clément avait organisé une série de dégustations à l'aveugle afin que nous puissions mieux apprécier les caractéristiques distinctes des différents cépages et le changement d'arôme et de goût provoqué par le choix du contenant utilisé pour le vieillissement du vin.

 

Dégustation à l'aveugle de différents vins

 

Nous avons ensuite commencé à assembler les vins.  Notre premier assemblage était composé de 80% de Grenache élevé en cuve, 10% de Carignan élevé en fût de chêne et 10% de Carignan élevé en cuve ovoïde.  Nous avons ensuite remplacé le Grenache par la Syrah et comparé les deux vins assemblés.  Nous avons appris que le Grenache apporte une structure fruitée et tannique douce au vin, avec des arômes légèrement floraux, tandis que l'assemblage dominé par la Syrah avait une couleur plus profonde, était plus épicé et avait une finale plus longue.  Il est intéressant de noter que le Carignan, qui n'avait pas été très apprécié lors de la première série de dégustations, a été noté comme apportant plus de fraîcheur grâce à son acidité, tant dans les assemblages de Grenache que de Syrah.  L'assemblage des vins consiste à trouver le bon équilibre pour mettre en valeur chacun des cépages individuels. 

 

Clément mélange les vins avec nous

 

L'atelier d'assemblage s'est terminé par la dégustation d'un vin pré-assemblé qui sera utilisé dans l'assemblage final du millésime 2021 de Lansade, le vin choisi pour Gourmet Odyssey. Composé à parts égales de Carignan, Syrah et Grenache, il nous a donné un avant-goût de notre vin à venir !

Il était alors temps de déjeuner et de déguster la gamme des vins que le Château de Jonquières produit, en commençant par le vin blanc Lansade 2020 pour l'apéritif, et en dégustant le rosé Lansade 2021 et le rouge White Label N°5 2020 avec la sélection d'entrées.  Nous avons dégusté le Lansade rouge 2020 avec le coq au vin en plat principal.  Le fromage a été associé au vin blanc gastronomique 2020 Baronnie, et le déjeuner s'est terminé avec le rouge 2020 Baronnie, accompagnant la mousse au chocolat.

 

Déjeuner et dégustation de vins

 

Après le déjeuner, nous nous sommes rendus dans le vignoble pour visiter nos vignes d'adoption, qui sont la fierté et la joie de la cave, et qui ont été plantées il y a plus de 80 ans par l'arrière-grand-mère de Charlotte.  Nous avons pris quelques minutes pour prendre des photos de nos vignes et admirer leurs troncs majestueusement noueux.

 

Visite de nos vignes d'adoption

 

De retour au domaine, nous sommes retournés dans la cave pour tout apprendre sur la mise en bouteille.  Clément nous a montré la machine qui remplit les bouteilles de vin et met les bouchons en liège.  Nous avons passé du temps à discuter des différentes options de bouchage et de leurs avantages et inconvénients.

 

La machine à embouteiller

 

Clément nous a ensuite montré la machine à étiqueter qui sera utilisée pour appliquer nos étiquettes personnalisées une fois que notre vin sera prêt.

Merci à Clément et Charlotte de nous avoir accueillis si chaleureusement et de nous avoir donné un aperçu si complet de l'art de la vinification.

Ajouter un commentaire

Journée Vendanges dans le Languedoc


La saison des vendanges est de retour, et le weekend dernier, nous nous sommes rendus dans la région viticole des Terrasses du Larzac, dans le Languedoc, pour une Journée Vendanges au Château de Jonquières. Le soleil brillait et les raisins étaient arrivés à une maturité parfaite pour être récolté, toutes les conditions étaient réunies pour passer une journée exceptionnelle.

 

Cadeau amateur de vin pour journée vendanges dans le Languedoc

 

Après une rapide présentation de la cave, de la région, et de l'histoire de la famille par Charlotte et Clément, la 32e génération de vignerons du domaine, nous nous sommes dirigés vers la parcelle de vignes de syrah que nous devions récolter.  Charlotte nous a expliqué quels raisins étaient à vendanger et comment les vendanger, et elle nous a également montré les raisins qui ne devaient pas être sélectionné afin de s'assurer que seuls les biens mûrs soient utilisés pour faire le vin.

 

Adoption pieds de vignes dans le Languedoc

 

Clément nous a ensuite équipé chacun d'un seau et d'une paire de sécateurs, et nous a réparti chacun dans nos rangs.  Nous avons alors commencé à vendanger tranquillement en vérifiant que nous avions bien compris les indications de Charlotte.  Puis nous avons vite pris le coup de main, et les seaux se sont rapidement remplis.

 

Coffret cadeau adoption pieds de vigne bio au château de Jonquières

 

La tâche a été simplifiée par la qualité des raisins, qui étaient en très bon état et ne nécessitaient donc que très peu de tri.  En cas de doute sur la maturité d'un raisin, le meilleur moyen de le savoir est de le goûter, et nous n'avons pas eu besoin d'être incités à le faire !  On sent tout de suite si le raisin est mûr, car il est très sucré.  Les raisins immatures, même s'ils paraissent mûrs au premier abord, sont encore trop acides.

 

Journée Vendanges dans la région viticole des Terasses du Larzac

 

Après avoir rempli nos seaux, nous les avons vidés dans des caisses, que nous avons ensuite chargées sur la remorque derrière le tracteur.  Puis nous sommes retournés dans les rangs pour continuer notre récolte.

 

Participez à la récolte de raisin dans le Languedoc lors des Journées Vendanges chez Gourmet Odyssey

 

Après avoir vendangé tous les raisins de la parcelle de Syrah, nous avons ensuite suivi leur parcours jusqu'au chai.  Nous avons alors vidé les caisses dans l’érafloir pour séparer les raisins des rafles.

 

Journée Experience Vendanges au Château de Jonquières

 

Les rafles sont éjectées de la machine et seront répandues dans le vignoble pour redonner des nutriments au sol.

 

Adoptez des pieds de vigne chez Gourmet Odyssey

 

Les raisins tombent dans la pompe qui les transporte vers la cuve où ils vont commencer le processus de vinification.

 

Experience vins adoption de pieds de vigne Gourmet Odyssey

 

Après le programme complet de la matinée, nous nous sommes rendus dans la cour du château, où Charlotte nous a servi un délicieux verre de vin blanc Lansade 2020, un vin minéral composé de 70% de Chenin Blanc et de 30% de Grenache Blanc.

 

Dégustation de vin lors des journées experiences vendanges Gourmet Odyssey

 

Nous nous sommes ensuite attablés pour un délicieux déjeuner, préparé par un traiteur local, en commençant par une entrée de terrine de porc aveyronnais et de taboulé, le tout accompagné du rouge Lansade 2020, le vin choisi par Gourmet Odyssey pour l’Expérience Vin.  Puis nous avons dégusté le rouge Baronnie 2019, plus riche, avec le plat principal composé de canard, le blanc Baronnie 2020 avec le plateau de fromages, et nous avons terminé avec le White Label 2020, un vin clair, fruité, rond et frais associé à un macaron à la fraise.

Après le déjeuner, nous nous sommes promenés dans le village et les vignobles pour visiter la parcelle où se trouvent nos vignes d'adoption.  Elles étaient très bien garnies de raisins, mais ils n'étaient pas encore assez mûrs pour être cueillis.  Nous avons pris quelques minutes pour situer notre micro-parcelle de vigne et prendre quelques photos souvenirs !

 

Vivez l'experience Gourmet odyssey en adoptant des pieds de vignes bio dans le Languedoc

 

Les vendanges ne se limitent pas seulement à la récolte des raisins !  De retour au chai, il y a beaucoup à faire, et c'est là que Clément passe le plus clair de son temps pendant les vendanges.  Il nous a expliqué le processus de fermentation et comment il maintient le moût en contact avec les peaux pendant la macération afin d'extraire la couleur et les tanins de la peau et des pépins du raisin.

 

Vivez une expérience le temps d'une journée vendanges dans le Languedoc

 

Il nous a montré le mustimètre qu'il utilise pour analyser la teneur en sucre du jus qui diminue au cours de la fermentation lorsque le sucre se transforme en alcool.  Il a également expliqué les différences entre la vinification des vins rouges, blancs et rosés.

 

Coffret cadeau Journée vendanges au Château de Jonquières

 

Nous avons terminé la journée par une dernière dégustation, d'abord du jus des raisins que nous avions récoltés le matin même, qui était délicieusement sucré et très savoureux.  Nous l'avons ensuite comparé au jus d'une autre cuve de syrah qui avait été récoltée plus tôt dans la semaine et qui avait déjà commencé à fermenter, en notant la différence de couleur, d'odeur et de goût.

Un grand merci à Charlotte et Clément pour leur accueil chaleureux, et à tous les apprentis vignerons de Gourmet Odyssey pour leur travail et leur bonne humeur tout au long de la journée !  Nous reviendrons au Château de Jonquières l'année prochaine pour les Journées Vinification afin de découvrir le travail qui nous attend pour l'élevage, l'assemblage, et la mise en bouteille des vins.

Ajouter un commentaire

L’ébourgeonnage de la vigne dans le Languedoc au Château de Jonquières


Le week-end dernier nous avons profité du soleil du Languedoc lors de notre Journée Découverte Gourmet Odyssey au superbe Château de Jonquières. Ce domaine, au cœur des Terrasses du Larzac, est le petit dernier des partenaires vignerons de Gourmet Odyssey pour l’Expérience Vin, et les vignerons, Charlotte et Clément, nous ont accueilli très chaleureusement.

 

Adoptez des pieds de vigne bio avec coffret cadeau Expérience Vin de Gourmet Odyssey

 

Charlotte a démarré la Journée Découverte avec une rapide présentation de la région et du domaine, qui est une propriété familiale depuis plus de 900 ans. Avec son mari, Clément, ils représentent la 32ème génération !

Le but de la Journée Découverte est d’apprendre tout le travail réalisé en vigne pour produire la meilleure qualité de raisins possible pour les vendanges. Et nous avons aussi découvert tout ce qui occupe les vignerons dans la vigne jusqu’à la récolte.

La première parcelle visitée a été plantée en Syrah. Clément nous y a expliqué comment a été réalisée la taille hivernale, en cordon de Royat. La taille est la plus importante de toutes les tâches car elle donne sa structure à la vigne et permet ensuite de la guider pour la croissance, et d’améliorer la qualité des raisins produits en limitant leur nombre par pied de vigne.

 

Découvrir le vin autrement avec le parrainage de ceps de vigne

 

Puis Clément nous a montré une autre parcelle, prévue pour être plantée en Chenin, un cépage utilisé pour les vins blancs. Charlotte a expliqué comment ils avaient arraché une vieille parcelle de Cinsault et planté des céréales pour enrichir le sol à nouveau avant de pouvoir planter des ceps de vigne l’année prochaine. Ils ont également planté des haies avec 3 différents types d’arbres pour améliorer la biodiversité dans la parcelle, et pour aider à lutter contre le gel avec cette barrière naturelle.

Tous les vins du Château de Jonquières sont certifiés en Agriculture Biologique. Nous avons appris les différences entre viticulture conventionnelle, biologique et biodynamique en termes de techniques culturales.

Lors de notre visite, la vigne démarrait sa période de croissance rapide. Et malgré le travail de taille pour limiter sa croissance, il y avait des rejets et des branches indésirables qui avaient déjà poussé et devaient être enlevés pour concentrer l’énergie de la plante dans les branches fructifères. C’est le travail d’ébourgeonnage, que nous avons réalisé ce matin-là. Clément a expliqué quelles branches éliminer : celles apparaissant sur le tronc, celles sortant de terre depuis les racines, et celles sortant en double des bourgeons.

 

Coffret cadeau original pour des amateurs de vin.  Participez au travail de la vigne avec le vigneron

 

Donc nous nous sommes répartis dans les rangs de vignes et avons essayé de nous appliquer. Au départ nous étions un peu craintifs de mal faire, mais avec l’aide et les conseils de Charlotte et Clément, nous avons gagné en confiance. Car c’est en fait plus difficile qu’il n’y paraît : il y a toujours des exceptions à la règle, par exemple pour garder des rejets qui seront intéressants pas cette année mais l’année suivante lors de la taille, pour équilibrer les vignes.

Ensuite nous avons visité deux autres parcelles qui ont été récemment replantées pour mieux comprendre l’importance de cette planification permanente pour le futur.

 

Dégustation de vin bio dans le Languedoc avec les vignerons

 

De retour dans la cour du château, nous avons partagé un apéritif bien mérité. Charlotte nous a régalés avec un Lansade en blanc de 2019, suivi d’un délicieux Lansade rosé pale de 2020.  Nous avons poursuivi la dégustation sur le repas, avec un AOC Terrasses du Larzac Lansade rouge de 2019, le vin choisi pour l’Expérience Vin Gourmet Odyssey, que nous avons goûté avec un trio d’entrée : terrine de délices de porc aveyronnais, taboulé, et gazpacho. Le plat principal était un succulent royal de bœuf, cuit doucement pendant 72 heures à basse température, et qui allait très bien avec l’AOC Terrasses du Larzac Baronnie rouge de 2019.  Charlotte et Clément ont servi le 2019 Baronnie blanc avec le fromage : cantal, chèvre, et bleu d’Auvergne, puis nous avons terminé le repas avec vin rouge, le White Label 2020, pour accompagner le dessert.

Après le repas, nous avons marché dans le village pour rejoindre la parcelle adoptée par Gourmet Odyssey, vieille de 80 ans et plantée en Carignan par la grand-mère de Charlotte.  Nous avons pris le temps de trouver chacun nos pieds de vigne et d’admirer le joli travail qu’ils représentaient. Quelques-uns d’entre nous ont même commencé à l’ébourgeonner, forts de leurs nouvelles compétences acquises le matin même !

 

Adoption de pieds de vigne bio, Terrasses du Larzac, Languedoc

 

Clément a ensuite expliqué tout le travail qui sera fait entre maintenant et les vendanges. La prochaine étape sera la floraison, qui devrait intervenir dans les semaines qui viennent.

Le retour au domaine, nous avons fini la journée par une visite rapide du chai pour voir où les raisins seront mis en cuve et transformés en vin. Nous y passerons plus de temps pendant les Journées Vendanges après l’été, et pendant les Journées Vinification l’année prochaine.

 

Découvrir tout le travail derrière une bouteille de vin

 

Merci à Charlotte et Clément d’avoir rendu cette journée si riche en informations et si passionnante. Nous avons hâte de revenir !

Ajouter un commentaire

Faire votre propre vin bio sur les Terrasses du Larzac dans le Languedoc


Nous sommes ravis de compter un domaine viticole partenaire supplémentaire pour adopter des vignes bio sur les Terrasses du Larzac dans le Languedoc : Charlotte et Clément de Béarn, propriétaires vignerons du Château de Jonquières, rejoignent l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey !

Le superbe Château de Jonquières est un des plus vieux domaines viticoles et familiaux du Languedoc ; il fait partie de la même famille depuis plus de 900 ans ! Charlotte et Clément, la 32ème génération de vignerons au domaine familial, ont repris la partie vigne et vin du Château de Jonquières en 2014 des parents de Charlotte, et continuent de produire des vins bio renommés avec les raisins de leurs parcelles de vignes qui entourent le château classé monument historique. C’est le lieu parfait, avec des hôtes parfaits, pour découvrir tout le travail et le talent nécessaire pour élaborer des grands vins bio.

Charlotte et Clément se sont prêtés pour Gourmet Odyssey au traditionnel portrait que nous aimons partager avec vous pour mieux connaître nos partenaires vignerons.

Adoption de vignes bios Château de Jonquières Terrasses du Larzac

 

Charlotte et Clément, depuis combien de temps êtes-vous vignerons ?

Charlotte : j’ai grandi à Jonquières puis fait des études commerciales en Irlande, en Grèce, à Paris, à Reims et puis à Pézenas pour une formation viticole.

Clément : j’ai grandi à Montpellier puis étudié à Montpellier et travaillé à Marseille, Lyon et Sydney.
Après une expérience estivale de table d’hôtes faites ensemble au Château de Jonquières, nous avons décidé de reprendre le domaine viticole à 24 ans, en sortie d’étude. 

Charlotte : Quand nous avons décidé de le reprendre, Clément n’avait jamais mis un pied dans une vigne, et ça faisait moins de deux ans que nous étions en couple. Quand nous l’avons annoncé à mes parents, ils étaient très agréablement surpris et nous ont accompagnés avec beaucoup de souplesse en nous disant qu’un retour en arrière était toujours possible. Avec le recul, nous ne regrettons pas ce choix de nous être lancé jeunes, avec beaucoup d’énergie, et d’inconscience certainement !

Quel a été votre parcours depuis la reprise du domaine ?

Nous avons pris la suite des parents de Charlotte en 2014 en achetant les vignes, les bâtiments, le matériel et les stocks. Nous vivons avec nos 2 filles au ramonétage du domaine situé dans la cour (historiquement c’est la maison du ramonet, le régisseur du domaine). Nous sommes totalement indépendants des parents de Charlotte, mais vivons tous ensemble à 6 dans la même propriété, avec nos vignes, notre potager et notre poulailler.

Nous sommes passés en Agriculture Biologique à la reprise et produisons 30 000 bouteilles en rouge blanc et rosé, vendues aussi bien en export, aux cavistes et restaurants en France caviste, et aussi aux clients particuliers.

Nous avons aussi enrichi l’offre du domaine avec des visites commentées de l’histoire des lieux, de la cave, et des dégustations. Nous proposons un bistrot éphémère tous les étés depuis 4 ans dans la cour du château et des concerts ou pièces de théâtre tous les 2 ans. Nous prenons aussi quelques locations pour des séminaires.

Quelle est votre meilleur souvenir lié au domaine ? 

Nous avons déjà la chance de faire un métier aux journées très variées mais très concrètes, de ne pas voir les journées passer, de vivre en famille de manière très libre et réussie et de recevoir nos visiteurs et clients au domaine.

Mais un souvenir particulièrement émouvant est celui de la première récolte de notre premier plantier (notre bébé vigne), une plantation de grenache blanc en 2017 : superbe récolte épanouie !

Pour 2021 quels sont vos principaux défis ou projets ? 

Nous souhaitons avant tout poursuivre le développement d’une cuvée totalement hors gamme, lancée à petite échelle il y a deux ans, la cuvée White Label. Il s’agit d’un vin élaboré à partir de 100% de cépage Carignan, issu de vignes plantées par mon arrière grand-mère il y a 80 ans. Il est élevé en demi-muids de chêne français, ce sont de gros fûts épais utilisés à l’origine pour le transport des vins et alcools, ils contiennent entre 500 à 650 litres. Comme un disque vinyle pressé à très faible tirage et autoproduit, le white label, cette cuvée est donc pour le moment assez confidentielle !

Nous voulons également planter une vigne en sélection massale, c’est une vigne non clonée mais sélectionnée à partir des meilleurs pieds d’une vigne plutôt ancienne (plus de 40 ans), car elle fournira un patrimoine génétique plus riche. Cela permet d’avoir des pieds de vigne plus rustiques et de retrouver des caractéristiques qui se sont perdues peu à peu avec la pratique de clonage : par exemple d’avoir des maturités plus lentes, des résistances plus élevées à la coulure etc.

Nous avons aussi et déjà des défis quotidiens : avec deux années 2018 et 2019 avec -40% de récolte les doutes sur les conditions météorologique à venir sont omniprésents. Nous sommes aussi anxieux vis-à-vis de la commercialisation de notre production sous Covid-19 et dans contexte international du vin en berne. Mais nous allons continuer à être présents commercialement, toujours chercher à produire mieux et meilleur, chercher à affiner nos vins, à affirmer qui nous sommes à travers nos produits.

Une question que nos clients posent souvent : mais que fait les vignerons quand ils ont un peu de temps à eux ?!

Clément : pour ma part je cuisine, du pain, des gâteaux, des bourguignons, que j’accompagne de vins dénichés dans d'autres régions au gré de mes visites !

Charlotte : je me suis lancée dans la course à pieds il y a un an, j’ai un trail au compteur et envie de continuer !

Découvrez plus sur l’adoption de vignes au Château de Jonquières

Ajouter un commentaire

La récolte 2020 du grenache dans le Languedoc


Aujourd’hui est une journée spéciale au Domaine Allegria : il fait grand beau pour vendanger avec les apprentis vignerons de Gourmet Odyssey, ça ce n’est pas inhabituel, mais c’est aussi la première fois que nous vendangeons la nouvelle parcelle de Grenache plantée en sélection massale. Cela veut dire qu'au lieu de choisir des pieds de vigne chez un pépiniériste, Ghislain et Delphine ont choisi des greffons sur leurs propres pieds de vigne, en coupant un sarment de leurs plus beaux spécimens. Cela permet de garder une grande qualité de raisin et d’améliorer la défense naturelle des vignes aux maladies.

Après avoir expliqué cela et avoir reçu nos instructions comment vendanger, nous donnons vers 10h les premiers coups de sécateurs sur cette parcelle. Les grappes sont soigneusement cueillies et transportées dans des cagettes de 15kg et stockées à l’ombre dans le chai de vinification. La température monte vite mais la bonne humeur est générale. Les raisins goûtés en vendangeant confirment un très beau fruit et un très beau millésime en perspective pour cette parcelle.

 

Les parents adoptifs en pleine vendanges

 

Comme beaucoup de vignoble, cette année est une belle année au niveau météo, car le soleil et la chaleur estivale ont permis au raisin d’atteindre une maturité optimale sans souffrir de maladie ou de pourriture, ce qui rend la récolte beaucoup plus facile car il n’y a rien à trier !

La récolte est versée sur la table de tri

Une fois la vendange terminée, le raisin file directement à l’encuvage, et nous le suivons : avant d’être mis dans la cuve les grappes sont tout de même triées pour enlever les quelques feuilles et grains secs qui ont pu se glisser parmi la récolte, puis elles passent dans l’érafloir. Cette année nous testons une nouvelle machine très perfectionnée pour érafler, c’est-à-dire ôter la partie ligneuse des grappes et ne laisser que les baies. Cela permettra de faire macérer les baies sans leur donner une trop forte teneur en arômes herbacés. On peut choisir dans certains cas de laisser la rafle pour faire macérer le moût, c’est un choix du vigneron !

Après toutes ces opérations c’est l’apéritif, bien mérité, avec la dégustation d’un magnum collector du rosé Dolce Vita 2019, épuisé depuis fin juillet. Et la découverte des bons plats de notre vigneronne préférée, Delphine, pour accompagner les différentes cuvées du domaine.

En visite aux pieds de vigne adoptés

Le café avalé, c’est parti pour une balade digestive direction le vignoble, pour découvrir les pieds de vignes de syrah adoptés par chaque participant. Associées au mourvèdre elles formeront la cuvée Tribu d’A après l’élevage et l’assemblage des vins, mais il faudra attendre l’hiver pour découvrir ces secrets de cave qui nous seront révélés aux Journées Vinification !

Ajouter un commentaire

Meilleur idée e-carte cadeau d’anniversaire pour un amateur de vin


Cherchez-vous le meilleur cadeau d’anniversaire pour un amateur de vin ?   La best idée e-carte cadeau ? Le top du top des cadeaux d’anniversaire dématérialisés pour des œnophiles ? Adoptez des pieds de vigne avec l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey et ce cadeau d’anniversaire original donnera l’occasion unique pour l’anniversaire d’un homme ou l’anniversaire d’une femme de suivre la production de leurs propres bouteilles personnalisées de vin bio dans un vignoble primé.

Offrez une adoption de pieds de vigne bio comme meilleur e-cadeau d'anniversaire

Gourmet Odyssey vous enverra une e-carte cadeau par email pour pouvoir commencer l’Expérience Vin juste après lui avoir offert son cadeau d’anniversaire. Dans son espace client, il ou elle découvrira le vigneron, le vin et le domaine et apprendra le travail effectué dans le vignoble et dans le chai pour entretenir la vigne, vendanger les raisins, les transformer en vin pour ensuite l’élever avant sa mise en bouteille. L’e-cadeau d’anniversaire Expérience Vin de Gourmet Odyssey inclut également une bouteille de vin bio personnalisée pour chaque pied de vigne adopté.

Offrez une Expérience Vin à un amateur de vin avec les e-cartes cadeaux d'anniversaire de Gourmet Odyssey

 Vous pouvez également choisir d’inclure une ou plusieurs Journées Expérience au domaine. Nous proposons trois types de journées qui chacune couvre une des trois grandes étapes de la production de vin. La Journée Découverte porte plus particulièrement sur le travail en vigne pour apprendre comment produire les meilleurs raisins possible jusqu’aux vendanges. Pendant la Journée Vendanges, vous participerez à la récolte le matin et suivrez le convoyage des raisins jusqu’au chai puis leur encuvage. La Journée Vinification se focalise quant à elle sur les décisions que le vinificateur doit prendre pour les fermentations, les assemblages et l’élevage de son vin avant la mise en bouteille. Pendant chaque journée, qui sont toutes valables pour deux personnes, les participants vont prendre part au travail avec le vigneron et pourront déguster les vins du domaine au cours du repas qui est également inclus dans cette journée complète. Les Journées Expérience peuvent être incluses au moment du cadeau d’anniversaire, ou bien peuvent être ajoutées par la suite, ce qui est particulièrement pratique pour un cadeau commun pour l’anniversaire des 30, 40, 50 ,60 ou 70 ans, où vous ne connaissez pas dès le début le budget total du cadeau.

Commandez en ligne et recevez par email une e-carte cadeau d'anniversaire pour un anniversaire inoubliable

 Chaque vigneron partenaire, soigneusement sélectionné par Gourmet Odyssey, est certifié en bio et a été choisi pour la qualité de ses vins autant que pour sa convivialité et sa proximité amicale. Vous pouvez donc être certain que le vin inclus dans l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey et l’accueil au domaine feront un cadeau d’anniversaire inoubliable dont chaque amateur de vin gardera un souvenir ému pendant longtemps.

Plus d’infos sur l’e-carte cadeau Expérience Vin de Gourmet Odysey

Ajouter un commentaire

A la recherche des cépages résistants


La vigne est une liane qui a été ramenée en France par les Romains. Les échanges culturels sont donc au cœur de la culture de cette plante. Aujourd’hui un vin produit dans une région donné peut être consommé n’importe où dans le monde, de même que les cépages français comme le Pinot Noir ou le Merlot sont cultivés aux Etats-Unis, en Nouvelle-Zélande ou en Afrique du Sud par exemple, et leurs donnent d’ailleurs une expression différente qu’à Bordeaux ou en Bourgogne.

Adoptez un pied de vigne avec Gourmet Odyssey

Certains échanges ont pu en revanche apporter beaucoup de complication à la culture de la vigne. Le plus connu étant l’arrivée du phylloxéra en Europe, un puceron originaire du continent nord-américain qui décima le vignoble français au cours du 19ème siècle. Des agronomes français trouvèrent la parade en greffant une vigne d’origine nord-américaine, produisant des baies de raisins impropres à la production de vin, à des cépages français. La partie américaine, appelé porte-greffe et planté dans le sol, était insensible au puceron ce qui régla le problème du phylloxéra.

D’autres maladies, le mildiou et l’oïdium vinrent également du continent américain, profitant des échanges commerciaux par bateaux de l’époque. Ces deux champignons décimèrent également le vignoble français au 19ème siècle. Les chercheurs français trouvèrent deux produits pour combattre ces champignons, le soufre contre l’oïdium et le cuivre contre le mildiou.

Ces deux champignons vont apparaître aux printemps sur la vigne. En effet, ils n’attaquent que les parties aériennes de la vigne en croissance donc vertes et ont besoin de chaleur et de pluie pour se développer. En pulvérisant donc du soufre et du cuivre au moment idoine, il est donc possible de limiter leur développement pour sauver la récolte.

Dans les années 60, l’industrie pétro-chimique a mis au point des produits de synthèse bien plus efficaces que le cuivre et le soufre pour combattre ces maladies. Seulement ces produits détruisent également une bonne partie des organismes vivants présents dans les sols et on ne sait pas encore l’impact des résidus de ces produits de synthèse, que l’on retrouve dans le vin, sur le corps humain. Aujourd’hui, avec une meilleure compréhension des cycles de développement du mildiou et de l’oïdium, on arrive à bien combattre ces maladies avec du soufre et du cuivre, les deux seuls produits autorisés en agriculture biologique.

Ces deux produits, dits « de contact » car ils protègent les plantes de l’extérieur et ne pénètrent pas à l’intérieur de la plante, sont facilement lessivés lors des épisodes pluvieux, il faut donc repasser régulièrement dans le vignoble pour en pulvériser sur les feuilles. Ce qui implique beaucoup d’heure de marche de tracteurs équipées de moteur diesel et donc des émissions de gaz à effet de serre importantes. De plus, lors du lessivage par les pluies, les produits peuvent polluer les sols. Le cuivre notamment est un élément qui migre très peu dans le sol et s’accumule donc année après année.  C’est un des gros reproches fait aux vignerons en bio, que l’on pourrait trouver minimes comparé à la pollution des sols des produits de synthèses mais qui existe bel et bien. L’enjeu environnemental nous oblige donc à tenter de trouver des solutions pour diminuer ces pollutions.  La quantité totale de cuivre épandue par an est déjà contrôlée et a été abaissée en 2019 à 4kg/ha/an avec un lissage sur une moyenne de 7 ans. Cela permet d’adapter la quantité de cuivre par hectares à la saison, en mettre un peu plus lors d’une saison difficile et diminuer les doses lors d’une saison avec moins de pression du mildiou pour respecter cette moyenne de 4 kg/ha/an.

Visite de vignobles avec Gourmet Odyssey

La recherche agronomique se tourne actuellement vers la production de raisins par des cépages résistants aux maladies cryptogamiques. En effet par des croisements, certains cépages ont été sélectionnés pour leur résistance au mildiou et à l’oïdium et leur production de raisin de qualité. Ils sont actuellement en phase de test dans le vignoble français. Vous n’en avez certainement pas encore goûté car ils ne sont pas encore autorisés dans les AOC mais les Floréal et Voltis en blanc  et Artaban et Vidoc en rouge devraient surement arriver prochainement dans vos verres.

Découvrez la dégustation de vin avec Gourmet Odyssey

La démarche est très intéressante mais ces nouveaux cépages aux noms folkloriques soulèvent plusieurs questions.
La France se caractérise par la production de vins de terroirs avec les AOC qui en sont les gardiens. En effet, le Pinot Noir a toujours été la base de la constitution de l’AOC Santenay rouge qui existe depuis une petite centaine d’année. Est-ce qu’un vin provenant de l’AOC Santenay rouge produit à base d’un autre cépage que le Pinot Noir ne dénature pas l’AOC Santenay rouge elle-même ? Idem à Saint–Emilion avec le Merlot ! Les cépages ont toujours était la base des AOC avec leur provenance géographique, changer les cépages pourrait modifier les AOC française et le goût des vins français.

Apprenez la vinification avec les journées de Gourmet Odyssey

De plus, si ces cépages dit résistants au mildiou et à l’oïdium se révélaient être sensible à des maladies encore inconnues aujourd’hui, on reviendrait sur la situation actuelle ! Mais c’est une voie à explorer et comme toujours avec l’Institut National des Appellations d’Origine, l’organe gouvernemental chargé de la création et du respect des AOC, un changement n’est jamais fait à la va vite et est murement réfléchi en prenant en considération l’impact et la viabilité de ces évolutions.

Les enjeux environnementaux actuels nous obligent à innover et à chercher des solutions aux problèmes actuels. L’exemple du greffage des variétés européennes nous montre que la recherche peut apporter des solutions mais les problèmes rencontrés avec les produits de synthèse nous montrent également que toutes les solutions ne sont pas toujours le miracle espéré. La recherche et le questionnement doivent continuer !

Visitez des régions viticoles françaises avec Gourmet Odyssey

Ajouter un commentaire

Le repas de Noël des vignerons de Gourmet Odyssey


Les fêtes de Noël approchent et pour vous immerger encore plus dans la vie de nos vignerons, nous vous proposons un Conte de Noël d’un voyage dans les repas des fêtes de fin d’année dans les domaines partenaires de Gourmet Odyssey.

Les vignes enneigées

En ce 25 décembre à midi, il fait froid au milieu des vignes. Elles ont toutes perdu leurs feuilles depuis un bon moment et certaines arborent même leur nouvelle coupe d’hiver pour être les plus belles au printemps lorsque la nature reviendra à la vie après cette longue hibernation qu’est l’hiver. Le sol gelé craque sous les pas de ce vigneron qui est parti chercher du bois pour alimenter le feu qui réchauffe la salle à manger. Toute la famille est réunie autour de la grande table pour ce repas de Noël.

Le Domaine Chapelle sous la neige

Nous commençons notre périple en Bourgogne à Santenay au Domaine Chapelle. Les cadeaux ont été ouverts et les appétits commencent à s’aiguiser avec toutes ces bonnes odeurs qui arrivent de la cuisine. Un plateau d’huître de Normandie de la plage d’Utah Beach fait son apparition.

Jean-François Chapelle revient du sous-sol aux merveilles avec un Santenay blanc 1er cru Les Gravières 2015, composé uniquement de Chardonnay de coteaux argilo-calcaires avec des marnes blanches. «Il présente une belle robe brillante or pâle. Son nez est légèrement brioché avec des notes de fleurs blanches et un beau boisé. La bouche est riche et complexe, avec de la longueur et beaucoup de gourmandise » nous confie-t-il.

Ce Santenay blanc accompagne parfaitement ces huîtres « Spéciales de claire » rondes et charnues. Le gras du vin enrobe le côté volumineux et la très belle mâche de ces produits de la mer.

Nous continuons avec une variation autour du boudin noir au Domaine de la Guicharde dans le sud des côtes du Rhône. Amuse-bouche de pomme de terre au boudin noir, toast de boudin noir et fondue d’oignon, et tartelette au boudin et aux pommes font le tour des convives. Pour Laurence Goudal, aucun doute, il nous faut la cuvée Terroir du Miocène 2015 en Massif d’Uchaux pour épauler cette ribambelle d’apéritif. Elle est élaborée sur une ancienne plage du Miocène. « Ce vin présente une couleur rubis, sombre. Au nez apparaissent d’élégants et  expressifs arômes de fruits noirs et d'épices. La bouche est élégante, soyeuse, avec des notes de fruits noirs, d'épices, et de café. Des tanins fondus enrobent une finale minérale, longue et persistante. » nous fait-elle part.  Les épices du Grenache et de la Syrah relèvent les arômes du boudin noir sous ses différentes formes, c’est un délice.

La cave au Château de la Bonnelière

L’entrée est servie au Château de la Bonnelière avec un classique de ces fêtes de fin d’année, du foie gras. Il sera servi poêlé avec un chutney de fruits rouges et un confit d’oignons. Marc Plouzeau revient de la cave du domaine avec un Chinon Chapelle 2005, un vin rouge donc pour un accord très original. Ce vin provient d’une seule parcelle du cépage roi de la région, le Cabernet Franc. C’est l’exemple d’un grand terroir combinant les sables éoliens, l’argile et le fond calcaire.

« Chapelle 2005 est un millésime exceptionnel dans la vallée de la Loire. Il présente une couleur d’un rouge très profond, à peine évolué pour un vin de 14 ans d’âge. Au nez, des notes de fruits noirs et de sous-bois apparaissent. En bouche, nous sommes surpris par la très grande fraîcheur de ce vin si ancien. La trame tannique commence à s’assouplir et laisse place à une longue finale d’une très grande complexité. » nous assure Marc. Les tanins patinés du Chinon viennent envelopper le gras du foie, les arômes se marient à merveille, et la persistance aromatique du Cabernet franc prolonge le plaisir.

Le chai de Coutet

Nous nous dirigeons vers le Château Coutet à Saint-Emilion pour le plat de résistance.  En direct de la cuisine, arrive encore fumant un chapon farci aux truffes et aux cèpes qui, en quelques instants, trône sur la grande table. Alain David-Beaulieu nous réserve une belle surprise pour ce plat aux accents du Sud-Ouest. En effet la veille, il a ramené du caveau familial un trésor de plus de 30 ans, un millésime 1982. Un assemblage de Merlot, de Cabernet franc, de Malbec et une pointe de Cabernet sauvignon sur les trois terroirs emblématiques du domaine, le plateau argilo-calcaire, les coteaux argileux et le bas de côte à dominante de sable.

Une bouteille de Coutet

« Ce vin présente une belle couleur rouge avec un léger reflet tuilé, peu marqué pour un vin de cet âge, millésime oblige » commence-t-il. « Au nez les arômes d'évolution sont là avec, derrière le fruit encore présent, bien mûr, voire confit, une fine note de sous-bois. Une belle complexité aromatique se profile. La bouche confirme ces premières impressions avec une structure encore bien présente et complexe, les tanins ayant laissé la place à un joli soyeux et un équilibre agréable. La finale, pleine de la minéralité du plateau de Coutet, est persistante. Un très beau vin, digne du millésime » continue Alain.  La complexité de la truffe et la majestuosité d’un vieux Saint-Emilion nous emmène dans des contrées que l’on explore que peu de fois dans une vie. Un accord réussi qui ravit les convives de cette fête familial.

Nous partons encore plus au sud pour le fromage vers le Domaine Allegria dans le Languedoc, au pays du beau temps éternel. Un assortiment de fromages crémeux avec en particulier ces fromages de chèvre frais typiques de la région. On les a saupoudrés de thym pour certains et de romarin pour d’autres, herbes aromatiques cueillies au bord des rangs de vignes.

Ghislain d’Aboville choisi son vin blanc Les Hautes Lumières 2018 pour accompagner tout cela.  « Nous avons d’un côté les arômes de fruits frais et de pêche de vigne de la Marsanne et de l’autre les notes miellées et mûres de la Roussanne. Sa vivacité, sa structure et son élégance en font un compagnon idéal pour ces fromages » nous glisse t-il à l’oreille.

Le sapin de Noël

Nous filons en Alsace au Domaine Stentz Buecher pour le dessert où une traditionnelle Bûche de Noël crème caramel avec un cœur de pommes caramélisées et citronnées nous attend. Stéphane Stentz revient avec une longue bouteille élancée, caractéristique de ces contenants alsaciens, sous le bras. C’est un Gewurztraminer Rosenberg Vendanges Tardives 2015. La patience est nécessaire pour produire ces vins blancs sucrés. «C’est un vins gras et puissant aux arômes d'abricot confit, de pêche et de litchis. La bouche est ample avec beaucoup de complexité aromatique. La finale est d’une belle fraîcheur » nous confie Stéphane. Tout cela se marie à merveille avec les arômes caramélisés de notre bûche et la fraîcheur finale prolonge les plaisirs sucrés de ce dessert.

Que d’émotions pour ce tour de France des repas de Noël qui ont pour point commun la passion des vignerons pour leur travail toute l’année, qu’ils peuvent apprécier à sa juste valeur en ouvrant une de leurs bouteilles sur une table joliment garnie, entourés de leurs proches pour ces fêtes de fin d’année.

Ajouter un commentaire

Vendanges 2019, le cinsault est récolté dans le Languedoc


Belle journée de vendange en perspective, sous le soleil pour récolter notre parcelle de cinsault : celle-ci a malheureusement beaucoup souffert de la canicule du 28 juin et nous nous attendons à une quantité réduite, mais suffisante pour bien nous occuper.

 

Rencontre viticulteur bio à Pézenas dans le Languedoc

Après les présentations d’usage, armés d’une épinette, ce petit sécateur peu coupant, nos joyeux vendangeurs commencent à faire tomber les grappes de cinsault dans les caisses bicolores.

Stage vendanges au Domaine Allegria dans le Languedoc

Vers midi, la parcelle est terminée : 1200 kg récoltée au lieu des 2500 kg de 2017, soit moins de la moitié.  

Vendanges du cinsault bio en Languedoc

Pour reprendre des forces, Delphine la vigneronne nous a préparé un succulent déjeuner avec à l’honneur les tomates anciennes du jardin. C’est l’occasion de découvrir les différentes cuvées du domaine. La meilleure association est à faire avec notre Cinsault Abuelo.

Repas des vendangeurs au Domaine Allegriaa

Après le déjeuner, tout le monde se dirige vers la cave pour l’encuvage du cinsault dans une petite cuve en inox.

Récolte du cinsault en Languedoc en 2019

Certains participants basculent les caisses dans l’érafloir, qui va permettre de séparer rafles et baies de raisin avant de l’encuver, et d’autres sont au nettoyage des caisses. En 30 minutes les raisins sont dans la cuve et tout le matériel nettoyé, grâce à une jolie équipe très enthousiaste et efficace, que nous aimerions avoir tous les jours à la cave !

Stage oenologie et vendanges en Languedoc

La journée se termine par une balade dans les vignes, à la découverte des pieds de vignes adoptés par chacun dans notre parcelle de syrah : ses raisins composeront, avec le mourvèdre voisin, la cuvée Tribu d’A. Les raisins ont été récoltés un autre jour : quand la maturité est atteinte on en pas attendre !
Nous avons hâte de voir comment cette récolte sera vinifiée, et de pouvoir faire les premières dégustations !

Ajouter un commentaire

L’ébourgeonnage de la vigne bio dans le Languedoc


Pour notre dernière Journée Découverte au domaine pour le millésime 2019, un beau soleil nous a accueillis, l’occasion de faire les premières présentations en plein air, puis d’aller admirer la vue depuis les collines qui entourent le domaine.

Puis directions les vignes, pour se rendre à la parcelle de syrah adoptée par Gourmet Odyssey pour ses Expériences Vin. Assemblée avec une parcelle de mourvèdre voisine, leurs raisins donneront le Tribu d’A 2019, en AOC de Coteaux du Languedoc Pézenas, et certifié en bio. Nous prenons le temps d’immortaliser la rencontre avec quelques photos souvenirs.

Parrainage de vignes bio au Domaine Allegria

Après avoir détaillé les travaux effectués dans la vigne depuis le début d’année et jusqu’à présent, comme la taille, l’ébourgeonnage ou le relevage, nous continuons notre balade œnologique.

Pour l’atelier participatif du jour, nous nous dirigeons vers la parcelle de carignan blanc plantée en 2018. Depuis notre dernière visite, avec les pluies de mai et les chaleurs des dernières semaines, la vigne a bien poussé. Il s’agit donc aujourd’hui d’ébourgeonner soigneusement et d’attacher les grandes baguettes formées à chaque piquet bois. Un travail à faire avec lenteur et soin car il engage les 50 prochaines années.

Quand on ébourgeonne on réduit la quantité de baguettes qui poussent depuis les ceps, pour ne garder que celles qui seront fructifères, et ainsi concentrer l’énergie de la plante dans la croissance et la maturation des fruits pour la récolte à venir.

Et comme les baguettes poussent vite et se chargent de grapillons puis de grappes, elles plient sous leur poids et pendent entre les rangs de vigne. Pour pouvoir travailler la vigne et le sol nous passons régulièrement en tracteur et avons donc besoin que les baguettes soient soigneusement coincées entre les fils de palissage. Cela nous permet aussi de mieux contrôler l’ensoleillement et l’aération des feuilles et des fruits, et d’éviter les maladies.

Travail de la vigne avec le viticulteur à Pézenas

Après quelques explications détaillées nous nous lançons dans notre tâche du jour, répartis dans les rangs. En fin de matinée il est temps de profiter un peu de la douceur de la terrasse devant le chai.

Pendant le déjeuner préparée par Delphine la vigneronne, nous découvrons à table  les différentes cuvées du domaine.

Repas vigneron partagé au domaine
Après le repas nous faisons un petit tour rapide à la cave pour découvrir le chai de vinification, où seront apportés les raisins après la vendange,  et le chai à barriques où le vin sera élevé lentement. Nous en parlerons plus en détail à notre retour pour les JournéesVendanges et Vinification.

Merci à tous pour cette belle journée œnologique !

 

Ajouter un commentaire

Vendanges du cinsault en Languedoc pour la récolte 2018


Aujourd’hui nous avons rendez-vous pour la vendange la parcelle de cinsault du Domaine Allegria, plantée en 1984. Il fait grand beau, à l’image de l’été chaud et sec que nous avons eu jusqu’à présent. Cette chaleur a forcé les équipes du domaine à commencer la récolte 2018 assez tôt, dès le 16 août, pour avoir des raisins avec encore assez de jus et pas trop de potentiel alcoolique.

 

Stage vendanges dans le Languedoc au Domaine Allegria

Nous apprenons tout de même que nos raisins s’en sortent superbement pour ce millésime 2018. Avec le printemps humide et sa faible sensibilité au mildiou, la syrah est au sommet. En 2016 et 2017, les parcelles de Syrah avaient été maigrichonnes ; en 2018, la récolte augmente de 40. Mi-aout, alors que souvent, le feuillage jaunit, signe d’un début de stress hydrique, cette année les parcelles de syrah sont d’un vert intense parsemées de nombreuses grappes au noir intense. Les baies sont croquantes et juteuse.

Récolte du cinsault dans le Languedoc

Nous donnons vers 10h les premiers coups de sécateurs sur le cinsault, un autre cépage du domaine, utilisé notamment dans la cuvée «Cinsault Abuelo ». Les grappes sont soigneusement cueillies et transportés dans des cagettes de 15kg, puis stockées à l’ombre dans le chai de vinification.

Coffret cadeau vedanges dans le Languedoc en vigne bio

La température monte vite mais la bonne humeur est générale. Les raisins goûtés en vendangeant confirment un très beau fruit et un très beau millésime en perspective pour cette parcelle aussi.

Stage vigne bio et vendanges au Domaine Allegria

La récolte est très généreuse et nous n’avons pas le temps de finir la parcelle avant le repas, ce sera le travail des vendangeurs professionnels.

Repas de vendanges et visite du domaine

Pour nous, l’heure du déjeuner estival a sonné, devant la cave, avec la découverte des vins du domaine. Et avec forcément en point d’orgue, la découverte du Cinsault Abuelo 2016, sélection parcellaire issue exclusivement de la même parcelle que celle vendangée le matin même.

accord met-vins avec des vins bios du Languedoc

En début d’après-midi, nous réalisons l’encuvage des raisins. L’occasion de comprendre comme le raisin est trié (bien que vu sa qualité cette année le tri soit quasiment inutile), versé dans l’égrappoir pour ôter les raffles, puis mis en cuve pour ses fermentations alcoolique puis malolactique.

Stage oenologie en cave pour les vendanges

Nous terminons par une visite du chai pour voir où seront ensuite élevés les vins du domaine, et dont nous reparlerons lors de notre venue pour les Journées Vinification. Car même avec une belle qualité de raisin, Delphine et Ghislain devront encore utiliser leurs talents de vinificateurs pour produire de belles cuvées !

Ajouter un commentaire

Les vendanges en vert de la vigne dans le Languedoc


Pour notre dernière Journée Découverte au domaine, un soleil de plomb nous attendait. L’occasion de prendre le café et de faire les premières présentations en plein air. Puis directions les vignes.

 

Stage vin découverte du terroir languedocien au Domaine Allegria

La progression dans le vignoble nous a permis de découvrir la particularité du millésime avec un feuillage lourdement atteint par les attaques de mildiou récentes, et malheureusement des atteintes sur grappes. En effet l’alternance de pluie et chaleurs aux mois de mai et juin a favorisé la propagation de ce champignon qui aime l’humidité.

Arrivés sur la grande parcelle de syrah du Mazet, nous découvrons les pieds de vigne adoptés avec Gourmet Odyssey. Ouf, la syrah est moins sensible au mildiou et le feuillage des ceps de syrah est quasi indemne de toute trace de maladie. Après quelques photos souvenir et avoir détaillé les travaux effectués dans la vigne jusqu’à présent, comme la taille, l’ébourgeonnage ou le relevage, nous continuons notre balade œnologique.

Coffret cadeau parrainage vignes bio Languedoc

Direction le plantier de grenache juste en face de la cave pour contribuer à l’atelier participatif du jour. Cette vigne a été plantée l’année dernière en 2017 et rentrera en production l’année prochaine pour la vendange 2019. Beaucoup de grappes sont déjà accrochées aux petits pieds de vignes, mais la priorité c’est encore de favoriser le développement racinaire et non pas de produire du fruit.

En conséquence, armés d’épinettes (sortes de sécateurs à longues lames) et des petits sécateurs de vendangeurs, nous faisons tomber tous les raisins. Ce n’est que renoncer à une mini récolte cette année pour pouvoir renforcer la plante et anticiper de belles vendanges à partir de 2019.

Après l’effort, le réconfort. Pendant le déjeuner préparée par Delphine la vigneronne, nous découvrons à table les différentes cuvées du domaine.

Cadeau dégustaation vins bios du Languedoc Domaine Allegria

Après le repas nous retournons en balade digestive, cette fois-ci pour faire un petit tour à la cave et découvrir le chai de vinification, où seront réceptionnés les raisins pendant les vendanges, et le chai à barriques où seront élevés les vins avant d’être mis en bouteille, mais nous en parlerons plus lors des journées suivantes.

Ajouter un commentaire

La vinification des vins bios du millésime 2017 en Languedoc


Le 7 avril a eu lieu la première journée de l’année au Domaine Allegria pour les parents adoptifs des vignes bio du domaine, avec pour thématique la vinification, l’élevage et l’assemblage des cépages syrahs et mourvèdre qui composent le Tribu d’A rouge choisi pour les Expériences Vin.

A cette période de l’année le temps est toujours encore frais et quelques fois couvert, et les premiers bourgeons laissent place aux jeunes feuilles sur la vigne en pleine croissance.

Parrainage de vignes en Languedoc au Domaien Allegria

Après la présentation du domaine par Ghislain, le vigneron, nous sommes partis dans les vignes pour découvrir les pieds de vignes adoptés, déjà en préparation pour le millésime 2018.

Locationde vignes en Languedoc pour faire son vin bio

Nous avons d’ailleurs fait un petit détour par une nouvelle parcelle qui vient d’être plantée avec un nouveau cépage pour le domaine, le carignan blanc. C’est l’opportunité pour chaque participant de découvrir des « bébés » vignes. Nous pourrons goûter le 1er nectar de ces vignes dans 3 ans.

Adoption de vignes bio et visite au domaine

Après la découverte ou les retrouvailles avec les pieds de vignes adoptés pour la dernière fois du millésime, nous sommes revenus à la cave pour un bon moment d’échanges et d’apprentissages autour de la vinification, phase qui débute juste après les premières fermentations des vendanges, et comportent beaucoup plus de tâches qu’on ne le croit, pour préparer le vin pour son élevage. Il y a eu beaucoup de questions pointues autour de la vinification sans sulfites, et autres sujets techniques.

Puis nous avons découvert le chai à barrique, où le vin est élevé, et en avons profité pour discuter du rôle de l’élevage, du choix des contenants et de la façon dont ils influencent le goût du vin.

Stage oenologie au domaine en Languedoc

Pour mettre tout cela en pratique, avant le déjeuner nous avons partagé autour des barriques un moment ludique avec la découverte de 12 arômes liés aux vins rouges. Bien sûr, on connaît chacune de ces odeurs, que l’on a déjà senti dans notre quotidien, mais à l’aveugle comme c’est difficile d’arriver à relier à chaque fois un nom à cet odeur !

Visite de cave et atelier vin déjeuner vigneron

Pendant cet atelier, Delphine, la vigneronne,  nous avait préparé un superbe déjeuner avec des produits locaux : magnifiques salades vigneronnes, les 1ères pointes d’asperges, un pain extraordinaire cuit le matin même par un ami du domaine paysan-boulanger, Jean-Marie. Evidemment les petits fromages de chèvre du Mas Roland étaient aussi de la fête. Et pour finir le succulent gâteau au chocolat maison, accompagné d’un café bien serré.

Pendant le déjeuner, nous avons eu l’opportunité de découvrir tous les vins du domaine : le nouveau millésime du rosé Dolce Vita, le Carignan Gourmand 2015, le Tribu d’A blanc 2015 et Tribu d’A rouge 2016. Et il nous restait encore de l’enthousiasme pour découvrir Cousu Main 2016 et La Belle Histoire 2015.

Dégustation de vin bio du languedoc journée au domaine

Après le déjeuner, place à l’atelier assemblage : à la découverte de ce qu’apporte l’assemblage, en jouant avec 3 lots issus du millésime 2017, avec des cépages différents. Les maths ne font pas bon ménage avec l’assemblage car 1+1 = 3, c’est-à-dire que 2 vins assemblés ensembles donnent un assemblage qui doit être meilleur que les deux vins pris séparément. Pas toujours facile pour les novices que nous sommes, et à force de jouer des éprouvettes, de goûter et re-goûter, on ne sait plus très bien où l’on en est, normal c’est un métier !

La journée se termine sur une bonne idée de ce que sera le millésime 2017, mais il faudra encore plusieurs mois pour que le vin ait atteint son apogée d’élevage et soit assemblé. Il nous tarde déjà de le goûter !

Ajouter un commentaire

Les vendanges autrement dans le Languedoc


Aujourd’hui nous attendons les parents adoptifs de nos pieds de syrah avec Gourmet Odyssey. Le thème de la journée ce sont les vendanges : mais aujourd’hui pas de récolte au programme car le millésime 2017 est particulier, il nous a obligé à commencer les vendanges dès le 16 août avec 15 jours d’avance. L’été chaud et sec ainsi que l’absence de pluie depuis le 15 avril ont contribué à la précocité des maturités.

En plus de cela, au lieu de se dérouler sur un mois et demi, la vendange aura duré 3 semaines seulement, car il fallait cueillir les raisins avant qu’ils n’aient plus assez de jus pour produire un quantité suffisante de vin.

Mais qu’à cela ne tienne, car les vendanges ne riment pas seulement avec la cueillette, il y a tellement à faire en cave à cette période aussi : avec les participants, ce sera une journée de découverte des premiers stades de fermentation et du travail en cave à cette période clef du millésime.

Au programme dès ce matin, un délestage et un remontage sur nos 2 cuves de mourvèdre qui ont été vendangées les dernières. C’est l’occasion de montrer l’utilisation du densimètre pour mesurer la cinétique fermentaire, c’est-à-dire la vitesse et le bon déroulement de la fermentation : les 2 cuves fermentent bien avec des pertes de 10 à 15 points par jours. En effet plus le sucre est transformé en alcool au cours de la fermentation moins la densité du moût est élevée : une bonne fermentation c’est une densité qui descend régulièrement ! Et qui dit bonne fermentation dit dégagement de dioxyde de carbone, qui remonte et entraîne les éléments solides tels que la peau et les pépins vers le haut de la cuve.

Stage vin pour les vendanges en Languedoc

Or ces éléments solides contiennent les molécules qui donnent la couleur et les tanins nécessaires au vin. Il faut donc remettre le jus de fond de cuve en contact avec les éléments solides formant le chapeau en haut de cuve, c’est le remontage. Ou alors on peut pomper le jus dans une deuxième cuve et laisser le chapeau se tasser au fond de première la cuve avec son propre poids pendant 2 ou 3 heures ; on pompe ensuite à nouveau le jus pour le remettre dans la première cuve avec le chapeau, c’est le délestage. Toute la matinée est passée à réaliser ces opérations qui permettent d’obtenir une bonne extraction de la couleur et des tanins.

Nous nous dirigeons ensuite dans le chai à barriques, et découvrons des demi-muids de roussanne en pleine fermentation. Ce sont des gros fûts épais d’une contenance de 600 litres. Tiens ils ne fermentent pas en cuve inox comme les mourvèdre ? C’est l’occasion  d’expliquer la décision du vigneron d’élever certains vins en cuve ou en barrique, selon l’effet recherché sur le vin.

Repas des vendangeurs journée découverte Languedoc

Avec toutes ses bonnes odeurs de vin, l’appétit s’éveille… Le déjeuner est une explosion de saveurs estivales préparées par Delphine, la vigneronne. En entrée, soupe ensoleillée de tomates anciennes de notre jardin. Puis, buffet de tomates anciennes – noires de Crimée, Green Zebra, Marmandes -  salade de lentille du Puy et viande séchée, ainsi que les délicieux fromages de chèvre du mas Roland. Et pour finir le café gourmand accompagné de son fondant au chocolat Maison.

Avec quelques nectars du domaine : le Dolce Vita 2016 en collector – notre rosé est épuisé depuis mi juillet – puis les Cinsault Abuelo 2016, Carignan Gourmand 2015, Tribu d’A rouge 2015 et pour finir Poivre de Mourvèdre 2014 et La Belle Histoire 2015, notre grande cuvée.

Visite de vignoble au Domaine Allegria Languedoc

Après ce déjeuner copieux, une balade digestive s’impose : nous allons dans les vignes à la découverte des pieds de vigne adoptés. C’est le moment de prendre quelques photos souvenir, de voir comment les vignes ont évolué depuis la Journée Découverte sur le travail avant récolte, et bien sûr d’expliquer les particularités de ce millésime 2017.

Coffret cadeau parrainage vigne en Languedoc

La journée s’achève toujours sous un magnifique soleil, et nous avons hâte de vous retrouver pour les Journées Vinification, pour vous montrer ce qui se passe après les premières fermentations, et jusqu’à la mise en bouteille.

Ajouter un commentaire

Epamprage et binage dans le Languedoc avant la récolte 2017


Dans le Languedoc, la canicule aussi sévit. Samedi dernier le temps était déjà très chaud à l’arrivée de des participants à la Journée Découverte Gourmet Odyssey. Le Domaine Allegria accueillait les parents adoptifs de leurs vignes pour un travail en vigne centré sur l’épamprage et le binage.

Nous avons démarré la journée en prenant la direction des vignes adoptées, accompagnés par Paco et Bella, les deux fidèles patous du domaine. Port des protections obligatoire : chaque participant se protège d’un chapeau car le soleil est déjà haut et tape très fort.
Nous avons d’abord pris un moment pour faire une séance photo des parents adoptifs avec leurs pieds de vigne, afin de participer au concours « Je Prends Mon Pied » de Gourmet Odyssey.

Coffret cadeau location ceps de vigne bio dans le Languedoc

Nous avons ensuite eu une explication aussi sur la situation du vignoble par rapport aux travaux déjà réalisés depuis cet hiver, et ceux qui restent à faire d’ici les vendanges, qui seront un peu plus tôt que d’habitude cette année en raison des fortes chaleurs des dernières semaines. C’est aussi l’occasion de découvrir les techniques de l’agriculture biologique.

Suite à la forte croissance de la vigne ces dernières semaines plusieurs travaux différents étaient prévus au programme pour découvrir le métier de vigneron. Les plus courageux ont désherbé à la pioche autour des pieds de vigne qu’ils ont adoptés : travail rendu nécessaire en agriculture biologique car le passage du tracteur intercep permet de nettoyer la zone sur le rang entre les pieds de vigne mais pas directement sur chacun des pieds.

Box oenologie pour participer au travail de la vigne

Autre travail ponctuel : la nécessité de parfaire le palissage en remettant les rameaux égarés à l’intérieur des fils releveurs. Cela permet d’éviter qu’ils ne soient arraachés lors du passage du tracteur entre les rangs.

Cadeau original pour découvrir le métier de vigneron bio

Enfin, nous profitons de l’occasion pour supprimer les « sagattes », en enlevant les gourmands sur le tronc : ce sont des sarments inutiles qui pompent la sève sans produire de fruit, car ils sont situés sur la partie porte-greffe de la vigne. En les enlevant nous aidons la plate à concentrer son énergie sur les fruits, pour une bonne maturité lors de la récolte.

Location de pieds vigne et participation au travail de vigneron

Enfin, dernière étape avant le déjeuner, petite visite de la cave pour pouvoir appréhender les mystères de la vinification. Nous aurons l’occasion d’y retourner et d’en parler plus en détail lors des Journées Vinification après les Vendanges.

Week-end oenologie au domaine pour déguster des vins

Nous terminons sur un déjeuner à l’ombre car le soleil tape fort.  A l’apéritif, dégustation de Dolce Vita 2016  en magnum. Ensuite plusieurs cuvées à découvrir sur le plat principal : Cinsault Abuelo 2016, Carignan Gourmand 2015 et Poivre de Mourvèdre 2014. Sur les fromages de chèvre du Mas Roland, c’est évidemment notre Tribu d’A blanc 2015  qui s’accorde le mieux. Fin de déjeuner en beauté avec  notre Grande Cuvée La Belle Histoire 2015, très beau millésime en Languedoc. Et café accompagné d’un délicieux gâteau aux amandes et de chouquettes moelleuses.

Une belle conclusion à cette journée ensoleillé. Rendez-vous pour les vendanges !

Ajouter un commentaire

La vinification et l’assemblage des vins du Languedoc


Le beau temps attendait les participants au Domaine Allegria pour la Journée Vinification, dernière étape pour les parents adoptifs du millésime 2016. Nous avions rendez-vous pour découvrir tout ce qui se passe au chai et en cave après la récolte des raisins lors de la Journée Vendanges, et jusqu’à la mise en bouteille du vin.
Stage oenologie au vignoble dans le Languedoc

Nous avons commencé par nous rendre dans le vignoble en direction des vignes adoptées. Nous y avons réalisé une petite séance photo pour garder un souvenir des pieds de vignes. Nous en avons profité pour avoir des explications aussi sur la situation du vignoble en ce moment, les travaux déjà réalisés après la récolte et le déroulement du cycle végétatif cet hiver en fin d’année 2016.

Visite de domaine viticole dans le Languedoc et dégustation de vin

En chemin, nous avons fait rapidement petit point sur les travaux au vignoble en cours : la taille est terminée depuis 3 semaines. Les bûches ont été tirées et mis en tas un rang sur deux puis broyées.

Journée découverte d'un domaine viticole en Languedoc - Coffret Cadeau vin

De retour des vignes, nous avons visité la cave de fond en comble. Les questions des participants fusaient : qu’est ce qu’un vin sans sulfites,  pourquoi utilisez vous des levures sélectionnées, et bien d‘autres encore. Nous avons également détaillé le processus de vinification distinct entre vin blanc et vin rouge.

Ensuite place à une petite séance de jeu avec la découverte de 12 boîtes olfactives, pour nous aider à décrire ce que l’on peut sentir en dégustant un vin. Nos participants du jour ont été très forts et ont découvert avec succès les différentes fragrances.

Déjeuner vigneron et visite du domaine lors d'un stage vin dans le Languedoc

Le déjeuner s’est déroulé sur la terrasse au soleil. A l’apéritif, nous avons dégusté un rosé Dolce Vita 2016  en jéroboam. Nous avons découvert plusieurs cuvées sur le plat principal  composé de charcuteries locales et d’une salade de lentilles : un Cinsault Abuelo 2015, un Carignan Gourmand 2015, et un Cousu Main 2013 en magnum. Sur les fromages de chèvre du Mas Roland, c’est le Tribu d’A blanc 2015 qui s’accorde le mieux. Fin de déjeuner en beauté avec la Grande Cuvée La Belle Histoire 2015, très grand millésime en Languedoc. Et café accompagné d’un délicieux gâteau aux amandes et de profiteroles moelleuses. 

Suite au déjeuner, nous sommes retournés dans la cave pour faire une dégustation complète de 3 lots issus du millésime 2016 qui sont toujours en cours d’élevage. C’est l’occasion de présenter ce très beau millésime et d’expliquer en détail ses caractéristiques. A découvrir : Cinsault, Syrah et Mourvèdre, des cépages tous issu du millésime 2016. Les vins sont encore jeunes, très chargés en gaz carbonique issu de la fermentation. Les vins sont étonnamment souples à ce stade et déjà très agréables à boire. 

A l’issu de cette dégustation, l’exercice d’assemblage a permis de montrer aux participants tout l’intérêt de mêler les lots ensembles pour gagner en profondeur et en complexité sur le vin final.

Les participants sont repartis la tête bien pleine de dizaines de nouvelles informations sur le vin et avec plein d’histoires sur le vin à raconter !

Ajouter un commentaire

Share |
RSS

A propos du blog

Connaissez-vous un amateur de vin ? 

Offrez-lui un cadeau inoubliable : ses propres pieds de vigne et une cuvée à son nom... !

A partir de 169 €

Tags

Adoption Bio Biodynamie Bourgogne Cadeau Cave Domaine Dégustation Elevage Fermentation Oenologie Stage Taille Vendanges Vigne Vigneron Vignes Vignoble Vin Vinification

Tous les tags...

Catégories

Archives

Derniers commentaires

Liens