Adoptez vos propres vignes et élaborez votre propre vin

avec l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Visitez www.gourmetodyssey.fr pour plus d'informations.

A la découverte des vins de la Vallée du Rhône méridionale


Passé Lyon, sur les collines surplombant le Rhône vous voici en Vallée du Rhône : Côte-Rôtie, Condrieu, puis plus au sud Saint Joseph, Crozes-Hermitage, Cornas… mais on aurait tort de réduire les vins des Côtes du Rhône à ces célèbres noms du nord de l’appellation. Il y a tant à découvrir plus au sud, après Montélimar : Rasteau, Cairanne, Vinsobres, Gigondas, Châteauneuf-du-Pape, puis Lirac, Tavel, les Costière de Nîmes, Coteaux du Ventoux, et autres vins du Lubéron. Partons à la découverte des Côtes du Rhône méridionaux.

Les paysages et les cépages


Le paysage de la Vallée du Rhône tel qu’on le connaît est très ancien : il est né il y a environ 300 millions d’années avec d’abord l’activité volcanique du Massif Central, puis il y a 40 millions d’année avec la naissance des Alpes qui a provoqué un affaissement  séparant les deux massifs avec la vallée au milieu.  Au départ la mer y est présente puis le niveau de l’eau baisse et le lit du fleuve se creuse en créant des terrasses successives sur les flans de la Vallée. Aujourd’hui  les sols contiennent 4 types de roches : granite, silice sablonneuse, calcaire et argile. De quoi laisser s’exprimer les cépages les plus variés.

Les cépages de la Vallée du Rhône sont au nombre de 27 (21 seulement dans l’AOC Côtes du Rhône). Les principaux sont le grenache noir, le syrah et le mourvèdre  pour les vins rouges, et le marsanne et le viognier pour les vins blancs. Les cépages avec un matériel tannique dense comme le syrah apprécieront les sols siliceux par exemple, tandis que le grenache se plaira sur les parties calcaires.  

L’histoire des Côtes du Rhône


L’activité viticole de la Vallée est très ancienne, on en trouve des traces près de Marseille à partir du IVe s. avant JC, et en remontant jusque dans le nord du vignoble au Ier s. après JC. A cette époque naissent les grandes villas viticoles en bord de fleuve, ainsi que les ateliers d’amphores, destinées au transport du vin. Ces découvertes archéologiques font du vignoble rhodanien un des plus anciens de France.

La renommée du vignoble prend son essor au XIVème s. quand les Papes s’installent à Avignon et y développent le vignoble. Dès 1650 il y a même une règlementation pour garantir la provenance et la qualité des « Côste du Rhône ». C’est en 1937 que l’AOC Côtes du Rhône est née.

Les appellations

Carte des appellations de la Vallée du Rhône
Le territoire des AOC Côtes du Rhône s’étend sur 250 km du Nord au Sud et couvre 171 communes.  Un vin de l’appellation Cotes du Rhône être produit avec des raisins cultivés dans toute cette surface. Viennent ensuite les AOC Côtes du Rhône Villages qui sont produits dans 95 communes.  Ensuite il y a 18 appellations où l’on peut ajouter le nom du village où les raisins sont cultivés à côté de « Côtes du Rhône Villages »,  car leur terroir est particulier. Cette catégorie inclus des vins de Cairanne, Laudun, du Massif d’Uchaux, de Valréas et de Visan par exemple. Enfin il y a  17 crus des Côtes du Rhône qui ne portent que le nom de leur commune et sont considérés comme la meilleure qualité dans la région. Par exemple Châteauneuf-du-Pape, Vinsobres, Vacqueyras, Gigondas, et Tavel.

Enfin il y a quelques vins de la Vallée du Rhône, qui ne font pas partie de l’appellation Côtes du Rhône, comme les  Costière de Nîmes, Ventoux, ou Grignan-les-Adhémar.

Une carte interactive des appellations est disponible sur le site d’InterRhône, qui promeut les vins d’AOC Côtes du Rhône et de la Vallée du Rhône. 

Quelques appellations confidentielles à découvrir


Les appellations de la Vallée du Rhône sont nombreuses et leur aire géographique vaste, et même si on parle ici que des Côtes du Rhône Méridionaux, les vins produits sont d’une grande diversité. Il y a donc encore beaucoup d’appellations méconnues du plus grand nombre mais très qualitatives à découvrir.

Par exemple l’appellation Côtes du Rhône Villages Massif d’Uchaux qui est relativement nouvelle (2005), et désigne une aire bien délimitée de 750 hectares avec sa particularité géologique d’un sol majoritairement calcaire et une belle exposition sud, sud-est, sud-ouest en légère altitude.  Il y a des millions d’années ce massif était une île entourée par la mer, et ce terroir produit des vins concentrés et matures. Le grenache noir  doit représenter au minimum 50% des cépages, associé aux autres cépages régionaux : syrah, le mourvèdre, cinsault et carignan. Le Domaine de la Guicharde ou le Domaine la Cabotte en sont de bons ambassadeurs.

On peut encore parler de l’appellation Grignan-les-Adhémar, autrefois Coteaux du Tricastin, et qui, à la faveur d’un changement de nom et d’une véritable refonte du cahier des charges de l’appellation, a su renouveler son vignoble si particulier au sein des vins de la Vallée du Rhône. Fort de sa diversité géologique et de ses nuances climatiques où le terroir est influencé par la proximité des reliefs  il propose des vins sur le fruit mais aussi très frais.

Bref, la prochaine fois que vous vous évaderez vers le sud, n’hésitez pas à vous arrêter dans cette belle région qui longe le Rhône et vous promet bien des découvertes gastronomiques et œnologiques !

 

Articles liés

Le Domaine de la Guicharde rejoint l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Commentaires

Aucun commentaire.

Ajouter un commentaire

Share |
RSS

A propos du blog

Connaissez-vous un amateur de vin ? 

Offrez-lui un cadeau inoubliable : ses propres pieds de vigne et une cuvée à son nom... !

A partir de 159 €

Tags

Adoption Assemblage Bio Biodynamie Bourgogne Cadeau Cave Domaine Dégustation Elevage Fermentation Oenologie Stage Taille Vendanges Vigne Vigneron Vignoble Vin Vinification

Tous les tags...

Catégories

Archives

Derniers commentaires

Liens