Adoptez vos propres vignes et élaborez votre propre vin

avec l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Visitez www.gourmetodyssey.fr pour plus d'informations.

Côtes du Rhône

Le Château Cohola propose ses vignes en adoption pour Gourmet Odyssey


Encore une belle rencontre pour Gourmet Odyssey : Cheli et Jérôme Busato, vignerons au Château Cohola à Sablet, nous accueillent dans leur domaine bio pour l’adoption de vignes. Leur domaine est niché sur côteaux au pied des Dentelles de Montmirail dans les Côtes du Rhône méridionales, et il est cultivé avec toute la passion et l’enthousiasme que l’on peut retrouver chez les partenaires de l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey.

Dès aujourd’hui vous pouvez adopter des vignes bio au Château Cohola pour le millésime 2022 sur notre site Gourmet Odyssey, et partir à la découverte du métier de vigneron, et de l’élaboration d’un bon vin bio. Suivez le développement de vos vignes avec les explications du vigneron et les photos de notre newsletter, depuis les premiers travaux d’hiver au vignoble et jusqu’à la mise en bouteilles et le conditionnement avec vos propres étiquettes personnalisées. Vous pouvez aussi passer des journées au domaine pour rencontrer Cheli et Jérôme et les aider à bichonner vos vignes, récolter les raisins ou travailler dans la cave.  Suivez ce lien pour en apprendre plus sur l’Expérience vin Gourmet Odyssey.

Visite d'un domaine bio à Sablet en Côtes du Rhône

Vous pouvez en apprendre plus sur la page du Château Cohola qui détaille le vin produit, la région et le domaine. Le domaine produit une belle gamme de vins rouges et blancs des Côtes du Rhône, sur le terroir unique de Sablet, une des 21 communes autorisées à faire un cru avec le nom du village. Ils sont régulièrement mentionnés par les guides des vins et médaillés dans les concours : le vin choisi pour l’Expérience Vin Gourmet Odyssey, le Côte du Rhône Villages Sablet, a par exemple été médaille d’argent au Concours Général Agricole de Paris en 2020, médaille de Bronze au Challenge Millésime Bio 2020, et sélectionné au Guide Bettane+Desseauve 2020 avec une note de16,5/20.

Adoption de vignes bios en Vallée du Rhône
Si vous aimez les vins des Côtes du Rhône et êtes intéressés par la viticulture bio, le Château Cohola ravi votre cœur et vos papilles. Nous avons hâte de commencer les premières journées au domaine l’année prochaine !

Ajouter un commentaire

Une journée de vendanges en vallée du Rhône


Samedi dernier nous étions au Domaine de la Guicharde dans la vallée du Rhône pour la Journée Vendanges Gourmet Odyssey. Nous y étions pour aider à la cueillette des raisins et tout apprendre du travail en cuverie pendant les vendanges. Comme nous allions le découvrir il s’agit de bien plus que d’une simple récolte !

Participez aux vendanges dans la vallée du Rhône

Après les présentations nous nous sommes rendus sur la colline où se trouvent les vignes adoptées de Gourmet Odyssey, en passant par les champs d’oliviers.  Sur la colline la parcelle est l’une des plus belles du domaine, et l’on y produit les grenaches noirs qui constituent un excellent vin rouge en AOC Massif d’Uchaux. Nous avons pris quelques minutes pour trouver nos pieds de vigne, chargés de belles grappes, et prendre quelques photos avant de commencer la récolte.

Adoptez des pieds de vigne.  Un cadeau original pour tout amateur de vin

Laurence, la vigneronne du Domaine de la Guicharde, nous a ensuite expliqué quels raisins cueillir, lesquels laisser, et comment couper les grappes. Equipés d’une paire de sécateurs et d’un panier, nous nous sommes répartis dans les rangs pour commencer à vendanger.

Recoltez des raisins et élaborer votre propré cuvée

Les paniers se sont vite remplis car les raisins étaient très sains et il y en avait très peu à laisser. Le temps sec et chaud a favorisé l’absence de mildiou, le seul dommage sur la vigne étant causé par l’exposition au soleil, avec quelques grappes séchées ou brûlées. Une fois les paniers remplis, on les vidait dans une remorque et retournions couper.

Coffret cadeau parrainage de ceps de vigne et stage pour participer aux vendanges

Laurence a pris le temps de nous expliquer comment elle surveille la maturation des grappes et décide quand il est temps de les cueillir. Elle doit planifier et jongler entre les différentes variétés de raisin et les différentes parcelles, car les raisins ne mûrissent pas tous en même temps.

Le terroir du Massif d’Uchaux est unique parmi les appellations des Côtes du Rhône, car il y a environ un million d’années, à l’ère du Miocène, les alentours étaient recouverts par la mer. Donc on peut toujours apercevoir les anciennes plages, et si on regarde bien on peut trouver des fossiles de coquillages.

Le Domaine de la Guicharde est à la fois certifié en bio et en biodynamie, et Laurence nous a expliqué la différence entre les deux approches, et comment elles influencent le travail en vigne et dans la cave.

Après cette matinée d’efforts, l’apéritif était le bienvenu ! De retour dans la cour du domaine, Laurence nous a servi un bon verre de rosé.

Dégustez des vins biodynamiques avec le vigneron dans la vallée du Rhône

Nous nous sommes ensuite attablés autour d’un délicieux déjeuner, accordé avec les vins du domaine. Le Côtes du Rhône “Autour de la Chapelle” 2019 en blanc était riche et complexe, parfait pour accompagner le millefeuille d’aubergines, les tomates confites, le fromage de chèvre et le coulis de courgettes de notre entrée. Nous avons ensuite dégusté un Côtes du Rhône “Pur Rouge” 2019 en rouge, fruité, avec le plat principal,  du veau rôti accompagné d’un risotto d’épeautre aux champignons. Nous avons fini avec le plus puissant et épicé de la gamme, un Côtes du Rhône Massif d’Uchaux 2017 en rouge, avec le fromage et le dessert, une crème au cappuccino chocolat.

Après le repas nous nous sommes rendus au chai, ou les raisins vendangés le matin nous attendaient à l’ombre. Notre travail suivant était de les mettre en cuve. Pour cela on vide la remorque lentement sur une trémie où les raisins passent à l’égrappoir pour séparer les baies des raffles.

Découvrir le travail au chai pendant les vendanges

Les raisins sont ensuite pompés dans un gros tube jusqu’à la cuve. Laurence nous a expliqué comment la fermentation va transformer le sucre en alcool, et comment le tannin et les couleurs seront extraits des peaux des raisins pendant la macération.

Coffret cadeau pour découvrir le métier de vigneron

2020 est une année pleine de promesses car ce sera le premier millésime produit dans le nouveau chai. La construction a commencé en février, et malgré une pause pendant le confinement, la plus grande partie du chai de fermentation est terminée et équipée pour les vendanges. Ce n’était pas gagné, mais ça y est avec plus d’espace Laurence et son équipe vont travailler dans de meilleures conditions.

Nous avons terminé la journée en goûtant le jus des raisins qui avaient été récoltés. La couleur était encore trouble et le jus très sucré, comparé à un jus que nous avons goûté ensuite, et qui avait déjà commencé à fermenter, donc à perdre ses sucres.

Dégustation du jus de notre vendange

Nous reviendrons pour les Journées  Vinification voir comment ce millésime a évolué et apprendre tout le travail encore nécessaire d’ici à la mise en bouteille. Merci beaucoup à Laurence et son équipe pour leur accueil si chaleureux toute la journée.

Ajouter un commentaire

Meilleur idée e-carte cadeau d’anniversaire pour un amateur de vin


Cherchez-vous le meilleur cadeau d’anniversaire pour un amateur de vin ?   La best idée e-carte cadeau ? Le top du top des cadeaux d’anniversaire dématérialisés pour des œnophiles ? Adoptez des pieds de vigne avec l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey et ce cadeau d’anniversaire original donnera l’occasion unique pour l’anniversaire d’un homme ou l’anniversaire d’une femme de suivre la production de leurs propres bouteilles personnalisées de vin bio dans un vignoble primé.

Offrez une adoption de pieds de vigne bio comme meilleur e-cadeau d'anniversaire

Gourmet Odyssey vous enverra une e-carte cadeau par email pour pouvoir commencer l’Expérience Vin juste après lui avoir offert son cadeau d’anniversaire. Dans son espace client, il ou elle découvrira le vigneron, le vin et le domaine et apprendra le travail effectué dans le vignoble et dans le chai pour entretenir la vigne, vendanger les raisins, les transformer en vin pour ensuite l’élever avant sa mise en bouteille. L’e-cadeau d’anniversaire Expérience Vin de Gourmet Odyssey inclut également une bouteille de vin bio personnalisée pour chaque pied de vigne adopté.

Offrez une Expérience Vin à un amateur de vin avec les e-cartes cadeaux d'anniversaire de Gourmet Odyssey

 Vous pouvez également choisir d’inclure une ou plusieurs Journées Expérience au domaine. Nous proposons trois types de journées qui chacune couvre une des trois grandes étapes de la production de vin. La Journée Découverte porte plus particulièrement sur le travail en vigne pour apprendre comment produire les meilleurs raisins possible jusqu’aux vendanges. Pendant la Journée Vendanges, vous participerez à la récolte le matin et suivrez le convoyage des raisins jusqu’au chai puis leur encuvage. La Journée Vinification se focalise quant à elle sur les décisions que le vinificateur doit prendre pour les fermentations, les assemblages et l’élevage de son vin avant la mise en bouteille. Pendant chaque journée, qui sont toutes valables pour deux personnes, les participants vont prendre part au travail avec le vigneron et pourront déguster les vins du domaine au cours du repas qui est également inclus dans cette journée complète. Les Journées Expérience peuvent être incluses au moment du cadeau d’anniversaire, ou bien peuvent être ajoutées par la suite, ce qui est particulièrement pratique pour un cadeau commun pour l’anniversaire des 30, 40, 50 ,60 ou 70 ans, où vous ne connaissez pas dès le début le budget total du cadeau.

Commandez en ligne et recevez par email une e-carte cadeau d'anniversaire pour un anniversaire inoubliable

 Chaque vigneron partenaire, soigneusement sélectionné par Gourmet Odyssey, est certifié en bio et a été choisi pour la qualité de ses vins autant que pour sa convivialité et sa proximité amicale. Vous pouvez donc être certain que le vin inclus dans l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey et l’accueil au domaine feront un cadeau d’anniversaire inoubliable dont chaque amateur de vin gardera un souvenir ému pendant longtemps.

Plus d’infos sur l’e-carte cadeau Expérience Vin de Gourmet Odysey

Ajouter un commentaire

A la recherche des cépages résistants


La vigne est une liane qui a été ramenée en France par les Romains. Les échanges culturels sont donc au cœur de la culture de cette plante. Aujourd’hui un vin produit dans une région donné peut être consommé n’importe où dans le monde, de même que les cépages français comme le Pinot Noir ou le Merlot sont cultivés aux Etats-Unis, en Nouvelle-Zélande ou en Afrique du Sud par exemple, et leurs donnent d’ailleurs une expression différente qu’à Bordeaux ou en Bourgogne.

Adoptez un pied de vigne avec Gourmet Odyssey

Certains échanges ont pu en revanche apporter beaucoup de complication à la culture de la vigne. Le plus connu étant l’arrivée du phylloxéra en Europe, un puceron originaire du continent nord-américain qui décima le vignoble français au cours du 19ème siècle. Des agronomes français trouvèrent la parade en greffant une vigne d’origine nord-américaine, produisant des baies de raisins impropres à la production de vin, à des cépages français. La partie américaine, appelé porte-greffe et planté dans le sol, était insensible au puceron ce qui régla le problème du phylloxéra.

D’autres maladies, le mildiou et l’oïdium vinrent également du continent américain, profitant des échanges commerciaux par bateaux de l’époque. Ces deux champignons décimèrent également le vignoble français au 19ème siècle. Les chercheurs français trouvèrent deux produits pour combattre ces champignons, le soufre contre l’oïdium et le cuivre contre le mildiou.

Ces deux champignons vont apparaître aux printemps sur la vigne. En effet, ils n’attaquent que les parties aériennes de la vigne en croissance donc vertes et ont besoin de chaleur et de pluie pour se développer. En pulvérisant donc du soufre et du cuivre au moment idoine, il est donc possible de limiter leur développement pour sauver la récolte.

Dans les années 60, l’industrie pétro-chimique a mis au point des produits de synthèse bien plus efficaces que le cuivre et le soufre pour combattre ces maladies. Seulement ces produits détruisent également une bonne partie des organismes vivants présents dans les sols et on ne sait pas encore l’impact des résidus de ces produits de synthèse, que l’on retrouve dans le vin, sur le corps humain. Aujourd’hui, avec une meilleure compréhension des cycles de développement du mildiou et de l’oïdium, on arrive à bien combattre ces maladies avec du soufre et du cuivre, les deux seuls produits autorisés en agriculture biologique.

Ces deux produits, dits « de contact » car ils protègent les plantes de l’extérieur et ne pénètrent pas à l’intérieur de la plante, sont facilement lessivés lors des épisodes pluvieux, il faut donc repasser régulièrement dans le vignoble pour en pulvériser sur les feuilles. Ce qui implique beaucoup d’heure de marche de tracteurs équipées de moteur diesel et donc des émissions de gaz à effet de serre importantes. De plus, lors du lessivage par les pluies, les produits peuvent polluer les sols. Le cuivre notamment est un élément qui migre très peu dans le sol et s’accumule donc année après année.  C’est un des gros reproches fait aux vignerons en bio, que l’on pourrait trouver minimes comparé à la pollution des sols des produits de synthèses mais qui existe bel et bien. L’enjeu environnemental nous oblige donc à tenter de trouver des solutions pour diminuer ces pollutions.  La quantité totale de cuivre épandue par an est déjà contrôlée et a été abaissée en 2019 à 4kg/ha/an avec un lissage sur une moyenne de 7 ans. Cela permet d’adapter la quantité de cuivre par hectares à la saison, en mettre un peu plus lors d’une saison difficile et diminuer les doses lors d’une saison avec moins de pression du mildiou pour respecter cette moyenne de 4 kg/ha/an.

Visite de vignobles avec Gourmet Odyssey

La recherche agronomique se tourne actuellement vers la production de raisins par des cépages résistants aux maladies cryptogamiques. En effet par des croisements, certains cépages ont été sélectionnés pour leur résistance au mildiou et à l’oïdium et leur production de raisin de qualité. Ils sont actuellement en phase de test dans le vignoble français. Vous n’en avez certainement pas encore goûté car ils ne sont pas encore autorisés dans les AOC mais les Floréal et Voltis en blanc  et Artaban et Vidoc en rouge devraient surement arriver prochainement dans vos verres.

Découvrez la dégustation de vin avec Gourmet Odyssey

La démarche est très intéressante mais ces nouveaux cépages aux noms folkloriques soulèvent plusieurs questions.
La France se caractérise par la production de vins de terroirs avec les AOC qui en sont les gardiens. En effet, le Pinot Noir a toujours été la base de la constitution de l’AOC Santenay rouge qui existe depuis une petite centaine d’année. Est-ce qu’un vin provenant de l’AOC Santenay rouge produit à base d’un autre cépage que le Pinot Noir ne dénature pas l’AOC Santenay rouge elle-même ? Idem à Saint–Emilion avec le Merlot ! Les cépages ont toujours était la base des AOC avec leur provenance géographique, changer les cépages pourrait modifier les AOC française et le goût des vins français.

Apprenez la vinification avec les journées de Gourmet Odyssey

De plus, si ces cépages dit résistants au mildiou et à l’oïdium se révélaient être sensible à des maladies encore inconnues aujourd’hui, on reviendrait sur la situation actuelle ! Mais c’est une voie à explorer et comme toujours avec l’Institut National des Appellations d’Origine, l’organe gouvernemental chargé de la création et du respect des AOC, un changement n’est jamais fait à la va vite et est murement réfléchi en prenant en considération l’impact et la viabilité de ces évolutions.

Les enjeux environnementaux actuels nous obligent à innover et à chercher des solutions aux problèmes actuels. L’exemple du greffage des variétés européennes nous montre que la recherche peut apporter des solutions mais les problèmes rencontrés avec les produits de synthèse nous montrent également que toutes les solutions ne sont pas toujours le miracle espéré. La recherche et le questionnement doivent continuer !

Visitez des régions viticoles françaises avec Gourmet Odyssey

Ajouter un commentaire

Le repas de Noël des vignerons de Gourmet Odyssey


Les fêtes de Noël approchent et pour vous immerger encore plus dans la vie de nos vignerons, nous vous proposons un Conte de Noël d’un voyage dans les repas des fêtes de fin d’année dans les domaines partenaires de Gourmet Odyssey.

Les vignes enneigées

En ce 25 décembre à midi, il fait froid au milieu des vignes. Elles ont toutes perdu leurs feuilles depuis un bon moment et certaines arborent même leur nouvelle coupe d’hiver pour être les plus belles au printemps lorsque la nature reviendra à la vie après cette longue hibernation qu’est l’hiver. Le sol gelé craque sous les pas de ce vigneron qui est parti chercher du bois pour alimenter le feu qui réchauffe la salle à manger. Toute la famille est réunie autour de la grande table pour ce repas de Noël.

Le Domaine Chapelle sous la neige

Nous commençons notre périple en Bourgogne à Santenay au Domaine Chapelle. Les cadeaux ont été ouverts et les appétits commencent à s’aiguiser avec toutes ces bonnes odeurs qui arrivent de la cuisine. Un plateau d’huître de Normandie de la plage d’Utah Beach fait son apparition.

Jean-François Chapelle revient du sous-sol aux merveilles avec un Santenay blanc 1er cru Les Gravières 2015, composé uniquement de Chardonnay de coteaux argilo-calcaires avec des marnes blanches. «Il présente une belle robe brillante or pâle. Son nez est légèrement brioché avec des notes de fleurs blanches et un beau boisé. La bouche est riche et complexe, avec de la longueur et beaucoup de gourmandise » nous confie-t-il.

Ce Santenay blanc accompagne parfaitement ces huîtres « Spéciales de claire » rondes et charnues. Le gras du vin enrobe le côté volumineux et la très belle mâche de ces produits de la mer.

Nous continuons avec une variation autour du boudin noir au Domaine de la Guicharde dans le sud des côtes du Rhône. Amuse-bouche de pomme de terre au boudin noir, toast de boudin noir et fondue d’oignon, et tartelette au boudin et aux pommes font le tour des convives. Pour Laurence Goudal, aucun doute, il nous faut la cuvée Terroir du Miocène 2015 en Massif d’Uchaux pour épauler cette ribambelle d’apéritif. Elle est élaborée sur une ancienne plage du Miocène. « Ce vin présente une couleur rubis, sombre. Au nez apparaissent d’élégants et  expressifs arômes de fruits noirs et d'épices. La bouche est élégante, soyeuse, avec des notes de fruits noirs, d'épices, et de café. Des tanins fondus enrobent une finale minérale, longue et persistante. » nous fait-elle part.  Les épices du Grenache et de la Syrah relèvent les arômes du boudin noir sous ses différentes formes, c’est un délice.

La cave au Château de la Bonnelière

L’entrée est servie au Château de la Bonnelière avec un classique de ces fêtes de fin d’année, du foie gras. Il sera servi poêlé avec un chutney de fruits rouges et un confit d’oignons. Marc Plouzeau revient de la cave du domaine avec un Chinon Chapelle 2005, un vin rouge donc pour un accord très original. Ce vin provient d’une seule parcelle du cépage roi de la région, le Cabernet Franc. C’est l’exemple d’un grand terroir combinant les sables éoliens, l’argile et le fond calcaire.

« Chapelle 2005 est un millésime exceptionnel dans la vallée de la Loire. Il présente une couleur d’un rouge très profond, à peine évolué pour un vin de 14 ans d’âge. Au nez, des notes de fruits noirs et de sous-bois apparaissent. En bouche, nous sommes surpris par la très grande fraîcheur de ce vin si ancien. La trame tannique commence à s’assouplir et laisse place à une longue finale d’une très grande complexité. » nous assure Marc. Les tanins patinés du Chinon viennent envelopper le gras du foie, les arômes se marient à merveille, et la persistance aromatique du Cabernet franc prolonge le plaisir.

Le chai de Coutet

Nous nous dirigeons vers le Château Coutet à Saint-Emilion pour le plat de résistance.  En direct de la cuisine, arrive encore fumant un chapon farci aux truffes et aux cèpes qui, en quelques instants, trône sur la grande table. Alain David-Beaulieu nous réserve une belle surprise pour ce plat aux accents du Sud-Ouest. En effet la veille, il a ramené du caveau familial un trésor de plus de 30 ans, un millésime 1982. Un assemblage de Merlot, de Cabernet franc, de Malbec et une pointe de Cabernet sauvignon sur les trois terroirs emblématiques du domaine, le plateau argilo-calcaire, les coteaux argileux et le bas de côte à dominante de sable.

Une bouteille de Coutet

« Ce vin présente une belle couleur rouge avec un léger reflet tuilé, peu marqué pour un vin de cet âge, millésime oblige » commence-t-il. « Au nez les arômes d'évolution sont là avec, derrière le fruit encore présent, bien mûr, voire confit, une fine note de sous-bois. Une belle complexité aromatique se profile. La bouche confirme ces premières impressions avec une structure encore bien présente et complexe, les tanins ayant laissé la place à un joli soyeux et un équilibre agréable. La finale, pleine de la minéralité du plateau de Coutet, est persistante. Un très beau vin, digne du millésime » continue Alain.  La complexité de la truffe et la majestuosité d’un vieux Saint-Emilion nous emmène dans des contrées que l’on explore que peu de fois dans une vie. Un accord réussi qui ravit les convives de cette fête familial.

Nous partons encore plus au sud pour le fromage vers le Domaine Allegria dans le Languedoc, au pays du beau temps éternel. Un assortiment de fromages crémeux avec en particulier ces fromages de chèvre frais typiques de la région. On les a saupoudrés de thym pour certains et de romarin pour d’autres, herbes aromatiques cueillies au bord des rangs de vignes.

Ghislain d’Aboville choisi son vin blanc Les Hautes Lumières 2018 pour accompagner tout cela.  « Nous avons d’un côté les arômes de fruits frais et de pêche de vigne de la Marsanne et de l’autre les notes miellées et mûres de la Roussanne. Sa vivacité, sa structure et son élégance en font un compagnon idéal pour ces fromages » nous glisse t-il à l’oreille.

Le sapin de Noël

Nous filons en Alsace au Domaine Stentz Buecher pour le dessert où une traditionnelle Bûche de Noël crème caramel avec un cœur de pommes caramélisées et citronnées nous attend. Stéphane Stentz revient avec une longue bouteille élancée, caractéristique de ces contenants alsaciens, sous le bras. C’est un Gewurztraminer Rosenberg Vendanges Tardives 2015. La patience est nécessaire pour produire ces vins blancs sucrés. «C’est un vins gras et puissant aux arômes d'abricot confit, de pêche et de litchis. La bouche est ample avec beaucoup de complexité aromatique. La finale est d’une belle fraîcheur » nous confie Stéphane. Tout cela se marie à merveille avec les arômes caramélisés de notre bûche et la fraîcheur finale prolonge les plaisirs sucrés de ce dessert.

Que d’émotions pour ce tour de France des repas de Noël qui ont pour point commun la passion des vignerons pour leur travail toute l’année, qu’ils peuvent apprécier à sa juste valeur en ouvrant une de leurs bouteilles sur une table joliment garnie, entourés de leurs proches pour ces fêtes de fin d’année.

Ajouter un commentaire

La récolte des raisins en Vallée du Rhône pour les vendanges 2019


Les vendanges 2019 continuent, et le week-end dernier c’était au tour du Domaine de la Guicharde, dans la région des Côtes du Rhône, d’accueillir les parents adoptifs de Gourmet Odyssey pour la récolte. Et comme nous allions le découvrir pendant cette période de vendanges il y a bien plus à faire que simplement récolter les grappes !
Après la présentation du domaine et de la journée, nous avons traversé le champ d’oliviers pour nous rendre dans le vignoble. Notre premier arrêt a été sur la parcelle du Miocène, où se trouvent nos vignes adoptées. Nous avons pris un moment pour trouver nos pieds de vigne et nous immortaliser en photos avec eux.
Parrainage de vignes bio en Vallée du Rhône
Il était ensuite temps de passer à la partie sérieuse et pratique de la journée. Nous avons écouté attentivement les instructions sur comment couper les grappes, lesquelles choisir ou laisser. Mais comme on pouvait le voir dans les rangs de vigne, la qualité des raisins est excellente cette année, et les vignes bien chargées de grappes, donc il n’y avait presque rien à écarter.
Equipés de paniers et de sécateurs, nous nous sommes répartis par deux dans les différents rangs de vigne. Pour rendre la récolte plus facile, la première tâche était d’effeuiller devant et autour des grappes de raisin. Ensuite on coupait les grappes juste au-dessus des raisins en laissant tomber la grappe dans notre autre main, avant de la placer dans le panier.  
Coffret cadeaau stage vendanges côtes du Rhônes
Avec de si belles grappes les paniers se remplissaient vite, et nous les passions ensuite de rang en rang pour les vider dans la remorque. Nous avons récolté du grenache noir, dernière variété à arrive à maturité au domaine. Les vendanges avaient commencé depuis le 31 août avec les cépages blancs, et la syrah avait commencé à être récoltée deux semaines plus tôt. C’était donc la toute fin des vendanges et tous les raisins restants allaient être récoltés dans les jours qui suivent.
Récolte des grenaches 2019 en Côtes du Rhône
Avant de nous en rendre compte c’était déjà la fin de la matinée et nous avions rempli trois remorques, une belle performance pour notre équipe d’apprentis vignerons ! Après nous être lavés et rafraîchis, dans la cour du domaine nous avons profité d’un verre de blanc rafraîchissant, le millésime 2018 de la cuvée “Au tour de la Chapelle”.
Nous avons poursuivi la dégustation autour du déjeuner, avec en entrée un rosé 2018 pour accompagner le millefeuille d’aubergines, chèvre, et tomates séchées avec son coulis de courgette.  Ensuite le Pur Rouge, Côtes du Rhône rouge 2018, avec du veau rôti et son risotto de champignons, et enfin le Terroir de Miocène 2015, un Côtes du Rhône Villages Massif d’Uchaux, le vin de l’Expérience Gourmet Odyssey, avec le fromage. Notre dégustation s’est terminée avec un Genest  Côtes du Rhône Villages Massif d’Uchaux de 2016, servi avec une mousse au chocolat.
Repas de vendangeurs au Domaine de la Guicharde
Après le repas nous avons suivi le trajet des raisins vers le hall de fermentation. Nous avons observé comment la remorque est vidée et les grappes tombent dans l’égrappoir. Là les baies de raisin sont séparées des rafles, et les raisins vont eux dans la cuve.
Stage en cave pour les vendanges en Vallée du Rhône
Dans le hall de fermentation, Laurence nous a expliqué le processus par lequel le jus va se transformer en vin dans les prochaines semaines. Elle nous a montré le mustimètre qu’elle utilise quotidiennement pour mesurer la densité de sucre et la température de chaque cuve. Nous avons aussi découvert le rôle très important du remontage pendant la période de macération, afin d’extraire les couleurs et les tanins des peaux de raisin.
Dégustation de vin pendant les vendanges
Nous avons terminé la journée par la dégustation du jus des raisins que nous avions récolté, et l’avons comparé à du jus de raisins récoltés il y a déjà une semaine et dans leur 5ème jour de fermentation. C’était impressionnant de sentir une telle différence en quelques jours seulement.
Nous reviendrons au Domaine de la Guicharde l’année prochaine pour les Journées Vinification, où nous en apprendrons plus sur la suite du processus de fermentation, les assemblages, l’élevage et la mise en bouteilles. Il y a encore beaucoup à faire, mais au moins maintenant que la récolte est dans le chai, les vignerons peuvent dormir un peu plus tranquillement !

Ajouter un commentaire

La fleur de vigne dans les Côtes du Rhône


Le début du mois de juin est une période critique pour la vigne, comme nous l’avons découvert lors de la Journée Découverte Gourmet Odyssey au Domaine de la Guicharde dans les Côtes du Rhône méridionales. Nous y avons rejoint les vignerons, Arnaud et David, pour apprendre directement dans la vigne comment on la soigne pour produire le raisin de la meilleure qualité possible, et pour comprendre les principaux défis de la production en bio et en biodynamie.

  Journée découverte de la vigne en Côtes du Rhône

Après les présentations, nous avons traversé les champs d’oliviers pour marcher jusqu’aux vignes. Du haut de la colline, Arnaud nous a parlé du terroir unique du Massif d’Uchaux, dont la terre n’a jamais été recouverte par la mer, même il y a des millions d’années, ce qui apporte la fraîcheur dans le vin, fraîcheur qu’on ne trouve pas généralement dans les Côtes du Rhône.

Coffret expérience vigneron bio en Vallé du Rhône

Arnaud et David nous ont expliqué le travail réalisé jusqu’ici dans la vigne pour la campagne de cette année, nous montrant la méthode de taille, l’ébourgeonnage des ceps et comment le sol est labouré pour enlever les herbes.
Nous avons ensuite continué vers la parcelle suivante en haut de la colline. Arnaud nous a montré les deux cépages produits à cet endroit. A gauche les vignes de syrah, et à droite les grenaches. Les feuilles de syrah sont plus argentées et leur revers est légèrement poilu, tandis que les grenaches sont d’un vert plus intense et les feuilles plus douces.
La parcelle de grenache est celle où sont situés les pieds de vigne adoptés, et nous avons pris un peu de temps pour les visiter et les prendre en photo… Et pour les encourager à produire de beaux raisins pour la récolte de cette année !

Parrainage de vignes en biodynamie en Vallée du Rhône

Un parfum délicieux et délicat emplissait l’air : en regardant de plus près nous avons pu observer de toutes les petites fleurs blanches sur les vignes. La floraison se produit sur une courte période chaque année, juste une semaine, et c’est une période décisive pour la quantité de grappes de raisin produites pour les vendanges. Les vignes sont des plantes qui s’auto-pollinisent : le pollen tombe directement de l’étamine vers les stigmates. La météo est cruciale pour que cela se déroule correctement. S’il pleut le pollen ne peut pas féconder les stigmates, et s’il y a trop de vent le pollen est emporté loin des vignes. Heureusement les conditions étaient parfaites en ce jour de visite : soleil, vent léger et pas trop chaud.  

Stage viticulture bio en Côtes du Rhône

La vigne croît rapidement à cette période de l’année et depuis notre dernière visite le mois précèdent elle avait poussé de 30 à 50 cm. Pour garder la parcelle en ordre et aider la plante à supporter le poids des feuilles et des grappes à venir, la vigne est palissée sur fils. C’était notre tâche du jour !
Après une petite leçon de palissage, nous nous sommes répartis à deux dans les rangs et avons relevé les rameaux, en faisant attention de ne pas endommager la fleur, et en s’assurant de les coincer entre deux fils de palissage, que nous avons relevés pour arriver à hauteur des rameaux. Et pour fixer les fils nous avons utilisé des attaches  biodégradables.

Participer à la production de son Côtes du Rhône bio

A ce stade nous commencions à avoir faim et soif, donc nous sommes revenus au domaine dans la cour ombragée. Pour l’apéritif nous avons dégusté un rosé, Le 18, et un vin blanc, Autour de la Chapelle. Et pour accompagner le délicieux repas local, nous avons bu les vins rouges Pur Rouge 2016, Terroir du Miocène 2015 et Genest Massif d’Uchaux 2018.
Après le déjeuner, nous sommes retournés en vigne pour parler du travail qui restait à faire jusqu’aux vendanges. Nous avons aussi écouté Arnaud nous parler de la viticulture et de la conduite de la vigne en bio et en biodynamie, un sujet qui a généré beaucoup de questions et de réflexions sur la façon de travailler en harmonie avec la nature. 

Coffret cadeau visite domaine biodynamie

La journée s’est terminée pour une visite du chai de vinification pour voir le lieu où sont fermentés et élevés les vins.  Nous y passerons plus de temps quand nous reviendrons pour les vendanges en septembre, et pendant les Journées Vinification l’année prochaine. 

Ajouter un commentaire

L’art de la Vinification en Côtes du Rhône


Produire un vin peut se définir comme l’art de faire grandir les raisins de la meilleure qualité possible avec un terroir donné et un climat changeant chaque année, et prendre ensuite les bonnes décisions pour transformer le jus de ces raisins en du vin. Nous avons passé la journée de samedi dernier au Domaine de la Guicharde dans la Vallée du Rhône pour découvrir le travail réalisé en cave depuis les vendanges et jusqu’à la mise en bouteille et l’habillage pour distribuer un vin aux clients et restaurateurs du monde entier.

Parrainez des ceps de vignes et faire votre vin personnalisé

Après quelques introductions, nous nous sommes assis autour d’un atelier pour comprendre à quels sens nous faisons appel quand nous dégustons un vin, notamment le nez qui est très important. Nous avons dû identifier à l’aveugle les arômes que l’on peut trouver dans les vins blancs et rouges, et avons découverts que certains étaient dus au cépage en lui-même alors que d’autres peuvent être attribués à l’élevage du vin en barriques de chêne.

Stage oenologique pour apprendre mieux déguster des vins

Nous nous sommes ensuite rendus au chai de fermentation, où Arnaud, le vigneron, nous a expliqué comment les raisins ont été réceptionnés juste après la récolte et les premières étapes de la vinification, selon qu’ils étaient destinés à produire un vin rouge ou un vin blanc.

Les raisins pour le vin rouge sont égrappés et mis en cuve directement. Les vins des Côtes du Rhône contiennent généralement au moins deux cépages différents, dont les proportions variant d’une appellation à une autre. L’appellation Massif d’Uchaux sélectionnée pour Gourmet Odyssey au Domaine de la Guicharde doit contenir au moins 50%  de grenache et peut être assemblée avec d’autres cépages comme les syrah, mourvèdre, carignan ou cinsault.

Pour l’assemblage il y a deux façons de faire : soit assembler le plus tôt possible après la récolte, soit attendre le plus longtemps possible juste avant la mise en bouteille. Arnaud utilise la première méthode, et les raisins des différentes parcelles et cépages sont mélangés juste après la récolte. Il trouve qu’ainsi le vin est plus harmonieux car les moûts ont fermenté et été élevés ensembles tout au long du processus.

Découvrez le travail au chai pour vinifier, assembler, et élever des vins

La personnalité et le savoir-faire du vigneron sont très importants et comme nous l’a rappelé Arnaud, si le jus de raisin est laissé à lui-même il va naturellement se transformer en vinaigre ! Arnaud nous a détaillé le processus de transformation du jus en du vin, et montré les analyses qui sont faites sur chaque cuve pour mesurer la densité du sucre, le volume alcoolique, et la température. Il nous a aussi expliqué comment du dioxyde de carbone  est rejeté pendant la fermentation, et pousse les particules solides comme les pépins ou les peaux à la surface de la cuve. Comme la peau contient les pigments et tanins nécessaires à donner au vin sa structure et sa couleur, le vin est pompé au fond de la cuve pour être remis sur le haut de la cuve avec le chapeau de façon à extraire plus de tanins et de couleurs.

Les raisins pour faire du vin blanc sont traités différemment. Les grappes entières sont mises en pressoir, où le jus est séparé des pépins et des peaux, et mis en cuve pour décanter. Une fois les particules solides restantes tombées en fond de cuve, le jus est soutiré et mis dans une autre cuve où la fermentation va commencer.

Participez à l'élaboration de votre vin bio personnalisé

Arnaud a pris un peu de vin dans les cuves en cours d’élevage et nous l’avons dégusté afin de mieux comprendre comment il va évoluer au cours de l’élevage. C’est une expérience très intéressante car normalement on n’a pas l’occasion de déguster des vins qui ne sont pas terminés.

Dégustation de vin et repas avec le vigneron

Après cette matinée bien remplie il était l’heure du déjeuner, et nous nous sommes rendus dans la cour pour nous asseoir autour d’une excellente terrine de poulet, suivi d’un agneau de pays de 7 heures, de fromage et d’une tarte au chocolat, le tout préparé par un restaurant local. Nous avons dégusté une gamme de vins blancs, rouges et rosés pendant le repas, dont le Terroir du Miocène Côtes du Rhône Massif d’Uchaux Village, vin choisi pour l’Expérience Vin Gourmet.

Visite de la vigne dans le Côtes du Rhône

Arnaud nous a emmené en promenade dans le vignoble après le repas, et nous a décrit les différents types de sols, qui étaient une plage il y a très longtemps à l’ère du Miocène. En haut de la colline nous sommes arrivés à la parcelle des vignes adoptées de Gourmet Odyssey. Nous avons pris quelques minutes pour prendre des photos de nos pieds de vigne puis nous sommes rentrés au domaine.

Parrainage de ceps de vigne biodynamique dans le Rhône

Nous avons terminé la journée au chai où Arnaud nous a expliqué comment le vin est préparé pour la mise en bouteilles, et nous avons vu la machine à étiqueter en fonctionnement. Nous avons aussi découvert les nombreuses règlementations en matière d’étiquetage, selon la destination finale du vin.

Coffret cadeau avec des bouteilles de vin personnalisées

Merci à Arnaud pour cette journée très intéressante. On va penser au vin très différemment maintenant quand on dégustera une bouteille !

Intéressés pour participer à un stage oenologique avec un vigneron bio, ou offrir le parrainage de pieds de vigne en cadeau ? Plus d'informations sur l'Expérience Vin.

Ajouter un commentaire

Quantité et qualité des vendanges 2018 chez les vignerons bios


Les vendanges 2018 et les premières fermentations sont terminées et il est l’heure du bilan pour ce millésime plein de surprises. Nous avons demandé à nos producteurs bios partenaires de l’Expérience Vin leurs premiers retours sur le millésime.

Une récolte précoce

Vendanges 2018 des vins bios en France
Dans quasiment la totalité des vignobles français la récolte 2018 aura été précoce, et ce en raison du bel été chaud et sec que nous avons eu. Dans l’est du pays, comme en Bourgogne ou en Alsace on est même allé jusqu’à une avance d’un mois : au Domaine Stentz-Buecher à Wettolsheim, nous avons vendangé le pinot noir le 8 septembre alors qu’habituellement nous avons rendez-vous début octobre.

Une petite nuance toutefois, car l’été a été tellement sec, voir caniculaire dans certaines régions, que dans certains vignobles, comme au Château de la Bonnelière près de Chinon, la maturité des raisins a ralenti en fin d’été, retardant légèrement la vendange par rapport aux prévisions de début d’été.

Une qualité exceptionnelle
Qualité exceptionnelle du millésime 2018 en vins bios

Tous nos partenaires s’accordent à dire que la récolte  2018 est exceptionnelle en terme de qualité, avec de jolis raisins, bien sains et homogènes dans leur maturité. Egalement des sucres bien présents et concentrés avec la chaleur estivale.

Bien qu’il y ait encore beaucoup à faire en cave cela augure toute de mêmes un millésime de très grande qualité.

Un petit rendement toutefois

Petits rendements raisins et vins bios 2018

Si la qualité est au rendez-vous, les rendements le sont un peu moins dans certaines régions. Le grand est alsacien s’en sort bien, la Bourgogne et la Loire mieux que les millésimes précédents, mais le sud et l’ouest du pays font plus grise mine.

En effet avec la sécheresse de l’été et du début de l’automne, certaines baies de raisin ont littéralement séchées sur pied. Quand elles sont devenues un peu « figuées » ça n’a pas été un problème, au contraire cela peut apporter de la structure au vin, mais dans la plupart des cas les baies sont devenues dures et ont dû être retirées lors de la vendange, diminuant le rendement.

Autre problème : avec le printemps très pluvieux que nous avons eu, le mildiou a sévit dans beaucoup de régions viticoles, réduisant parfois de beaucoup le rendement, comme par exemple au Château Coutet à Saint-Emilion où les parcelles de merlot sont touchées parfois jusqu’à 95%.

Les attaques de mildiou

Lutte contre le mildiou dans la vigne bio en 2018

Cette année la lutte contre le mildiou a été au cœur des préoccupations de nos partenaires viticulteurs bios, avec un printemps tellement pluvieux qu’il a été quasiment impossible de traiter la vigne. Et le peu de traitements réalisés a été immédiatement lessivé par la pluie suivante, les traitements bios étant seulement des traitements de surface.

A Saint Emilion par exemple, il est tombé plus de 30mm de pluie en continu pendant 10 jours. Le mildiou s’est donc installé sur les feuilles puis s’est développé pendant l’été sur les raisins, qui sont devenus secs et durs. Dans les Côtes du Rhône le Domaine de la Guicharde constate aussi une forte attaque sur les grenaches, et dans le Languedoc au Domaine Allegria la même chose sur le carignan.


Petites quantités dons sur les raisins restant, mais toute de même de très bonne qualité. Et bien sûr tout n’est pas encore terminé et le travail en cave de vinification, d’élevage et d’assemblage jouera un rôle essentiel sur la qualité du millésime 2018. Nous avons hâte de le déguster, en bouteille ou sur fût lors de l’une de nos journées en cave.


Si vous êtes intéressé(e) pour en apprendre plus et participer aux vendanges dans un domaine bio reconnu, venez participer à une journée dans le cadre de l’Expérience Vin Gourmet Odyssey.

Ajouter un commentaire

Journée de récolte des raisins en Vallée du Rhône


Nous avons passé une superbe Journée Vendanges le week-end dernier en Vallée du Rhône au Domaine de la Guicharde. Les raisins étaient mûrs pour la cueillette, le soleil brillait, et les apprentis vendangeurs tous en forme.

Cadeau pour participer aux vendanges dans les Côtes du Rhône

Après une rapide introduction à la journée et au domaine, nous avons suivi le sentier qui monte depuis le domaine jusqu’à la parcelle du Miocène, tout en admirant la vue sur le Mont Ventoux et les Dentelles de Montmirail au passage. Quand nous sommes arrivés nous avons remarqué des petites ardoises avec nos noms aux pieds des vignes, pour marquer l’emplacement exact de nos pieds de vigne adoptés. Nous avons pris quelques minutes pour rencontrer ou retrouver nos vignes, regarder les grappes qu’elles avaient produites, et prendre quelques photos.

Parrainer des ceps de vigne bio et faire votre propre vin

Arnaud nous a ensuite expliqué comment récolter les grappes avec des sécateurs et un panier. Bien équipés et briefés, nous nous sommes répartis dans les rangs de vigne et avons commencé à couper les raisins, en faisant attention à nos doigts !

Nous avons récolté les grenaches noirs. En les goûtant nous avons remarqué combien les baies étaient sucrées, et les pépins bruns nous ont confirmé que les raisins étaient parfaitement mûrs. La qualité de la récolte est donc très bonne, même si la quantité est moins importante que d’habitude à cause de l’attaque de mildiou subie au printemps quand il a beaucoup plu. Le Domaine de la Guicharde a pourtant été relativement chanceux par rapport à d’autres vignerons voisins.

Coffret cadeau vigneron pour un millésime

Les paniers se remplissaient vite et quand ils étaient pleins on les faisait passer en dessous des vignes pour les vider dans unes des remorques. A mesure que nous gagnions en confiance pour couper les grappes, les paniers se remplissaient de plus en plus vite et nous avons bientôt rempli la première remorque

Cadeau amateur de vin original. Participez aux vendanges

Une fois la fin d’un rang atteint nous faisions une pause avec un bon verre d’eau avant d’attaquer la rangée suivante. Et avant même de s’en rendre compte la fin de la matinée est arrivée. Nous avons donc repris le chemin du domaine derrière le tracteur qui transportait notre précieuse récolte. Nous avons pu voir les grappes passer dans l’égrappoir pour sépare les baies des rafles, puis dans la cuve où va commencer le processus de fermentation qui transformera le jus en vin.

Le travail au chai pendant les vendanges

A l’ombre des arbres dans la cour du domaine, Isabelle nous avait préparé un verre de rosé bien mérité, suivi d’un verre de vin rouge, Pur Rouge 2016. Nous avons continué la dégustation des vins en biodynamie du domaine pendant le repas, préparé par un bon traiteur local, le restaurant “Le Temps de Vivre”.  Pour accompagner le millefeuille d’aubergine, chèvre frais, tomates séchées et son coulis de courgette, nous avons goûté le Genest 2016. Puis nous l’avons comparé à un Genest 2015 en magnum, qui accompagnait le plat principal de veau et risotto de champignons. Avec le fromage on a goûté le vin Autour de la Chapelle 2016 en blanc, puis pour accompagner le pot de crème au chocolat maison, nous avons terminé avec un Terroir du Miocène 2015, le vin en appellation Massif d’Uchaux Côtes du Rhône Villages choisi par Gourmet Odyssey pour les Expériences Vin.

Coffret cadeau avec un repas de vendangeurs dans le Rhône

Nous sommes ensuite retournés au chai pour apprendre ce qui va se passer en cave pendant les vendanges. Car il ne s’agit pas uniquement de cueillir le raisin. Arnaud nous a expliqué comment les raisins vont commencer à fermenter, et le travail réalisé pour garder le jus en contact avec les peux pendant la phase de macération. Nous avons aussi détaillé les différences entre vin rouge et vin blanc et rosés.

Faire sa cuvée de vin personnalisée

La journée s’est terminée par des questions-réponses sur la biodynamie. Le domaine est certifié en Demeter, et Arnaud a expliqué comment il travaille avec le calendrier lunaire, en vigne comme à la cave. C’est une approche fascinante, et un sujet dont Arnaud parle avec passion.

Merci à Isabelle and Arnaud pour leur accueil chaleureux, et à tous les participants pour le travail et leur bonne humeur. Nous avons hâte de revenir pour voir comment les vins progressent pendant une Journée Vinification.

Intéressés pour participer aux vendanges chez un de nos vignerons ou offrir le parrainage de pieds de vigne en cadeau ? Plus d'informations sur l'Expérience Vin.

Ajouter un commentaire

L’effeuillage de la vigne pour lutter contre le mildiou en Vallée du Rhône


Nous avons rendez-vous depuis les régions d’Avignon, Nancy, Paris, Lyon, Grenoble, et même de Suisse et d’Angleterre pour rencontrer Isabelle et Arnaud Guichard, propriétaires du Domaine de la Guicharde dans les Côtes du Rhône, et plus précisément le Massif d’Uchaux.

 

Visite de domaine en biodynamie dans les Côtes du Rhône

Première question autour du café-croissants d’accueil : qui connaît le Massif d’Uchaux ? Personne ? C’est normal étant donné que cette AOC de la Vallée du Rhône est plutôt confidentielle. Et si elle a obtenu son appellation c’est que son terroir est très spécifique. Et de terroir nous allons beaucoup en parler aujourd’hui car nous nous retrouvons pour une journée Découverte, dédiée au travail de la vigne avant la récolte.

Sans plus attendre et  après les présentations d’usage, nous voici en route pour la vigne, en passant devant les oliviers : en effet au domaine il y a tout un écosystème 30 hectares de vigne biodynamique, champ d’oliviers bios également, et 20 hectares de bois, le tout d’un seul tenant autour du domaine : un bout de colline qui ressemble un peu au paradis en cette belle journée ensoleillée !

coffret cadeau journée découverte du terroir des Côtes du Rhône

Oui nous sommes bien sur une colline et c’est la particularité Massif Uchaux en pleine Vallée du Rhône : il y a 90 millions d’années la mer recouvrait la vallée et  ce massif était une île. D’ailleurs en route pour la parcelle de vigne adoptée nous faisons une halte devant les vestiges de l’ancienne plage datant du miocène, où l’on peut encore voir des fossiles de coquillages. Nous arrivons ensuite sur le plateau où nous trouvons 2 parcelles, de syrah et grenache, sur une terrasse datant de l’ère du miocène. Eh oui, votre vin, la cuvée « Terroir du Miocène » porte bien son nom puisqu’elle est issue de l’assemblage des syrahs et grenaches qui poussent ici.  

doptiond e vignes en Vallée du Rhône pour faaire son propre vin

A notre arrivée sur la parcelle adoptée nous pouvons constater que la taille hivernale et les pulvérisations biodynamiques se sont bien déroulé et ont eu un bel effet : les vignes ont beaucoup poussé, la fleur est passée début juin et les grappes se sont bien fermées. C’est aussi dû à la chaleur et la pluie des mois de mai et juin. Un peu trop peut-être car nous voyons aussi que les travaux du sol ont pris du retard. Comme nous l’explique Arnaud, impossible de passer avec un tracteur intercep quand le sol est mouillé si l’on ne veut pas s’embourber, et impossible également de traiter après les pluies car le mistral s’est levé dès le départ des nuages et n’a cessé de souffler depuis quelques jours. Et la réglementation impose de ne pas traiter dès que le vent atteint 19 km/h, soit très souvent an Vallée du Rhône !

Parraainage ceps de vigne en biodynamie dnas le sud de la france

Après avoir trouvé nos pieds de vigne dans les rangs de la parcelle et pris quelques clichés souvenirs, nous observons la vigne de plus près. Arnaud nous montre comment reconnaître les syrahs des grenaches. Les feuilles sont différentes, comme nous l’avions vu lors de notre dernière venue, mais maintenant que les grappes sont formées c’est encore plus évident : alors que les grenaches ont des grappes compactes et de forme plutôt ronde, les syrahs ont des grappes e formes allongées et les grains sont plus espacés. C’est ce qui explique aussi que les syrahs sont moins sensibles aux maladies que les grenaches en général.

Cadeau vin stage maladie de la vigne et traitement

Car qui dit pluies, chaleur et absence de traitements, dit attaque de mildiou, et malheureusement on voit bien les tâches sur les feuilles et les grains de grenache. Heureusement les parents adoptifs sont venus en renfort : aujourd’hui nous allons effeuiller les vignes côté soleil levant  pour bien aérer et ensoleiller les grappes et mieux lutter contre le mildiou. En effet côté soleil levant les grappes ne sont exposées que le matin quand la chaleur n’est pas encore assez puissante pour sécher les grains, tandis que soleil couchant à l’inverse, la chaleur est forte en fin de journée, et il ne vaut mieux pas effeuiller pour ne pas brûler les grains.

stage oenologie en côtes du rhône pour effeuiller la vigne
Pour effeuiller Arnaud nous explique, c’est simple, on arrache toutes les feuilles devant les grappes. Il a le geste rapide et précis, nous allons essayer de faire aussi bien. Nous nous répartissons à deux dans les rangs, et c’est parti pour soigner notre parcelle adoptée. Arnaud passe entre les rangs pour discuter viticulture et répondre aux nombreuses questions sur le millésime, la météo et les  traitements qui seraient nécessaires. 
box cadeau vin et séjour dna sle vignoble de la vallée du rhône

Nous faisons ensuite une petite pause pour se désaltérer et faire un point sur tout ce qui a été fait jusqu’à présent dans la vigne : taille, ébourgeonnage, relevage, écimage. Puis nos estomacs nous rappellent à l’ordre et il est temps de retourner au domaine. Sur le retour on peut observer certaines plantes qui servent de base pour les traitements biodynamiques comme la prêle ou l’achillée.

Coffret vin dégustation de côtes du rhône au domaine
Un rosé à l’ombre de la cour est le bienvenu… mais pas que : Pur Rouge, un « vin de copains » selon Arnaud, et qui se boit très bien par cette chaude journée, et du jus de raisin (bio évidemment) avec pour base du merlot et cabernet (oui oui !) d’Isabelle et son deuxième domaine, les Mourguettes.
Journée au domaine dégustaationd e vin et repas vigneron

Passons aux choses sérieuses avec le repas concocté par Thierry Bonfante, du restaurant le Temps de Vivre à 4km de là : salade de lentilles et ses caillettes régionales, bœuf braisé mijoté avec ses carottes, plateau de fromage et tiramisu se succèdent. Accompagnés des vins du domaine : en rouge la cuvée Genest, le Terroir du Miocène, et enfin sur le fromage Autour de la Chapelle, le vin blanc du domaine.

Stage vigne et principes de biodynamies en Vallée du Rhône

Autour de la table les questions vont bon train sur la vie au quotidien d’un vigneron. A la fin du repas nous revenons sur la biodynamie. Isabelle nous parle alors de l’ouvrage de Jean-Michel Florin, Viticulture Biodynamique, pour ceux qui veulent vraiment approfondir la matière. Pour les débutants que nous sommes, quelque chose de plus simple nous fait envie et nous lui demandons de nous montrer aussi son Précis à l’usage de ceux qui pensent que Demeter n’est qu’une déesse grecque. Isabelle y raconte d’une manière drôle et réaliste les anecdotes qu’elle a vécues en convertissant son domaine à la biodynamie. Les questions et les rires fusent lorsqu’elle nous parle de ses déconvenues avec de la bouse de corne…

De la bouse de corne ? ! Eh oui, Arnaud nous explique alors le foncement de la biodynamie, selon les principes de M. Steiner et le calendrier lunaire. Pour rendre cela plus concrète il nous emmène voir les outils utilisés en biodynamie comme le dynamiseur et les pulvérisateurs. Il nous explique très concrètement comme il fabrique ses préparâts, et les contraintes de calendrier pour soigner les vignes, selon que nous sommes en jour fruit, racine, fleur ou feuille.

Coffret vin stage en vigne et journée au Domaine de la Guicharde

Nous terminons la journée par une visite de chai, pour comprendre où ira le raisin après la récolte 2018. Mais nous n’en sommes pas encore là, la date de la récolte n’est pas encore fixée, il faut encore attendre quelques semaines afin voir comment évolue la météo. Mais comme nous l’avons compris tout au long de la journée, dans ce lieu calme où le temps semble s’arrêter le temps d’une belle journée d’été, ce sont la nature et les éléments qui mènent la danse, et Isabelle et Arnaud qui savent en tirer des vins « de plaisir » !

Ajouter un commentaire

Le travail de la vigne dans les Côtes du Rhône


Le premier week-end de mai nous étions au Domaine de la Guicharde dans la vallée du Rhône, pour la toute première journée d’une Expérience Vin Gourmet Odyssey chez notre nouveau partenaire. Le sujet du jour était tout le travail en vigne pour obtenir les meilleurs raisins possibles pour les vendanges. Et comme nous allions le constater il y a beaucoup à faire, d’autant plus que le domaine est certifié à la fois en bio et en biodynamie et que les vignerons portent une attention particulière à l’ensemble du vignoble, et du domaine dans son ensemble.

Cadeau original pour des amateurs de vin

Après la présentation du déroulement de la journée par Mark, le fondateur de Gourmet Odyssey et du domaine par Arnaud, le vigneron du  Domaine de la Guicharde, nous nous sommes rendus dans la vigne. En route nous sommes passés devant un champ d’oliviers qu’Arnaud cultive pour produire de l’huile d’olive en biodynamie également. Ce jour-là Arnaud avait commencé à 5h30 le matin pour préparer et dynamisé un traitement biodynamique à la silice pour renforcer et donner de l’énergie à la plante. La vigne avait déjà été traitée et en passant nous avons vu les oliviers en train d’être traités avec la même préparation.

Découverte de la vigne et des oliviers

Arnaud nous a expliqué l’histoire géologique du Massif d’Uchaux, et qu’à l’ère du Miocène, les alentours étaient couverts d’eau. Il nous a montré des fossiles de poisson provenant des plages à cette ère. C’est difficile à croire quand on lève les yeux sur les vignes et la garrigue alentours jusqu’au Préalpes et au Mont Ventoux !

Nous sommes arrivés à la parcelle où sont situés les pieds de vigne adoptés. Les raisins récoltés à cet endroit servent à produire le vin rouge Terroir du Miocène, chois par Gourmet Odyssey pour faire les bouteilles personnalisées inclues dans l’Expérience Vin. Une ardoise avec le nom de chaque parent adoptif avait été placée au pied de chaque micro parcelle adoptée et nous avons pris quelques minutes pour les retrouver, prendre quelques photos et les encourager à produire une bonne récolte cette année !

Location des pieds de vigne biodynamiques

Arnaud nous a ensuite expliqué le travail réalisé dans la vigne jusqu’à présent pour travailler le sol, tailler la vigne en cordon de Royat, réparer les fils et piquets de palissage pour guider la vigne.

Avec les chaleurs des dernières semaines, les bourgeons étaient apparus, et en était au début de leur phase de croissance quand les feuilles font peuvent pousser de quelques centimètres par jour. Et quelques fois la vigne est tellement pleine de vigueur à cette période que des pousses apparaissent au bas des ceps, ou plusieurs rameaux naissent du même bourgeon, ou enfin simplement il y a trop de rameaux qui poussent sur la vigne. Pour limiter le nombre de raisins récoltés et améliorer la qualité du vin, on doit donc ébourgeonner, c’est-à-dire enlever toutes ces pousses inutiles. Arnaud nous a expliqué comment choisir lesquelles ôter.

Coffret cadeau rencontre du vigneron

Nous nous sommes ensuite répartis dans les rangs de vigne pour ébourgeonner nous-mêmes. Comme pour la taille, c’est facile à comprendre en théorie, mais beaucoup plus difficile en pratique à réaliser quand il faut choisir quel rameau ôter ! Chaque cep est unique, et quelques fois il faut laisser des branches qu’on aurait dû théoriquement laisser mais qui seront utiles dans le futur pour restructurer la plante ou rabaisser les rameaux porteurs de fruits.

Cadeua pour découvrir le métier de vigneron dans le Côtes du Rhone

Arnaud nous a ensuite emmenés pour une courte balade dans la vigne pour nous montrer les différents cépages et comment les identifier juste en regardant leurs feuilles. Les vignes de grenache dans lesquelles nous avions travaillé sont beaucoup plus vertes avec un aspect brillant en comparaison des syrahs qui sont un peu plus jaunes et ont une surface un peu duveteuse sur le dessous de la feuille.

Cadeau travail dans la vigne avec le vigneron

La vigne n’était pas la seule à apprécier le beau temps : l’herbe et les fleurs poussaient partout dans la vigne et nous avons pu admirer la beauté des coquelicots qui se balançaient dans le vent.

Ballade dans la vigne pour découvrir la nature bio

Après les activités du matin nous sommes retournés au domaine, et nous sommes réunis dans la cour du domaine pour un apéritif et le repas, qui avait été préparé par notre restaurant local, Le Temps de Vivre.  Le premier vin dégusté était un Côtes du Rhône blanc, Au tour de la Chapelle 2017.  Pendant l’entrée, le plat, le fromage et le dessert nous avons ensuite bu Le 17, un vin rosé de 2017, puis un Côtes du Rhône Pur Rouge 2017, Suivis de 2 Côtes du Rhône Villages Massif d’Uchaux, le Genest 2016 et le Terroir du Miocène 2015, ce dernier étant le vin choisi par Gourmet Odyssey.

Coffret cadeau dégustation des vin et repas au domaine

L’après-midi nous sommes retournés dans le vignoble. Arnaud nous a expliqué le travail restant à faire entre maintenant et les vendanges pour relever les fils de palissage, traiter la vigne, contrôler la croissance de l’herbe et des fleurs sauvages, et peut-être effeuiller la vigne selon le temps. Et enfin, choisir la date des vendanges.

Découvrir du vigneron comment faire du vin biodynamique

Nous avons ensuite passé un bon moment à parler de la culture d’une vigne en bio et biodynamie. Arnaud est un défenseur passionné de la biodynamie et il a expliqué comment il a converti le domaine et ses raisons.  Il nous a parlé des différentes préparations qu’il utilise pour traiter la vigne et comment il coordonne son travail avec le calendrier lunaire. Nous avons pu voir son dynamiseur, utilisé pour ses préparats et tisanes.

 

Coffret cadeau pour apprendre comment faire son vin personnalisé

Nous avons terminé la journée par une visite du chai pour voir où le vin était produit après la récolte des raisins. Nous y passerons plus de temps lorsque nous reviendrons en septembre pour les Journées Vendanges, et début 2019 pour les Journées Vinification.  
Un grand merci à Arnaud et aux participants à la journée d’en avoir fait un si bon moment pour cette première fois au Domaine de la Guicharde !

Ajouter un commentaire

A la découverte des vins de la Vallée du Rhône méridionale


Passé Lyon, sur les collines surplombant le Rhône vous voici en Vallée du Rhône : Côte-Rôtie, Condrieu, puis plus au sud Saint Joseph, Crozes-Hermitage, Cornas… mais on aurait tort de réduire les vins des Côtes du Rhône à ces célèbres noms du nord de l’appellation. Il y a tant à découvrir plus au sud, après Montélimar : Rasteau, Cairanne, Vinsobres, Gigondas, Châteauneuf-du-Pape, puis Lirac, Tavel, les Costière de Nîmes, Coteaux du Ventoux, et autres vins du Lubéron. Partons à la découverte des Côtes du Rhône méridionaux.

Les paysages et les cépages


Le paysage de la Vallée du Rhône tel qu’on le connaît est très ancien : il est né il y a environ 300 millions d’années avec d’abord l’activité volcanique du Massif Central, puis il y a 40 millions d’année avec la naissance des Alpes qui a provoqué un affaissement  séparant les deux massifs avec la vallée au milieu.  Au départ la mer y est présente puis le niveau de l’eau baisse et le lit du fleuve se creuse en créant des terrasses successives sur les flans de la Vallée. Aujourd’hui  les sols contiennent 4 types de roches : granite, silice sablonneuse, calcaire et argile. De quoi laisser s’exprimer les cépages les plus variés.

Les cépages de la Vallée du Rhône sont au nombre de 27 (21 seulement dans l’AOC Côtes du Rhône). Les principaux sont le grenache noir, le syrah et le mourvèdre  pour les vins rouges, et le marsanne et le viognier pour les vins blancs. Les cépages avec un matériel tannique dense comme le syrah apprécieront les sols siliceux par exemple, tandis que le grenache se plaira sur les parties calcaires.  

L’histoire des Côtes du Rhône


L’activité viticole de la Vallée est très ancienne, on en trouve des traces près de Marseille à partir du IVe s. avant JC, et en remontant jusque dans le nord du vignoble au Ier s. après JC. A cette époque naissent les grandes villas viticoles en bord de fleuve, ainsi que les ateliers d’amphores, destinées au transport du vin. Ces découvertes archéologiques font du vignoble rhodanien un des plus anciens de France.

La renommée du vignoble prend son essor au XIVème s. quand les Papes s’installent à Avignon et y développent le vignoble. Dès 1650 il y a même une règlementation pour garantir la provenance et la qualité des « Côste du Rhône ». C’est en 1937 que l’AOC Côtes du Rhône est née.

Les appellations

Carte des appellations de la Vallée du Rhône
Le territoire des AOC Côtes du Rhône s’étend sur 250 km du Nord au Sud et couvre 171 communes.  Un vin de l’appellation Cotes du Rhône être produit avec des raisins cultivés dans toute cette surface. Viennent ensuite les AOC Côtes du Rhône Villages qui sont produits dans 95 communes.  Ensuite il y a 18 appellations où l’on peut ajouter le nom du village où les raisins sont cultivés à côté de « Côtes du Rhône Villages »,  car leur terroir est particulier. Cette catégorie inclus des vins de Cairanne, Laudun, du Massif d’Uchaux, de Valréas et de Visan par exemple. Enfin il y a  17 crus des Côtes du Rhône qui ne portent que le nom de leur commune et sont considérés comme la meilleure qualité dans la région. Par exemple Châteauneuf-du-Pape, Vinsobres, Vacqueyras, Gigondas, et Tavel.

Enfin il y a quelques vins de la Vallée du Rhône, qui ne font pas partie de l’appellation Côtes du Rhône, comme les  Costière de Nîmes, Ventoux, ou Grignan-les-Adhémar.

Une carte interactive des appellations est disponible sur le site d’InterRhône, qui promeut les vins d’AOC Côtes du Rhône et de la Vallée du Rhône. 

Quelques appellations confidentielles à découvrir


Les appellations de la Vallée du Rhône sont nombreuses et leur aire géographique vaste, et même si on parle ici que des Côtes du Rhône Méridionaux, les vins produits sont d’une grande diversité. Il y a donc encore beaucoup d’appellations méconnues du plus grand nombre mais très qualitatives à découvrir.

Par exemple l’appellation Côtes du Rhône Villages Massif d’Uchaux qui est relativement nouvelle (2005), et désigne une aire bien délimitée de 750 hectares avec sa particularité géologique d’un sol majoritairement calcaire et une belle exposition sud, sud-est, sud-ouest en légère altitude.  Il y a des millions d’années ce massif était une île entourée par la mer, et ce terroir produit des vins concentrés et matures. Le grenache noir  doit représenter au minimum 50% des cépages, associé aux autres cépages régionaux : syrah, le mourvèdre, cinsault et carignan. Le Domaine de la Guicharde ou le Domaine la Cabotte en sont de bons ambassadeurs.

On peut encore parler de l’appellation Grignan-les-Adhémar, autrefois Coteaux du Tricastin, et qui, à la faveur d’un changement de nom et d’une véritable refonte du cahier des charges de l’appellation, a su renouveler son vignoble si particulier au sein des vins de la Vallée du Rhône. Fort de sa diversité géologique et de ses nuances climatiques où le terroir est influencé par la proximité des reliefs  il propose des vins sur le fruit mais aussi très frais.

Bref, la prochaine fois que vous vous évaderez vers le sud, n’hésitez pas à vous arrêter dans cette belle région qui longe le Rhône et vous promet bien des découvertes gastronomiques et œnologiques !

 

Articles liés

Le Domaine de la Guicharde rejoint l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Ajouter un commentaire

Portraits de vignerons. Isabelle et Arnaud Guichard au Domaine de la Guicharde


Pour poursuivre avec les portraits des vignerons partenaires de Gourmet Odyssey, nous avons posé quelques questions à Isabelle et Arnaud Guichard, qui dirigent le Domaine de la Guicharde, à Mondragon, en Vallée du Rhône. C’est un domaine en biodynamie dans un écrin de verdure, où il fait bon partager sa passion du vin.

Adoptez des vignes en Côtes du Rhône et rencontrez des vignerons passionnés

Depuis combien de temps êtes-vous vignerons et comment/pourquoi avez-vous créé le domaine ?

Alors que nous cherchions quelques hectares de vignes pour nous installer, nous avons découvert la Guicharde blottie au coeur du massif d’Uchaux dans le Haut Vaucluse.

La propriété était à la vente, nous nous appelons Guichard: il nous est apparu comme une évidence de poser nos valises de citadins dans ce vieux mas provençal entouré de vignes et de bois. L’aventure a ainsi débuté au printemps 1988.

La première vendange fût légère et drôle. Parfaits béotiens, nous avions tout à apprendre alors, ne savions pas encore où nous allions, ce que nous voulions réaliser comme vins mais nous étions convaincus d’avoir fait le bon choix. Le lien à la terre et à la vigne s’est doucement noué au fil des jours, des saisons, des millésimes.

Ce lent cheminement nous a logiquement conduit vers l’agriculture biologique.


Quelle est votre meilleur souvenir lié au domaine ?

Les premiers pas de la Guicharde vers l’agriculture biodynamique. À la faveur d’une belle rencontre avec un homme formidable, nous avons entamé à l’automne 2010 notre conversion à la biodynamie.

Vertueuse et bienveillante, cette agriculture merveilleuse a ré-enchanté notre quotidien et nos vignes.


Sur le millésime 2016, que vous élevez actuellement, quelle est votre cuvée préférée et sa petite histoire ?

Terroir du Miocène. Nouveau venu parmi les vins de la Guicharde, Terroir du Miocène est né avec le très beau millésime 2015. Quelques arpents de grenache et de syrah qui s’épanouissent sur des marnes calcaires blanches du début du Miocène.

De la pépinière à la parcelle, la vigne n’a connu que la biodynamie. Les vignes ont atteint aujourd’hui l’âge de raison et si elles sont encore très jeunes, le potentiel de cette cuvée est déjà là, indéniable car le terroir, éminemment qualitatif, s’exprime déjà dans ce vin.


Quels sont vos défis, vos envies ou vos projets pour les mois à venir?

La biodynamie patine nos vins, ils sont devenus moins solaires, moins exubérants mais ont un grain plus fin. La palette aromatique des vins s’est étoffée. Dans le vignoble, les sols sont plus meubles, les bois aoûtent et prennent de jolies nuances dorée, acajou.
Aussi, nous souhaitons avancer encore dans la connaissance et la pratique de la biodynamie, agriculture bienveillante.

Avancer aussi vers d’autres cuvées. Il est toujours amusant au cours des vendanges de faire des essais. En 2010, nous avons lancé une cuvée confidentielle : Petites Mains. De vieux grenache ramassés avec précaution dans de petites caisses, triés baie par baie puis foulés avec délicatesse. La cuvée a ensuite été élevée en demi-muid quelques mois avant d’être mise en bouteille. Essai concluant. Nous récidivons en 2012 avec le même protocole mais en Syrah cette fois-ci.


Une question que nos clients posent souvent : mais qu’aiment faire les vignerons quand ils ont un peu de temps à eux ?!

Lorsque la nature nous y autorise et que la vigne prend un nouveau souffle, nous prenons quelques jours de repos et gagnons montagne et sommets enneigés. Arnaud est un grand amoureux du ski de piste et de randonnée. Quant à Isabelle elle affectionne tout particulièrement partir avec un simple sac à dos marcher sur les chemins qui la mènent à Saint Jacques de Compostelle.

Le vin et l’amour du terroir ne sont jamais bien loin pourtant : Arnaud est engagé dans des associations de vignerons et Isabelle a écrit deux ouvrages sur les vendanges et la biodynamie. Recettes de vendangeurs a paru en 2012 aux éditions du Rouergue et Précis à l’usage de ceux qui pensent que Demeter n’est qu’une déesse grecque vient de paraître aux éditions de l’Epure. Deux récits sur le quotidien de paysans vignerons.

 

Nos autres interview de partenaires 

Marc Plouzeau, Château de la Bonnelière dans la Loire

Eric, Etienne et Marie-Pierre Plumet, Domaine la Cabotte dans la Vallée du Rhône

Jean-François Chapelle, Domaine Chapelle en Bourgogne

Delphine et Ghislain d'Aboville au Domaine Allegria dans le Languedoc

Adrien David Beaulieu au Château Coutet à Saint-Emilion

 

Ajouter un commentaire

Le Domaine de la Guicharde rejoint l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey


Nous avons récemment eu la chance de faire la connaissance d’Arnaud et Isabelle Guichard, vignerons au Domaine de la Guicharde depuis 1988. Leur domaine bio est niché sur les collines du massif d’Uchaux dans le sud des vignobles des Côtes du Rhône, et la passion qu’ils ont pour leur terroir et leurs vins nous a contaminés dès la première rencontre, ce qui est un élément primordial pour sélectionner les partenaires de l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey.

A partir du millésime 2018, déjà disponible sur le site de Gourmet Odyssey, vous pouvez adopter des vignes bio au Domaine de la Guicharde dans la Vallée du Rhône et vous embarquer pour un fascinant voyage au cœur de l’élaboration du vin pour découvrir la passion, le labeur et toutes les compétences nécessaires pour produire un bon vin. Suivez l’évolution de vos vignes dans votre espace client personnalisé et sur notre newsletter, depuis le travail de la vigne jusqu’à la mise en bouteilles avec vos propres étiquettes personnalisées. Vous pouvez également inclure des journées au domaine pour rencontrer Isabelle et Arnaud et participer en soignant les vignes, récoltant les raisins ou travaillant dans la cave.  Suivez ce lien pour en apprendre plus sur l’Expérience vin Gourmet Odyssey.

Parrainage de vignes bio en Vallée du Rhône

Etant passionnées par leur métier, Arnaud et Isabelle sont tous les deux très actifs dans les associations viticoles et biodynamiques locales.  Vous pouvez en apprendre plus sur eux en lisant le portrait que nous avons réalisé, et la page du Domaine de la Guicharde qui détaille le vin produit, la région et le domaine.

Quand nous choisissons un nouveau partenaire, un des facteurs les plus importants est bien sûr la qualité de ses vins. Le Domaine de la Guicharde produit une belle gamme de vins rouges et blancs des Côtes du Rhône, qui expriment l’unicité du  terroir du Massif d’Uchaux où se situent les vignes.  Ils sont régulièrement sélectionnés par les guides des vins : le vin choisi pour l’Expérience Vin Gourmet Odyssey, le Terroir du Miocène, a par exemple été sélectionné au Guide Bettane+Desseauve 2018. Découvrez les sélections des guides 2018 pour les vignerons partenaires de Gourmet Odyssey.

Cadeau vin cuvée personnalisée et adoption de vignes

Tous les partenaires de Gourmet Odyssey sont certifies en bio, un autre critère important de sélection. Le Domaine de la Guicharde est aussi certifié en biodynamie par Demeter depuis 2010.  Pendant les Expériences Vin au Domaine de la Guicharde, vous apprendrez tout sur cette approche holistique pour soigner et élever tout l’environnement du vignoble, ainsi que le rôle de la lune et de son calendrier pour travailler en vigne et à la cave. Isabelle a récemment réalisé une interview dans l’émission “On va déguster” de France Inter, aux côté du directeur général du très célèbre Château Palmer, pour discuter des bienfaits du vin biodynamique, elle a aussi écrit un livre sur le sujet : “Précis à l’usage de ceux qui pensent que Demeter n’est qu’une déesse grecque", publié aux Editions de l'Epure.

Coffre cadeau vin stage au domaine en Côtes du Rhônes

Pour ceux qui aiment les Côtes du Rhône et sont intéressés par la viticulture bio et biodynamiques, vous serez entre les mains expertes d’Arnaud et Isabelle au Domaine de la Guicharde. Nous avons hâte de commencer les premières journées au domaine en début d’année prochaine !

Ajouter un commentaire

La vendange manuelle des clairettes en Vallée du Rhône


Ce samedi quand nous nous installons pour la Journée Vendanges avec Marie-Pierre et Eric, les vignerons de la Cabotte, nous regardons le vignoble tout autour du caveau et nous constatons la sécheresse du sol et la chaleur de l’air ambiant malgré l’heure matinale. Les équipes de vendangeurs du domaine sont déjà au travail : avec la chaleur de l’été il a non seulement fallu avancer la date de la récolte, mais aussi se dépêcher de ramasser les raisins pour garder un maximum de jus pour cette récolte qui s’annonce de faible quantité. Les apprentis vendangeurs de Gourmet Odyssey sont donc les bienvenus pour prêter main forte !

Nous nous réunissons autour d’un café et de quelques croissants pour écouter Eric nous présenter le domaine rapidement, avant d’entrer dans le vif du sujet : nous nous rendons dans la vigne juste sous le caveau pour récolter les clairette avant la pluie qui est annoncée en fin de matinée.

box cadeaau stage vendanges côtes du rhône

Comme nous l’explique Eric, généralement ce sont les cépages blancs comme la clairette et le viognier qui sont ramassés en premiers puis ceux des rouges, comme la syrah, le mourvèdre ou le grenache. Cette année, à cause des fortes chaleurs de juillet et août, les vendanges ont commencé le 25 août, soit avec pratiquement 2 semaines d’avance sur une année classique.

Et en plus les températures ne redescendent pas aussi bas qu’habituellement en septembre la nuit, ce qui fait que la maturité progresse très vite et au lieu de ramasser sur presqu’un mois comme habituellement, la récolte sera finie lundi 11 septembre prochain soit un peu plus de 2 semaines et demi de vendanges. En effet, si on attend trop la chaleur continue de sécher les grains de raisins et on obtient moins de jus donc une quantité de vin plus faible.

Aujourd’hui les rouges ont tous été ramassés et il ne reste que la clairette, qui nous est assignée. En effet cette clairette-là ne servira pas à faire les vins blancs « classiques » du domaine mais sera vinifiée en amphore, un contenant que le domaine expérimente depuis quelques millésimes. Pour cette vinification on recherche une maturité un peu plus poussée et moins d’acidité que sur des vins blancs classiques où l’on recherche une fraîcheur, c’est pourquoi on ramasse les raisins en dernier.

coffret vin journée vendanges en vallée du rhône

Charge à nous donc de faire une belle récolte pour cette cuvée qui tient beaucoup à cœur à Marie-Pierre et Eric. Nous distribuons les sécateurs et nous nous répartissons sur les rangs de vigne.

adoption de vigne et vendanges en côtes du rhône

La qualité du raisin est très bonne, ce qui rend la tâche plus facile : pas de tri à faire au moment de la cueillette, tout est bon à récolter. Il faut par contre bien prendre le temps de regarder les pieds car la couleur de la clairette peut la camoufler facilement sous les feuilles. Il ne faut pas hésiter à effeuiller, c’est-à-dire ôter les feuilles qui pourraient nous gêner pour couper les grappes, nous explique Eric.

box oenologie cotes du rhone vendanges

Les seaux des cueilleurs se remplissent vite et pendant qu’Eric et quelques courageux volontaires les vident dans la remorque du tracteur qui nous suit dans les rangs, les conversations vont bon train sur les cépages, le climat et la précocité de la récolte. Tant et si bien que lorsque la pluie éclate nous sommes presque à la fin du rang et nous avons de quoi remplir un pressoir, avec la récolte des vendangeurs du domaine qui travaillaient juste à côté.

stage récolte des raisins au domaine la cabotte

Eric nous invite donc à remonter le long de la vigne et suivre le tracteur et sa remorque pleine des précieux raisins jusqu’au chai. Arrivés à l’abri, un spectacle très satisfaisant nous attend : les caisses de raisin sont vidées une à une dans le pressoir. Ensuite Eric le fait entrer en légère rotation de façon à tasser et étaler un peu les grains et faire un peu de place pour le reste des raisins. Une fois le pressoir plein Eric le programme pour un pressurage très doux pendant 1h30 afin d’extraire le jus de la manière la plus douce possible et de préserver les arômes.

Stage vendanges parrainage de vignes massif d'uchaux

Il ne nous reste donc plus qu’à profiter d’un apéritif bien mérité au son du doux ron-ron du pressoir: Marie-Pierre nous apporte des cakes maison accompagnés de son Colline blanc, un vin plein de fraîcheur qui s’apprécie très bien avec quelque vers d’Horace citées par Jacqueline notre sommelière et poète ! Nous en profitons également pour goûter le vin blanc vinifié en amphore, le même que celui dont nous avons récolté les raisins le matin mais dans un millésime plus ancien.

Repas de vendangeurs stage vin en vallée du rhône

Nous dégustons ensuite les vins rouges du domaine accompagnés d’un repas local cuisiné par le restaurant Au Temps de Vivre à Uchaux. L’occasion pour chacun d’échanger avec Eric, Marie-Pierre et Jacqueline sur ce millésime 2017 qui s’annonce de petite quantité mais de très grande qualité… mais chut, il faudra venir s’en rendre compte lors des Journées Vinification en début d’année 2018 pour le confirmer !

stage fermentation vendanges en côtes du rhône

Après le repas le pressoir a terminé son ouvrage, nous pouvons donc voir comment le jus pressé est pompé jusque dans une cuve en container réfrigéré. Il n’y restera que quelques jours pour procéder au débourbage : le froid aide les particules solides qui ont pu s’écouler du pressoir avec le jus à se déposer en fond de cuve. Le jus sera ensuite pompé dans une cuve classique où il débutera sa fermentation, qui durera 2 semaines environ. Les rafles, peaux et pépins restés dans le pressoir sont évacués en distillerie pour produire de l’alcool de fruit.

Et pendant que le pressoir est nettoyé, nous profitons d’une accalmie pour nous rendre dans la parcelle où se trouvent nos pieds de vigne adoptés, histoire de voir comment ils ont été choyés depuis la Journée Découverte. Quelques photos plus tard, nous retournons voir si les cuves sont remplies du jus des raisins récoltés.

Eric en profite pour nous expliquer les tous premiers jours de la fermentation et le moment où le jus devient vin. Nous terminons ensuite la journée sur les nombreuses questions que suscite la pratique passionnée de Marie-Pierre et Eric en biodynamie.

vendanges en biodynamie côtes du rhône

Nous pourrions écouter Eric parler de sa terre et de sa vigne pendant des heures, mais toutes les bonnes choses ayant une fin, quelques bouteilles ramenées dans le coffre de la voiture nous permettrons de prolonger un peu cette belle rencontre !

Ajouter un commentaire

Le relevage de la vigne en Vallée du Rhône


Ce samedi pour la Journée Découverte les parents adoptifs seront presque tous des « locaux » pour une fois. Nous accueillons des participants au Domaine la Cabotte venus principalement du quart Sud Est de la France : Grenoble,  Haute-Loire, Ardèche et Boûches du Rhône.

Découvrir le métier de vigneron avec l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Tout le monde se félicite de la météo du jour : quelques nuages, un petit vent frais, pas de canicule ce samedi ! Ouf !

Le vigneron, Eric Plumet, nous entraîne rapidement vers le bas du domaine où se trouve la parcelle dans laquelle nous allons travailler. Il s’agit aujourd’hui de relever et d’attacher les rameaux et les pampres en les agrafant sur les fils  de palissage.

Eric profite de cette promenade pour montrer en passant les parcelles de syrahs et clairettes. Il entre aussi dans une parcelle de grenache pour expliquer, rameau à la main, la coulure de la fleur qui est la conséquence d’un gel tardif de printemps. Une partie des fleurs a disparu et la grappe est amputée d’un certain nombre de ses grains de raisin.

Coffret cadeau dans la vigne dans le Cotes du Rhône

Quelques explications techniques et le groupe se met au travail pour attacher les rameaux buissonniers sur le palissage. Nouvelle occasion offerte à Eric pour attirer l’attention des apprentis vignerons sur le rôle des apex tout au bout des rameaux : une vrille en forme de Y qui absorbe tous les éléments nutritifs de l’air pour nourrir la plante.

Participez au travail de la vigne avec le cadeau box oenolgique

Les vignerons en bio-dynamie procèdent à l’écimage des rameaux quand les apex se sèchent. La croissance végétale s’arrête alors  au profit de la maturité du fruit.

Marie Pierre la vigneronne arrive en temps voulu pour arroser nos gosiers desséchés… oui ! Mais de quoi ? De l’eau bien sûr mais aussi du rosé de la Cabotte, d’une fraîcheur aromatique prélude à la dégustation qui va suivre.

Midi ! On se retrouve sous les arbres  et les tables en bois ; les verres, les plats, les bouteilles, un petit air frais, tout est là pour passer ensemble un moment de pur bonheur.

Dégustation comparative de clairette en fûts et de clairette en amphores. Même cépage mais pas même vin ! La démonstration est déconcertante. Et chacun, chacune, se reconnaîtra sans hésiter dans l’une ou l’autre de ces deux clairettes !

Coffret cadeau dégustation de vin biodynamique

« Il faut être toujours ivre » nous rappelle la sommelière en citant Beaudelaire. « Oui mais de quoi ? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise ! Mais enivrez vous ! »

En effet, les rouges Côtes du Rhône, Massif d’Uchaux et Chateauneuf-du-Pape se goûteront divinement avec les tourtes, pâtés, caillettes et tartes, tout maison, de Marie Pierre. Et nous nous serons enivrés de bons goûts et de bonne compagnie !

Après le café, on va tous et toutes à la recherche de ses ceps pour « prendre son pied » ! Chaque buveur, chaque amoureuse de vin se rend mieux compte alors, de tout ce que contiendra la bouteille remplie des raisins de ce cep de vigne !

Cadeau parrainage de vigne biodynamique

Et la journée se termine tout naturellement dans le chai, pour voir les cuves, sentir le vin finir de s’élaborer, et se dire à bientôt. A bientôt pour les vendanges pour quelques chanceux qui se retrouveront  en septembre.

Ajouter un commentaire

L’art de vinifier les Côtes du Rhône au Domaine la Cabotte à Mondragon


Aujourd'hui c'est une journée « papilles en fête » ! On va goûter et re-goûter tous les vins du Domaine la Cabotte dans le Massif d'Uchaux lors d'une Journée Vinification Gourmet Odyssey.

Les vins du millésime 2016 sont encore en cuve et finissent tranquillement leur vinification. La Météo est instable, la pluie arrive et les participants sont priés d'enfiler leurs bottes ! La vigne elle est ravie et tous les jeunes bourgeons se préparent à boire goulûment cette bonne pluie de printemps.

Parrainage de vignes en biodynamie en Côtes du Rhône

Marie-Pierre et Eric, les propriétaires, nous accompagnent pour rendre visite aux ceps de grenache qui entrent ans la composition de la cuvée Garance, vin des parents adoptifs en aujourd'hui en visite. Dans la parcelle chacun retrouve ses bébés et les appareils photos crépitent pour gagner le prix de la meilleure photo au concours « Je prends mon pied ! »

Il était temps : on reçoit sur les écrans les premières gouttes et on court se mettre à l'abri dans la cuverie.

Stage oenologie bio en Vallée du Rhône

Là « tout n'est qu'ordre et beauté, calme et volupté ». Une longue table a été dressée par Marie-Pierre. Elle est couverte de verres, de bouteilles et de ...seaux à crachoir ! Chacun s'assoit et Eric raconte les aventures du raisin de la vendange à la cuve et au verre.

Avec les interrogations des participants, il aborde beaucoup de sujet comme par exemple le rôle fondamental des levures. Elles sont sur la peau des raisins, variées, mystérieuses, innombrables. Et chacune à son tour, au bon moment, va transformer le sucre du fruit en alcool. Les vignerons les laissent agir à leur rythme et ce travail lent et complexe va permettre d'élaborer un alcool vivant, digeste qui ne s'échappera pas du corps du vin pour nous monter à la tête.

Dégustation vin au domaine visite vignoble stage oenologie

Les verres se remplissent des vins encore en cuve et chacun, chacune, constate cette harmonie en bouche.

Cadeau vin Atelier découverte des sens

La pluie qui sonnait fort sur le toit de la cuverie s'est un peu calmée. On se rend au caveau où Marie-Pierre a mis en place le jeu de Jean Lenoir : Le Nez du Vin. Les invités doivent reconnaître les arômes, de fleurs, de fruits, d'élevage emprisonnés dans de tout petits flacons. L'excitation monte vite pour essayer de trouver le maximum d'arômes : le cassis, le tilleul, la mûre, le chocolat, la truffe, la framboise, le citron, le miel, etc...

Dans le groupe, sont présents deux ou trois « nez » qui hument juste ! Et puis les autres qui s'énervent, qui sentent et ressentent. Et le jeu se termine dans de beaux éclats de rire : « mais bon sang mais c'est bien sûr ! Le citron vous dis-je ! Le citron !! »

Repas vigneron journée au domaine coffret cadeau

On a faim ! On a soif ! Une belle salade composée arrive suivie d'un confit de joue de porc, du fromage de chèvre très local et un joli sucré. Chaque plat est accompagné par des cuvées « maison » et on se régale avec Clairette, Colline, Gabriel, Châteauneuf-du-Pape.

Le ciel s'est éclairci et Eric nous emmène promener au bout du domaine pour mieux comprendre le terroir du Massif d'Uchaux et comment il influence le vin. C'est un plateau du Secondaire qui a créé un massif rude caillouteux très boisé qui va donner des vins de belle matière et de grande fraîcheur.

Stage oenologie découverte du terroir Massif d'Uchaux

L'heure arrive de se séparer. La journée a été belle, gourmande, enjouée, riche de nouveaux savoirs. Les coffres des voitures se referment sur les cartons des vins que chacun chacune a préféré.

Ainsi l'Ame du Vin de la Cabotte
Promènera longtemps son chant
Plein de lumière et de fraternité !

Jacqueline, la sommelière.

Ajouter un commentaire

La taille de la vigne dans en Vallée du Rhône


Pour cette première Journée Découverte de l’année 2017 au Domaine la Cabotte samedi 4 mars, Marie-Pierre et Eric nous attendaient autour d’un café bien chaud dans le caveau du domaine, qui surplombe les vignes, perchées sur un bout de colline du Massif d’Uchaux, terroir bien particulier des Côtes du Rhône. 

Le sujet de la journée est le travail dans la vigne avant la récolte et le métier de viticulteur pour faire grandir et entretenir une vigne au mieux afin de donner des raisins de qualité optimale pour les vendanges. Et il peut s’en passer des évènements dans le vignoble entre le début du millésime avec la taille comme aujourd’hui, et la récolte !

 

Eric nous explique comment tailler correctement la vigne

 

Eric, vigneron propriétaire du domaine, nous a donc expliqué sa façon de travailler avec son épouse vigneronne Marie-Pierre, leur sol ainsi que leurs vignes. Pourquoi faut-il tailler ? Pourquoi à cette période de l’année ? Par intermittences selon la clémence des nuages, nous avons tous pu participer à cette belle taille de mars, chaperonnés par Eric et Marie-Pierre, son épouse.

 

es parents adoptifs se lancent sous le contrôle de Marie-Pierre

 

En fin de matinée, nous nous sommes rendus dans la parcelle des ceps de grenache adoptés par Gourmet Odyssey, afin de les identifier, et de prendre quelques clichés souvenir avec ceux qui nous donneront le vin tant attendu.

Après cette matinée active la faim se faisait sentir. Au menu du déjeuner, salade d’endives composée de graines, une daube provençale aux zestes d’orange, pour finir sur une note sucrée un tiramisu aux framboises. Ces plats faits maison par Marie-Pierre ont formé de délicieux accords avec les cuvées Garance, Gabriel, Colline ou encore Châteauneuf-du-Pape que nous avons dégusté tout au long du repas.

 

Le repas concocté par Maire-Pierre dans le caveau avec vue sur les vignes

 

Et comme le matin n’avait pas suffi, nous avons profité d’une éclaircie après le repas pour terminer la taille et perfectionner nos coups de sécateurs. Pas facile de faire le choix de quelle baguette garder pour porter les rameaux et les fruits de l’année et quelle baguette couper !

 

La taille ce n’est pas aussi facile que ça en a l’air

 

Nous nous sommes ensuite rendus au chai pour parler du sens de la biodynamie pour la viticulture, de ses bienfaits et de son ampleur sur le Massif d’Uchaux, puis plus précisément de l’histoire géologique du terroir du Massif d’ Uchaux et  du respect de ses sols et des rythmes de la nature.

Une journée bien riche en informations et en coups de sécateurs. Nous pourrons bientôt voir si notre travail de taille a porté ses fruits et Marie-Pierre et Eric nous donnerons bientôt des nouvelles de la croissance des bourgeons puis des rameaux… Merci à nos hôtes pour leur accueil toujours authentique et rendez-vous aux vendanges pour voir si la récolte sera de qualité !

Ajouter un commentaire

Stage de vinification et d’assemblage du vin dans la Vallée du Rhône


Samedi dernier nous avons été accueillis par Marie-Pierre et Eric Plumet au Domaine la Cabotte, à Mondragon en vallée du Rhône pour parler de la vinification du millésime 2016. Les parents adoptifs de pieds de vigne se sont retrouvés autour d’un café dans le lumineux caveau du domaine. Certains étaient déjà venus participer aux vendanges et aux remontages, d’autres à la taille le printemps dernier.

Coffret cadeau stage oenolgique pour découvrir les vins biodynamics

Aujourd’hui on va  surtout parler des vinifications et de l’élevage du vin. Comment va naître le vin après que les vendangeurs aient coupé les grappes de raisin puis rentré les cagettes dans le chai. C’est Eric, le vigneron, qui va nous expliquer cette aventure.

Cadeau original d'anniversaire, retarite ou mariage pour amateur de vin

Ainsi les participants apprennent qu’ici au Domaine la Cabotte on essaie de mettre les raisins rouges en cuve tous ensembles quand c’est possible. Marie-Pierre et Eric préfèrent ne pas séparer les différents cépages, grenache,  mourvèdre, carignan, cinsault. Ils laissent les jus se mêler, et fermenter avec leurs peaux couvertes de levures. Ce n’est pas un exercice évident, et quelques fois ils vinifient les cépages séparément aussi, tout dépend des millésimes.

Et ils goûtent, goûtent, encore et encore. Pour enfin décider du moment de séparer le jus fermenté de toutes les matières solides qui se sont déposés en fond de cuve : peaux, feuilles, restes de rafle… Le jus fermenté devient du vin tranquille, toujours sous haute surveillance pour éviter toute déviance.

Stage d'oenologie pour déguster des vins en cours d'élevage

Ensuite 4 à 10 mois après la vendange, le vin va être tiré, embouteillé, étiqueté. Et il va partir régaler des papilles gourmandes aux quatre coins du monde, dont celles de tous les parents adoptifs, qui ont suivi avec intérêt et émotion la naissance du millésime du bourgeon à la bouteille.

Après cet exposé passionnant, un atelier nous attend au caveau pour tester nos capacités à reconnaître les arômes. Il faut sentir à l’aveugle des flacons, pour reconnaître des séries d’arômes le plus souvent présents dans les vins.

Du miel ? Du citron ?  De la poire ? pour les blancs… De la framboise ? Du cassis ? Du zan ? pour les rouges…

Un ou deux participants sont  très forts à ce jeu, des « Nez de  Cyrano». Mais à la fin tous sont d’accord pour sortir au soleil  goûter les vrais arômes des vrais vins !

Cuvée Garance, Cuvée Gabriel en rouge et la blonde Clairette élevée en Amphores Italiennes,on s’en régale.

Au menu du déjeuner, salade composée aux graines, tagine d’agneau, gâteau aux fruits, qui forment de délicieux accords avec les cuvées. Pour les honorer toutes, Jacqueline, la sommelière invoque « l’Ame du Vin » ce bel hommage de Beaudelaire au divin nectar.

Cadeau parrainage de vigne dans le cotes du rhone

L’après midi se passe dans la parcelle des ceps de grenache adoptés par Gourmet Odyssey et Eric raconte l’histoire géologique du terroir du Massif d’ Uchaux, comment il influence les arômes et la structure du vin, et l’évolution du dossier pour le passage en cru.

On se quitte devant le chai après un dernier exposé sur le sens de la biodynamie, le respect des rythmes de la nature qui vont créer cet amical équilibre des vins de la Cabotte.

Ajouter un commentaire

Share |
RSS

A propos du blog

Connaissez-vous un amateur de vin ? 

Offrez-lui un cadeau inoubliable : ses propres pieds de vigne et une cuvée à son nom... !

A partir de 169 154 €

Tags

Adoption Assemblage Bio Biodynamie Bourgogne Cadeau Cave Domaine Dégustation Elevage Fermentation Oenologie Stage Taille Vendanges Vigne Vigneron Vignoble Vin Vinification

Tous les tags...

Catégories

Archives

Derniers commentaires

Liens