Adoptez vos propres vignes et élaborez votre propre vin

avec l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Visitez www.gourmetodyssey.fr pour plus d'informations.

La taille de la vigne dans en Vallée du Rhône


Pour cette première Journée Découverte de l’année 2017 au Domaine la Cabotte samedi 4 mars, Marie-Pierre et Eric nous attendaient autour d’un café bien chaud dans le caveau du domaine, qui surplombe les vignes, perchées sur un bout de colline du Massif d’Uchaux, terroir bien particulier des Côtes du Rhône. 

Le sujet de la journée est le travail dans la vigne avant la récolte et le métier de viticulteur pour faire grandir et entretenir une vigne au mieux afin de donner des raisins de qualité optimale pour les vendanges. Et il peut s’en passer des évènements dans le vignoble entre le début du millésime avec la taille comme aujourd’hui, et la récolte !

 

Eric nous explique comment tailler correctement la vigne

 

Eric, vigneron propriétaire du domaine, nous a donc expliqué sa façon de travailler avec son épouse vigneronne Marie-Pierre, leur sol ainsi que leurs vignes. Pourquoi faut-il tailler ? Pourquoi à cette période de l’année ? Par intermittences selon la clémence des nuages, nous avons tous pu participer à cette belle taille de mars, chaperonnés par Eric et Marie-Pierre, son épouse.

 

es parents adoptifs se lancent sous le contrôle de Marie-Pierre

 

En fin de matinée, nous nous sommes rendus dans la parcelle des ceps de grenache adoptés par Gourmet Odyssey, afin de les identifier, et de prendre quelques clichés souvenir avec ceux qui nous donneront le vin tant attendu.

Après cette matinée active la faim se faisait sentir. Au menu du déjeuner, salade d’endives composée de graines, une daube provençale aux zestes d’orange, pour finir sur une note sucrée un tiramisu aux framboises. Ces plats faits maison par Marie-Pierre ont formé de délicieux accords avec les cuvées Garance, Gabriel, Colline ou encore Châteauneuf-du-Pape que nous avons dégusté tout au long du repas.

 

Le repas concocté par Maire-Pierre dans le caveau avec vue sur les vignes

 

Et comme le matin n’avait pas suffi, nous avons profité d’une éclaircie après le repas pour terminer la taille et perfectionner nos coups de sécateurs. Pas facile de faire le choix de quelle baguette garder pour porter les rameaux et les fruits de l’année et quelle baguette couper !

 

La taille ce n’est pas aussi facile que ça en a l’air

 

Nous nous sommes ensuite rendus au chai pour parler du sens de la biodynamie pour la viticulture, de ses bienfaits et de son ampleur sur le Massif d’Uchaux, puis plus précisément de l’histoire géologique du terroir du Massif d’ Uchaux et  du respect de ses sols et des rythmes de la nature.

Une journée bien riche en informations et en coups de sécateurs. Nous pourrons bientôt voir si notre travail de taille a porté ses fruits et Marie-Pierre et Eric nous donnerons bientôt des nouvelles de la croissance des bourgeons puis des rameaux… Merci à nos hôtes pour leur accueil toujours authentique et rendez-vous aux vendanges pour voir si la récolte sera de qualité !

Ajouter un commentaire

Stage d’assemblage du vin à Bordeaux


L’assemblage du vin est un art délicat, c’est que nous avons appris lors des Journées Vinification au Château Beau Rivage le week-end dernier. Le vigneron choisit non seulement les cépages qu’il va utiliser et dans quelle proportion, mais aussi les différents lots du même vin, vieillis dans différentes barriques de chêne, surtout au Château Beau Rivage, qui est la même famille que les Tonnelleries Nadalié. Les possibilités d’assemblage sont donc presque infinies !

Cadeau stage oenologique à Bordeaux pour faire son vin

Après la présentation du domaine et de l’équipe, nous nous sommes dirigés vers le cuvier (ou hall de fermentation), pour voir où se termine le voyage des raisins quand ils sont récoltés. Nous avons découvert tout le procédé de fermentation pour transformer le sucre contenu dans les baies en alcool, et le travail effectué pendant la macération pour extraire les tanins du marc formé par les peaux et pépins des raisins. La première semaine après la récolte est très intensive pour le vigneron qui doit contrôler ses cuves en permanence pour vérifier la température, le niveau de sucre et l’évolution du vin.

Coffret cadeau pour participer à l'élaboration de son vin personnalisé

Une fois la  fermentation terminée, les vins sont soutirés pour séparer le vin des particules les plus grossières formées par la peau, les pépins, la rafle et autres éléments solides. Si on les laissait au contact du vin, celui-ci serait instable et développerait des arômes non souhaités. Le vin ainsi obtenu est le “vin de goutte”. Le marc qui reste en fond de cuve après le soutirage est pressé pour obtenir le  “vin de presse”, qui est élevé séparément pour obtenir une possibilité de plus lors de l’assemblage. Le vin de presse est beaucoup plus tannique et concentré que le vin de goutte.

Au Château Beau Rivage les vins restent dans des cuves jusqu’à ce que la fermentation malo-lactique soit terminée. C’est le processus qui réduit l’acidité du vin et donne un vin plus souple. Les vins sont ensuite mis dans le chai à barriques.

Parrainage de pieds de vigne à Bordeaux et bouteilles de vin personnalisées

Le chai à barriques du Château Beau Rivage est impressionnant. Christine, la propriétaire  et vigneronne, vient d’une famille de tonneliers dont la manufacture est juste de l’autre côté du village. Elle nous a donc expliqué l’influence des barriques en chêne sur l’élevage du vin, et les différents effets aromatiques obtenus selon la provenance du chêne et la façon dont la barrique est réalisée. La fabrication de barrique est tout un art en elle-même !

La plupart des vins sont laissés en barriques pour être élevés. Cela prend du temps car les vins du Château Beau Rivage sont des vins de garde. Chaque barrique est régulièrement dégustée pour contrôler son évolution et remplacer la part du vin qui s’est évaporée. Il est important de garder la barrique bien remplie pour protéger le vin de l’oxygène de l’air.  Après la dégustation le vigneron décide si les “lies fines” présentes dans les barriques (les particules solides fines restant des fruits) ont besoin d’être remuées : c’est le bâtonnage.

Il était ensuite temps de tester nos différents sens. A la tonnellerie on avait préparé une série d’ateliers : le premier proposait de reconnaitre quelques-uns des arômes que l’on peut trouver dans le vin, et qui sont dus soit au fruit en lui-même soit à l’élevage en barrique. Un exercice amusant mais pas aussi facile qu’il n’en a l’air !

Cours de dégustation de vin

Ensuite avec tout notre vocabulaire du vin fraîchement acquis, nous avons commencé les dégustations. On nous a servi deux vins différents… mais en quoi ? Les cépages étaient-ils différents ? Ou était-ce les contenants utilisés pour l’élevage ? La différence aromatique et en bouche était frappante, et c’était une bonne façon de comprendre toutes les variables sur lesquelles le vigneron joue pour assembler ses vins.

Dégustation des vins en cours d'élevage

L’heure du déjeuner approchant, nous avons goûté quelques-uns des vins du domaine au restaurant de la tonnellerie. Après un rosé, nous avons goûté un vin rouge,  Phare 2002, avec du foie gras et un chutney de figues. Nous avons ensuite dégusté la cuvée Benjamin, Bordeaux Supérieur 2010 rouge avec le plat de résistance, et le Clos la Bohème Haut-Médoc 2010 avec du fromage, suivi d’un Château Beau Rivage 2007 avec une mousse au chocolat. Ce dernier vin est la cuvée choisie par Gourmet Odyssey pour son coffret cadeau Expérience Vin.

Après le déjeuner nous avons encore fait quelques dégustations lors de l’atelier d’assemblage. Nous avions à notre disposition des échantillons de quatre cépages du millésime 2016, qui sont toujours en cours d’élevage. Pour comprendre les différentes qualités de chacun des cépages nous les avons goûtés séparément. On a remarqué que merlot est très fruité mais ne persiste pas longtemps en bouche, que le malbec apporte des notes épicées, que le cabernet sauvignon a une longue finale en bouche, et que le petit verdot possède une plus grande acidité que les autres cépages.

Coffret cadeau assemblage de vin à Bordeaux

Il était ensuite temps d’assembler ces vins : nous avons essayé différents assemblages pour voir comment le vin change selon les cépages et proportions utilisées. Même les plus petites différences peuvent changer considérablement le résultat final, et certains assemblages étaient plus plaisants que d’autres ! Ce sur quoi tout le monde était d’accord est que l’assemblage est un véritable défi qui demande beaucoup de compétence et de savoir se projeter dans le futur pour imaginer comment l’assemblage final va évoluer.

Merci à tous les participants pour leur participation à ce beau week-end, et au Château Beau Rivage de nous avoir donné cet aperçu sur l’art de la vinification. Il faudra maintenant attendre patiemment que le millésime 2016 vintage mûrisse doucement jusqu’à l’hiver 2018-2019. Le millésime 2015 sera prêt vers la fin de cette année, ou le début de 2018 selon son évolution dans les mois qui viennent, et le déroulement des vendanges 2017.

Ajouter un commentaire

Stage vinification et élevage du vin en Val de Loire


Le week-end dernier nous avons participé à nos premières Journées Vinification Gourmet Odyssey de l’année au Château de la Bonnelière : au programme découverte des étapes de la vinification et de l’élevage, depuis les vendanges et jusqu’à la mise en bouteille. Et comme nous l’avons constaté, il y a beaucoup de travail et de décisions à prendre pour Marc Plouzeau, le vigneron propriétaire du domaine !

La journée a démarrée avec notre traditionnel café d’accueil, qui a permis à Marc de nous raconter l’histoire de son domaine et de faire le point sur les activités réalisées dans les vignes depuis les vendanges.

Visite à nos pieds de vigne adoptés et photo souvenir

Pour commencer, nous avons rendu une petite visite à nos pieds de vigne adoptés avec Gourmet Odyssey, déjà taillés en début d’hiver, mais dont les bois n’ont pas encore été tirés. L’occasion pour certains, de tester cette activité physique entre deux photos souvenir pour le concours « Je prends mon pied » !

Le groupe s’est ensuite séparé : les uns allant avec Marc au chai, les autres se préparant à jouer avec leurs sens pour mieux appréhender la dégustation.

Au chai Marc explique le processus de vinification

Au chai, Marc nous a livré ses petits secrets de vinification : l’utilisation de la gravité pour mettre ses raisins en cuves et ainsi ne pas les abimer, ses techniques de surveillance pour vérifier que les fermentations se passent bien et les différentes manières de faire vieillir ses vins, notamment en barrique.

Avant de déguster il faut faire travailler un peu ses sens avec l’atelier des arômes

Dans la salle de réception, nous avons fait travailler son nez ! Les vins sont pleins d’arômes, que l’on peut classer en 3 catégories : les arômes primaires, liés au cépage, les arômes secondaires, liés à la méthode de vinification et les arômes tertiaires, liés à l’élevage du vin. Nous nous sommes donc exercés à les reconnaître, afin de le mettre en pratique lors des dégustations qui allaient suivre.

Le repas maison cuisiné par Mme Plouzeau

Après cette matinée déjà bien chargée, il était temps de passer à table. Un bon repas nous attendait, concocté par les soins de Mme Plouzeau ! Nous avons pu déguster en avant-première la nouvelle cuvée de Marc, le Chinon Blanc « Silice » qui a accompagné à merveille notre entrée, mais aussi un Comté au moment du fromage.

Après cette pause gourmande, pour terminer la journée nous nous sommes rendus à la cave d’élevage et de dégustation du domaine, qui se situe sous la forteresse de Chinon !

Dans la cave de Chinon sous la forteresse pour déguster des vins en cours d’élevage

Ce bel endroit est l’une des nombreuses galeries qui existent sous la ville de Chinon et qui ont servi notamment à l’extraction des pierres pour la construction du Château. Cette cave est dans la famille Plouzeau depuis 3 générations et Marc l’utilise pour l’élevage de ses vins en barrique.

Nous avons eu la chance de déguster plusieurs vins en cours d’élevage. Une dégustation inhabituelle et quelque peu difficile car le vin n’est pas encore arrivé à maturité et il faut imaginer ce qu’il pourra donner dans quelques mois voire quelques années ! En effet, certains des vins ont encore plusieurs mois d’élevage devant eux, afin d’assouplir leurs tanins et de s’arrondir.

La journée s’achevant, nos participants après cette dégustation prometteuse, ont sûrement hâte de découvrir leur cuvée du Clos de la Bonnelière, mais il faudra encore attendre un peu !

Ajouter un commentaire

Apprendre le métier du vigneron et son travail en cave


Les Journées Expériences 2017 se sont poursuivies le week-end dernier en Bourgogne au Domaine Chapelle avec 2 belles Journées Vinification en compagnie des parents adoptifs du millésime 2016.  Le but de ce stage oenologique au domaine est de comprendre le travail réalisé en cave et les choix que le vigneron fait pour transformer le fruit de sa récolte en vin mis en bouteille et prêt à déguster.

Cadeau stage oenoligique en Cote de Beaune, Bourgogne

Les journées s’articulaient autour de deux ateliers le matin. Après la présentation du domaine, un groupe a suivi Jean-François Chapelle dans le chai des fermentations. Là il a expliqué comment les raisins sont réceptionnés pendant les vendanges puis mis en cuve. Nous avons découvert le processus de la fermentation et comment il est surveillé étroitement et contrôlé par le vigneron pour avoir lieu dans des conditions optimales. Jean-François nous a expliqué la différence entre le vin « de goutte » et le vin « de presse », ainsi que les différences de procédés pour faire les vins blancs et les vins rouges.

Coffret cadeau élaboration de votre vin bio personnalisé

Quand la première fermentation est terminée et que le vin a été soutiré, la majorité des vins rouges du Domaine Chapelle, dont le Clos des Cornières choisi pour l’Expérience Vin Gourmet Odyssey, sont déplacés dans la cave souterraine pour continuer leur élevage en fût de chêne.

Visite cave domaine vinicole bio en bourgogne

Au milieu des fûts, Jean-François nous a expliqué comment le vin perd de son acidité pendant la fermentation malo-lactique et comment il choisit les différents types de fûts qu’il utilise pour cette étape. Pour mieux comprendre le rôle du fût dans la vinification, nous avons dégusté des vins sur fût pour apprécier la différence entre vieux et nouveaux fûts. Le même vin avait été stocké dans ces fûts, donc la seule différence était l’âge. Et c’est étonnant de constater à quel point les arômes et les goûts varient entre les deux. Les questions ont fusé et nous avons couvert beaucoup de sujets comme la chaptalisation, les niveaux de sulfites ajoutés, et les différentes méthodes utilisées pour boucher les bouteilles.

Cadeau stage oenolgique avec le vigneron dans le cote de beaune

A l’étage un autre atelier avait lieu : Yvette Chapelle nous a préparés pour une bonne dégustation de vin en testant nos sens. Nous avons senti à l’aveugle des petits flacons contenant les principaux arômes du vin rouge et avons dû les identifier un par un. Pas aussi facile que l’on ne le pense !

Cadeau stage oenolgie pour amateur de vin.  Anniversaire, retraite, mariage.

Nous avons ensuite goûté quatre verres contenant des solutions salées, sucrées, acides et amères pour sentir sur quelle partie de la bouche elles se ressentaient le mieux.

Après cette matinée bien chargée, nous avons profité d’un soleil magnifique pour déguster un verre de Santenay St Jean 2015 blanc dans la cour pendant que Jean-François répondait encore à quelques questions.

Cadeau dégustation vin bio avec le vigneron en Bourgogne

Pendant le déjeuner nous avons continué la dégustation de quelques Bourgogne rouges, en commençant par le Santenay Clos des Cornières 2012, suivi du Santenay La Comme Premier Cru 2014, et en terminant par le Chassagne Montrachet Morgeot Premier Cru.
Nous avons débuté l’après-midi dans le Clos des Cornières pour rendre visite à nos pieds de vigne adoptés. Ils étaient magnifiques sous le soleil, et très contents de prendre la pose avec leurs parents adoptifs !

Coffret cadeau parrainage de vigne bio en Bourgogne

Jean-François nous a ensuite expliqué les différences géologiques des vignobles alentours et comment cela détermine les classements d’AOC en Bourgogne et à Santenay. Il nous a montré les trois différentes parcelles qui constituent le Clos des Cornières, car une dernière dégustation nous attendait pour la journée.

De retour au chai, nous avons goûté les trois vins du Clos de Cornières qui sont vinifiés séparément et assemblés seulement juste avant la mise en bouteille. Cela nous a permis de sentir la différence entre les parcelles, dont seul l’âge change. Et cela nous a donné aussi un aperçu du potentiel du millésime 2016. Les vins en était à des stades différents de leur fermentation malolactique, cela nous a donc permis de voir également l’évolution lors de ce processus.

Cadeau bio pour un amateur de vin. Elaborez votre vin personnalisé en Bourgogne

Et il était déjà temps de se quitter. Un grand merci à Jean-François et Yvette d’avoir partagé leur passion avec nous, et à tous les participants d’avoir fait de ces journées un moment si agréable !

Ajouter un commentaire

Stage de vinification et d’assemblage du vin dans la Vallée du Rhône


Samedi dernier nous avons été accueillis par Marie-Pierre et Eric Plumet au Domaine la Cabotte, à Mondragon en vallée du Rhône pour parler de la vinification du millésime 2016. Les parents adoptifs de pieds de vigne se sont retrouvés autour d’un café dans le lumineux caveau du domaine. Certains étaient déjà venus participer aux vendanges et aux remontages, d’autres à la taille le printemps dernier.

Coffret cadeau stage oenolgique pour découvrir les vins biodynamics

Aujourd’hui on va  surtout parler des vinifications et de l’élevage du vin. Comment va naître le vin après que les vendangeurs aient coupé les grappes de raisin puis rentré les cagettes dans le chai. C’est Eric, le vigneron, qui va nous expliquer cette aventure.

Cadeau original d'anniversaire, retarite ou mariage pour amateur de vin

Ainsi les participants apprennent qu’ici au Domaine la Cabotte on essaie de mettre les raisins rouges en cuve tous ensembles quand c’est possible. Marie-Pierre et Eric préfèrent ne pas séparer les différents cépages, grenache,  mourvèdre, carignan, cinsault. Ils laissent les jus se mêler, et fermenter avec leurs peaux couvertes de levures. Ce n’est pas un exercice évident, et quelques fois ils vinifient les cépages séparément aussi, tout dépend des millésimes.

Et ils goûtent, goûtent, encore et encore. Pour enfin décider du moment de séparer le jus fermenté de toutes les matières solides qui se sont déposés en fond de cuve : peaux, feuilles, restes de rafle… Le jus fermenté devient du vin tranquille, toujours sous haute surveillance pour éviter toute déviance.

Stage d'oenologie pour déguster des vins en cours d'élevage

Ensuite 4 à 10 mois après la vendange, le vin va être tiré, embouteillé, étiqueté. Et il va partir régaler des papilles gourmandes aux quatre coins du monde, dont celles de tous les parents adoptifs, qui ont suivi avec intérêt et émotion la naissance du millésime du bourgeon à la bouteille.

Après cet exposé passionnant, un atelier nous attend au caveau pour tester nos capacités à reconnaître les arômes. Il faut sentir à l’aveugle des flacons, pour reconnaître des séries d’arômes le plus souvent présents dans les vins.

Du miel ? Du citron ?  De la poire ? pour les blancs… De la framboise ? Du cassis ? Du zan ? pour les rouges…

Un ou deux participants sont  très forts à ce jeu, des « Nez de  Cyrano». Mais à la fin tous sont d’accord pour sortir au soleil  goûter les vrais arômes des vrais vins !

Cuvée Garance, Cuvée Gabriel en rouge et la blonde Clairette élevée en Amphores Italiennes,on s’en régale.

Au menu du déjeuner, salade composée aux graines, tagine d’agneau, gâteau aux fruits, qui forment de délicieux accords avec les cuvées. Pour les honorer toutes, Jacqueline, la sommelière invoque « l’Ame du Vin » ce bel hommage de Beaudelaire au divin nectar.

Cadeau parrainage de vigne dans le cotes du rhone

L’après midi se passe dans la parcelle des ceps de grenache adoptés par Gourmet Odyssey et Eric raconte l’histoire géologique du terroir du Massif d’ Uchaux, comment il influence les arômes et la structure du vin, et l’évolution du dossier pour le passage en cru.

On se quitte devant le chai après un dernier exposé sur le sens de la biodynamie, le respect des rythmes de la nature qui vont créer cet amical équilibre des vins de la Cabotte.

Ajouter un commentaire

Le rôle des racines de la vigne


En ce début d’année, et particulièrement avec le froid qui s’est installé, les vignerons nous parlent beaucoup du repos de la vigne et des bénéfices de l’hiver pour celle-ci. En effet pour le viticulteur à cette période de l’année il y a moins de tâches à faire sur les pieds de vigne, mais ce n’est pas pour autant qu’il ne se passe rien dans le sol. Voici quelques informations sur les racines de la vigne et le rôle qu’elles jouent dans le cycle végétatif.

D’abord, qu’appelle-t-on racines ?

Le cep de vigne est composé de 2 parties : la partie aérienne, un greffon de l’espèce vitis vinifera répandue en Europe, et la partie-souterraine, un porte greffe souvent hybride d’espèces américaines et de vitis vinifera qui résistent au phylloxéra, une maladie qui a ravagé la vigne Européenne dans les années 1860.

En effet, depuis la crise du phylloxéra, en Europe on ne plante plus que très rarement des ceps « francs de pied », c’est-à-dire sans porte greffe. Les racines sont donc la partie du porte-greffe qui se trouve sous le sol et apporte les nutriments nécessaires à la plante.

A quoi servent les racines ?

Les racines d’un cep ont plusieurs fonctions : elles servent d’abord à l’ancrage de la plante dans le sol. Elles ont aussi un rôle d’absorption de l’eau est des minéraux nécessaires au bon développement de la vigne. Et enfin, elles ont aussi un rôle de réserve pour supporter le développement végétatif au printemps. En effet près la récolte la photosynthèse continue et des réserves d’hydrate de carbone  sont produites et stockées dans le tronc et les racines pour l’hiver et le printemps. 

Apprendre à protéger la jeune vigne en stage oenologie

 

Jusqu’où vont les racines dans le sol ?

Le cep possède trois niveaux de racines, qui vont de 2 à 5 mètres de profondeur en moyenne, quelques fois bien plus. Les racines principales sont celles qui existaient déjà lors du bouturage, ensuite les racines secondaires, puis les radicelles qui sont produites chaque année. Les radicelles qui vieillissent deviennent ensuite des racines secondaires.

La profondeur atteinte par les racines dépend de plusieurs facteurs : le type de porte-greffe utilisé, le type de sol qui peut être plus ou moins compact et profond, la densité de plantation des pieds de vigne, et les techniques d’entretien du sol. Plus la vigne est ancienne plus les racines sont censées descendre profond dans le sol.

Est-ce que les racines sont sensibles au climat ?

On entend souvent dire que la vigne est une plante robuste, ce qui est vrai en général. Le viticulteur doit tout de même la protéger au mieux, surtout quand elle est jeune et que ses racines ne sont pas encore descendu assez profond pour se protéger elles-mêmes.

Pour le froid, dans les vignobles les plus exposés on réalise après la chute des feuilles un buttage sur les pieds de vigne, qui consiste à ramener de la terre sur les pieds pour constituer une petite butte de terre et ainsi protéger les racines les moins profondes. Une période courte de froid soutenue en hiver est même une excellente protection contre les maladies car la plupart des bactéries présentes dans le sol sont ainsi détruites. 

Cycle de la vigne et travail au domaine avec le vigneron

  

Par contre la vigne n’aime pas l’humidité : la pluie est bénéfique à bien des stades de la croissance de la vigne et de la maturation du raisin, mais ce qu’il faut éviter c’est qu’elle reste les pieds dans l’eau. Trop d’eau stagnante aux pieds des vignes favorise l’apparition de maladies et surtout leur propagation dans le sol.

La sécheresse dérange moins la vigne, surtout si ces racines sont assez enfouies dans le sol, où elle va pouvoir trouver l’eau et les nutriments nécessaires. Ceci dit dans certains vignobles méridionaux, si le printemps n’a pas été assez pluvieux et n’a pas pu apporter les réserves d’eau suffisantes pour le sol, les viticulteurs sont obligés d’irriguer.

Et dans le cas d’une sécheresse ce ne seraient pas les racines qui souffriraient en premier mais plutôt les fruits, car la plante va toujours favoriser sa survie par rapport à la production de fruits. La nature est bien faite même si cela désole parfois le vigneron !

Comment protègent-on les racines en bio / biodynamie ?

Comme on l’a dit, la vigne est assez résistante aux aléas climatiques, ce qu’elle craint ce sont les maladies, surtout celles qui se propagent par les sols. Les deux plus communes sont le pourridié, une maladie parasitaire, et le phylloxéra, un puceron ravageur. Ces maladies conduisent à la mort du cep, et les symptômes n’apparaissent que tardivement après la contamination.

Il faut donc agir en préventif, surtout en viticulture bio et biodynamique où l’on ne peut pas traiter facilement une fois la maladie installée. Pour avoir un sol le plus sain possible on pratique de griffage réguliers de la surface pour aérer le plus possible la terre et ainsi favoriser la vie microbienne (saine).

Journée Découverte de la vigne avec Gourmet Odyssey au domaine

En biodynamie on considère également que la santé de la plante passe par celle du sol : la viticulture biodynamique vise de façon générale, à réhabiliter, dynamiser et intensifier la vie organique dans le milieu où vit la vigne. On cherche à renforcer la vitalité et la résistance des plantes, en améliorant les échanges naturels entre le sol et les racines par exemple.

La plupart des vignerons passés à la culture bio ou biodynamique a d’ailleurs constaté globalement un meilleur enracinement de la vigne et donc de meilleurs résultats qualitatifs et quantitatifs sur la récolte avec le temps.

 


L’hiver est donc une période de repos végétatif : rien ne se passe dans la partie aérienne de la vigne où la sève ne circule plus. Celle-ci est redescendue dans les pieds et les racines pour préparer le printemps et faire les réserves nécessaires à la future récolte.

 

Articles liés

Fin des vacances d’hiver pour la vigne
Le débourrement de la vigne au printemps
Qu’est-ce que l’agriculture biodynamique ?

Ajouter un commentaire

Calendrier du printemps 2017 des salons du vin de nos vignerons partenaires


Nos partenaires vignerons feront déguster leurs vins sur les différents salons du vin qui sont organisés dans les semaines et mois qui viennent. A vos agendas pour venir les rencontrer et découvrir leurs vins bios !

 

Salon vin 2017 Domaine Chapelle Bourgogne

 

Domaine Chapelle – Côte de Beaune

  • Les 11 et 12 février 2017: Salon du vin et de la gastronomie à la salle des fêtes de Neuville de Poitou (près de Poitiers).
  • Du 17 au 20 mars 2017 : Salon Vivre Autrement Bio au Parc Floral de Vincennes, à Paris. Demandez votre entrée gratuite.
  • Les 18 et 19 mars 2017 : Salon des vins de Paray le Monial (71).
  • Du 25 au 28 mai 2017 : Les 28èmes Journées Gourmandes du Grand Morvan à Saulieu au Hall des Expositions.
  • Du 3 au 5 juin 2017 : Foire gastronomique à Mailly (51).
  •  Salon vin 2017 Château Beau Rivage Médoc Bordeaux
Château Beau Rivage - Bordeaux

  • Du 17 au 20 février 2017 : Salon des Vignerons Indépendants à Strasbourg, Wacken - Place de la Foire Exposition, Stand C77
  • Du 17 au 19 mars 2017 : Salon des Vignerons Indépendants, à Bordeaux Parc des Exposition de Bordeaux Lac, Stand E 15
Salon vin 2017 Domaine Stentz-Buecher Alsace

Domaine Stentz-Buecher - Alsace

  • Le 3 mars 2017 : Dîner Insolite à Wissembourg avec le restaurant Le Cheval Blanc à Lembach, 2 étoiles au Guide Michelin. Réservations ici.
  • Du 29 avril au 1er mai : Fête des vins à Bomal en Belgique
  • Les 10 et 11 juin 2017 : portes ouvertes au domaine à Wettolsheim, Alsace.
Salon vin 2017 Domaine la Cabotte Côtes du Rhône

Domaine la Cabotte – Côtes du Rhône
  • Les 8 et 9 avril 2017 : Printemps des Vins de Châteauneuf du Pape
N’hésitez pas à venir rencontrer les vignerons et leurs équipes sur ces évènements conviviaux, ils vous accueilleront avec plaisir pour partager un bon moment et un verre !

Ajouter un commentaire

Nouvelles médailles au concours Challenge Millésime Bio 2017


Mi-janvier a lieu le Challenge Millésime Bio, concours officiel du Salon Millésime Bio, destiné aux professionnels du vin. Cette année encore certains partenaires vignerons de Gourmet Odyssey ont été médaillés par ce prestigieux concours.

 

Le Challenge Millesime Bio réunit les professionnels du vin bio

Le Challenge Millésime Bio est un concours de vin international qui rassemble chaque année plus de 1200 échantillons de vins en compétition. Il était présidé cette année par Joris Snelten,  P-DG de Delta Wines, l'un des plus importants importateurs néerlandais de vin.

Les professionnels du vin du Salon Millésime Bio dégustent plus de 1400 échantillons
La dégustation des 1413 échantillons présentés à cette 10ème édition s’est déroulée le 17 janvier 2017. Le jury a décerné 413 médailles :
  • 125 médailles d’Or
  • 201 médailles d’Argent
  • 87 médailles de Bronze

Deux de nos domaines partenaires ont une fois de plus été récompensés par ce concours renommé internationalement :

La cuvée Garance du Domaine la Cabotte en Côtes du Rhône
  • Le Domaine la Cabotte en Côtes du Rhône, avec son vin Garance (Côtes du Rhône Village Massif d’Uchaux) 2015 récompensé d’une médaille d’argent. C’est la cuvée sélectionnée par Gourmet Odyssey pour son Expérience Vin !
  • Le Domaine Chapelle en Côte d’Or reçoit une médaille d’or pour son vin rouge Chassagne-Montrachet Premier Cru Morgeot 2014.

Félicitations aux équipes de ces 2 domaines !

 

Articles liés

Palmarès 2016 

Ajouter un commentaire

Un cadeau vin unique pour une Saint Valentin pleine de charme


Pour un cadeau de Saint Valentin qui change parrainez des vignes avec votre valentin(e) pour fabriquer ensemble votre cuvée de vin bio, en bouteilles personnalisées. Pour tout un millésime entrez dans les secrets d’un vigneron et de son domaine pour produire de votre propre vin. 

 

Faire son vin bio au domaine avec le vigneron

 

L’adoption de pieds de vigne dans un  de nos 8 domaines partenaires bio est un cadeau parfait pour un amateur ou une amatrice de vin : vous pourrez suivre ensembles l’évolution de vos vignes parrainées, à distance via des newsletters, articles de blog et photos, ou en vous rendant au domaine pour participer aux différentes étapes de la production. En fin d’expérience vous disposerez de vos bouteilles de vin bio, personnalisées selon vos choix et dégusterez ensembles votre propre vin !

Visite domaine viticole et stage oenologie participatif

Vous pouvez également passer une ou plusieurs journées au domaine à deux pour partager un moment convivial avec le vigneron. Il existe trois types de journées : la Journée Découverte pour découvrir le cycle de la vigne jusqu’à la récolte et participer au travail dans le vignoble. La Journée Vendanges qui permet de récolter et suivre votre raisin jusqu’au chai pour ses premières transformations,  et la Journée Vinification qui aide à comprendre la transformation du vin et les choix du vigneron une fois en cave ou cuverie.

Tous ces stages oenologiques sont en immersion avec le vigneron et ses équipes de 9h30 à 16h et vous donnent le temps de suivre et les aider dans leur travail, de partager un repas et une dégustation des vins du domaine.

Coffret cadeau vin Saint-Valentin pour adopter des vignes au domaine

Tous nos partenaires vignerons sont rigoureusement sélectionnés pour la qualité de leur vin et leur envie de partager la passion de leur métier. Ils sont tous certifiés en bio et vous accueilleront avec plaisir pour une rencontre conviviale autour du vin : le prétexte parfait pour une escapade à deux autour du vin !

Si votre moitié apprécie le vin, ce coffret cadeau personnalisé sera sûrement une excellente idée cadeau pour la Saint Valentin : il inclut aussi un sac rafraîchisseur à vin, un bouchon de verre réutilisable, un bec verseur anti-goutte, un certificat personnalisé d’adoption des vignes  et tous les détails sur l'Expérience Vin.

Plus d’information sur les Expériences Vin.

 

Ajouter un commentaire

Gourmet Odyssey et ses partenaires vignerons vous souhaitent une belle année !


Voici le début d’une nouvelle année et nous fourmillons déjà de projets pour 2017 : avant de démarrer ce nouveau millésime en votre compagnie nous voulions vous adresser tous nos vœux, ainsi que ceux de nos partenaires, qui ont un petit message pour vous dans cet article.

Chaque année nous apporte son lot de surprises et beaux moments et 2016 n’aura pas fait exception. Nous vous remercions de votre fidélité et nous sommes prêts pour vous vous accompagner sur le millésime 2017. Que cette nouvelle année soit un beau millésime mais également vous apporte toutes les découvertes gourmandes que vous pouvez souhaiter.

Et pour trinquer avec nous quelques-uns de nos partenaires se sont prêté à un jeu de questions pour notre plus grand régal. Voici leurs vœux :

 

Quel vin avez-vous ouvert pour les fêtes ?

Domaine Chapelle - Le traditionnel repas de Noël a été l’occasion cette année de réunir toute la famille. Nous avons donc beaucoup parlé vin et plus particulièrement « vin bio », autour de quelques Alsaces et Bordeaux de collègues bio. Et puis bien sûr les vins Chapelle. Cette année nous avons mis l’accent sur les 1988 pour choisir la meilleure bouteille qui sera servie au mariage d’Elodie, ma nièce.

Domaine Allegria -  Nous avons dégusté un Curry pas trop épicé et ouvert une bouteille de Chenin Blanc 2016 de Grover Vineyards, un des domaines phares en Inde ! Car c'est là-bas que nous étions le jour de Noel.

Domaine la Cabotte - Pour les fêtes nous avons ouvert bien sûr le magnum de Blanc la Cabotte, à ouvrir en famille ou entre amis sur des coquilles Saint Jacques crémeuses au safran, ou un simple morceau de Comté bien affiné.

 

Quel(s) voeu(x) avez-vous envie d'adresser aux amateurs de vin pour 2017 ?

Domaine Chapelle - Soyez curieux, le monde du vin est de plus en plus merveilleux, mais soyez exigeants avec les vignerons pour qu’ils travaillent proprement donc en culture biologique !

Domaine Allegria - Nous vous souhaitons une année 2017 pleine d'allegria pour vos familles et vos proches.

Domaine la Cabotte - Nous vous souhaitons de boire des vins de terroir, et biodynamiques !

 

Et à vous que vous souhaite-t-on  ?

Domaine Chapelle - Une très belle et très grosse récolte 2017 !

Domaine Allegria - Une belle récolte 2017, plus généreuse qu'en 2016 !

Domaine la Cabotte - Une récolte aussi belle que le millésime 2016 !

 

Excellente année gourmande 2017 !

 

L’équipe Gourmet Odyssey

Ajouter un commentaire

Cadeaux de Noël dernière minute pour les amateurs de vin


Pour vos cadeaux de Noël il ne vous reste qu'un peu plus de 2 semaines, et si vous n'avez pas encore d'idée de cadeau autour du vin les coffrets Gourmet Odyssey Expérience Vin peuvent être commandés jusqu'au 20 décembre à l'étranger et jusqu'au 21 décembre en France métropolitaine. Et pour les cadeaux de vraiment dernière minute, vous pourrez même acheter la version email du coffret cadeau jusqu'au 24 décembre 12h30 (dans ce cas le coffret réel sera livré après Noël).
Coffrets cadeaux vin de Noël pour un amateur de vin

Pour surprendre des gastronomes optez Noël pour l'adoption de pieds de vigne pour votre cadeau de Noël. Vous pouvez choisir un vignoble parmi nos 8 domaines partenaires, les tous certifiés en bio. Pour tout un millésime vos proches pourront suivre l'élaboration de leur vin bio à distance et obtiendront des bouteilles personnalisées en fin d'expérience.

Adoption de vignes et stage oenologique au domaine

Et pour rendre cette idée de cadeau encore plus participative vous pouvez ajouter une Journée Découverte sur place au domaine avec le vigneron pour apprendre tout le travail de la vigne jusqu'à la récolte. Ou une Journée Vendanges pour cueillir et mettre en cuve le raisin de vos vignes, ou encore une Journée Vinification pour tout savoir de la transformation du vin une fois en cave ou cuverie. Toutes les journées se déroulent de de 9h30 à 16h, et permettent une vraie immersion afin de de suivre et aider le vigneron dans son travail et de partager un repas et une dégustation des vins du domaine.

Parrainage vigne et journées au domaine cadeau personnalisé

Tous nos partenaires vignerons sont certifiés en bio ou biodynamie et tous sont passionnés par leur métier : ils accueilleront vos proches avec plaisir pour partager leur métier captivant de vigneron!

Cadeau stage vin au domaine et adoption de vignes

Nos coffrets cadeaux personnalisés pour les fêtes seront faire le bonheur de vos proches, avec quelques cadeaux immédiats comme un sac rafraîchisseur à vin, un bec verseur anti-goutte, un bouchon de verre réutilisable et un certificat d'adoption personnalisé.

 

Plus d'informations sur les délais de livraison pour Noël 2016

Plus d'informations sur l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Ajouter un commentaire

Bravo aux gagnants du concours « Je prends mon pied ! » 2016 12 décembre 2016


Merci à tous les participants du concours photo « Je prends mon pied » 2016, et merci aussi à tous ceux qui « liké », commenté, partagé les photos prises lors des journées Gourmet Odyssey dans nos domaines viticoles partenaires.
Ça y est,  le vote est clos depuis 17h hier et nous avons deux gagnants : le premier sélectionné par le jury Gourmet Odyssey, et le deuxième par vos votes sur Facebook.

Choix longuement débattu pour le prix du jury Gourmet Odyssey, toutes les  photos finalistes étaient difficiles à départager !

Bravo à Maxime Baudry, le gagnant du prix du jury Gourmet Odyssey, et à Benoit Gaultier, le gagnant du prix de public sur la page Facebook de Gourmet Odyssey :  

Stage oenologique en Bourgogne et journée vendanges

Coffret cadeau vin stage au domaine en Val de Loire


Chacun a gagné un magnum de vin du domaine où se trouvent leurs pieds de vigne adoptés !  

Rendez-vous dès février 2017 pour un nouveau concours qui commence avec les premières journées Vinification et Découverte !

 

Ajouter un commentaire

Vins de fêtes – les vins effervescents, pétillants et autres mousseux.


Les fêtes de fin d’année sont le moment par excellence pour ouvrir des vins effervescents. En France et dans le monde les plus connus sont le champagne et le crémant, mais il en existe une grande variété selon les régions et les pays : on les appelle vins perlants, pétillants, mousseux. Leur point commun ? Les bulles ! Mais savez-vous comment elles se forment, quels sont les différents types de vins effervescents et comment comprendre les différentes mentions ?

 

Dégustation champagne stage oenologie

 

Qu’est-ce qu’un vin effervescent ?

Un vin effervescent c’est l’opposé d’un vin tranquille : on peut y percevoir des petites bulles qui remontent à la surface, l’effervescence, due au dioxyde de carbone qui se libère à l’ouverture de la bouteille.

Les dénominations des vins effervescents peuvent être variées, mais elles sont réglementées au niveau européen depuis 2008. On distingue :
- les vins perlants qui sont les plus faiblement effervescents : à partir de 1g de CO2 par litre le vin est perlant. Les bulles sont quelques fois presque invisibles. Par exemple le Gaillac ou certains vins de Savoie.
- les vins pétillants, qui contiennent 2 à 4 g de gaz par litre. Par exemple un Cerdon ou un Vouvray.
- les mousseux, qui contiennent plus de 4,5 g de gaz par litre. Par exemple un Champagne ou un Crémant

Ces distinctions concernent donc l’importance de l’effervescence. Pour les mousseux on distingue également des mentions de type « Brut nature », « Brut », Extra Brut », « Extra Sec », « Sec », « Demi Sec », « Doux » qui correspondent elles à la teneur en sucre apporté par la liqueur d’expédition (ou de dosage). Celle-ci est un mélange de vin et de sucre qui est ajouté dans certaines méthodes de vinification pour compléter la bouteille vidée en partie par le dégorgement, comme on le verra un peu plus loin.

 

Adoption de vigne cadeau pour les fêtes

 

Mais d’où vient l’effervescence ?

Si l’on peut observer des bulles quand on ouvre une bouteille c’est pour deux raisons.

D’abord physique : avant l’ouverture de la bouteille le gaz est dissous dans le vin, et l’on ne voit pas de bulles. Quand on ouvre la bouteille la pression à l’intérieur diminue brutalement pour être ramenée à la pression atmosphérique ambiante (c’est pour ça que le bouchon peut sauter). Et quand la pression diminue, le volume de gaz augmente, les molécules se regroupent et passent à l’état gazeux à la surface du vin.

Et tout simplement,  si l’on voit réellement les bulles de gaz se former et remonter à la surface du vin,  c’est parce qu’il y a des aspérités sur les parois de la bouteille et de vos verres. Si l’on ouvrait la même bouteille dans des conditions de laboratoire avec « zéro impureté » sur les contenants, le gaz s’échapperait dans l’air sans aucune formation de bulle.

 

Parraainage de vigne dégustation de vin pour les fêtes

 

Comment vinifie-t-on les vins effervescents ?

Il faut bien que la bouteille contienne initialement du gaz pour avoir une effervescence. Et pour obtenir ce résultat il existe plusieurs méthodes de vinification.

La plus célèbre est la méthode champenoise, également appelée méthode traditionnelle quand elle ne concerne pas le Champagne (réglementation de 1994 : la dénomination méthode champenoise ne peut être utilisée que pour les vins de Champagne). La vinification se fait comme pour un vin tranquille, qui est ensuite mis en bouteille. Une partie du vin est mise de côté et servira à faire la liqueur de tirage et de dosage. Dans chaque bouteille on ajoute une quantité de ce vin réservé et du sucre et de la levure… c’est donc reparti pour une fermentation en bouteille, et cette fois-ci le gaz produit est piégé dans la bouteille. Une fois que tout le sucre a été utilisé par les levures la fermentation s’arrête : c’est la prise de mousse. Des lies ont aussi été produites dans ce processus, donc on laisse le vin à l’horizontal (sur lattes) un certain temps pour les laisser décanter. Ensuite on place les bouteilles goulot vers le bas et tous les jours on « remue » la bouteille (il s’agit en réalité de lui faire faire 1/8e à ¼ de tour), toujours dans l’idée de regrouper les lies dans le goulot. On expulse ce dépôt lors du dégorgement : on gèle le goulot, ouvre la bouteille et expulse le glaçon qui a emprisonné les lies. Et pour compléter à nouveau la bouteille on ajoute la liqueur d’expédition, puis on ferme avec le bouchon définitif.

Dans la méthode par transfert, le principe est le même pour la prise de mousse, mais il n’y a pas de dégorgement : à la place on retire le vin de la bouteille, on le filtre de ses lies dans une cuve et on y ajoute la liqueur d’expédition, avant de le remettre dans sa bouteille rincée.

La méthode ancestrale (ou rurale ou artisanale) elle est véritablement  basée sur une première fermentation en bouteille : on met le vin en bouteille très tôt pour que la fermentation alcoolique se passe dans la bouteille.

La méthode de la cuve close fonctionne sur le même principe mais en cuve plutôt qu’en bouteille pour la prise de mousse. Quand on transfère le vin dans la bouteille il y a un peu de perte de gaz qui peut être compensée par l’ajout de CO2 alimentaire.

Enfin la méthode de la gazéification enfin ne repose pas sur le gaz provenant des fermentations, mais simplement sur l’ajout de CO2 alimentaire dans un vin tranquille avant la mise en bouteille.

Et dans cet article nous nous sommes limités aux effervescents français pour ne pas être trop longs. Toutes ces informations sont un peu techniques, mais le plaisir de sentir les bulles sur les papilles est lui toujours présent, et universel, alors santé et joyeuses fêtes !

Articles liés

Quel vin boire pour les fêtes de fin d'année ?

Accords mets-vin, comment s'y prendre ?

La Blanquette de Limoux

Ajouter un commentaire

Portraits de vignerons - Adrien David Beaulieu au Château Coutet


Toujours dans notre série de portraits consacrés à nos vignerons partenaires, nous avons rencontré Adrien David Beaulieu qui dirige le Château Coutet avec son oncle, Alain.  Le domaine a été dans la même famille depuis 14 générations. Toujours et encore une histoire de passion !

Adoption de vignes au Château Coutet à Saint-Emilion 

Depuis combien de temps es-tu vigneron ?

Je travaille en tant que vigneron depuis 7 ans dont 4 ans à temps plein.

 

Quelle est ton meilleur souvenir lié au domaine ?

Le jour où nous avons appris que notre vieille bouteille bouchée à l'émeri, et toujours pleine, datait de 1750 (à 25 ans près). Elle est donc l'une des plus vieille du monde encore pleine !

 

Sur le millésime 2015, que vous élevez actuellement, avez-vous plusieurs cuvées et quelle ta cuvée préférée ?

Nous n'avons qu'une cuvée qui est le reflet de notre identité viticole issue de nos 4 cépages et de nos 3 terroirs.

Il s'agit de notre signature technique. C'est donc notre cuvée préférée ! Son nom ? Le Château Coutet !

 

Pour 2017 quels sont tes principaux défis ou projets ?

Terminer la rénovation de ma maison dont les murs datent de la fin du moyen âge. Elle se situe au milieu du domaine, à côté de nos vignes. 

 

Une question que nos clients posent souvent : mais que fait le vigneron quand il a un  peu de temps à lui ?!

Il tente de se reposer... !

Ajouter un commentaire

Quel vin allez-vous boire pour les fêtes de fin d’année ?


Les idées de plats de fête des magazines culinaires débarquent dans les kiosques ces derniers jours et on salive déjà en pensant aux repas de fin d’année que l’on prendra en bonne compagnie… mais quels vins allez-vous servir avec vos plats cette année ? Nous avons fait un tour de table de l’équipe de Gourmet Odyssey pour vous proposer quelques idées.

En matière d’accords, chacun a ses goûts, ses envies et ses convictions, même s’il y a quand même quelques principes de base à respecter. Ensuite l’inspiration vient en flânant devant les vitrines des cavistes, sur les salons des vins à la rencontre des producteurs ou en lisant des blogs comme le nôtre ! Voici donc quelques suggestions d’accord mets-vin.


Myriam, notre oenologue pour la Bourgogne


Myriam, notre oenologue pour la Bourgogne

J’aime : le Saint Romain Blanc 2015 du Domaine Franck Lamargue

A déguster : pour les fêtes associé à un velouté de potimarron au foie gras et pain d'épices.


J’aime : le Chambolle Musigny 2015 du Domaine Patrick Clémencet

A déguster : sur un dessert cassis chocolat noir amer !


Louise, notre oenologue pour la Vallée de la Loire


Louise, notre oenologue pour le Val de Loire

J’aime : le Saumur rouge Empreinte du Domaine des Garennes, à Montreuil.

A déguster : avec un gibier en sauce, parfait pour cette cuvée puissante.


J’aime : le Touraine Sauvignon blanc Les Devants de la Bonnelière du Château de la Bonnelière, à Chinon.

A déguster : avec un poulet à la crème et au citron, entre copains.


Jacqueline, notre oenologue pour la Vallée du Rhône


Jacqueline, notre oenologue pour la Vallée du Rhône

J’aime : un Orto di Venezia 2011 de Michel Thoulouse produit sur l’île San Erasmo dans la lagune de Venise.

A déguster : au coucher du soleil dans les couleurs d'automne. On le savoure juste avec quelques grands gressins italiens.

Commentaire : belle robe ambrée dont les saveurs élégantes, enrobées d'un léger gout fumé, emportent votre bouche dans les palais dorés de la Sérénissime.


J’aime : un Beaujolais Nouveau 2016 du Chateau Cambon

A déguster : avec des amis autour d'un buffet de tartes aux légumes et de fromages de Chavignol.

Commentaire : ce vin est un torrent de fruits et de saveurs qui explose de plaisir en bouche.


Mark, le boss et notre oenologue pour l’Alsace,  la Bourgogne, et le Bordelais


Mark, notre oenologue pour l'Alsace, la Bourgogne et le Bordelaise Val de Loire

J’aime : le vin jaune L’Etoile du Domaine Joly, à Rotalier.

A déguster : avec un poulet au vin jaune pour un bon plat d'hiver après une bonne balade en famille.


J’aime : le Chinon rouge Ante Phylloxera du Château de la Bonnelière, à Chinon.

A déguster : avec un chapon farci aux morilles.  
Commentaire : ce vin très rare provient d'un tout petit clos de vignes qui a survécu à l'attaque de phylloxéra en 1860.


Marie, la rédactrice


Marie, notre rédactrice

J’aime : un Saint-Joseph rouge du Domaine Jean-Claude Marsanne, à Mauve.

A déguster : avec des cailles farcies, en famille pour les fêtes.


J’aime : un Petit Chablis du Domaine Laventureux, à Lignorelles.

A déguster : pour une soirée vin fromage enter amis.


J’aime : le Pinot Gris Rosenberg du Domaine Stentz-Buecher, à Wettolsheim.

A déguster : avec des petites verrines aux asperges pour prolonger un peu les fêtes en un peu plus light !


Et voilà pour un tour de France (et d’Italie !) express et quelques idées d’accord mets-vin. Et en ce moment se déroulent les salons des vins dans plusieurs régions de France. L’occasion d’y déguster les vins de nos partenaires et bien d’autres encore, et de vous faire une idée plus précise de l’accord parfait pour les fêtes !


Autres articles liés


Agenda des salons du vin de fin d’année pour nos partenaires vignerons

Accord mets-vin, comment s’y prendre ?

Accord mets et vins de fêtes. Qu’allez-vous cuisiner cette année ?

Ajouter un commentaire

Noël de la French Tech – Les coffrets cadeaux vin de Gourmet Odyssey sélectionnés


Cette année encore l’Expérience Vin de Gourmet Odyssey fait partie des cadeaux sélectionnés pour figurer sur la Liste de Noël de la French Tech! L’objectif du collectif Noël de la French Tech est de soutenir les start-ups française et les cadeaux de Noël innovants. Les coffrets d’adoption de vigne de Gourmet Odyssey ont été retenus parmi 200 autres idées cadeaux.

Le Noël de la French Tech a trouvé notre cadeau de Noël autour de l’adoption de pieds de vigne très original et innovant, et nous avons donc été sélectionnés pour la 2ème fois sur ce site d’idées cadeaux. Le principe de l’Expérience Vin est tout à fait exceptionnel : ce stage œnologique permet de participer d’élaborer une cuvée personnalisée de vin en adoptant des pieds de vigne.

 

Cadeaux Vin Noël French Tech

 

Plus qu’une simple visite de domaine ou une dégustation de vin en atelier, parrainer des vignes c’est découvrir l’univers passionnant du vin, s’impliquer dans les étapes clefs de l’élaboration d’un vin bio, avoir un contact privilégié avec les viticulteurs et découvrir un métier unique.

 

Stages vin en cadeau de Noël

 

Une fois les pieds de vigne parrainés, les bénéficiaires du cadeau suivent l’évolution de leurs ceps puis de leur vin à travers les newsletters et photos des vignerons. Et pour ceux qui veulent participer aux étapes clefs, des journées au domaine viennent compléter l’offre de Gourmet Odyssey.

 

Offres de Noël à l'Atelier Renault à Paris

 

Les formules Gourmet Odyssey sont disponibles à partir de 159€. Pour découvrir l’adoption de pieds de vigne rendez-vous sur www.GourmetOdyssey.fr.

Et pour trouver vos idées de cadeaux de Noël 2016 visitez la Liste de Noël de la French Tech.

Ajouter un commentaire

Share |
RSS

A propos du blog

Connaissez-vous un amateur de vin ? 

Offrez-lui un cadeau inoubliable : ses propres pieds de vigne et une cuvée à son nom... !

A partir de 159 €

Tags

Adoption Assemblage Bio Biodynamie Bordeaux Bourgogne Cadeau Cave Domaine Dégustation Elevage Fermentation Oenologie Stage Taille Vendanges Vigne Vigneron Vin Vinification

Tous les tags...

Catégories

Archives

Derniers commentaires

Liens