Adoptez vos propres vignes et élaborez votre propre vin

avec l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Visitez www.gourmetodyssey.fr pour plus d'informations.

Billets taggés : Bio

Un stage pour apprendre la taille de la vigne en Bourgogne


C’est sous un soleil printanier que nous avons été accueillis au Domaine Chapelle le 12 mars 2017 pour une Journée Découverte dédiée au travail de la vigne, et plus précisément à cette période de l’année à la taille.

  Découverte du terroir bourguignon lors d'un stage vin

Après un café d’accueil, c’est au caveau que nous avons débuté la journée. Jean-François nous a parlé de son domaine, de la viticulture à Santenay, puis nous sommes allés dans le parc pour comprendre concrètement comment la topologie bourguignonne s’est formée du point de vue géologique et comment les terroirs viticoles ont été classés.

Cadeau vin original d'adoption de pieds de vigne

Après ces précieuses explications de Jean-François nous nous sommes rendus dans le Clos des Cornières, c’est la parcelle où se situent les pieds de vigne adoptés avec Gourmet Odyssey. Les parents adoptifs ont pu faire connaissance avec leurs pieds de vigne, et réaliser de beaux clichés sur le thème « je prends mon pied » !

Stage au domaine avec le vigneron en Bourgogne

Puis Yannick, le maître de chai du domaine, a pris le relais pour nous expliquer le travail du vigneron dans la vigne avant la récolte, et en particulier le travail de taille qui se déroule en ce moment et que nous avons tous pu mettre en œuvre par la suite. Quels sarments garder, lesquels couper ? Combien de bourgeons par pieds ? Pour quel rendement ? Autant de questions pour lesquelles nous avons reçu les réponses éclairées de Yannick. Cela a aussi été l’occasion d’échanger longuement sur la philosophie de l’agriculture bio et son application au Domaine Chapelle.

Stage pratique taille de la vigne à Santenay en Bourgogne

Place ensuite aux choses sérieuses : la mise en pratique de la taille, pas aussi facile que dans les explications de Yannick ! Nous avons partagé un moment très agréable en vigne, et tout le monde a obtenu son diplôme de tailleur certifié !

Dégustation vind ebourgogne au Domaien Chapelle à Santenay

C’est sous un soleil généreux nous avons poursuivi la journée dans la cour du domaine par un apéritif bourguignon traditionnel : un magnifique Santenay Saint Jean du domaine accompagné de succulentes gougères ; choux au fromage qui font partie des fameuses spécialités de la gastronomie bourguignonne.

Pour suivre, nous avons partagé un repas convivial et savoureux avec un traditionnel bœuf bourguignon qui a fabuleusement honoré sa région. Ce repas a été l’occasion pour Jean-François et Yannick de nous faire déguster trois vins rouges du domaine d’excellente qualité.

Visite de vignoble et cave en Bourgogne au Domaine Chapelle

Une balade digestive était alors la bienvenue et c’est repus que nous avons pris le chemin du plantier, en 1er cru Beaurepaire. Durant la balade Yannick nous a expliqué le paysage de terroirs que nous étions en train de traverser. Nous avons pu comprendre le travail que cela demande de replanter une vigne, les coûts que cela représente et les conséquences que cela a sur la production : vendanges en vert pendant 2 ans pour favoriser le plan et son enracinement, 1ere récolte la 3ème  année mais déclassement du vin dans un niveau d’appellation inférieur. Ce ne sera qu’au bout de 10 ans environ cette jeune vigne exprimera tout le potentiel qualitatif du terroir.

Puis nous sommes rentrés au domaine pour une visite rapide de la cave et l’heure était déjà venue de conclure cette belle journée, riche d’échanges et de découvertes.

Le travail du vigneron dans la vigne n’a désormais plus de secrets pour nous, et beaucoup d’entre nous seraient ravis de poursuivre cet échange avec Jean-François et Yannick lors d’une deuxième journée lors des vendanges ou l’hiver prochain pour parler du travail de vinification et d’élevage des vins.

Merci à nos hôtes, qui comme toujours nous ont accueilli avec convivialité et simplicité !

 

Ajouter un commentaire

Stage vinification et élevage du vin en Val de Loire


Le week-end dernier nous avons participé à nos premières Journées Vinification Gourmet Odyssey de l’année au Château de la Bonnelière : au programme découverte des étapes de la vinification et de l’élevage, depuis les vendanges et jusqu’à la mise en bouteille. Et comme nous l’avons constaté, il y a beaucoup de travail et de décisions à prendre pour Marc Plouzeau, le vigneron propriétaire du domaine !

La journée a démarrée avec notre traditionnel café d’accueil, qui a permis à Marc de nous raconter l’histoire de son domaine et de faire le point sur les activités réalisées dans les vignes depuis les vendanges.

Visite à nos pieds de vigne adoptés et photo souvenir

Pour commencer, nous avons rendu une petite visite à nos pieds de vigne adoptés avec Gourmet Odyssey, déjà taillés en début d’hiver, mais dont les bois n’ont pas encore été tirés. L’occasion pour certains, de tester cette activité physique entre deux photos souvenir pour le concours « Je prends mon pied » !

Le groupe s’est ensuite séparé : les uns allant avec Marc au chai, les autres se préparant à jouer avec leurs sens pour mieux appréhender la dégustation.

Au chai Marc explique le processus de vinification

Au chai, Marc nous a livré ses petits secrets de vinification : l’utilisation de la gravité pour mettre ses raisins en cuves et ainsi ne pas les abimer, ses techniques de surveillance pour vérifier que les fermentations se passent bien et les différentes manières de faire vieillir ses vins, notamment en barrique.

Avant de déguster il faut faire travailler un peu ses sens avec l’atelier des arômes

Dans la salle de réception, nous avons fait travailler son nez ! Les vins sont pleins d’arômes, que l’on peut classer en 3 catégories : les arômes primaires, liés au cépage, les arômes secondaires, liés à la méthode de vinification et les arômes tertiaires, liés à l’élevage du vin. Nous nous sommes donc exercés à les reconnaître, afin de le mettre en pratique lors des dégustations qui allaient suivre.

Le repas maison cuisiné par Mme Plouzeau

Après cette matinée déjà bien chargée, il était temps de passer à table. Un bon repas nous attendait, concocté par les soins de Mme Plouzeau ! Nous avons pu déguster en avant-première la nouvelle cuvée de Marc, le Chinon Blanc « Silice » qui a accompagné à merveille notre entrée, mais aussi un Comté au moment du fromage.

Après cette pause gourmande, pour terminer la journée nous nous sommes rendus à la cave d’élevage et de dégustation du domaine, qui se situe sous la forteresse de Chinon !

Dans la cave de Chinon sous la forteresse pour déguster des vins en cours d’élevage

Ce bel endroit est l’une des nombreuses galeries qui existent sous la ville de Chinon et qui ont servi notamment à l’extraction des pierres pour la construction du Château. Cette cave est dans la famille Plouzeau depuis 3 générations et Marc l’utilise pour l’élevage de ses vins en barrique.

Nous avons eu la chance de déguster plusieurs vins en cours d’élevage. Une dégustation inhabituelle et quelque peu difficile car le vin n’est pas encore arrivé à maturité et il faut imaginer ce qu’il pourra donner dans quelques mois voire quelques années ! En effet, certains des vins ont encore plusieurs mois d’élevage devant eux, afin d’assouplir leurs tanins et de s’arrondir.

La journée s’achevant, nos participants après cette dégustation prometteuse, ont sûrement hâte de découvrir leur cuvée du Clos de la Bonnelière, mais il faudra encore attendre un peu !

Ajouter un commentaire

Stage de vinification et d’assemblage du vin dans la Vallée du Rhône


Samedi dernier nous avons été accueillis par Marie-Pierre et Eric Plumet au Domaine la Cabotte, à Mondragon en vallée du Rhône pour parler de la vinification du millésime 2016. Les parents adoptifs de pieds de vigne se sont retrouvés autour d’un café dans le lumineux caveau du domaine. Certains étaient déjà venus participer aux vendanges et aux remontages, d’autres à la taille le printemps dernier.

Coffret cadeau stage oenolgique pour découvrir les vins biodynamics

Aujourd’hui on va  surtout parler des vinifications et de l’élevage du vin. Comment va naître le vin après que les vendangeurs aient coupé les grappes de raisin puis rentré les cagettes dans le chai. C’est Eric, le vigneron, qui va nous expliquer cette aventure.

Cadeau original d'anniversaire, retarite ou mariage pour amateur de vin

Ainsi les participants apprennent qu’ici au Domaine la Cabotte on essaie de mettre les raisins rouges en cuve tous ensembles quand c’est possible. Marie-Pierre et Eric préfèrent ne pas séparer les différents cépages, grenache,  mourvèdre, carignan, cinsault. Ils laissent les jus se mêler, et fermenter avec leurs peaux couvertes de levures. Ce n’est pas un exercice évident, et quelques fois ils vinifient les cépages séparément aussi, tout dépend des millésimes.

Et ils goûtent, goûtent, encore et encore. Pour enfin décider du moment de séparer le jus fermenté de toutes les matières solides qui se sont déposés en fond de cuve : peaux, feuilles, restes de rafle… Le jus fermenté devient du vin tranquille, toujours sous haute surveillance pour éviter toute déviance.

Stage d'oenologie pour déguster des vins en cours d'élevage

Ensuite 4 à 10 mois après la vendange, le vin va être tiré, embouteillé, étiqueté. Et il va partir régaler des papilles gourmandes aux quatre coins du monde, dont celles de tous les parents adoptifs, qui ont suivi avec intérêt et émotion la naissance du millésime du bourgeon à la bouteille.

Après cet exposé passionnant, un atelier nous attend au caveau pour tester nos capacités à reconnaître les arômes. Il faut sentir à l’aveugle des flacons, pour reconnaître des séries d’arômes le plus souvent présents dans les vins.

Du miel ? Du citron ?  De la poire ? pour les blancs… De la framboise ? Du cassis ? Du zan ? pour les rouges…

Un ou deux participants sont  très forts à ce jeu, des « Nez de  Cyrano». Mais à la fin tous sont d’accord pour sortir au soleil  goûter les vrais arômes des vrais vins !

Cuvée Garance, Cuvée Gabriel en rouge et la blonde Clairette élevée en Amphores Italiennes,on s’en régale.

Au menu du déjeuner, salade composée aux graines, tagine d’agneau, gâteau aux fruits, qui forment de délicieux accords avec les cuvées. Pour les honorer toutes, Jacqueline, la sommelière invoque « l’Ame du Vin » ce bel hommage de Beaudelaire au divin nectar.

Cadeau parrainage de vigne dans le cotes du rhone

L’après midi se passe dans la parcelle des ceps de grenache adoptés par Gourmet Odyssey et Eric raconte l’histoire géologique du terroir du Massif d’ Uchaux, comment il influence les arômes et la structure du vin, et l’évolution du dossier pour le passage en cru.

On se quitte devant le chai après un dernier exposé sur le sens de la biodynamie, le respect des rythmes de la nature qui vont créer cet amical équilibre des vins de la Cabotte.

Ajouter un commentaire

Le rôle des racines de la vigne


En ce début d’année, et particulièrement avec le froid qui s’est installé, les vignerons nous parlent beaucoup du repos de la vigne et des bénéfices de l’hiver pour celle-ci. En effet pour le viticulteur à cette période de l’année il y a moins de tâches à faire sur les pieds de vigne, mais ce n’est pas pour autant qu’il ne se passe rien dans le sol. Voici quelques informations sur les racines de la vigne et le rôle qu’elles jouent dans le cycle végétatif.

D’abord, qu’appelle-t-on racines ?

Le cep de vigne est composé de 2 parties : la partie aérienne, un greffon de l’espèce vitis vinifera répandue en Europe, et la partie-souterraine, un porte greffe souvent hybride d’espèces américaines et de vitis vinifera qui résistent au phylloxéra, une maladie qui a ravagé la vigne Européenne dans les années 1860.

En effet, depuis la crise du phylloxéra, en Europe on ne plante plus que très rarement des ceps « francs de pied », c’est-à-dire sans porte greffe. Les racines sont donc la partie du porte-greffe qui se trouve sous le sol et apporte les nutriments nécessaires à la plante.

A quoi servent les racines ?

Les racines d’un cep ont plusieurs fonctions : elles servent d’abord à l’ancrage de la plante dans le sol. Elles ont aussi un rôle d’absorption de l’eau est des minéraux nécessaires au bon développement de la vigne. Et enfin, elles ont aussi un rôle de réserve pour supporter le développement végétatif au printemps. En effet près la récolte la photosynthèse continue et des réserves d’hydrate de carbone  sont produites et stockées dans le tronc et les racines pour l’hiver et le printemps. 

Apprendre à protéger la jeune vigne en stage oenologie

 

Jusqu’où vont les racines dans le sol ?

Le cep possède trois niveaux de racines, qui vont de 2 à 5 mètres de profondeur en moyenne, quelques fois bien plus. Les racines principales sont celles qui existaient déjà lors du bouturage, ensuite les racines secondaires, puis les radicelles qui sont produites chaque année. Les radicelles qui vieillissent deviennent ensuite des racines secondaires.

La profondeur atteinte par les racines dépend de plusieurs facteurs : le type de porte-greffe utilisé, le type de sol qui peut être plus ou moins compact et profond, la densité de plantation des pieds de vigne, et les techniques d’entretien du sol. Plus la vigne est ancienne plus les racines sont censées descendre profond dans le sol.

Est-ce que les racines sont sensibles au climat ?

On entend souvent dire que la vigne est une plante robuste, ce qui est vrai en général. Le viticulteur doit tout de même la protéger au mieux, surtout quand elle est jeune et que ses racines ne sont pas encore descendu assez profond pour se protéger elles-mêmes.

Pour le froid, dans les vignobles les plus exposés on réalise après la chute des feuilles un buttage sur les pieds de vigne, qui consiste à ramener de la terre sur les pieds pour constituer une petite butte de terre et ainsi protéger les racines les moins profondes. Une période courte de froid soutenue en hiver est même une excellente protection contre les maladies car la plupart des bactéries présentes dans le sol sont ainsi détruites. 

Cycle de la vigne et travail au domaine avec le vigneron

  

Par contre la vigne n’aime pas l’humidité : la pluie est bénéfique à bien des stades de la croissance de la vigne et de la maturation du raisin, mais ce qu’il faut éviter c’est qu’elle reste les pieds dans l’eau. Trop d’eau stagnante aux pieds des vignes favorise l’apparition de maladies et surtout leur propagation dans le sol.

La sécheresse dérange moins la vigne, surtout si ces racines sont assez enfouies dans le sol, où elle va pouvoir trouver l’eau et les nutriments nécessaires. Ceci dit dans certains vignobles méridionaux, si le printemps n’a pas été assez pluvieux et n’a pas pu apporter les réserves d’eau suffisantes pour le sol, les viticulteurs sont obligés d’irriguer.

Et dans le cas d’une sécheresse ce ne seraient pas les racines qui souffriraient en premier mais plutôt les fruits, car la plante va toujours favoriser sa survie par rapport à la production de fruits. La nature est bien faite même si cela désole parfois le vigneron !

Comment protègent-on les racines en bio / biodynamie ?

Comme on l’a dit, la vigne est assez résistante aux aléas climatiques, ce qu’elle craint ce sont les maladies, surtout celles qui se propagent par les sols. Les deux plus communes sont le pourridié, une maladie parasitaire, et le phylloxéra, un puceron ravageur. Ces maladies conduisent à la mort du cep, et les symptômes n’apparaissent que tardivement après la contamination.

Il faut donc agir en préventif, surtout en viticulture bio et biodynamique où l’on ne peut pas traiter facilement une fois la maladie installée. Pour avoir un sol le plus sain possible on pratique de griffage réguliers de la surface pour aérer le plus possible la terre et ainsi favoriser la vie microbienne (saine).

Journée Découverte de la vigne avec Gourmet Odyssey au domaine

En biodynamie on considère également que la santé de la plante passe par celle du sol : la viticulture biodynamique vise de façon générale, à réhabiliter, dynamiser et intensifier la vie organique dans le milieu où vit la vigne. On cherche à renforcer la vitalité et la résistance des plantes, en améliorant les échanges naturels entre le sol et les racines par exemple.

La plupart des vignerons passés à la culture bio ou biodynamique a d’ailleurs constaté globalement un meilleur enracinement de la vigne et donc de meilleurs résultats qualitatifs et quantitatifs sur la récolte avec le temps.

 


L’hiver est donc une période de repos végétatif : rien ne se passe dans la partie aérienne de la vigne où la sève ne circule plus. Celle-ci est redescendue dans les pieds et les racines pour préparer le printemps et faire les réserves nécessaires à la future récolte.

 

Articles liés

Fin des vacances d’hiver pour la vigne
Le débourrement de la vigne au printemps
Qu’est-ce que l’agriculture biodynamique ?

Ajouter un commentaire

Calendrier du printemps 2017 des salons du vin de nos vignerons partenaires


Nos partenaires vignerons feront déguster leurs vins sur les différents salons du vin qui sont organisés dans les semaines et mois qui viennent. A vos agendas pour venir les rencontrer et découvrir leurs vins bios !

 

Salon vin 2017 Domaine Chapelle Bourgogne

 

Domaine Chapelle – Côte de Beaune

  • Les 11 et 12 février 2017: Salon du vin et de la gastronomie à la salle des fêtes de Neuville de Poitou (près de Poitiers).
  • Du 17 au 20 mars 2017 : Salon Vivre Autrement Bio au Parc Floral de Vincennes, à Paris. Demandez votre entrée gratuite.
  • Les 18 et 19 mars 2017 : Salon des vins de Paray le Monial (71).
  • Du 25 au 28 mai 2017 : Les 28èmes Journées Gourmandes du Grand Morvan à Saulieu au Hall des Expositions.
  • Du 3 au 5 juin 2017 : Foire gastronomique à Mailly (51).
  •  Salon vin 2017 Château Beau Rivage Médoc Bordeaux
Château Beau Rivage - Bordeaux

  • Du 17 au 20 février 2017 : Salon des Vignerons Indépendants à Strasbourg, Wacken - Place de la Foire Exposition, Stand C77
  • Du 17 au 19 mars 2017 : Salon des Vignerons Indépendants, à Bordeaux Parc des Exposition de Bordeaux Lac, Stand E 15
Salon vin 2017 Domaine Stentz-Buecher Alsace

Domaine Stentz-Buecher - Alsace

  • Le 3 mars 2017 : Dîner Insolite à Wissembourg avec le restaurant Le Cheval Blanc à Lembach, 2 étoiles au Guide Michelin. Réservations ici.
  • Du 29 avril au 1er mai : Fête des vins à Bomal en Belgique
  • Les 10 et 11 juin 2017 : portes ouvertes au domaine à Wettolsheim, Alsace.
Salon vin 2017 Domaine la Cabotte Côtes du Rhône

Domaine la Cabotte – Côtes du Rhône
  • Les 8 et 9 avril 2017 : Printemps des Vins de Châteauneuf du Pape
N’hésitez pas à venir rencontrer les vignerons et leurs équipes sur ces évènements conviviaux, ils vous accueilleront avec plaisir pour partager un bon moment et un verre !

Ajouter un commentaire

Nouvelles médailles au concours Challenge Millésime Bio 2017


Mi-janvier a lieu le Challenge Millésime Bio, concours officiel du Salon Millésime Bio, destiné aux professionnels du vin. Cette année encore certains partenaires vignerons de Gourmet Odyssey ont été médaillés par ce prestigieux concours.

 

Le Challenge Millesime Bio réunit les professionnels du vin bio

Le Challenge Millésime Bio est un concours de vin international qui rassemble chaque année plus de 1200 échantillons de vins en compétition. Il était présidé cette année par Joris Snelten,  P-DG de Delta Wines, l'un des plus importants importateurs néerlandais de vin.

Les professionnels du vin du Salon Millésime Bio dégustent plus de 1400 échantillons
La dégustation des 1413 échantillons présentés à cette 10ème édition s’est déroulée le 17 janvier 2017. Le jury a décerné 413 médailles :
  • 125 médailles d’Or
  • 201 médailles d’Argent
  • 87 médailles de Bronze

Deux de nos domaines partenaires ont une fois de plus été récompensés par ce concours renommé internationalement :

La cuvée Garance du Domaine la Cabotte en Côtes du Rhône
  • Le Domaine la Cabotte en Côtes du Rhône, avec son vin Garance (Côtes du Rhône Village Massif d’Uchaux) 2015 récompensé d’une médaille d’argent. C’est la cuvée sélectionnée par Gourmet Odyssey pour son Expérience Vin !
  • Le Domaine Chapelle en Côte d’Or reçoit une médaille d’or pour son vin rouge Chassagne-Montrachet Premier Cru Morgeot 2014.

Félicitations aux équipes de ces 2 domaines !

 

Articles liés

Palmarès 2016 

Ajouter un commentaire

Un cadeau vin unique pour une Saint Valentin pleine de charme


Pour un cadeau de Saint Valentin qui change parrainez des vignes avec votre valentin(e) pour fabriquer ensemble votre cuvée de vin bio, en bouteilles personnalisées. Pour tout un millésime entrez dans les secrets d’un vigneron et de son domaine pour produire de votre propre vin. 

 

Faire son vin bio au domaine avec le vigneron

 

L’adoption de pieds de vigne dans un  de nos 8 domaines partenaires bio est un cadeau parfait pour un amateur ou une amatrice de vin : vous pourrez suivre ensembles l’évolution de vos vignes parrainées, à distance via des newsletters, articles de blog et photos, ou en vous rendant au domaine pour participer aux différentes étapes de la production. En fin d’expérience vous disposerez de vos bouteilles de vin bio, personnalisées selon vos choix et dégusterez ensembles votre propre vin !

Visite domaine viticole et stage oenologie participatif

Vous pouvez également passer une ou plusieurs journées au domaine à deux pour partager un moment convivial avec le vigneron. Il existe trois types de journées : la Journée Découverte pour découvrir le cycle de la vigne jusqu’à la récolte et participer au travail dans le vignoble. La Journée Vendanges qui permet de récolter et suivre votre raisin jusqu’au chai pour ses premières transformations,  et la Journée Vinification qui aide à comprendre la transformation du vin et les choix du vigneron une fois en cave ou cuverie.

Tous ces stages oenologiques sont en immersion avec le vigneron et ses équipes de 9h30 à 16h et vous donnent le temps de suivre et les aider dans leur travail, de partager un repas et une dégustation des vins du domaine.

Coffret cadeau vin Saint-Valentin pour adopter des vignes au domaine

Tous nos partenaires vignerons sont rigoureusement sélectionnés pour la qualité de leur vin et leur envie de partager la passion de leur métier. Ils sont tous certifiés en bio et vous accueilleront avec plaisir pour une rencontre conviviale autour du vin : le prétexte parfait pour une escapade à deux autour du vin !

Si votre moitié apprécie le vin, ce coffret cadeau personnalisé sera sûrement une excellente idée cadeau pour la Saint Valentin : il inclut aussi un sac rafraîchisseur à vin, un bouchon de verre réutilisable, un bec verseur anti-goutte, un certificat personnalisé d’adoption des vignes  et tous les détails sur l'Expérience Vin.

Plus d’information sur les Expériences Vin.

 

Ajouter un commentaire

Cadeaux de Noël dernière minute pour les amateurs de vin


Pour vos cadeaux de Noël il ne vous reste qu'un peu plus de 2 semaines, et si vous n'avez pas encore d'idée de cadeau autour du vin les coffrets Gourmet Odyssey Expérience Vin peuvent être commandés jusqu'au 20 décembre à l'étranger et jusqu'au 21 décembre en France métropolitaine. Et pour les cadeaux de vraiment dernière minute, vous pourrez même acheter la version email du coffret cadeau jusqu'au 24 décembre 12h30 (dans ce cas le coffret réel sera livré après Noël).
Coffrets cadeaux vin de Noël pour un amateur de vin

Pour surprendre des gastronomes optez Noël pour l'adoption de pieds de vigne pour votre cadeau de Noël. Vous pouvez choisir un vignoble parmi nos 8 domaines partenaires, les tous certifiés en bio. Pour tout un millésime vos proches pourront suivre l'élaboration de leur vin bio à distance et obtiendront des bouteilles personnalisées en fin d'expérience.

Adoption de vignes et stage oenologique au domaine

Et pour rendre cette idée de cadeau encore plus participative vous pouvez ajouter une Journée Découverte sur place au domaine avec le vigneron pour apprendre tout le travail de la vigne jusqu'à la récolte. Ou une Journée Vendanges pour cueillir et mettre en cuve le raisin de vos vignes, ou encore une Journée Vinification pour tout savoir de la transformation du vin une fois en cave ou cuverie. Toutes les journées se déroulent de de 9h30 à 16h, et permettent une vraie immersion afin de de suivre et aider le vigneron dans son travail et de partager un repas et une dégustation des vins du domaine.

Parrainage vigne et journées au domaine cadeau personnalisé

Tous nos partenaires vignerons sont certifiés en bio ou biodynamie et tous sont passionnés par leur métier : ils accueilleront vos proches avec plaisir pour partager leur métier captivant de vigneron!

Cadeau stage vin au domaine et adoption de vignes

Nos coffrets cadeaux personnalisés pour les fêtes seront faire le bonheur de vos proches, avec quelques cadeaux immédiats comme un sac rafraîchisseur à vin, un bec verseur anti-goutte, un bouchon de verre réutilisable et un certificat d'adoption personnalisé.

 

Plus d'informations sur les délais de livraison pour Noël 2016

Plus d'informations sur l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Ajouter un commentaire

Bravo aux gagnants du concours « Je prends mon pied ! » 2016 12 décembre 2016


Merci à tous les participants du concours photo « Je prends mon pied » 2016, et merci aussi à tous ceux qui « liké », commenté, partagé les photos prises lors des journées Gourmet Odyssey dans nos domaines viticoles partenaires.
Ça y est,  le vote est clos depuis 17h hier et nous avons deux gagnants : le premier sélectionné par le jury Gourmet Odyssey, et le deuxième par vos votes sur Facebook.

Choix longuement débattu pour le prix du jury Gourmet Odyssey, toutes les  photos finalistes étaient difficiles à départager !

Bravo à Maxime Baudry, le gagnant du prix du jury Gourmet Odyssey, et à Benoit Gaultier, le gagnant du prix de public sur la page Facebook de Gourmet Odyssey :  

Stage oenologique en Bourgogne et journée vendanges

Coffret cadeau vin stage au domaine en Val de Loire


Chacun a gagné un magnum de vin du domaine où se trouvent leurs pieds de vigne adoptés !  

Rendez-vous dès février 2017 pour un nouveau concours qui commence avec les premières journées Vinification et Découverte !

 

Ajouter un commentaire

Portraits de vignerons - Adrien David Beaulieu au Château Coutet


Toujours dans notre série de portraits consacrés à nos vignerons partenaires, nous avons rencontré Adrien David Beaulieu qui dirige le Château Coutet avec son oncle, Alain.  Le domaine a été dans la même famille depuis 14 générations. Toujours et encore une histoire de passion !

Adoption de vignes au Château Coutet à Saint-Emilion 

Depuis combien de temps es-tu vigneron ?

Je travaille en tant que vigneron depuis 7 ans dont 4 ans à temps plein.

 

Quelle est ton meilleur souvenir lié au domaine ?

Le jour où nous avons appris que notre vieille bouteille bouchée à l'émeri, et toujours pleine, datait de 1750 (à 25 ans près). Elle est donc l'une des plus vieille du monde encore pleine !

 

Sur le millésime 2015, que vous élevez actuellement, avez-vous plusieurs cuvées et quelle ta cuvée préférée ?

Nous n'avons qu'une cuvée qui est le reflet de notre identité viticole issue de nos 4 cépages et de nos 3 terroirs.

Il s'agit de notre signature technique. C'est donc notre cuvée préférée ! Son nom ? Le Château Coutet !

 

Pour 2017 quels sont tes principaux défis ou projets ?

Terminer la rénovation de ma maison dont les murs datent de la fin du moyen âge. Elle se situe au milieu du domaine, à côté de nos vignes. 

 

Une question que nos clients posent souvent : mais que fait le vigneron quand il a un  peu de temps à lui ?!

Il tente de se reposer... !

Ajouter un commentaire

Noël de la French Tech – Les coffrets cadeaux vin de Gourmet Odyssey sélectionnés


Cette année encore l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey fait partie des cadeaux sélectionnés pour figurer sur la Liste de Noël de la French Tech! L’objectif du collectif Noël de la French Tech est de soutenir les start-ups française et les cadeaux de Noël innovants. Les coffrets d’adoption de vigne de Gourmet Odyssey ont été retenus parmi 200 autres idées cadeaux.

Le Noël de la French Tech a trouvé notre cadeau de Noël autour de l’adoption de pieds de vigne très original et innovant, et nous avons donc été sélectionnés pour la 2ème fois sur ce site d’idées cadeaux. Le principe de l’Expérience Vin est tout à fait exceptionnel : ce stage œnologique permet de participer d’élaborer une cuvée personnalisée de vin en adoptant des pieds de vigne.

 

Cadeaux Vin Noël French Tech

 

Plus qu’une simple visite de domaine ou une dégustation de vin en atelier, parrainer des vignes c’est découvrir l’univers passionnant du vin, s’impliquer dans les étapes clefs de l’élaboration d’un vin bio, avoir un contact privilégié avec les viticulteurs et découvrir un métier unique.

 

Stages vin en cadeau de Noël

 

Une fois les pieds de vigne parrainés, les bénéficiaires du cadeau suivent l’évolution de leurs ceps puis de leur vin à travers les newsletters et photos des vignerons. Et pour ceux qui veulent participer aux étapes clefs, des journées au domaine viennent compléter l’offre de Gourmet Odyssey.

 

Offres de Noël à l'Atelier Renault à Paris

 

Les formules Gourmet Odyssey sont disponibles à partir de 159€. Pour découvrir l’adoption de pieds de vigne rendez-vous sur www.GourmetOdyssey.fr.

Et pour trouver vos idées de cadeaux de Noël 2016 visitez la Liste de Noël de la French Tech.

Ajouter un commentaire

L’adoption de vigne c’est le pied – Les finalistes du concours photo


Les Journées Expérience Gourmet Odyssey c’est fini pour 2016, et encore une fois nous avons partagé de très bon moments avec tous nos parents adoptifs venus rendre visite à leurs vignes adoptées dans nos domaines partenaires. Merci à tous ceux qui ont envoyé de belles photos souvenirs toute l’année !
Nous en avons sélectionné 20 pour faire partie des finalistes du concours « Je prends mon pied » 2016. Il y aura deux gagnants : le prix suite à vos « likes » sur Facebook (à vos  écrans !) et la photo préférée du Jury Gourmet Odyssey.

Découvrez tout de suite notre sélection et votez pour votre photo préférée sur Facebook dès à présent et jusqu’au 12 décembre à 17h00 ! Attention à bien « liker » la photo qui vous plaît et pas l’album en entier.

Les deux gagnants recevront un magnum de vin du domaine dans lequel se déroule son Expérience Vin. Rendez-vous le 12 décembre pour les résultats !

Ajouter un commentaire

Vendanges du chardonnay à Chablis


La saison des vendanges 2016 de Gourmet Odyssey se poursuit en Bourgogne, avec Chablis le week-end passé au Domaine Jean-Marc Brcoard.  Cela a été une année compliquée pour les vignerons de Chablis, ils sont donc finalement soulagés de récolter ce qu’il reste dans les vignes et de le mettre à l’abri dans le chai. Les clients de l’Expérience Vin Gourmet Odyssey ont enfilé leurs bottes, défié les nuages menaçants et sont venus prêter main forte avec bonne humeur vendredi et samedi derniers !

Coffret cadeau pour participer aux vendanges à Chablis

Une fois tout le monde arrivé au domaine, le café et les croissants avalés et les présentations d’usage faites, nous nous sommes dirigés vers le vignoble pour rejoindre l’équipe de vendangeurs du domaine, déjà en plein travail.

Nous y avons rencontré Micheline, qui dirige l’équipe de vendangeurs.  Elle nous a donné à chacun un panier et une paire de sécateurs, et a équipé quelques braves volontaires de grosses hottes en plastique à mettre sur leur dos. Elle nous a ensuite expliqué quelles grappes récolter, comment les cueillir, et quelles grappes laisser sur la vigne.

Parrainage de pieds de vigne et vendnages de vos raisins

Nous nous sommes ensuite répartis dans les rangs en binômes pour commencer la récolte. Nous avons coupé les grappes de raisin, en essayant de ne pas couper nos doigts, et les avons placées dans nos paniers. Une fois le panier rempli, il fallait appeler un porteur et vider le panier dans sa hotte.

Coffret cadeau vendanges des raisins à Chablis

Les porteurs faisaient les allées et venues entre les cueilleurs, et une fois leur hotte pleine, ils se dirigeaient vers le tracteur et sa remorque, grimpaient à l’échelle et vidaient les grappes par-dessus leur tête. Cela n’est pas aussi facile que ça en a l’air à première vue, mais chacun trouve vite la méthode qui lui convient le mieux !

cadeau pour participer aux vendanges

En deux jours nous avons récolté les raisins de deux vignobles de Premier Cru, le Vaulorent et le Mont de Milieu, plus une parcelle d’une jeune vigne de chardonnay.

Location pieds de vigne à Chablis et suivi de la récolte

A la fin de la matinée nous sommes retournés au chai pour voir où la récolte est réceptionnée et mise dans le pressoir pour séparer le jus de la peau, des pépins et de la rafle. Nous avons appris comment fonctionne le pressoir, le travail à réaliser dans le chai pendant les vendanges, et comment le jus devient du vin lors du processus de fermentation.

Le pressage de raisins pendant la récolte

Il était ensuite temps de déguster les vins du domaine, et nous avons commencé par une gamme de vins en biodynamie : des Petit Chablis, Chablis, Chablis Premier Cru and Chablis Grand Cru produits par le domaine sous le nom de Julien Brocard. Cela permettait de comprendre la différence de goût et de complexité entre des vins de différentes appellations.

Coffret cadeau dégsuattaion des vins biodynamiques à Chablis au domaine

Nous avons poursuivi la dégustation pendant le repas, préparé sur place par le traiteur des vendangeurs. C’est important d’avoir des vendangeurs repus et heureux !

Après le repas nous sommes retournés prendre l’air dans le vignoble pour voir nos pieds de vigne adoptés. Comme toujours, une belle occasion pour sortir l’appareil photo et prendre la pose avec ses pieds… de vigne !

Adoption ceps de vigne à Chablis.

Nous avons ensuite parlé des différences entre les vendanges manuelles et mécaniques et répondu à toutes les questions avant de se quitter après une journée bien remplie.

Merci à tous au Domaine Jean-Marc Brocard pour votre accueil, et à tous nos apprentis vendangeurs pour leur travail et la belle journée passé ensembles.  A bientôt pour les Journées Vinification !

Ajouter un commentaire

Vendanges sous le soleil du Languedoc au Domaine Allegria


Ce samedi 3 septembre 2016 nous avions rendez-vous pour la vendange de notre parcelle de cinsault avec les parents adoptifs de vignes Gourmet Odyssey.

 

Adoption de pieds de vigne dans le Languedoc au Domaine Allegria

Il faisait grand beau pour vendanger cette plantée en 1984. Nous avons donné vers 10h les premiers coups de sécateurs, après quelques explications sur la meilleure façon de couper les grappes et les trier.

Parrainage de vigne et journée au domaine en Languedoc

Les grappes ont été soigneusement cueillies et transportées dans des cagettes de 15kg pour être stockées à l'ombre, dans le chai de vinification. La température extérieure monte vite et il est important de garder les raisins aussi frais que possible pour une bonne vinification.

Journée vendanges au domaine en Languedoc

Nos vendangeurs du jour étaient très motivés et vers 11h30 la vendange de la parcelle s'est terminée. C'est une petite récolte avec à peine une centaine de caisses ramassées, car la sécheresse des semaines précédentes a donné des tailles de grains assez petites.

Ensuite, direction le reste du vignoble pour découvrir les pieds de vignes de syrah adoptés par chaque participant. Le tribu d'A rouge que nous produisons pour les parents adoptifs de Gourmet Odyssey est en effet composé de mourvèdre et de syrah.

Stage oenologie et dégustation au Domaien Allegria en Languedoc

Nous avons poursuivi avec un déjeuner estival devant la cave, avec des plats fait maison par Delphine et la dégustation des vins du domaine pour les accompagner.

En début d'après-midi, bien à l'abri de la chaleur dans le chai, nous avons réalisé l'encuvage des raisins et expliqué les premiers stades de la fermentation qui va suivre pendant quelques jours.

Pour le reste, nous vous donnons rendez-vous pour les Journées Vinification pour connaître la suite de l'histoire ! Merci à tous les apprentis vendangeurs du jour !

 

Ajouter un commentaire

Conférence - Menace sur le vin, les défis du changement climatique


Dans le cadre du 12e Prix Régional du Livre Environnement, j'ai assisté il y a peu à la présentation à Lyon de l'ouvrage « Menace sur le vin : les défis du changement climatique » des auteurs Valéry Laramée de Tannenberg et Yves Leers. A l'heure où l'impact du changement climatique sur le vignoble entraîne un bouleversement de toute la filière, ils tentent de mettre en lumière les enjeux socio-économiques du secteur. Voici ce que j'ai retenu de leur présentation.
Menace sur le vin : les défis du changement climatique

Jamais le vin n'a été aussi bon, et la situation aussi grave. Le ton est donné. Pour les deux auteurs, spécialistes des questions climatiques et de l'environnement, la question n'est pas de savoir si le changement climatique va avoir lieu mais comment la viticulture française et mondiale va y faire face.

En effet le changement est déjà en cours et les statistiques et preuves du bouleversement du climat ne manquent pas. Depuis que l'on consigne les températures constatées dans les vignobles, les cinq années où la moyenne des températures a été la plus chaude dans la vigne sont les années 2000, 2005, 2010, 2014 et 2015. Etrangement récent. Cela soutient la thèse de l'accélération des phénomènes climatiques, et les gels exceptionnels des semaines précédentes dans la Loire et la Bourgogne ne vont pas contredire la tendance : les phénomènes de précipitations sont bouleversés et les changements de température plus violents.

Bien sûr, comme l'a expliqué Valéry Laramée de Tannenberg, le vignoble a déjà subi plusieurs changements climatiques au fil des siècles, c'est pour ça notamment que la culture de la vigne née en Perse est remontée peu à peu vers le Nord pour faire face au réchauffement dans le Sud (et aussi pour accompagner l'avancée des légions romaines, grandes consommatrices de vin, dans leur expansion au Nord !). Ce qui change aujourd'hui c'est la rapidité de l'évolution climatique : lors de la Cop 21 on a discuté d'essayer de rester en dessous des 2°C d'augmentation des températures d'ici 2100. Or si on continue comme actuellement on frôle déjà les 1,5°C de réchauffement.

Et les conséquences pour la viticulture se font déjà ressentir très concrètement. Dans le Sud de la France on voit déjà des vins titrer à 16°C d'alcool, à cause de la sur-maturité : les chaleurs sont telles que les baies de raisin contiennent un taux de sucre trop élevé. Cela pose des problèmes de gestion des vendanges, qui arrivent de plus en plus tôt et doivent quelques fois se dérouler dans des conditions particulières, notamment de nuit pour un fruit plus frais. Mais cela a aussi un impact sur la physiologie de la plante : dans le bordelais des chercheurs ont montré que le cépage merlot avait atteint son optimum ; dans les conditions actuelles il produit très bien mais avec un scénario de réchauffement son rendement baisse. La vigne connaît aussi des attaques de nouveaux parasites et ravageurs, à qui la chaleur profite. Autres conséquences, les régions viticoles se déplacent vers le Nord, par exemple on voit (ré)apparaître des vignobles en Angleterre.

La vigne souffre donc, et l'ensemble de la filière viticole va donc devoir s'adapter, et même si les changements n'ont pas toujours étés anticipés, à l'heure actuelle il existe plusieurs pistes. Les premiers efforts sont faits pour essayer de faire baisser le degré alcoolique des vins : des essais sont réalisés pour tailler la vigne différemment et favoriser la présence des feuilles qui protègent les baies du soleil, ou encore changer l'orientation du vignoble ou monter en altitude. Dans les vignobles étrangers où c'est autorisé, on pratique aussi la dilution avec de l'eau ou la filtration lors du pressurage pour retirer du sucre.

Mais les recherches les plus impactantes sur le long terme seront celles réalisées sur la variété et la diversité des cépages : dans le bordelais par exemple on teste une cinquantaine de nouveaux cépages qui ne sont pas encore autorisés actuellement. Une autre piste prometteuse est la réhabilitation des sols pour développer l'activité micro-biologique comme cela se pratique déjà en biodynamie. Enfin la recherche travaille sur la piste génétique pour créer des hybrides plus tardifs et plus résistants, qui n'auront pas besoin de traitements phytosanitaires.

En conclusion, tout n'est donc pas perdu donc si l'on accélère les transformations des pratiques culturales et s'appuyant sur l'agro-écologie, le bio et la biodynamie. Pour découvrir ces solutions vous pouvez lire le livre « Menace sur le vin : les défis du changement climatique ».

Une question me taraude en sortant de la conférence : les viticulteurs vont connaître dans les années qui viennent de grands défis, mais nous, que pouvons-nous faire en tant que consommateurs concernés et amateurs de vin ? Une réponse qui me vient assez naturellement : s'intéresser pour mieux comprendre et mieux choisir nos flacons, consommer responsable, privilégier les vins produits dans le respect de l'environnement... encore et toujours, jusqu'à ce que nos principes fassent des émules parmi nos proches et les proches de nos proches, assez pour pousser au changement tout la filière vin !

Marie Koch

 

Articles liés

Qu'est-ce qu'un vin bio ?
Qu'est-ce que l'agriculture en biodynamie ?
Plus de vin bio européen ?

Ajouter un commentaire

Bio, biodynamie, vins natures… qu’est-ce que c’est ?


Lors des journées au domaine organisées par Gourmet Odyssey, comme tous nos partenaires sont en bio ou en biodynamie, on a l'habitude de parler de ces pratiques culturales et de vinification. Mais il faut reconnaître qu'avec la diversité des labels, des pratiques et des informations qu'on peut trouver sur le sujet il est quelques fois difficile de s'y reconnaître !

Il y a de plus en plus d'attentes des amateurs de vin vis-à-vis du respect de l'environnement et de la vigne, de la traçabilité dans la production de vin et de la qualité du nectar qui arrive dans leurs verres. Et donc il y a de plus en plus d'offres autour de labels ou démarches respectueux de la nature et du consommateur dans le monde du vin : on entend beaucoup parler de vins bios, en biodynamie, de vins naturels, etc.

Apprendre à faire son vin bio au domaine

 

Les principales différences

Ici nous allons vous parler des principales caractéristiques de chaque pratique, que ce soit en vigne ou en cave, mais ne pourrons pas être exhaustifs : pour aller plus loin vous pourrez consulter d'autres articles sur ce qu'est l'agriculture biologique ou encore l'agriculture en biodynamie.

Aujourd'hui la viticulture conventionnelle est remise en question parce que le contexte dans lequel elle est née avec le développement de la chimie et la nécessité d'obtenir un rendement important n'est plus d'actualité. L'utilisation de produits de synthèse pour protéger la vigne des maladies et augmenter la production trouve une alternative dans la viticulture raisonnée ou la viticulture intégrée.

Ces types de viticulture ne sont pas bio, mais tentent de limiter l'appauvrissement des sols et respecter mieux l'environnement en limitant le plus possible les traitements chimiques. C'est le cas par exemple du label Terra Vitis pour la viticulture raisonnée. La lutte intégrée est, elle, un mélange de plusieurs pratiques culturales bio et non bio, visant elle aussi à utiliser les produits phytosanitaires le moins possible. Elle utilise notamment le label Tyflo.

Certification Tyflo pour la viticulure intégrée

 

La viticulture biologique s'appuie sur une suppression des intrants chimiques tels que les pesticides, fongicides, fertilisants ou désherbants. Pour être certifié avec le label AB (le logo européen qui va le remplacer est la feuille verte formée d'étoiles), le plus répandu, il faut avoir été en conversion pendant 3 ans et être contrôlé par des organismes indépendants comme Ecocert ou Agrocert (voir la liste complète des organismes).

En bio le vigneron utilise des produits d'origine naturelle tels que les insecticides végétaux, le cuivre, le soufre. Ce sont tous des produits de contact, ils protègent la vigne de l'extérieur. Ce qui est bien si le temps n'est pas pluvieux, mais dès qu'il pleut le produit est lavé. Donc la vigne a besoin d'être traitée beaucoup plus souvent dans les régions les plus humides. Les pratiques bio ont par contre l'avantage de favoriser la qualité du sol et sa vie microbienne. Elles prônent un environnement plus naturel où les plantes et les espèces co-existent et luttent pour leur survie.

Certification AB pour la viticulture bio

 

Donc plus de produits chimiques mais des produits naturels pour la vigne et le sol, mais également depuis le millésime 2012 une vinification bio elle aussi, où l'on réduit la quantité de sulfites, on utilise des levures indigènes ou bio, et on utilise du sucre bio si l'on doit chaptaliser. C'est pourquoi on pouvait lire avant des choses du genre « Vin issu de raisins de l'Agriculture Biologique » et que depuis la récolte 2012 on peut parler directement de vin biologique (viticulture et vinification étant contrôlées).

La viticulture biodynamique ou en biodynamie repose quant à elle sur un respect des équilibres du sol et de la plante, et se base sur le calendrier lunaire. Dans cette pratique culturale il faut traiter de façon homéopathique et naturelle la vigne et le sol avec des aspersions à base de plantes, cristaux de roche ou matières animales.

A noter également que les doses de cuivre, soufre etc. utilisées sont encore nettement inférieures à celles de la viticulture bio. Pour être certifié en biodynamie il faut d'abord être certifié en bio, puis obtenir des labels supplémentaires tels que celui de Demeter ou de Biodyvin.

Certification Demeter pour la biodynamie

 

Les vins natures ou naturels enfin, ne sont pas à proprement parler une pratique culturale. Apparue plus récemment sur les étiquettes cette mention signifie que le vin est élaboré à partir de raisins ayant subi le minimum de manipulations et le jus reçu le minimum d'intrants : l'idée c'est de laisser faire la nature pour l'accompagner seulement. Par exemple les raisins sont vendangés à la main, pour la vinification les levures sont celles déjà présentes sur le fruit, pas d'intrants visant à la stabilisation du jus, et le soufre n'est pas ou peu (à dosage homéopathique) utilisé.

A l'heure actuelle il n'existe pas de label ni de certification pour les vins naturels. Certains organismes et associations qui en font la promotion recommandent une certification en bio mais elle n'est pas obligatoire, ni aucune de leurs chartes encadrées par la loi.

 

Comment les reconnaître sur l'étiquette ?

A l'exception des vins naturels donc, pour les autres types de viticulture les labels les plus connus permettent d'identifier si un vin est produit certifié en agriculture bio, biodynamique, ou raisonnée.

Mais attention aussi avec les labels : ils ne représentent que les vignerons ayant fait la démarche de se faire certifier. Beaucoup de producteurs ont des pratiques bio ou raisonnées au quotidien et ne se sont pas lancés dans la certification par manque de temps ou de moyens. La certification officielle reste cependant la meilleure preuve que le vigneron a respecté la charte.

L'important pour nous c'est de comprendre la démarche du viticulteur et donc, si vous en avez la possibilité, de discuter avec lui de ses pratiques lorsque vous dégustez un vin. Bien sûr vos convictions aussi seront importantes lors du choix de la bouteille, mais pour nous le critère principal reste le goût : faire confiance à notre vue, notre nez et notre palais se révèle souvent une bonne option !

 

Articles Liés

Qu’est-ce qu’un vin bio ?

Qu’est-ce que l’agriculture en biodynamie ?

Plus de vin bio européen ?

 

 

 

Ajouter un commentaire

Share |
RSS

A propos du blog

Connaissez-vous un amateur de vin ? 

Offrez-lui un cadeau inoubliable : ses propres pieds de vigne et une cuvée à son nom... !

A partir de 159 €

Tags

Adoption Assemblage Bio Biodynamie Bourgogne Cadeau Cave Domaine Dégustation Elevage Fermentation Oenologie Stage Taille Vendanges Vigne Vigneron Vignoble Vin Vinification

Tous les tags...

Catégories

Archives

Derniers commentaires

Liens