Adoptez vos propres vignes et élaborez votre propre vin

avec l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Visitez www.gourmetodyssey.fr pour plus d'informations.

Billets taggés : Vendanges

Le millésime 2020, millésime des extrêmes climatiques


A n’en pas douter l’année 2020 restera gravée dans les mémoires des vignerons bios ! Alors que la France a vécu une partie de l’année sous la menace d’un virus, la vigne a subi également les conditions climatiques exceptionnelles de ce millésime.
A l’automne 2019 les pluies nombreuses sur une grande partie de la France ont permis à la vigne et la nappe phréatique de reconstituer ses réserves d’eau. Et c’est tant mieux car elle en aura eu besoin par la suite : à un hiver très doux, et plutôt sec sur la majorité des vignobles, un printemps chaud a fait suite. Au Domaine de la Guicharde à Mondragon dans la région des Côtes du Rhône, on a vu des rosiers en fleur au mois de janvier !
Journée découverte de la vigne en Alsace
Il a résulté un cycle végétatif précoce, démarré dès le mois de janvier-février avec une pousse accélérée au printemps, qui a fait craindre des gelées tardives pour les jeunes bourgeons assez fragiles. Au Château de la Bonnelière, dans la Loire, les bougies anti-gel avaient été sorties, heureusement elles n’ont pas servi. Heureusement le printemps est resté doux, voire chaud, et déjà en fin de printemps sans parler d’un vrai stress hydrique on pouvait entrevoir un manque d’eau à venir pour la plante.

Seules les régions de du Sud et de l’Ouest ont eu des pluies au printemps, pas très fortes mais régulières, obligeant les vignerons bios à traiter régulièrement la vigne contre le mildiou, champignon favorisé par la combinaison de l’humidité et de la chaleur. Au Château Coutet à Saint-Emilion, au Domaine Allegria dans le Languedoc, et au Domaine de la Guicharde dans la Vallée du Rhône, le travail pour traiter la vigne a été très important car les pulvérisations utilisées ne sont que des produits de contact qui n’entrent pas dans la plante, et qui sont donc lessivés à chaque nouvelle pluie.
Stage oenologique dans une vigne bio en Bourgogne
La fleur de vigne est arrivée précocement pendant ce printemps chaud, par exemple on l’a vue dès le 19 mai au Domaine Chapelle à Santenay en Bourgogne, alors qu’habituellement elle passe plutôt autour du début juin. Par chance la période n’a pas été trop pluvieuse et la coulure a été minime sur la plupart des vignobles, car les fleurs ont pu être fécondées correctement pour produire des raisins. La fin du printemps et l’été ont été eux extrêmement chauds et c’est à ce moment là que le manque d’eau c’est fait sentir avec parfois des véraisons bloquées au moment que les raisins changent de couleur. Certaines vignes ont aussi subi de l’échaudage du fait de la chaleur, c'est-à-dire des dessèchements et des flétrissements des feuilles et des grappes.
Box adoption de vigne bio en Vallée du Rhône
C’est pour cela que les vendanges ont été dans l’ensemble très précoces dans le vignoble français, il fallait récolter avant que les baies ne soient trop concentrées en sucre, ce qui aurait donné des vins trop forts en alcool, et tant qu’il y avait encore assez de jus présent dans les baies. En Alsace, le vignoble autour de Wettolsheim et Eguisheim et les vignes de Domaine Stentz-Buecher ont pu bénéficier d’un peu de pluies en août, permettant aux raisins de terminer leur maturité dans les meilleures conditions.
Coffret cadeau parrainage de vigne bio à Bordeaux
Le premier de nos partenaires à commencer les vendanges a été le Domaine Allegria dans le Languedoc : il les a débutées le 17 août. Dans la région ce n’est pas rare de commencer en août, mais en Bourgogne c’est très rare ! Le Domaine Chapelle à Santenay a commencé ses vendanges le 19 août, par rapport à mi-septembre normalement. Dans la Loire le Château de la Bonnelière a commencé cette année mi-septembre alors qu’habituellement c’est un mois plus tard en octobre.
Rencontre et evndanges avec un vigneron bio
La bonne nouvelle avec ce temps chaud et sec c’est que tous les domaines s’accordent à dire que la qualité des raisins était parfaite, pas de maladie, des baies à maturité optimale, et à part quelques grains séchés, rien à trier à l’arrivée au chai ! Pour certains domaines la quantité récoltée sera un peu plus faible du fait de la sécheresse de l’été qui a concentré les jus des raisins, mais la qualité semble très prometteuse…

Mais ça nous le découvrirons prochainement, une fois les fermentations et décuvages tous terminés et les premières dégustations sur fûts réalisées, nous avons rendez-vous pour des journées de vinification !

Si vous êtes intéressé(e) pour en apprendre plus sur le métier de vigneron bio et participer aux prochaines vendanges, faites une Expérience Vin avec Gourmet Odyssey : adoptez des vignes bio et venez les travailler au domaine.

Ajouter un commentaire

Au cœur des vendanges à Saint-Emilion


C’est un été particulièrement chaud et sec qu’ont vécu les vignes pour ce millésime 2020 dans le sud-ouest de la France. La maturation des raisins est parfaite et on peut donc effectuer une récolte avec une matière première de toute première qualité. Nous nous retrouvons au Château Coutet avec Mathieu, Adrien, et Alain, tous membres de la famille David-Beaulieu, propriétaire du domaine à Saint-Emilion depuis 400 ans, autour d’un café et de viennoiseries pour bien démarrer cette Journée Vendanges de l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey.

Coffret cadeau vin original pour participer aux vendanges

Benoît, l’œnologue de Gourmet Odyssey, nous présente le programme de la journée et nous rappelle les consignes sanitaires strictes en raison de l’épidémie en cours en France en ce moment.

Nous commençons par la visite de nos pieds de vignes adoptés qui sont situées sur le plateau calcaire de Saint-Emilion, où se trouvent les meilleures parcelles du domaine entourées des Grands Cru Classés les plus prestigieux de l’appellation.

Adoptez des ceps de vigne et faire votre vin bio personnalisé

Chacun peut prendre des photos souvenirs dans ce lieu magnifique et ainsi prendre part au concours photos « Je prends mon Pieds » et tenter de remporter un magnum de vin avec la photo la plus créative.

La marche, à travers le vignoble, nous a servi d’échauffement avant de commencer la récolte des raisins du Château Coutet. Après un rappel nécessaire que l’on fait du bien meilleur vin avec des raisins qu’avec le bout des doigts des vendangeurs, le bruit des sécateurs commence à résonner dans la parcelle dans une bonne humeur collective.

Coffret cadeau experience pour participer aux vendanges et récolter des raisins

Nous coupons les grappes dans un seau qui sera ensuite vidé dans une cagette, transporté par les porteurs jusqu’au tracteur. Nous participons donc à la première étape des vendanges. Les grappes sont belles et saines, ce qui laisse augurer d’un bon millésime en perspective.

Cadeau vendanges à Saint-Emilion dans un domaine bio

Après les efforts de la matinée, nous nous retrouvons sur la pelouse devant le château pour l’apéritif. Nous goûtons le Claret du domaine, qui s’apparente à un vin rouge très léger ou un rosé puissant selon les avis. Lors de la vinification, le jus reste très peu de temps en contact avec les peaux de raisins pour extraire moins de couleur que pour un vin rouge ce qui lui donne un caractère léger et fuité. Très rafraîchissant après l’activité de la matinée.

Nous passons ensuite à table pour un copieux déjeuner concocté par Patrick, notre traiteur, et accompagné par la dégustation des vins du domaine.

Nous démarrons avec le Château Belles-Cimes 2017, composé des jeunes vignes du domaine, ce vin à la structure tannique fine et aérienne est un compagnon idéal de la salade vigneronne. Nous montons en gamme avec le Château Coutet Grand Cru 2017, étiquette emblématique de la propriété. Composé des trois terroirs de l‘exploitation, les sables, le coteau argilo-calcaire et le plateau calcaire, et des quatre cépages, Merlot, Cabernet Franc, Malbec et Cabernet Sauvignon, ce vin présente plus de puissance et de longueur pour soutenir la comparaison avec la délicieuse pintade farcie avec sauce morille et foie gras.

Nous découvrons le monde des vins d’exception de Saint-Emilion avec la cuvée Demoiselles 2017, cuvée confidentielle issue des meilleures parcelles du domaine, et travaillées au cheval, sans tracteur et sans électricité autant que faire se peut. C’est un moment magique de goûter ce vin avec une telle profondeur et une puissance qui nous enveloppe la bouche avec ses tanins moelleux.  Nous finissons ce magnifique repas avec une assiette de fromage et un dessert chocolatés.

L’après-midi est consacrée au travail méconnu de l’éraflage et du tri des raisins avant son encuvage qui permettra sa fermentation. Nous séparons les baies des rafles, qui sont les partie ligneuses qui les relient entres elles. Nous mettons de côtés les baies pas assez mûres  qui ne sont pas très nombreuses cette année.

Trie de raisins bio à Saint-Emilion

Nous clôturons la journée avec la visite du chai et les premières explications des fermentations. La vinification peut commencer, chose que nous découvrirons en profondeur lors des Journées Vinifications de Gourmet Odyssey.

Coffret cadeau visite du domane bio et journée avec le vigneron à Saint-Emilion

Un grand merci à la famille David-Beaulieu de nous recevoir chez elle dans cette période particulièrement occupée et stressante pour les vignerons.

Ajouter un commentaire

Faire les vendanges en Alsace en 2020


Une belle journée ensoleillée nous attendait en Alsace pour les Journées Vendanges au Domaine Stentz-Buecher le week-end dernier. La récolte est précoce cette année à cause du temps chaud et sec qu’il a fait depuis le printemps : alors que nous étions en confinement les vignes bronzaient et passaient du bon temps ! Les vignobles autour de Wettolsheim ont reçu juste la quantité nécessaire de pluie au bon moment, donc les raisins étaient parfaits pour la cueillette. Ils attendaient juste les vendangeurs, et donc les apprentis vignerons de Gourmet Odyssey étaient les bienvenus pour aider !

Coffret cadeau original pour participer aux vendanges et découvrir le métier de vigneron

Après les présentations nous nous sommes rendus sur la parcelle de grand cru, où les pinots noirs à vendanger se trouvaient. Céline nous a expliqué quels raisins cueillir et comment les couper, puis nous nous sommes équipés d’une paire de sécateurs et d’un panier pour attaquer les choses sérieuses !

Participez aux vendanges en Alsace

La parcelle de Steingrubler est assez en pente, donc le tracteur et sa remorque nous attendaient en bas des rangs. Pour ne pas perdre trop de temps et d’énergie à descendre et remonter au tracteur, un couple de volontaires courageux s’est proposé pour porter une grande hotte sur leur dos. Une fois les paniers remplis on versait les raisins dans la hotte, et le porteur allait la vider dans la remorque. C’est une tâche très physique en temps normal, et encore plus dans un vignoble en pente !

Adoptez des pieds de vigne en cadeau et participez aux vendanges des raisins bio en Alsace

Les paniers se remplissaient rapidement, et pendant la récolte nous avons posé des questions à Céline sur la vie au domaine, à son père Jean-Jacques qui a pris sa retraite mais est toujours là, et à l’équipe de vendangeurs professionnels qui était là pour récolter aussi.

Une fois tous les raisins de la parcelle récoltés, nous nous sommes rendus sur la parcelle Rosenberg où les pinots gris adoptés sont situés. Ils avaient atteint leur maturité optimale plus tôt dans la semaine précédente et avaient dus être récoltés. Une fois les raisins arrivés à maturité ils doivent être cueillis assez rapidement pour assurer la meilleure qualité de vin possible. Nous avons pris quelques photos souvenir avec nos pieds de vigne pour le concours “Je prends mon pied”, avant de rentrer au domaine.

Coffret cadeau parrainage de vignes bio en Alsace

Notre tâche suivante était de mettre les grappes récoltées en cuve pour la fermentation. Nous avons utilisé une sorte de très long râteau pour tirer doucement les raisins en dehors de la remorque et jusque dans l’égrappoir en dessous. Cette machine sépare les baies des raffles, puis les baies tombent encore en dessous dans une cuve intermédiaire. Le chai a été conçu pour utiliser la gravité le plus possible plutôt que de pomper les raisins, pour qu’ils arrivent aussi intacts que possible avec leur peau dans la cuve de fermentation ou le pressoir, ce qui aide à préserver la concentration aromatique.

Découvrez le travail en cave pendant les vendanges

Le temps était venu de passer à l’apéritif. Céline avait préparé une séance de dégustation complète pour nous, en commençant par un Pinot Blanc Tradition 2019, frais et floral. Nous avons ensuite goûté un Sylvaner Vielles Vignes 2014 minéral, suivi d’un Riesling Steingrubler Grand Cru 2016 complexe et aromatique. Ensuite un Pinot Noir Old Oak 2015 intense, le vin issu des mêmes vignes que celles vendangées le matin, et enfin un Crémant Nature Pinot Noir Rosé, pétillant, accompagné d’un savoureux Kougelhof.

Atelier dégustation de vins d'Alsace bio avec le vigneron

Nous avons continué la dégustation pendant le repas, avec un Pinot Gris Rosenberg 2018, parfaitement accordé avec les bouchées à la reine et les spätzle. Avec le dessert nous avons comparé un Gewurztraminer Rosenberg 2017 et un Gewurztraminer Hengst Grand Cru 2016.

Nous avons ensuite repris où nous nous étions arrêtés le matin, et sommes redescendus dans le chai.  Stéphane nous a décrit comment les grappes des vins blancs sont traitées différemment, en passant directement dans le pressoir, où le temps et la pression de pressage sont réglés suivant la qualité des raisins et l’épaisseur de leur peau.

Stéphane nous a ensuite expliqué les différents process et le travail pour les vins rouges et blancs jusqu’à la fin de la période de fermentation.

Box cadeau pour découvrir le vin

Nous avons ensuite visité le chai à barriques où les pinots noirs sont élevés, et terminé dans le chai de fermentation où les vins blancs commençaient à buller avec le début de la fermentation. Nous y passerons plus de temps l’année prochaine pour les Journées Vinification, pour découvrir tout le travail qui reste à faire entre maintenant et la mise en bouteille et le conditionnement du vin.

Merci à Céline et Stéphane pour cette belle journée !

Ajouter un commentaire

La récolte du chenin blanc près de Chinon dans la Loire


L’année 2020 a été une année assez chaude dans l’ensemble et les vendanges étaient annoncées comme précoces, elles ont en effet lieu les 19 et 20 septembre pour les parents adoptifs de Gourmet Odyssey, ce qui est presque un mois plus tôt qu’habituellement.

Marc Plouzeau, notre hôte propriétaire du Château de la Bonnelière à la Roche-Clermault près de Chinon,  avait commencé les vendanges avec ses équipes depuis une petite semaine, par les rosés et les blancs, les rouges ayant besoin de plus d’eau avant d’être ramassés. Comme chaque année, cette petite semaine permet à Marc et son équipe de se remettre en place, de retrouver les habitudes de vendanges… bref un entrainement réel avant la grande période qui suit (les quantités étant beaucoup plus importantes en rouge) !

Marc avait donc déjà fort à faire au chai et c’est pour ça qu’après le traditionnel accueil « café-croissant » les apprentis vendangeurs du jour ont été confiés au bon soin de Noémie, la cheffe de culture du domaine, et de Louise, l’œnologue de Gourmet Odyssey et l’animatrice de la journée.

Après avoir rendu visite à nos pieds de vigne du Clos de la Bonnelière, nous nous sommes préparés pour la récolte. Nous n’avons pas récolté le Clos de la Bonnelière notre parcelle car les raisins n’étaient pas encore arrivés à maturité.

Stage vendanges chez un vigneron bio

Nos équipes du jour avait un véritable défi à relever : vendanger en entier, la parcelle.  Les raisins seront utilisés pour faire seule et l’unique parcelle de chenin du domaine, pour faire du Chinon Blanc.

Coffret cadeau vendanges au domaine

Et oui, beaucoup ne le savent pas, mais l’appellation Chinon existe en rouge, en rosé et en blanc.  Produit à partir du cépage chenin, comme ses cousins Saumur Blanc, Anjou Blanc… Le Chinon blanc est pour l’instant une production confidentielle, moins de 2% de l’appellation ! Il y a 10 ans, c’était encore moins, mais grâce à l’envie de quelques vignerons, ils ont remis le blanc au goût du jour !

Marc s’est lancé en 2014, en arrachant une parcelle de rouge et en la remplaçant par du chenin. Ce demi-hectare est donc consacré à la cuvée Silice.

Vendanges 2020 en Val de Loire

Un demi-hectare en deux matinées était un défi tout à fait relevable pour nous apprentis vendangeurs, mais malheureusement, non relevé… à notre décharge la météo n’était pas tout à fait de notre côté, surtout le dimanche !

Laissant quelques rangs pour les équipes de Marc, nous avons ensuite appris à reconnaître une grappe saine et mûre d’une grappe attaquée par la maladie ou la pourriture, ainsi que les conseils de professionnels de Noémie pour vendanger sans avoir (trop) mal au dos !

Dégustation de vins bios de Loire

Après ce temps de vendanges, il était temps de prendre l’apéritif puis de passer à table, pour reprendre des forces avant de passer aux travaux de chai ! Dans les vins dégustés, Marc avait pensé à garder quelques flacons de Silice des années passées, afin de nous faire découvrir le potentiel de la vendange matinale.

Stage viticulture bio vendanges 2020

Malgré la bonne ambiance à table, il fallait penser aux grappes de raisins et retourner s’en occuper. Avec Marc, l’équipe a découvert comment remplir un pressoir, puis toutes les étapes de vinifications qui suivront : débourbage, fermentation alcoolique, soutirage, mise en barrique, élevage… Des apprentis très à l’écoute qui buvaient les paroles de Marc !

Coffret vendanges et vinification en cadeau

Et comme Marc est très bavard, le temps a passé vite et il était déjà l’heure de se quitter. La bonne nouvelle c’est que beaucoup d’entre nous reviendrons prochainement pour découvrir toutes les étapes suivantes en cave lors des Journées Vinification !

Le Clos de la Bonnelière, où se situe les pieds de vignes adoptés par nos hôtes, a été vendangé le 1er octobre, en dernier comme souvent. Une très belle maturité a été atteinte, gage d’un très beau millésime !

Ajouter un commentaire

Une journée de vendanges en vallée du Rhône


Samedi dernier nous étions au Domaine de la Guicharde dans la vallée du Rhône pour la Journée Vendanges Gourmet Odyssey. Nous y étions pour aider à la cueillette des raisins et tout apprendre du travail en cuverie pendant les vendanges. Comme nous allions le découvrir il s’agit de bien plus que d’une simple récolte !

Participez aux vendanges dans la vallée du Rhône

Après les présentations nous nous sommes rendus sur la colline où se trouvent les vignes adoptées de Gourmet Odyssey, en passant par les champs d’oliviers.  Sur la colline la parcelle est l’une des plus belles du domaine, et l’on y produit les grenaches noirs qui constituent un excellent vin rouge en AOC Massif d’Uchaux. Nous avons pris quelques minutes pour trouver nos pieds de vigne, chargés de belles grappes, et prendre quelques photos avant de commencer la récolte.

Adoptez des pieds de vigne.  Un cadeau original pour tout amateur de vin

Laurence, la vigneronne du Domaine de la Guicharde, nous a ensuite expliqué quels raisins cueillir, lesquels laisser, et comment couper les grappes. Equipés d’une paire de sécateurs et d’un panier, nous nous sommes répartis dans les rangs pour commencer à vendanger.

Recoltez des raisins et élaborer votre propré cuvée

Les paniers se sont vite remplis car les raisins étaient très sains et il y en avait très peu à laisser. Le temps sec et chaud a favorisé l’absence de mildiou, le seul dommage sur la vigne étant causé par l’exposition au soleil, avec quelques grappes séchées ou brûlées. Une fois les paniers remplis, on les vidait dans une remorque et retournions couper.

Coffret cadeau parrainage de ceps de vigne et stage pour participer aux vendanges

Laurence a pris le temps de nous expliquer comment elle surveille la maturation des grappes et décide quand il est temps de les cueillir. Elle doit planifier et jongler entre les différentes variétés de raisin et les différentes parcelles, car les raisins ne mûrissent pas tous en même temps.

Le terroir du Massif d’Uchaux est unique parmi les appellations des Côtes du Rhône, car il y a environ un million d’années, à l’ère du Miocène, les alentours étaient recouverts par la mer. Donc on peut toujours apercevoir les anciennes plages, et si on regarde bien on peut trouver des fossiles de coquillages.

Le Domaine de la Guicharde est à la fois certifié en bio et en biodynamie, et Laurence nous a expliqué la différence entre les deux approches, et comment elles influencent le travail en vigne et dans la cave.

Après cette matinée d’efforts, l’apéritif était le bienvenu ! De retour dans la cour du domaine, Laurence nous a servi un bon verre de rosé.

Dégustez des vins biodynamiques avec le vigneron dans la vallée du Rhône

Nous nous sommes ensuite attablés autour d’un délicieux déjeuner, accordé avec les vins du domaine. Le Côtes du Rhône “Autour de la Chapelle” 2019 en blanc était riche et complexe, parfait pour accompagner le millefeuille d’aubergines, les tomates confites, le fromage de chèvre et le coulis de courgettes de notre entrée. Nous avons ensuite dégusté un Côtes du Rhône “Pur Rouge” 2019 en rouge, fruité, avec le plat principal,  du veau rôti accompagné d’un risotto d’épeautre aux champignons. Nous avons fini avec le plus puissant et épicé de la gamme, un Côtes du Rhône Massif d’Uchaux 2017 en rouge, avec le fromage et le dessert, une crème au cappuccino chocolat.

Après le repas nous nous sommes rendus au chai, ou les raisins vendangés le matin nous attendaient à l’ombre. Notre travail suivant était de les mettre en cuve. Pour cela on vide la remorque lentement sur une trémie où les raisins passent à l’égrappoir pour séparer les baies des raffles.

Découvrir le travail au chai pendant les vendanges

Les raisins sont ensuite pompés dans un gros tube jusqu’à la cuve. Laurence nous a expliqué comment la fermentation va transformer le sucre en alcool, et comment le tannin et les couleurs seront extraits des peaux des raisins pendant la macération.

Coffret cadeau pour découvrir le métier de vigneron

2020 est une année pleine de promesses car ce sera le premier millésime produit dans le nouveau chai. La construction a commencé en février, et malgré une pause pendant le confinement, la plus grande partie du chai de fermentation est terminée et équipée pour les vendanges. Ce n’était pas gagné, mais ça y est avec plus d’espace Laurence et son équipe vont travailler dans de meilleures conditions.

Nous avons terminé la journée en goûtant le jus des raisins qui avaient été récoltés. La couleur était encore trouble et le jus très sucré, comparé à un jus que nous avons goûté ensuite, et qui avait déjà commencé à fermenter, donc à perdre ses sucres.

Dégustation du jus de notre vendange

Nous reviendrons pour les Journées  Vinification voir comment ce millésime a évolué et apprendre tout le travail encore nécessaire d’ici à la mise en bouteille. Merci beaucoup à Laurence et son équipe pour leur accueil si chaleureux toute la journée.

Ajouter un commentaire

La récolte 2020 du grenache dans le Languedoc


Aujourd’hui est une journée spéciale au Domaine Allegria : il fait grand beau pour vendanger avec les apprentis vignerons de Gourmet Odyssey, ça ce n’est pas inhabituel, mais c’est aussi la première fois que nous vendangeons la nouvelle parcelle de Grenache plantée en sélection massale. Cela veut dire qu'au lieu de choisir des pieds de vigne chez un pépiniériste, Ghislain et Delphine ont choisi des greffons sur leurs propres pieds de vigne, en coupant un sarment de leurs plus beaux spécimens. Cela permet de garder une grande qualité de raisin et d’améliorer la défense naturelle des vignes aux maladies.

Après avoir expliqué cela et avoir reçu nos instructions comment vendanger, nous donnons vers 10h les premiers coups de sécateurs sur cette parcelle. Les grappes sont soigneusement cueillies et transportées dans des cagettes de 15kg et stockées à l’ombre dans le chai de vinification. La température monte vite mais la bonne humeur est générale. Les raisins goûtés en vendangeant confirment un très beau fruit et un très beau millésime en perspective pour cette parcelle.

 

Les parents adoptifs en pleine vendanges

 

Comme beaucoup de vignoble, cette année est une belle année au niveau météo, car le soleil et la chaleur estivale ont permis au raisin d’atteindre une maturité optimale sans souffrir de maladie ou de pourriture, ce qui rend la récolte beaucoup plus facile car il n’y a rien à trier !

La récolte est versée sur la table de tri

Une fois la vendange terminée, le raisin file directement à l’encuvage, et nous le suivons : avant d’être mis dans la cuve les grappes sont tout de même triées pour enlever les quelques feuilles et grains secs qui ont pu se glisser parmi la récolte, puis elles passent dans l’érafloir. Cette année nous testons une nouvelle machine très perfectionnée pour érafler, c’est-à-dire ôter la partie ligneuse des grappes et ne laisser que les baies. Cela permettra de faire macérer les baies sans leur donner une trop forte teneur en arômes herbacés. On peut choisir dans certains cas de laisser la rafle pour faire macérer le moût, c’est un choix du vigneron !

Après toutes ces opérations c’est l’apéritif, bien mérité, avec la dégustation d’un magnum collector du rosé Dolce Vita 2019, épuisé depuis fin juillet. Et la découverte des bons plats de notre vigneronne préférée, Delphine, pour accompagner les différentes cuvées du domaine.

En visite aux pieds de vigne adoptés

Le café avalé, c’est parti pour une balade digestive direction le vignoble, pour découvrir les pieds de vignes de syrah adoptés par chaque participant. Associées au mourvèdre elles formeront la cuvée Tribu d’A après l’élevage et l’assemblage des vins, mais il faudra attendre l’hiver pour découvrir ces secrets de cave qui nous seront révélés aux Journées Vinification !

Ajouter un commentaire

Les vendanges 2020 se terminent en Bourgogne avec le pinot noir


La famille Chapelle et toute son équipe de vendangeurs attendaient les parents adoptifs de Gourmet Odyssey de pied ferme pour trois jours de vendanges du pinot noir bourguignon, dans le Clos des Cornières à Santenay. C’est la parcelle où sont situés les pieds de vigne adoptés par Gourmet Odyssey pour produire un Santenay rouge, et comme nous allions le découvrir, pour produire un vin de cette qualité il y a beaucoup de travail à faire !
Cette année les vendanges ont été précoces, elles ont débuté le 19 août au Domaine Chapelle, et se sont terminées avec l’équipe de Gourmet Odyssey le 30 août. Nous étions donc attendus car il nous fallait clôturer les vendanges, ramasser et encuver les derniers raisins du millésime 2020 ! C’est donc sans plus attendre que Jean-François Chapelle nous a présenté le domaine, le terroir et la parcelle du Clos des Cornières, qui est situées juste sous le domaine. 
Vendanges 2020 du Pinot Noir à Santenay en Bourgogne
C’est un clos car la parcelle est entourée de 3 murs. Dans ce clos il y a deux parties avec des vignes d’âge différent, et tandis que les vendangeurs du domaine cueillaient la partie basse la plus jeune, nous étions dans la partie la plus ancienne. Jean-François nous a expliqué que les récoltes des deux parties seraient triées, encuvées et même élevées séparément, et que ce n’est qu’en fin d’élevage qu’elles seraient assemblées pour former le Clos des Cornières.
Rencontre vigneron poru les vendanges à Santenay, Bourgogne
Cette année la qualité du raisin est exceptionnelle, il a fait chaud et sec, et même si les grains sont en conséquence assez petits, ils sont très sains et les grappes très homogènes en maturité. Donc les consignes de coupe des grappes de Jean-François étaient assez simples, il fallait tout ramasser !
Stage vendanges du pinot noir bio à Santenay
Nous avons vite pris notre rythme de croisière et notre organisation. Répartis dans un rang sur deux nous remplissions des caisses et lorsqu’elles étaient pleines nous les ramenions en début de rang pour reprendre une caisse vide. Les caisses étaient ensuite chargées dans le camion pour être déchargées à l’entrée de la cuverie. 
Cueillette du raisin bio à Santenay en Bourgogne
Les vendangeurs professionnels eux utilisaient des hottes avec un porteur unique pour plusieurs coupeurs. La hotte contient encore plus de raisin que les caisses, c’est très lourd, et il faut grimper sur la remorque du tracteur pour la verser par-dessus son dos. Ensuite la remorque est vidée en une fois. C’est un peu différent, et nous verrons par la suite que c’est parce que le raisin qui arrive en remorque ne sera pas tout à fait traité de la même façon que celui que nous avons cueillis en caisses.
Après avoir récolté le raisin nous avons vu nos pieds de vigne adoptés, soit dans le Clos des Cornières pour le vin rouge soit dans la parcelle des Crais pour le vin blanc, puis Jean-François nous a expliqué le terroir bourguignon et la répartition de ses parcelles, avant de nous ramener au dans la cour du domaine où nous avons dégusté un Santenay blanc pour un apéritif bien mérité !
Visite domaine bio à Santenay en Bourgogne
Nous avons continué la dégustation des vins sur le repas, puis sommes partis à l’entrée du chai où nous attendaient les raisins vendangés. C’était maintenant le moment de trier nos grappes, et comme l’a dit Yannick, le chef de chai du domaine, le travail était assez simple car nous avions bien travaillé en vigne et le raisin était beau ! Pour trier on versait les caisses récoltées sur une table de tri, avec un tapis vibrant qui permet de faire tomber et d’écarter l’eau si le raisin est mouillé, et de bien voir toutes les grappes. On enlève les parties éventuellement abîmées (maladie, pourriture, sécheresse) ou pas assez mûres, et les feuilles, escargots ou autres habitants de la vigne !
Cadeau stage vendanges et tri du pinot noir bio
Ensuite les grappes passent soit par l’égrappoir soit directement en cuve. Les grappes des vendangeurs du domaine avaient été égrappées avant la mise en cuve, mais pas celles récoltées par Gourmet Odyssey. La raison c’est que la récolte des équipes de Gourmet Odyssey a lieu sur 3 jours et ne permet de remplir une cuve en une journée, donc si on égrappe on perce un peu les baies de raisin, du jus tombe en fond de cuve et on risque de voir la fermentation commencer avant que la cuve ne soit complétée et de ne pas ben la maîtriser. Donc on met les grappes entières dans la cuve. Cela produira un vin différent, plus tanique. Il sera élevé séparément des autres cuves, et ensuite mélangé dans des proportions qui seront décidées par Yannick et son équipe, pour former le Clos des Cornières.
Coffret journée vendanges et repas vigneron au Domaine Chapelle
Nous avons également vu le pressoir qui sert pour le vin blanc : les raisins du vin blanc sont directement triés et pressés quand il arrive en cave, ensuite le jus produit est mis en cuve pour les fermentations. Les raisins de la parcelle des Crais avaient été récolté le 24 août, car les peaux des chardonnays sont plus fines et ils atteignent leur maturité avant les raisins rouges du pinot noir. Donc pour le Santenay Village blanc les fermentations sont déjà en cours !
Coffret adoption vignes bio en vin blanc et rouge
Pour les vins rouge cette période de fermentation sera aussi celle de la macération : au contact de la peau et des pépins le vin prendra sa couleur et ses arômes.
Jean-François nous a expliqué comment on essaie de maîtriser les fermentations avec la bonne température. Le domaine n’utilise pas de levures ajoutées, uniquement les levures indigènes (celles contenues naturellement dans les raisins) donc il est plus difficile de prévoir comment les fermentations vont démarrer et évoluer. Si la température n’est pas assez élevée les fermentations peinent à démarrer, si elle monte trop haut il y a un risque que les levures meurent et ne terminent pas la transformation des sucres en alcool complétement. On régule donc la température des cuves avec les drapeaux, des sortes de planches en inox dans lesquelles circulent des circuits d’eau pour refroidir les cuves si besoin.
Coffret stage vendanges bio Bourgogne
Pendant les semaines qui arrivent toute l’équipe à la cuverie sera donc sur le qui-vive pour surveiller les fermentations, puis viendra le moment de décuver les premiers vins pour les séparer des éléments solides (raffle, pépins, peau, etc.), mais ça sera le sujet des prochaines Journées Vinification en cave, pour lesquelles nous reviendrons en début d’année 2021.
Merci à toute l’équipe du Domaine Chapelle de nous avoir reçu et répondu à nos nombreuses questions dans la bonne humeur et la convivialité !

Ajouter un commentaire

Les vendanges de raisins bios dans la Loire


Malgré un ciel couvert, nos parents adoptifs des vignes étaient très motivés ce samedi 5 octobre pour la Journée Vendanges au Château de la Bonnelière à Chinon dans le Val de Loire !

Adoptez des pieds de vigne et découvrez le métier de vigneron

Accueilli comme il se doit avec le café et les viennoiseries par Marc Plouzeau, le vigneron et propriétaire du domaine, ce premier temps de la journée a permis de faire le point sur le millésime 2019.

Le climat n’a pas été clément cette année avec les vignerons. Après deux épisodes de gel en avril et mai, c’est la pluie qui s’est invitée lors de la floraison, provoquant une mauvaise pollinisation. L’été caniculaire a aussi eu une influence sur les vignes, qui étant en situation de « stress hydrique », se sont bloquées et ont arrêté de pousser. Tous ces paramètres font que le rendement 2019 est plus faible que d’habitude...

Le groupe Gourmet Odyssey clôt d’ailleurs la période de vendange du Château de la Bonnelière. Elles se sont étalées sur un peu plus de trois semaines, afin de récolter au bon moment les diverses parcelles qui composent les 34 hectares du domaine.

Il est temps de passer à l’action après toutes ces explications ! Pour ce faire, direction la parcelle du Clos de la Bonnelière où se trouvent les pieds de vigne bio adoptés par le groupe !

Fort heureusement, ce n’est pas l’ensemble de la parcelle qu’il faut vendanger, mais la pointe ! Les vendanges se font à la caisse au domaine, c'est-à-dire que chacun vient vider son seau dans des caisses ajourées, répartis tout au long des rangs. Chaque binôme s’installe en face à face, dans un rang et c’est parti !

Vendangez vos propres pieds de vignes avec Gourmet Odyssey

Le groupe, très méticuleux, prend bien soin de ne ramasser que les plus belles grappes, celles n’ayant subi ni la coulure, ni la grillure. Tout cela sans aucun incident de sécateur ! Bravo à eux !

Decouvrez les vendanges à Chinon avec les coffrets cadeaux Gourmet Odyssey

Environ 2h plus tard (avec une petite pause vigneronne), le travail était fait ! Les caisses sont rangées dans le camion, les sécateurs regroupés : direction, non pas le chai, mais le repas bien mérité !

Prenez part aux vendanges dans la Loire en adoptant des pieds de vignes

Le déjeuner est un vrai moment d’échange, riche d’explications sur toutes les questions que peuvent se poser nos parents adoptifs. Le tout accompagné par la dégustation de plusieurs vins produits par Marc.
Seulement, la journée n’est pas terminée ! Il faut bien mettre les raisins en cuve ! Notre groupe s’est donc dirigé vers le chai, pour réaliser les opérations d’égrappage et d’encuvage, sous la houlette de Marc, qui a expliqué les différentes étapes au chai.

Découvrez le métier d'un vigneron de Chinon avec les coffrets cadeaux Gourmet Odyssey

La journée s’est terminée sur la dégustation de jus de raisin de la parcelle du Clos de la Bonnelière. Le jus est très prometteur et laisse présager une belle cuvée 2019 pour nos participants ! Mais un peu de patience, il reste encore beaucoup d’étapes à découvrir lors de la Journée Vinification l’année prochaine!

Ajouter un commentaire

La récolte des raisins en Alsace


Le Domaine Stentz-Buecher nous a reçu en Alsace le week-end dernier pour participer à la récolte des raisins et apprendre le travail au chai pendant les vendanges, qui permet de transformer le jus de raisin en vin. Nous sommes avec les clients de l’Experience Vin de Gourmet Odyssey qui ont tous adoptés des pieds de vignes bios au domaine.

Coffret Cadeau d'une Experience Vin Gourmet Odyssey

Après une petite introduction, nous traversons le pittoresque village de Wettolsheim pour visiter la parcelle de Rosenberg, où se trouvent nos ceps de vignes. Une petite ardoise est placée devant les pieds de vigne adoptés pour indiquer qui en est le propriétaire pendant une année. Nous nous dispersons entre les rangs pour les trouver.

Participez aux vendanges en Alsace

Il est temps de travailler. Céline, la propriétaire, et sa mère nous aide. Un sécateur et un seau à la main, elles nous expliquent quelles grappes choisir et comment bien les couper. Le pinot noir a atteint une maturité optimale. Le moment idéal pour le récolter.

Découvrez les vendanges en Alsace avec le coffret cadeau Gourmet Odyssey

Nous nous répartissons sur les rangs et commençons à couper les raisins. Les grappes sont belles et abondantes. Les seaux se remplissent vite. Le père de Céline, Jean-Jacques, conduit un petit tracteur avec une remorque entre les rangs. Nous lui passons les seaux pleins de vendange pour qu’il les vide dans la benne et nous les rende, prêts à être reremplis.

Les grappes sont parfois difficiles à atteindre. Une des meilleurs techniques consiste à enlever les feuilles devant en premier. Cela facilite l’accès aux grappes et permet de voir plus vite où couper la tige qui sépare le raisin du pied de vigne.  Les raisins aptes à être récoltés se situent sur la partie basse du feuillage, entre les deux premiers fils du palissage. Quand on les goûte, ils sont gorgés de sucre.  Les pépins sont marrons, c’est un indicateur de bonne maturité pour la vinification. On retrouve également des grappes sur la partie haute du feuillage, mais elles ne sont pas assez mûres pour faire du vin avec. Au toucher, elles sont beaucoup plus dures et leur couleur est très claire. Enfin, lorsqu’on les goûte, elles présentent un caractère acide et peu sucré. Leurs pépins sont de couleur jaune. On les laisse sur les pieds de vigne  pour la plus grande joie des oiseaux. 

Adoptez des pieds de vigne et découvrez le métier de vigneron

Nous travaillons de plus en plus vite au fur et à mesure de la matinée. Nous remplissons même la deuxième benne plus rapidement que la première.

De retour vers le chai avec la vendange, nous regardons la benne se vider dans la cuve. Nous devons aider les grappes à sortir à l’aide d’une fourche. Elles passent d’abord dans un érafloir qui permet de séparer la rafle, partie ligneuse de la grappe, des baies de raisins.

Faites découvrir le métier de vigneron en offrant une Expérience Vin Gourmet Odyssey en cadeau

C’est maintenant le moment de l’apéritif bien mérité. Céline nous sert son délicieux et rafraichissant Crémant d’Alsace pétillant. Nous prenons place pour le repas des vendangeurs accompagné d’une sélection des vins bios du Domaine Stenzt-Buecher: Pinot Blanc Tradition 2018, Pinot Noir Tradition 2017, suivi du vin choisi par l’Expérience Vin Gourmet Odyssey, le Pinot Gris Rosenberg 2017. Nous finissons la dégustation et le repas avec le Gewürztraminer Rosenberg 2017 et le Sylvaner Vieilles Vignes 2012.

Participez à une Journée Vendange Gourmet Odyssey

Après le déjeuner, nous retournons au chai pour reprendre le travail où nous l’avons laissé.  Stéphane nous montre le pressoir, utilisé pour les vins blancs. Les raisins sont pressés en grappe entière et ne nécessitent pas de passage par l’érafloir. Le pressoir comporte une membrane tout le long de la cage horizontale qui va écraser les baies, pour en extraire le jus à l’aide de drains le long de la paroi métallique. La montée en pression et le temps de pressurage dépendent de l’épaisseur de la peau et de la densité de la pulpe. C’est très important de na pas presser trop vite, ni trop fort, cela pourrait dégrader la qualité aromatique du vin.

Offrez une Journée Vendanges Gourmet Odyssey et Apprenez la Vinification des Vins Bios

Le jus qui tombe dans la met, réceptacle en dessous de la cage, est directement pompé dans une cuve.  Les peaux, pépins et rafles sont composté dans la vigne. Cela est permis seulement en agriculture biologique et permet un retour au vignoble de ces éléments.  Dans la cuve, le jus est mis à décanter le temps nécessaire aux parties solides de se déposer au fond. Le jus le plus clair est pompé dans une autre cuve ou bien directement mis en barrique pour démarrer la fermentation alcoolique.

Le processus est différent pour les vins rouges. Après le passage dans l’érafloir, les grappes vont directement dans une cuve.  Le pressoir n’est pas utilisé à ce moment-là. Après quelques jours, les levures indigènes, naturellement présentes sur le raisin, vont commencer à transformer le sucre en alcool.  Cela entraîne une élévation de la température et une production de dioxyde carbonique (CO2). La couleur et les tanins ne sont présents que dans la peau, donc pour les extraire il faut laisser les peaux en contact avec le jus. Pour ce faire, le chapeau de marc est repoussé dans le jus à l’aide d’un pigeur. Cette action est appelé le pigeage, c’est la même technique qui est utilisée en Bourgogne avec le Pinot Noir.

Approfondissez votre passion du vin avec les vendanges Gourmet Odyssey

Une fois la fermentation terminée, il n’y a plus de production de gaz par les levures donc les parties solides tombent en base de la cuve. Le jus clair est pompé pour être envoyé dans les barriques pour l’élevage. Les parties solides sont pressées pour en extraire un vin riche et très coloré. On l’appelle le jus de presse. Le vigneron choisi d’en utiliser une partie plus ou moins importante dans l’assemblage en fonction du rendu final.

La journée touche à sa fin. Nous attendons avec impatience la Journée Vinification pour reprendre les explications où nous les avons laissées. En effet nous aborderons les thèmes de l’élevage et de la mise en bouteille. Nous avons hâte de déguster notre vin et de découvrir son évolution avec le temps.

Ajouter un commentaire

Les Vendanges à Bordeaux, aboutissement d’une année de production viticole


Les matinées commencent à être fraîches dans le Sud-Ouest, les feuilles des vignes se colorent...pas de doute c’est le temps des vendanges à Saint-Emilion.  C’est au Château Coutet que nous nous retrouvons, pour participer à la récolte des raisins lors des Journées Vendanges pour la saison 2019.

Cadeau original pour les amateurs de vin. Adoptez vos pieds de vigne et participez aux vendanages

Nous faisons connaissance avec Mathieu, le vigneron, autour d’un café de bienvenue.  L’histoire de sa famille est passionnante et nous irons de surprise en surprise tout au long de la journée.

Nos pieds de vignes adoptés sont situés à un des points culminants de Saint-Emilion, la parcelle de Peycocut sur le plateau calcaire.  Le clocher de l’église du village paraît tout proche à vol d’oiseaux.  Les grappes bleues foncées gorgées de sucre contrastent ce paysage de feuillage vert. Le palissage monte à hauteur d’homme et l’on n’aperçoit que des têtes à la recherche de leurs pieds de vignes adoptés.

Parrainez des ceps de vigne et récolter vos raisins

Le travail paraît simple, couper toutes les grappes de raisins! Mathieu nous met d’abord en garde avec des consignes de sécurité pour ne pas se couper les doigts. En effet, nous sommes deux par rang, l’un en face de l’autre donc il faut faire attention à ne pas vendanger les doigts de son binôme. Les arlots sont les grappes de seconde génération qui ne sont pas mûrs et sont donc trop acides. Ils sont situés sur la partie haute de la vigne, et Mathieu nous demande de ne pas les ramasser pour garder une qualité de vins optimale.

Coffret cadeau original pour participer aux vendanges des raisins à Saint-Emilion

Après avoir reçu nos instructions, nous commençons à vendanger les raisins.  Le feuillage est dense et certaines grappes sont plus difficiles à trouver que d’autres. Certaines sont mêmes oubliées!!!

Lorsque les paniers sont pleins, les porteurs amènent la vendange au tracteur dans des caisses ajourées. Les baies arrivent intacts au chai grâce à cette technique.

Tout le monde travail dans la joie et la bonne humeur.

Découvrez le métier de vigneron en participant aux vendanges

Le temps passe très vite et nous arrivons vite à la fin de la matinée.  Nous avons bien mérité le Claret d’apéritif sur la pelouse devant le château. Ce vin rosé aux arômes de fruits rouges intenses est très rafraîchissant, et il aiguise nos papilles gustatives avant le repas vigneron qui nous attend dans la grande salle du château.

Cadeau dégustation de vin bio à Saint-Emilion

Ce repas convivial est magnifiquement accompagné par les vins du domaine.  Le Belles Cimes 2016, composé des jeunes vignes du domaine, nous replonge dans l’univers des vins rouges.

La pintade farcie est accompagnée du Château Coutet 2014, la cuvée classique du domaine qui porte sa marque de fabrique. Finesse et complexité sont la signature du domaine.

Mathieu nous fait le plaisir de nous servir la cuvée Demoiselle 2014 avec le fromage. C’est une cuvée confidentielle produite avec des vignes centenaires exclusivement sur le plateau calcaire de Saint-Emilion. Les sols sont travaillés au cheval et une attention minutieuse est apportée à chaque étape de la vigne. Un véritable régal.

Le programme de l’après-midi peaufine notre connaissance de la production du vin. Nous trions les raisins que nous avons vendangés le matin. En effet, pour arriver à une qualité optimale, il faut effectuer un tri drastique avant l’encuvage. C’est une condition sine qua non pour la production d’un grand vin.

Apprennez le travail de vigneron pendant les vendanges

Les raisins sont montés dans l’égrappoir à l’aide d’une sauterelle. Ici la vinification s’effectue sans les rafles, partie ligneuse de la grappe qui relie les baies entre elles.  Les baies de raisins atterrissent ensuite sur une table de tri où l’on ne va laisser passer manuellement que les baies mûres et aptes à faire un produit d’une grande finesse.  Les raisins sont ensuite mis en cuve.

Elaborez vos bouteilles de vin bio personnalisées à Saint-Emilion

Pour finir la journée Mathieu nous explique les différentes fermentations de son vin en nous faisant visiter le cuvier, et nous apprenons que le travail au moment des vendanges n’est pas limité qu’à la vigne !

Nous remercions chaleureusement Mathieu pour toutes ses explications et sa passion pour son métier de vigneron.  Nous retournerons au château l’année prochaine pour déguster le fruit de notre travail lors des Journées Vinification.

Ajouter un commentaire

La récolte des raisins en Vallée du Rhône pour les vendanges 2019


Les vendanges 2019 continuent, et le week-end dernier c’était au tour du Domaine de la Guicharde, dans la région des Côtes du Rhône, d’accueillir les parents adoptifs de Gourmet Odyssey pour la récolte. Et comme nous allions le découvrir pendant cette période de vendanges il y a bien plus à faire que simplement récolter les grappes !
Après la présentation du domaine et de la journée, nous avons traversé le champ d’oliviers pour nous rendre dans le vignoble. Notre premier arrêt a été sur la parcelle du Miocène, où se trouvent nos vignes adoptées. Nous avons pris un moment pour trouver nos pieds de vigne et nous immortaliser en photos avec eux.
Parrainage de vignes bio en Vallée du Rhône
Il était ensuite temps de passer à la partie sérieuse et pratique de la journée. Nous avons écouté attentivement les instructions sur comment couper les grappes, lesquelles choisir ou laisser. Mais comme on pouvait le voir dans les rangs de vigne, la qualité des raisins est excellente cette année, et les vignes bien chargées de grappes, donc il n’y avait presque rien à écarter.
Equipés de paniers et de sécateurs, nous nous sommes répartis par deux dans les différents rangs de vigne. Pour rendre la récolte plus facile, la première tâche était d’effeuiller devant et autour des grappes de raisin. Ensuite on coupait les grappes juste au-dessus des raisins en laissant tomber la grappe dans notre autre main, avant de la placer dans le panier.  
Coffret cadeaau stage vendanges côtes du Rhônes
Avec de si belles grappes les paniers se remplissaient vite, et nous les passions ensuite de rang en rang pour les vider dans la remorque. Nous avons récolté du grenache noir, dernière variété à arrive à maturité au domaine. Les vendanges avaient commencé depuis le 31 août avec les cépages blancs, et la syrah avait commencé à être récoltée deux semaines plus tôt. C’était donc la toute fin des vendanges et tous les raisins restants allaient être récoltés dans les jours qui suivent.
Récolte des grenaches 2019 en Côtes du Rhône
Avant de nous en rendre compte c’était déjà la fin de la matinée et nous avions rempli trois remorques, une belle performance pour notre équipe d’apprentis vignerons ! Après nous être lavés et rafraîchis, dans la cour du domaine nous avons profité d’un verre de blanc rafraîchissant, le millésime 2018 de la cuvée “Au tour de la Chapelle”.
Nous avons poursuivi la dégustation autour du déjeuner, avec en entrée un rosé 2018 pour accompagner le millefeuille d’aubergines, chèvre, et tomates séchées avec son coulis de courgette.  Ensuite le Pur Rouge, Côtes du Rhône rouge 2018, avec du veau rôti et son risotto de champignons, et enfin le Terroir de Miocène 2015, un Côtes du Rhône Villages Massif d’Uchaux, le vin de l’Expérience Gourmet Odyssey, avec le fromage. Notre dégustation s’est terminée avec un Genest  Côtes du Rhône Villages Massif d’Uchaux de 2016, servi avec une mousse au chocolat.
Repas de vendangeurs au Domaine de la Guicharde
Après le repas nous avons suivi le trajet des raisins vers le hall de fermentation. Nous avons observé comment la remorque est vidée et les grappes tombent dans l’égrappoir. Là les baies de raisin sont séparées des rafles, et les raisins vont eux dans la cuve.
Stage en cave pour les vendanges en Vallée du Rhône
Dans le hall de fermentation, Laurence nous a expliqué le processus par lequel le jus va se transformer en vin dans les prochaines semaines. Elle nous a montré le mustimètre qu’elle utilise quotidiennement pour mesurer la densité de sucre et la température de chaque cuve. Nous avons aussi découvert le rôle très important du remontage pendant la période de macération, afin d’extraire les couleurs et les tanins des peaux de raisin.
Dégustation de vin pendant les vendanges
Nous avons terminé la journée par la dégustation du jus des raisins que nous avions récolté, et l’avons comparé à du jus de raisins récoltés il y a déjà une semaine et dans leur 5ème jour de fermentation. C’était impressionnant de sentir une telle différence en quelques jours seulement.
Nous reviendrons au Domaine de la Guicharde l’année prochaine pour les Journées Vinification, où nous en apprendrons plus sur la suite du processus de fermentation, les assemblages, l’élevage et la mise en bouteilles. Il y a encore beaucoup à faire, mais au moins maintenant que la récolte est dans le chai, les vignerons peuvent dormir un peu plus tranquillement !

Ajouter un commentaire

Les vendanges du pinot noir en Bourgogne en 2019


Nous avons été accueillis au Domaine Chapelle à Santenay par une belle journée de septembre ensoleillée pour venir faire les vendanges du millésime 2019 dans le Clos des Cornières, le Santenay rouge que le domaine propose à l’adoption avec Gourmet Odyssey.

 

Rencontre avec un vigneron bio à Santenay en Bourgogne

 

C’est dans le parc que nous avons écouté l’histoire des vins de Bourgogne et du Domaine Chapelle. Jean François, le propriétaire, nous a expliqué alors l’évolution de la production et la commercialisation des vins au travers des 100 dernières années avec un focus sur ce qu’il a lui réalisé c’est-à-dire la mutation du domaine vers une agriculture biologique.

Adoption de vignes bio à Santenay en Côte d'Or

Nous avons ensuite pris le chemin du Clos des Cornières, et de la parcelle des Crais juste en face, pour faire connaissance avec nos pieds de vignes adoptés en vin rouge et en vin blanc. Nous avons pu à notre guise les dorloter et les photographier. Puis nous avons rejoint les rangs que nous allions vendanger : au programme le rouge du Clos des Cornières, car les cépages blancs comme les Crais ont déjà en partie été ramassés, les vendanges ayant commencé quelques jours plus tôt au domaine.

Qualité récolte pinot noir 2019 en Bourgogne

Tout comme les vendangeurs professionnels du domaine, nous avons reçu un briefing préalable pour expliquer comment nous allions procéder. Jean François a tout d’abord expliqué quel type de grappe vendanger, celles qui sont positionnées entre les fils de palissage à proximité du pied. En effet les grapillons au-dessus du pied ne sont pas suffisamment mûrs pour produire un vin de qualité. De même, les grappes ou parties de grappes présentant une forte moisissure ou passerillées ne seront pas intégrées. Le passerillage c’est quand le raisin a trop séché et ne contient plus de pulpe, et avec les canicules de l’été il y en a malheureusement un peu.

Stage vendanges au Domaine Chapelle à Santenay
Equipés de sécateurs et d’une caisse à vendanges nous avons alors débuté la vendange des rangs en binôme, face à face sur un rang de vigne pour voir tous les côtés et ne pas oublier de grappes. En fin de matinée le travail était achevé et nous avions rempli plusieurs caisses, pour certains avec une jolie poupée sur un morceau de doigt coupé ! Pas si facile le travail de vendangeurs !
Récolte de pinot noir 2019 au Domaine Chapelle

L’heure de l’apéritif avait alors sonné ! Pause festive dans le parc bien méritée : nous y avons découvert le bourgogne blanc Saint-Jean, accompagné des fameuses gougères bourguignonnes.

dégustation de grands vins bio de Bourgogne

S’en est suivi délicieux un repas régional accompagnés de 3 vins rouges du domaine : Bourgogne rouge, Santenay Clos des Cornières et Santenay 1er cru les Gravières.

Stage vendanges et oenologie en Bourgogne

C’est en cave que nous sommes allés voir ensuite le tri des raisins et l’encuvage. La table de tri est un moment essentiel pour assurer la qualité du moût qui sera ensuite fermenté. En début de table on verse cagette par cagette le raisin récolté, puis le long de la table sur le tapis roulant, 6 a 8 trieurs disposés autour de la table doivent évincer les grappes non qualitatives et les débris végétaux. Au bout de la table le raisin rouge est égrappé mécaniquement puis tombe par gravité dans la cave à l’étage inférieur dans un bac roulant qui une fois rempli est poussé par un ouvrier jusqu’au tapis élévateur où les baies sont acheminées vers la cuve.

Stage production de vin bio en Bourgogne

Il n’y a aucun pompage a ce stade pour que les baies soient encuvées sans avoir eu de macération à  l’air préalable et ceci pour ne pas oxyder le moût et garder toute la fraîcheur au futur vin.
Nous avons conclu cette belle journée par une explication de la fermentation alcoolique qui s’en suivra d’ici quelques jours. Elle sera la première transformation de toute une série lors des vinifications, dont nous reparlerons en début d’année 2020.
Etait alors venue l’heure de se séparer, et pour Jean-François et Myriam de nous remercier et de nous redire tout le plaisir de nous recevoir à nouveau lors d’une prochaine visite !

Ajouter un commentaire

Les vendanges - Changements liés à l’évolution du climat


Ce n’est plus à prouver, le climat évolue et la chaleur monte, même dans la vigne, nous en parlions déjà en 2016. Quelles sont les conséquences du changement climatique pour la vigne et quelles solutions sont envisagées par les viticulteurs pour y faire face ?

La chaleur rend la vendange de plus en plus précoce

Une étude récente de la European Geosciences Union a réussi à démontrer une corrélation entre l’augmentation moyenne des températures et la précocité des vendanges, en se basant sur les données récoltées dans le vignoble bourguignon depuis 1354. En effet l’étude a calculé qu’en moyenne entre 1354 et 1988 les vendanges commençaient autour du 28 septembre. Depuis 1988, année de l’inflexion de la courbe de hausse des températures (depuis cette année les températures ont augmenté beaucoup plus vite en moyenne), la date moyenne de début de vendanges se situe 13 jours plus tôt, le 15 septembre.

Et ce n’est pas seulement la chaleur estivale et ses pics de canicule qui font mûrir le raisin plus vite (au contraire quelques fois la chaleur peut même bloquer la maturité des grains), c’est la température moyenne sur l’année qui rend chaque stade du développement de la vigne plus précoce : débourrement, floraison, véraison sont en avance, une étude INRA France Agrimer l’a démontré en 2017 (télécharger l'infographie).

Le débourrement de plus en plus précoce
Et si la précocité des vendanges a pour conséquence de rendre l’organisation des équipes et de la récolte plus délicate pour les vignerons, ce n’est pas la seule conséquence, ni la plus inquiétante.

 

Conséquences de la chaleur sur la récolte

Nous venons de le dire, les vignerons doivent se réorganiser face à ces changements constatés dans la vigne, pour la récolte, mais aussi bien avant, dans leurs méthode de viticulture. Tout le travail en vert est bouleversé : lors des périodes chaudes on effeuille beaucoup moins qu’avant pour ne pas exposer les baies de raisin aux brûlures du soleil, on tente d’écimer plus bas les rangs de vigne afin de réduire la surface foliaire et ainsi limiter la photosynthèse et la maturation trop rapide des raisins.

Beaucoup plus en amont on travaille sur des techniques de mulchage : au lieu de tondre l’herbe on la pince et on la couche pour faire un couvert végétal qui limitera l’évaporation d’eau en période de chaleur, ou on reconsidère la plantation de cépages plus tardifs et moins sensibles aux chaleurs.

On limite l'effeuillage

Malgré cela on constate bien que les épisodes météo violents tels que le gel (qui, si le débourrement a été précoce avec la chaleur hivernale, fera de gros dégâts sur les bourgeons), la grêle lors des orages de chaleur, la sécheresse, etc. sont plus fréquents et leur intensité plus élevée, augmentant le risque de perte de production.

Sans parler des nouvelles maladies ou parasites qui apparaissent avec le réchauffement : la hausse des températures peut favoriser le raccourcissement des cycles reproducteurs et donc le nombre de générations d’insectes sur une année. L’eudémis ou la cicadelle en sont de bons exemples.

Phénomène de brûlure pendant la sécheresse

Et même sans cela, une trop forte sécheresse estivale fait chuter drastiquement la production puisque sans eau les baies de raisin de grossissent pas assez et produisent donc moins de jus à fermenter.

La qualité même du vin évolue, ses caractéristiques changent : avec les chaleurs les taux de sucre augmentent dans les moûts, et cela peut donner des vins plus alcooleux et moins acides. Pour des vins rouges c’est parfois une caractéristique recherchée, et cela permet d’avoir des arômes de fruits confits plutôt que de fruits frais. Pour le vin blanc cela peut poser problème car on recherche une certaine fraîcheur et un équilibre avec l’acidité.

Des pistes pour faire face à la hausse des chaleurs

Au niveau de la viticulture on a déjà évoqué plusieurs techniques de travail en vert qui peuvent aider à lutter contre la chaleur et la sécheresse dans les vignes. Au niveau de la recherche on travaille à sélectionner de nouveaux cépages, et on envisage également de sélectionner et produire des porte-greffes plus résistants à la sécheresse, et aux nouveaux parasites qui débarquent dans les vignes.

Côté vinification on peut aussi lutter contre le manque d’acidité en sélectionnant des levures capables de produire moins d’alcool à partir du même taux de sucre, ou en acidifiant le vin avec de l’acide tartrique, même si la méthode est moins naturelle. La désalcoolisation grâce à la filtration membranaire de l’alcool dans le vin est également possible, même si elle risque d’altérer les caractéristiques gustatives du vin. A noter que la filtration est aussi possible avant fermentation pour enlever le sucre, on parle alors de désucrage.

Ces procédés ne sont que des pistes qui pour le moment ne donnent pas complète satisfaction car ils interviennent en aval du problème initial, la chaleur et le réchauffement climatique. Mais cela reste des pistes légitimes au vu de l’accélération du phénomène ces dernières années, et les viticulteurs vont devoir faire face à un risque toujours plus grand pour leur récolte.

Ajouter un commentaire

Vendanges 2019, le cinsault est récolté dans le Languedoc


Belle journée de vendange en perspective, sous le soleil pour récolter notre parcelle de cinsault : celle-ci a malheureusement beaucoup souffert de la canicule du 28 juin et nous nous attendons à une quantité réduite, mais suffisante pour bien nous occuper.

 

Rencontre viticulteur bio à Pézenas dans le Languedoc

Après les présentations d’usage, armés d’une épinette, ce petit sécateur peu coupant, nos joyeux vendangeurs commencent à faire tomber les grappes de cinsault dans les caisses bicolores.

Stage vendanges au Domaine Allegria dans le Languedoc

Vers midi, la parcelle est terminée : 1200 kg récoltée au lieu des 2500 kg de 2017, soit moins de la moitié.  

Vendanges du cinsault bio en Languedoc

Pour reprendre des forces, Delphine la vigneronne nous a préparé un succulent déjeuner avec à l’honneur les tomates anciennes du jardin. C’est l’occasion de découvrir les différentes cuvées du domaine. La meilleure association est à faire avec notre Cinsault Abuelo.

Repas des vendangeurs au Domaine Allegriaa

Après le déjeuner, tout le monde se dirige vers la cave pour l’encuvage du cinsault dans une petite cuve en inox.

Récolte du cinsault en Languedoc en 2019

Certains participants basculent les caisses dans l’érafloir, qui va permettre de séparer rafles et baies de raisin avant de l’encuver, et d’autres sont au nettoyage des caisses. En 30 minutes les raisins sont dans la cuve et tout le matériel nettoyé, grâce à une jolie équipe très enthousiaste et efficace, que nous aimerions avoir tous les jours à la cave !

Stage oenologie et vendanges en Languedoc

La journée se termine par une balade dans les vignes, à la découverte des pieds de vignes adoptés par chacun dans notre parcelle de syrah : ses raisins composeront, avec le mourvèdre voisin, la cuvée Tribu d’A. Les raisins ont été récoltés un autre jour : quand la maturité est atteinte on en pas attendre !
Nous avons hâte de voir comment cette récolte sera vinifiée, et de pouvoir faire les premières dégustations !

Ajouter un commentaire

Quantité et qualité des vendanges 2018 chez les vignerons bios


Les vendanges 2018 et les premières fermentations sont terminées et il est l’heure du bilan pour ce millésime plein de surprises. Nous avons demandé à nos producteurs bios partenaires de l’Expérience Vin leurs premiers retours sur le millésime.

Une récolte précoce

Vendanges 2018 des vins bios en France
Dans quasiment la totalité des vignobles français la récolte 2018 aura été précoce, et ce en raison du bel été chaud et sec que nous avons eu. Dans l’est du pays, comme en Bourgogne ou en Alsace on est même allé jusqu’à une avance d’un mois : au Domaine Stentz-Buecher à Wettolsheim, nous avons vendangé le pinot noir le 8 septembre alors qu’habituellement nous avons rendez-vous début octobre.

Une petite nuance toutefois, car l’été a été tellement sec, voir caniculaire dans certaines régions, que dans certains vignobles, comme au Château de la Bonnelière près de Chinon, la maturité des raisins a ralenti en fin d’été, retardant légèrement la vendange par rapport aux prévisions de début d’été.

Une qualité exceptionnelle
Qualité exceptionnelle du millésime 2018 en vins bios

Tous nos partenaires s’accordent à dire que la récolte  2018 est exceptionnelle en terme de qualité, avec de jolis raisins, bien sains et homogènes dans leur maturité. Egalement des sucres bien présents et concentrés avec la chaleur estivale.

Bien qu’il y ait encore beaucoup à faire en cave cela augure toute de mêmes un millésime de très grande qualité.

Un petit rendement toutefois

Petits rendements raisins et vins bios 2018

Si la qualité est au rendez-vous, les rendements le sont un peu moins dans certaines régions. Le grand est alsacien s’en sort bien, la Bourgogne et la Loire mieux que les millésimes précédents, mais le sud et l’ouest du pays font plus grise mine.

En effet avec la sécheresse de l’été et du début de l’automne, certaines baies de raisin ont littéralement séchées sur pied. Quand elles sont devenues un peu « figuées » ça n’a pas été un problème, au contraire cela peut apporter de la structure au vin, mais dans la plupart des cas les baies sont devenues dures et ont dû être retirées lors de la vendange, diminuant le rendement.

Autre problème : avec le printemps très pluvieux que nous avons eu, le mildiou a sévit dans beaucoup de régions viticoles, réduisant parfois de beaucoup le rendement, comme par exemple au Château Coutet à Saint-Emilion où les parcelles de merlot sont touchées parfois jusqu’à 95%.

Les attaques de mildiou

Lutte contre le mildiou dans la vigne bio en 2018

Cette année la lutte contre le mildiou a été au cœur des préoccupations de nos partenaires viticulteurs bios, avec un printemps tellement pluvieux qu’il a été quasiment impossible de traiter la vigne. Et le peu de traitements réalisés a été immédiatement lessivé par la pluie suivante, les traitements bios étant seulement des traitements de surface.

A Saint Emilion par exemple, il est tombé plus de 30mm de pluie en continu pendant 10 jours. Le mildiou s’est donc installé sur les feuilles puis s’est développé pendant l’été sur les raisins, qui sont devenus secs et durs. Dans les Côtes du Rhône le Domaine de la Guicharde constate aussi une forte attaque sur les grenaches, et dans le Languedoc au Domaine Allegria la même chose sur le carignan.


Petites quantités dons sur les raisins restant, mais toute de même de très bonne qualité. Et bien sûr tout n’est pas encore terminé et le travail en cave de vinification, d’élevage et d’assemblage jouera un rôle essentiel sur la qualité du millésime 2018. Nous avons hâte de le déguster, en bouteille ou sur fût lors de l’une de nos journées en cave.


Si vous êtes intéressé(e) pour en apprendre plus et participer aux vendanges dans un domaine bio reconnu, venez participer à une journée dans le cadre de l’Expérience Vin Gourmet Odyssey.

Ajouter un commentaire

Les vendanges dans un vignoble bio et grand cru de Saint-Emilion


Nous avons passé un superbe week-end de récolte des raisins à in Saint-Emilion pour les Journées Vendanges au Château Coutet.  Et comme nous allions le découvrir, les vendanges ne consistent pas uniquement à cueillir les grappes, en particulier quand on essaie de produire un vin aussi proche que possible de celui déjà élaboré il y a 300 ans au domaine. Nous en reparlerons plus loin.

Cadeau original pour amateur de vin. Adoptez des pieds de vigne et participer aux vendanges

Après les présentations, nous nous sommes dirigés vers le plateau calcaire par un chemin enherbé. C’est là-haut que sont les vignobles les plus réputés de Saint-Emilion. Et c’est aussi là que les pieds de vigne adoptés par Gourmet Odyssey se trouvent, dans la parcelle Peycocut.  Nous avons pris quelques minutes pour (re)trouver nos pieds de merlot adoptés et les prendre en photo.

Coffret cadeau location de ceps de vigne bio à Saint-Emilion

Nous sommes donc allés ensuite vers une autre parcelle de cabernet franc, et nous sommes équipés de sécateurs et de paniers pour y mettre les raisins récoltés. Nous avons écouté avec attention les instructions pour savoir quelles grappes cueillir ou laisser. Avec le mildiou qui a sévi il fallait être particulièrement vigilants pour éviter les grappes qui avaient séché et durci comme des grains de poivre. Paradoxalement, plus la récolte est petite plus le vigneron passe du temps à récolter les grappes car il faut être très sélectif pour avoir une bonne qualité.

Cadeau pour participer aux vendanges des raisins

Pendant que nous cueillions les raisins, nous avons posé plein de questions au vigneron sur le travail en vigne, les vignobles alentours à Saint-Emilion, la viticulture bio, et l’histoire de la famille David-Beaulieu qui remonte à plus de 15 générations au domaine.
Une fois les paniers pleins nous allions les vider dans la remorque délicatement pour ne pas écraser les baies. Et en échange nous obtenions… ? Un autre panier à remplir ! Quand nous avons entendu la cloche de l’église non loin, nous avons rangé nos outils et suivi notre précieuse récolte jusqu’au domaine en bas de la colline.

Coffret cadeau pour récolter les raisins et participer à faire son vin bio

Un verre de bienvenue nous attendait dans le parc du château près de la vigne. C’était un millésime 2015 du second vin du domaine, le Château Belle-Cimes. Pendant la dégustation nous avons aussi découvert l’histoire incroyable de la Cuvée Eméri, une bouteille de vin trouvée dans la cave familiale : elle date de 1750 et elle est encore pleine, grâce au bouchon de verre utilisé pour fermer la bouteille. La famille a décidé de recréer le vin et sa bouteille le plus fidèlement possible. Par exemple les raisins récoltés à la main le matin par nos soins serviront à faire le millésime 2018 vintage de la Cuvée Emeri.

Coffret stage oenologie pendant les vendanges

Nous nous sommes ensuite assis pour déjeuner avec un repas préparé sur place par un traiteur local, accompagné d’autres vins du domaine. Nous avons commencé avec une salade vigneronne avec du mesclun, du lard cheminé, de l’œuf fermier, de l’échalote et des raisins, servie avec un millésime 2014 du grand cru Château Coutet. En plat principal il y avait un suprême de pintade farci aux aiguillettes de canard, avec une sauce aux morille et foie gras, une rosace de pomme de terre et un roulé de légumes, servis avec un millésime 2015 du même vin, un peu plus structuré.  Avec le fromage puis le dessert au chocolat nous avons eu le privilège de goûter le millésime 2014 de la Cuvée Demoiselle, qui est le même vin que celui de la Cuvée Emeri, sauf que la bouteille est différente. Un repas de vendanges assez exceptionnel !

Coffret cadeau repas avec le vigenron à Saint-Emilion

Les vendanges ne consistent pas seulement à ramasser le raisin. Nous sommes donc allés sous l’abri dressé devant le chai pour les vendanges, afin de retrouver nos grappes récoltées le matin même. Plusieurs emplacements avaient été formés et nous nous sommes regroupés pour écouter les instructions de tri. Comme les raisins sont destinés à la Cuvée Emeri, ils sont triés de manière spéciale : pas de table de tri ou d’égrappoir, il nous fallait donc trier à la main, baie par baie.  En sélectionnant manuellement seulement les meilleurs raisins et en éliminant ceux qui ne sont pas assez mûrs ou ceux touchés par le mildiou, le vigneron peut améliorer significativement la qualité du vin, en particulier sur une année difficile comme celle-ci.

Participer au travail au chai pendant les vendanges

Le tri manuel est pourtant très chronophage et coûteux, il ne peut donc être appliqué à toutes les cuvées. Nous avons donc vu ensuite comment les autres cuvées étaient traitées avec les machines dans le chai. Nous avons vu comment les raisins sont mis en cuves, et comment le jus devient vin avec la fermentation, ainsi que tout le travail nécessaire pour extraire la couleur et les tanins de la peau pendant la macération.

Coffret cadeau pour faire son vin bio à Saint-Emilion, Bordeaux

Nous avons terminé la journée dans le chai à barriques avec une introduction rapide au travail qui suivra pour assembler et élever les vins avant la mise en bouteille, mais ce sera le sujet de notre prochaine Journée Vinification. Il y a encore beaucoup à faire avant de pouvoir tenir nos bouteilles personnalisées entre les mains !

Intéressés pour participer aux vendanges ou offrir le parrainage de pieds de vigne en cadeau ? Plus d'informations sur l'Expérience Vin.

Ajouter un commentaire

Share |
RSS

A propos du blog

Connaissez-vous un amateur de vin ? 

Offrez-lui un cadeau inoubliable : ses propres pieds de vigne et une cuvée à son nom... !

A partir de 169 €

Tags

Adoption Assemblage Bio Biodynamie Bourgogne Cadeau Cave Domaine Dégustation Elevage Fermentation Oenologie Stage Taille Vendanges Vigne Vigneron Vignoble Vin Vinification

Tous les tags...

Catégories

Archives

Derniers commentaires

Liens