Adoptez vos propres vignes et élaborez votre propre vin

avec l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Visitez www.gourmetodyssey.fr pour plus d'informations.

Déguster un vin, les bases pour commencer


Vous voilà à un dîner entre amis, chez vos beaux-parents, au restaurant avec vos collègues ou encore mieux avec l'élu de votre coeur dans une ambiance douce et chaleureuse. Vous avez commandé une bonne bouteille de vin rouge de la carte. Peut-être même un vin bio du Château Beau Rivage, du Domaine la Cabotte, du Château de la Bonnelière ou du Domaine Allgeria que vous connaissez et affectionnez particulièrement. Le serveur arrive et pose «LA» question embarrassante: « qui goûte le vin » ? Vos proches vous désignent : un sentiment d'angoisse vous envahit, et vous vous demandez de quelle manière vous allez pouvoir déguster correctement le vin?

Coffret cadeau oenologie en France

Pas de panique ! Voici quelques techniques de base pour réussir cet exercice qui s'avère être finalement un réel moment de plaisir où vos sens seront à la fois stimulés et émerveillés par la « robe » du vin, son bouquet fruité « au nez » et sa longueur intense en « bouche ». Vous l'aurez donc compris, trois sens sont donc principalement stimulés lors d'une dégustation, et l'essentiel est de trouver les mots pour traduire ce que vous ressentez.

Commençons par la vue, c'est l'un des premiers sens stimulé lorsque le vin est servi dans votre verre. Vous devez alors commencer à analyser la « robe » du vin, ce qui correspond à la fois à sa couleur, l'intensité de celle-ci et sa limpidité. Est-ce un rouge Rubis ? Grenat ? Est-ce que cette couleur est intense ? Brillante ? En effet la couleur du vin vous permettra de déterminer le stade d'évolution du vin. Un vin rouge dit « jeune » aura une robe plutôt violacée contrairement à un vin plus vieux dont la robe tire généralement sur le rouge-oranger. Lorsque vous exercez cette analyse, il est conseillé de l'effectuer sur un fond blanc tel qu'une nappe ou un morceau de papier ; un fond coloré peut masquer la véritable couleur du vin.

Cadeau original vin en France

Il est important d'observer également la limpidité d'un vin, c'est à dire l'absence d'impuretés, qui peut aider à évaluer sa qualité, ainsi que sa capillarité ou viscosité. Celle-ci vous permettra d'estimer le degré d'alcool du vin. En effet lorsque vous inclinez votre verre et regardez le liquide retomber en forme de « larmes » ou « jambes » le long des parois, plus le vin est concentré en alcool plus le liquide coule lentement.

Passons ensuite au côté olfactif. Cette analyse se fait en deux étapes. La première étape correspond au « 1er nez » : ici pas besoin de remuer votre verre. Une simple inhalation au-dessus du verre vous permettra dans un premier temps de déceler certaines odeurs qui vont permettront de juger si le vin a un défaut ou non, et d'avoir une première idée des arômes présents.

La deuxième étape correspond au « 2ème nez » : lors de cette analyse c'est le moment de faire valser (doucement !) votre vin dans son verre, cela lui permettra de s'oxygéner un peu et ainsi d'obtenir un bouquet plus complet de différents arômes : fruits, fleurs, épices et bien d'autres encore selon le type de vin que vous êtes en train de déguster. Ici la difficulté n'est pas tant de percevoir ces arômes mais de les identifier : cet exercice fait appel à votre mémoire, et bien souvent c'est frustrant car vous avez déjà senti cet arôme quelque part mais vous ne parvenez pas à mettre un nom dessus. Pour cela il n'y a que l'entraînement qui peut vous aider !

Coffret cadeau e vin rouge en France

Votre bouche commence à saliver, vos papilles sont en alerte, c'est le moment le plus attendu de votre dégustation qui vous permet d'analyser le vin « en bouche ». Pas besoin de prendre une grosse gorgée, une petite quantité est suffisante pour qu'un festival de saveurs ait lieu. Cette phase permet d'analyser « l'attaque » qui fait référence à la première sensation ressentie lorsque le vin arrive en bouche. Ensuite le milieu de bouche permet de percevoir les sensations de salé, sucré, l'acidité et l'amertume d'un vin, ainsi que de ressentir si le vin est tannique ou non.

Et pour finir on parle de finale, qui permet entre autres de percevoir la longueur d'un vin, c'est à dire l'existence ou non d'une persistance des arômes du vin juste après l'avoir avalé ou recraché. En effet, il est conseillé de recracher le vin après la dégustation, surtout si vous ne comptez pas en rester là. Certains dégustateurs avertis affirment même qu'on ressent mieux toutes les nuances en bouche en recrachant.

Voilà donc pour les toutes premières bases de la dégustation. Bien sûr cela fait beaucoup d'informations à intégrer pour un simple dîner direz-vous, mais n'oubliez pas que ce qui doit vous guider avant tout c'est le plaisir procuré par la stimulation des sens, le reste n'est histoire que de pratique !

Commentaires

Aucun commentaire.

Ajouter un commentaire

Share |
RSS

A propos du blog

Connaissez-vous un amateur de vin ? 

Offrez-lui un cadeau inoubliable : ses propres pieds de vigne et une cuvée à son nom... !

A partir de 159 €

Tags

Adoption Assemblage Bio Biodynamie Bordeaux Bourgogne Cadeau Cave Domaine Dégustation Elevage Fermentation Oenologie Stage Taille Vendanges Vigne Vigneron Vin Vinification

Tous les tags...

Catégories

Archives

Derniers commentaires

Liens