Adoptez vos propres vignes et élaborez votre propre vin

avec l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Visitez www.gourmetodyssey.fr pour plus d'informations.

La taille et le pliage de la vigne à Saint-Emilion


L’arrivée au Château Coutet est toujours une aventure la première fois selon par quelle route le GPS nous fait passer. On peut emprunter l’entrée principale ou bien les chemins de traverses, c’est le charme de la campagne !

Cadeau original pour un amateur de vin bio. Adoptez des pieds de vigne à Saint-Emilion

Nous commençons la Journée Découverte  de notre Expérience Vin avec un café et des viennoiseries pendant que Benoit, l’œnologue de Gourmet Odyssey, nous explique le déroulement de cette  journée dédiée au travail de la vigne.  Nous faisons ensuite la connaissance d’Alain David-Beaulieu, propriétaire du domaine et exploitant des vignes depuis bientôt 30 ans. Il est maintenant aidé par son fils Matthieu et son neveu Adrien. Le Château Coutet est une histoire familiale depuis maintenant 400 ans et Alain est fier que son fils et son neveu perpétuent la tradition.

Après avoir enfilé des bottes, car le terrain est particulièrement humide à cause des précipitations importantes de cet hiver bordelais, nous commençons à arpenter la propriété. Alain nous explique les différents terroirs et les différents cépages qui composent les 16 ha du domaine. C’est un lieu magnifique et préservé de l’agriculture intensive, une grande partie de la famille habite encore sur place au milieu des oies, des canards et des deux chiens, Largo et Wolfy qui semblent en perpétuel manque d’affection tellement ils viennent se coller à nous pour demander des caresses. Des espaces boisés sans vignes sont préservés pour conserver une biodiversité, importante à la culture biologique de la vigne.

Nous découvrons la dernière invention du frère d’Alain, Xavier, le viti-rover. C’est un robot tondeuse pour tenter de garder un enherbement permanent sur certaines parcelles du domaine dans le but  de déranger le moins possible la vie microbienne du sol des parcelles de vigne. En effet, l’herbe est un concurrent tenace à la culture de la vigne, et sa maîtrise un élément essentiel dans la production de vins de qualité. En agriculture biologique, seuls deux choix sont possibles, tondre ou travailler le sol.

Decouvrir le travail de vigneron en bio

Après avoir vu passer les coureurs du semi-marathon de Saint-Emilion dont Matthieu, le fils d’Alain, nous nous rendons sur la parcelle de Peycocut où sont nos pieds de vignes adoptés. L’endroit, un des meilleurs terroirs de Saint-Emilion sur le plateau calcaire est magnifique. Nous apercevons le clocher de l’église du village à quelques centaines de mètres plus loin. Nous retrouvons nos pieds de vigne adoptés grâce aux ardoises que Benoît a déposées devant. Chacun participe au concours Je prends mon pied en essayant de faire la photo la plus créative avec ses pieds de vigne. Un magnum de vin de son domaine est en jeu.

Adoptez des pieds de vigne et suivez les étapes clées dans l'élaboration de vin

Nous passons aux choses sérieuses avec les explications d’Alain sur la taille de la vigne. Rien de tel qu’un exemple en temps réel pour une meilleure compréhension de cette tâche parmi les plus importantes. Elle va définir le futur rendement potentiel de la vigne, ainsi que sa configuration dans l’espace. C’est un long travail qui s’étend de décembre à mars. Il ne reste que quelques ha à tailler à Coutet et heureusement car on commence à apercevoir les pleurs de la vigne. Lorsque l’on taille la vigne, de la sève s’écoule par la plaie de taille et on dit donc que la vigne « pleure ». C’est le signe de la remontée de la sève dans les parties aériennes de la plante et donc d’un débourrement des bourgeons dans un futur proche.

Apprenez comment tailler la vigne

Après la taille de la vigne, il faut tirer les bois et enfin attacher la vigne. C’est l’opération à laquelle nous participons ce matin. Nous devons attacher la latte restante après la taille, au fil d’attache. De cette latte pousseront les futurs sarments où vont apparaitre les grappes de raisins au printemps. C’est un travail délicat car selon le positionnement de la latte, elle est plus ou moins facile à plier pour la rabattre sur le fil d’attache. Nous avons peur de la casser et donc de compromettre la production de raisin du pied de vigne. Deux par rang nous avançons en rythme dans cette parcelle de merlot. Le travail est joyeux malgré la grisaille. On a même  le temps de trouver des poireaux sauvages dans l’inter-rang qui pourront agrémenter la salade du diner !

Participez au travail dans la vigne avec le coffret cadeau Expérience Vin

Après tout ce travail, nous nous retrouvons sur la pelouse devant le château pour l’apéritif. Alain nous sert son Claret qui est un vin surprenant que l’on pourrait classer entre le rosé et le rouge léger. Il est obtenu par la saignée des cuves au moment des vendanges. On tire du jus clair qui a macéré une journée avec les peaux de raisins pour concentrer le reste de la cuve.

Dégustation des vins bio lors de la Journée Découverte

Nous continuons la dégustation des vins du domaine pendant le repas. Le Château Belles-Cimes 2016 accompagne le foie gras en entrée. C’est le deuxième vin du domaine qui est composé majoritairement des jeunes vignes de la propriété. Son côté léger et aérien rafraîchit nos papilles entre deux bouchées de foie gras. Le Château Coutet 2016 qui est composé de merlot, cabernet franc, malbec et cabernet sauvignon comporte plus de puissance en bouche mais toujours tout en finesse. C’est un assemblage des trois terroirs du domaine, sableux, argileux et calcaire qui s’accorde à merveille avec les magrets de canards pour rester dans la gastronomie locale.

Nous découvrons enfin l’histoire de la cuvée Emery. Une des plus anciennes bouteilles de vin de Bordeaux, retrouvée par Alain il y a une quinzaine d’année dans la terre battue du caveau familial. Une parcelle sur le plateau calcaire est maintenant dédiée au projet de production d’un vin avec les techniques d’antan. Aucun tracteur ne roule dessus, tout est fait à la main ou à l’aide d’un cheval pour le travail du sol et une reproduction de cette très vieille bouteille est faite par un artisan verrier. Alain nous fait goûter ce nectar avec la cuvée Demoiselles 2017 qui est le même vin dans une bouteille plus classique. Le terroir calcaire et le travail manuel minutieux apportent une minéralité et une finesse dans la structure tannique que l’on atteint que rarement en dégustation.

Nous repartons en balade en ce début d’après-midi où Alain nous parle de la culture biologique de la vigne et nous explique les différentes opérations qui vont avoir lieu dans la vigne pendant le printemps et l’été avant la récolte.

Nous finissons la journée en visitant le chai de la propriété et le caveau familial qui prend des airs de caverne d’Ali Baba avec tous ces vieux millésimes du Château Coutet. « 1967 est-il le plus vieux ? » « Non je crois qu’il y a des bouteilles de 1953 dans ce coin » nous répond Alain !

Visite de l'ancien cave du château

Nous le remercions chaleureusement pour cette splendide journée pleine d’enseignements. Nous avons hâte de retrouver le domaine pour la Journée Vendanges où nous pourrons découvrir et participer au quotidien  de la propriété pendant cette période de  récolte.

Commentaires

  • Nous souhaitons vous remercier car nous avons passé une très bonne journée au château Coutet

  • Merci pour les photos et cette excellente journée

  • La journée fut magnifique

Ajouter un commentaire

Share |
RSS

A propos du blog

Connaissez-vous un amateur de vin ? 

Offrez-lui un cadeau inoubliable : ses propres pieds de vigne et une cuvée à son nom... !

A partir de 159 €

Tags

Adoption Assemblage Bio Biodynamie Bourgogne Cadeau Cave Domaine Dégustation Elevage Fermentation Oenologie Stage Taille Vendanges Vigne Vigneron Vignoble Vin Vinification

Tous les tags...

Catégories

Archives

Derniers commentaires

Liens