Adoptez vos propres vignes et élaborez votre propre vin

avec l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Visitez www.gourmetodyssey.fr pour plus d'informations.

Elaboration du vin

Comment protège-t-on la vigne du gel ?


La vigne est une plante qui résiste à beaucoup de choses : sécheresse, vent, vagues d’orages, coup de froid. Mais avec les dernières vagues de froid et les dégâts provoqués dans les différents vignobles français, on ne peut s’empêcher de penser que le vigneron reste bien impuissant face aux forces de la nature. Pourquoi la vigne gèle ? Et existe-t-il des moyens pour la protéger ?

Conditions de gel pour la vigne

La partie la plus sensible de la vigne c’est le bourgeon, qui ne résiste pas en deçà de -2/-3°C. Et c’est aussi la partie la plus importante, celle qui permettra d’avoir des fruits et donc une bonne récolte pour le vigneron. C’est pourquoi les gels qui font le plus de dégâts sur un millésime sont les gels tardifs de printemps, car à ce moment-là les bourgeons sont sortis et vulnérables.

Les parcelles avec le plus de risques de gel sont celles situées sur les bas coteaux, en creux de terrains ou en fond de vallons,  car c’est là que s’amasse l’air froid. Les parcelles qui ont de l’herbe entre les rangs sont également plus exposées au gel car l’herbe retient l’humidité et le froid. Enfin, si la variété de vigne est trop précoce le risque de gel de printemps sur les bourgeons est plus grand car les bourgeons sortiront tôt dans la saison.

Stage viticulture protection de la vigne en Loire

A noter : un gel automnal précoce (avant la chute des feuilles de vigne) ou un gel hivernal prolongé inférieur à -15°C peuvent aussi être préjudiciables à la vigne notamment pour ses parties herbacées et pour le cep en cas de gel hivernal.

Comment la vigne gèle-t-elle au printemps ?

Lorsqu’au printemps la température de l’air se réchauffe, la montée de sève s’effectue (c’est à ce moment-là qu’on voit les « pleurs » de la vigne sur les baguettes taillées), et avec elle la sortie des premières feuilles et des bourgeons, voire le débourrement de ces derniers. Les bourgeons et premières feuilles sont riches en eau.

Quand il gèle, cette eau refroidi tellement  que cela détruit (on dit « brûle ») les cellules des bourgeons ou même des feuilles. Il y a deux types de gels : les gelées blanches qui brûlent les organes humides végétaux par rayonnement du soleil, et les gelées noires qui sont dues à des masses d'air froid et sec avec une température inférieure à -7 °C et du vent.

Quelles sont les conséquences du gel ?

Les dégâts provoqués par le gel de printemps sont plus fréquents mais moins graves pour la pérennité des vignes que les gels automnaux et hivernaux, car même les gelées ont des conséquences directes sur la récolte car  elles brûlent les bourgeons, elles n’entraînent pas la mort du cep.

Visite-chateau-bonneliere-chinon-stage-vigne

Et si les bourgeons principaux ont été brûlés, il reste l’espoir que des bourgeons secondaires sortent après le gel. Ceux-ci sont en effet plus tardifs, mais ils sont aussi moins fructifères. Cela dit, ce sont des mois de soin de la vigne qui peuvent être dévastés en quelques heures à cause du gel.

Comment peut-on la protéger ?

La solution la plus répandue est d’allumer des bougies ou « chaufferettes », c’est la technique de l’enfumage.  Les viticulteurs les placent entre les rangs de vignes pour gagner les 2 à 3°C suffisants pour éviter le gel. Avant on faisait brûler du bois ou du fioul dans des sortes de braséros, mais cela émet du dioxyde de carbone donc maintenant on emploie plutôt de de gros blocs de paraffine  dans des boîtes métalliques. La fumée qui s’échappe empêche les premiers rayons de soleil de brûler les bourgeons pris dans le gel matinal.

Bugies anti-gel stage vigne au domaine en coffret cadeau

Une autre solution, plus délicate et plus coûteuse consiste à asperger les ceps avec de l’eau. Une coque de glace se forme alors autour des bourgeons empêchant ainsi que l’eau à l’intérieur des bourgeons ne gèle.  On arrose souvent les parcelles jusqu’à ce que la température remonte au-dessus de 0°C pour éviter que le coque ne dégèle trop vite avec le soleil et ne protège plus le bourgeon. Cette méthode est réservée aux parcelles présentant les plus de risques car c’est une installation de tuyaux et gicleurs très coûteuse.

Stage oenologie à Chablis protection de la vigne

On voit également de plus en plus de brasseurs d’air sur les parcelles de vignes également. Ce sont des petites éoliennes, appelées aussi tours anti-gel, qui brassent l’air et font redescendre l’air chaud situé en hauteur pour venir réchauffer les ceps de vigne. Là encore les quelques degrés gagnés suffisent à éviter le gel.

Les câbles chauffant qui courent le long du fil de palissage ont aussi fait leur apparition depuis quelques années. Cela suppose d’avoir un type de taille qui convient (les baguettes doivent être palissées). Ce système semble extrêmement efficace dans les parcelles où il a été testé, et il peut se déclencher automatiquement en dessous d’un certain seuil de température. Leur coût de fonctionnement n’est pas exorbitant mais c’est leur installation et leur achat qui l’est (il faut équiper des kilomètres de rangs de vigne), ce qui explique la faible utilisation de la méthode pour le moment.

Enfin, certains viticulteurs font appel à des hélicoptères pour voler à basse altitude au-dessus des vignes et brasser l’air comme le font les éoliennes. L’opération est plutôt dangereuse car le pilote doit voler bas, souvent à l’aube par faible luminosité. C’est donc un moyen très coûteux, mais pour certaines parcelles cela reste rentable pour le vigneron.  

Journée au domaine Brocard Chablis box cadeau vin
Et puis quelques fois, comme nous le rappellent nos vignerons partenaires du Château Coutet, c’est simplement la nature qui apporte la protection d’elle-même : avoir une végétation dense autour des vignes (arbres) permet d’éviter une chute trop importante des températures, protège du vent froid, et des rayons de soleil matinaux fatals aux vignes gelées. 
Stage vigne à Saint-Emilion au Château Coutet

Alors que les viticulteurs sont de mieux en mieux équipés contre le gel, et les outils de prévision de plus en plus affûtés, les épisodes de gel et autres avaries météo se multiplient et nous rappellent combien la viticulture dépend de la nature !

 

 

Articles liés

Le débourrement de la vigne au printemps

Le vin de glace

Ajouter un commentaire

La taille du chardonnay dans les vignes de Chablis


La qualité d’un vin dépend en grande partie du travail et du soin apporté à la vigne pour produire les raisins de la meilleure qualité possible. Nous nous sommes rendus à Chablis le week-end dernier pour découvrir ce travail de la vigne si important lors d’une Journée Découverte Gourmet Odyssey au Domaine Jean-Marc Brocard.

 

Coffret cadeau pour découvrir le métier de vigneron

 

Nous avons passé la matinée dans les vignes sous l’œil expert d’Arnaud, l’un des membres les plus expérimentés de l’équipe qui travaille en vigne. Arnaud nous a expliqué tout le travail déjà réalisé pendant l’hiver.

Une grande partie des travaux depuis novembre dernier a été dédiée à la taille, qui est probablement la tâche la plus importante, car elle détermine non seulement le potentiel de récolte pour l’année, mais pose aussi les fondements de la récolte de l’année suivante. Arnaud avait gardé une petite parcelle de vignes pour que nous puissions essayer la taille nous-mêmes. Il nous a expliqué comment faire pour choisir la branche qui portera la récolte de l’année, et les 2 coursons qui serviront  pour l’année suivante.

 

Cadeau original pour un amateur de vin bio

 

En écoutant Arnaud cela semblait assez clair, donc armés de nos sécateurs nous nous sommes installés pour le faire par nous-même. Mais… une minute, le cep à tailler ne ressemble en rien à celui qu’Arnaud nous a montré ?! Nous allions vite découvrir qu’il y a une exception aux règles expliquées pour presque chaque pied de vigne ! Arnaud allait d’un tailleur à l’autre pour confirmer nos intentions de coupe, et petit à petit, nous sommes devenus plus confiants dans nos choix. Car c’est beaucoup plus compliqué que ce que l’on peut imaginer, et tailler soi-même est la seule façon de vraiment bien comprendre comment le faire, mais aussi de réaliser l’énormité de la tâche à accomplir pour le vigneron quand on regarde le vignoble qui s’étend sur toutes les collines alentour !

 

Box cadeau oenotouristique pour découvrir le travail en vigne

 

Arnaud nous a ensuite montré comment les baguettes restantes sont attachées sur les fils de palissage pour s’assurer d’une croissance harmonieuse de la vigne. Il a également répondu à beaucoup de questions sur les différences entre viticulture conventionnelle, bio et en biodynamie. Le domaine est l’un des plus grands domaines en bio et biodynamie en Bourgogne, et la parcelle sur laquelle nous avons travaillé était en biodynamie.

Sur le retour au caveau, Arnaud nous a montré quelques vignes qui ont été taillées avec une méthode différente, la taille en Guyot double, qui laisse 2 rameaux sur le pied au lieu d’un seul dans la méthode Guyot simple que nous avions utilisée.

 

Vigne taillée en Guyot Double

 

Nous avions mérité notre apéritif, et de retour au caveau Jean-Louis nous avait préparé une dégustation de Petit Chablis, Chablis et Chablis Premier Cru pour se mettre en appétit. Nous avons continué la dégustation pendant le repas avec d’autres vins bios du domaine dont le Chablis Grand Cru Les Preuses.

 

Coffret cadeau dégustation de vin bio

 

Après le déjeuner nous sommes retournés dans le vignoble pour faire une visite à nos pieds de vigne adoptés et s’entraîner pour Pâques : chacun devait retrouver sa micro-parcelle de pieds de vigne !

 

Coffret parrainage de pieds de vigne bio

 

Nous avons ensuite couvert le travail restant à faire en vigne jusqu’à la récolte. Il y a encore beaucoup à faire, et nous entrons actuellement dans cette période critique du débourrement quand les bourgeons sortent. Nous espérons qu’il ne gèlera pas pendant cette étape. Ensuite la croissance des vignes sera assez rapide dans les prochains mois.

Nous avons terminé la journée avec une rapide visite de la salle de fermentation pour voir où vieillissent les vins en fût de chêne. Nous en apprendrons plus sur cette étape lors des Journées Vinification.

 

Cadeau visite domaine viticole bio à Chablis

 

A la fin de la journée nous avons laissé nos vignes aux bons soins des équipes du domaine pour croître et faire pousser leurs grappes. Nous avons hâte de venir les retrouver pour les Journées Vendanges !

Ajouter un commentaire

Une journée au domaine pour apprendre le pliage des baguettes


Au Domaine Chapelle à Santenay en Bourgogne le 1er avril n’était pas le jour des poissons mais bien celui de la Journée Découverte Gourmet Odyssey dédiée au travail de la vigne, et plus particulièrement le pliage des baguettes.

Pour commencer, bien au chaud au caveau nous écoutons Simon,  fils du propriétaire du domaine et bientôt son successeur, qui nous parle de l’histoire viticole de sa famille, de la géologie de la formation des coteaux bourguignons et l’organisation des climats de la bourgogne.

Les giboulées de printemps pour le démarrage de la journée annoncent la couleur : en vigne il y a déjà eu beaucoup de travail réalisé cet hiver avec la taille, mais l’arrivée du printemps n’est pas synonyme de ralentissement du travail de vigneron au contraire !  Justement le temps est venu de rejoindre la vigne.

Adoption de vignes à Santenay en coffret cadeau vin

Dans un premier temps nous faisons une pause pour faire connaissance avec nos pieds de vigne adoptés, en prendre soin et les photographier.

Naturellement vient le sujet de l’agriculture biologique, choix de culture fait par le domaine Chapelle il y a déjà plusieurs années. Simon nous en explique la philosophie, les principes et leurs applications en vigne. Nous avons aussi pu apprendre qu’il souhaitait s’investir pour développer sur le domaine la conduite en biodynamie : 5 hectares du domaine sont actuellement conduits selon ces principes afin de les expérimenter.

Rencontre avec le vigneron pour une journée au domaine en Bourgogne

Simon nous parle également du travail réalisé en vigne jusqu’à présent pour le millésime 2017, notamment des différents modes de taille, et de celui pratiqué au domaine qui consiste à laisser un sarment de  5 à 7 yeux environ ainsi qu’un porteur de 2 yeux (appelé courson). Le sarment, ou baguette,  assure la production de l’année et le porteur prépare le pied à la taille suivante.

Cours de pliage de baguette en vigne

Pour l’heure la taille est terminée sur le domaine, et le sujet qui nous intéresse aujourd’hui est l’étape suivante de pliage des baguettes. Le pliage consiste à entourer la baguette sur le fil de palissage puis à l’accrocher, afin d’assurer un étalement du feuillage et à limiter l’entassement des grappes ce qui permet de mieux lutter contre le développement de la pourriture quand la végétation aura poussé.

Stage oenologie avec le vigneron en Bourgogne

Nous avons tous pu nous essayer à cette étape délicate (ah le stress des craquements entendus au moment de plier la baguette !) et importante mais les giboulées se transformant en pluie nous avons décidé de rentrer pour profiter d’un sympathique apéritif bourguignon en cave.

Nous avons dégusté un vin blanc du domaine, Le Santenay Saint Jean, accompagné d’une fameuse spécialité de la Bourgogne : les délicieuses gougères ! Pour suivre, nous avons partagé un repas convivial et savoureux avec un traditionnel bœuf bourguignon qui a fabuleusement honoré sa région. Ce repas a été l’occasion de déguster trois vins rouges du domaine d’excellente qualité.

Visite du vignoble bourguignon à Santenay en cadeau vin

A la fin du repas avec le retour des rayons de soleil nous avons rejoint à pied le plantier de la parcelle 1er cru Beaurepaire. Cette vigne a été replantée il y a deux ans. Cela a été l’occasion de comprendre comment on forme un pied de vigne, le travail important que cela représente et le temps que cela prend  pour avoir une récolte pleine et qualitative. Depuis cette parcelle nous avons pu également avoir un joli panorama des climats de Santenay ainsi que du village.

De retour à la cave nous avons terminé la journée par une rapide visite des lieux pour voir où vieillissent les vins du domaine. Nos pieds de vigne n’en sont pas encore là et nous pourrons y retrouver notre vin d’ici un an lors des Journées Vinification, mais d’ici là il nous faudra déjà être patients jusqu’aux Journées Vendanges pour venir récolter les raisins !

Ajouter un commentaire

Un stage en vigne pour apprendre le pliage des baguettes


Dimanche 26 mars était pour Marc Plouzeau l'occasion de découvrir les nouveaux "parents adoptifs" du millésime 2017 du Clos de la Bonnelière. Et malgré le changement d'heure, pas de panne de réveil pour les participants, pressés d'attaquer la journée !

Autour du café d'accueil, Marc nous a expliqué l'histoire de son domaine, créé par son  père en 1980. En 1989, grande année pour le Val de Loire, la première cuvée du Château de la Bonnelière voyait le jour, après 60 ans sans production.

Rencontre de vigneron en Val de Loire à Chinon

Marc reprend le vignoble en 2000, l'agrandit au fur et à mesure des années et des opportunités, uniquement sur la rive gauche de la Vienne, pour arriver actuellement à une trentaine d'hectares.

Nous sommes ensuite entrés dans le vif du sujet : que se passe-t-il en ce moment dans les vignes ? La période de taille vient de s'achever et il est temps de préparer les vignes pour leur croissance et de travailler les sols, qui ont été laissé au repos depuis les vendanges.

Les participants avaient donc une double mission pour ce dimanche : tirer les bois et attacher les baguettes de 4 rangs de vigne dans la parcelle du Clos de la Bonnelière, où se trouvent leurs pieds de vignes adoptés.

Cadeau vin adoption de pied de vigne et millésime personnalisé

Avant d'attaquer, nous avons pris le temps de faire connaissance avec les ceps. Se prenant au jeu de notre concours-photos "je prends mon pieds" certains ont même tenté des photos acrobatiques !

Stage en vigne avec le vigneron en Val de Loire

Trêve de plaisanterie, il fallait bien commencer à travailler ! Le tirage de bois, qui consiste décrocher les sarments coupés lors de la taille du palissage et les mettre au milieu du rang, afin d'être broyés, était l'opération la plus facile de la matinée, réalisée avec rapidité et efficacité par nos équipes !

Journée en vigne bio et création de cuvée personnalisée

L’étape suivante, le pliage des baguettes, a laissé les apprentis plus perplexes. Il faut plier la baguette fructifère, celle qui portera les bourgeons puis les grappes, jusqu'à pouvoir l'attacher sur le fil porteur. C’est une opération qui nécessite un peu de doigté, pour plier le sarment sans le casser.  Quelques frayeurs plus tard, dues au bruit que fait la baguette, nos apprentis ce sont lancés et ont plutôt bien réussi leur mission !

Dégustation de vin journée oenologie au domaine Loire

Après tant d'émotions et de travail, il était temps de passer à table, pour reprendre des forces et surtout pour goûter les vins de Marc : un Chinon blanc, des rouges issus des différentes parcelles, qui ont accompagné le repas concocté par la maman de Marc.

Malgré des envies de sieste notables, le soleil radieux a accompagné l'après-midi, dédié à la découverte des autres méthodes culturales de Marc dans d'autres parcelles et à des explications sur la viticulture biologique.

La journée touchant à sa fin, les participants ont repris doucement le chemin de leurs domiciles, avec l'envie et l'impatience de revenir chez Marc pour voir la suite des opérations lors des Journées Vendanges et Vinification !

Ajouter un commentaire

L’art de la Vinification et de l’élevage du vin Alsace


La variété des terroirs d’Alsace et les différents cépages qui y sont cultivés gardent le vigneron très occupé dans le vignoble. Quand le travail en vigne est terminé, son attention se porte sur les tâches à accomplir en cave. Et comme la récolte de chaque parcelle de vigne est vinifiée séparément, il y a là aussi beaucoup à faire, comme nous l’avons constaté lors de la Journée Vinification au Domaine Stentz-Buecher.

Box oenologie pour apprendre le métier de vigneron bio en Alsace

Afin de se rappeler que le vin est avant tout un produit du travail réalisé au préalable en vigne, nous avons commencé la journée avec une visite rapide de la parcelle du lieu-dit Rosenberg, où se situent les vignes adoptées avec Gourmet Odyssey. Peu importe que le vigneron soit très bon vinificateur, si la qualité des raisins n’est pas au rendez-vous il est très difficile de faire un bon vin. Après avoir pris quelques photos des vignes pour marquer l’occasion nous sommes retournés au domaine pour le sujet principal du jour, découvrir ce qui se passe avec le raisin après la récolte et tous les choix que le vigneron doit faire jusqu’à la mise en bouteille.

Coffret cadeau adoption de pieds de vigne pour des amateurs de vin

Lors de cette journée nous dégustons beaucoup de vins et pour nous préparer nous avons échauffé notre odorat avec un exercice ludique mais pas forcément facile d’identification des arômes du vin à l’aveugle.

Cadeau cours oenologie en Alsace avec le vigneron

Dans la cave Stéphane nous a fait suivre le voyage du vin de l’arrivée dans le chai à la mise en bouteille. La première étape était la salle du pressoir, où les raisins sont pressés et le jus séparé du reste des éléments solides, lors d’une opération appelée le “débourbage”. Nous avons pu voir comment le chai a été construit pour utiliser la gravité au maximum, et ainsi limiter l’usage des pompes qui pourraient affecter la qualité du vin.

Visite de la cave pour apprendre davantage sur le travail du vigneron

Les vins rouges du domaine sont vieillis en fûts de chêne et Stéphane nous a montré la cave à barriques, pour nous expliquer le rôle du chêne et nous partager sa passion pour le pinot noir, un de ses cépages préférés.

Cadeau pour faire son vin en Alsace

Nous sommes ensuite allés dans la salle où les vins fermentent. Accompagné des “glouglous” dégagés par les gaz s’échappant des cuves encore en pleine fermentation, Stéphane nous a expliqué tout le processus de fermentation et comment il surveille l’avancée de celle-ci en contrôlant la transformation du sucre en alcool. Mais la meilleure façon de comprendre l’évolution du vin lors de la fermentation est de le goûter : nous avons dégusté quelques vins directement depuis les cuves.

Stage oenolgique en Alsace

Comme le temps était ensoleillé nous sommes sortis pour en profiter et avons dégusté dans la cour une série de vins, déjà en bouteille cette fois. Nous avons commencé avec un Pinot Blanc, puis pendant l’apéritif et le repas ont suivi plusieurs cépages comme les Riesling, Muscat, Pinot Gris, Pinot Noir et Gewurztraminer.

Coffret cadeau dégustation vin bio en Alsace

L’après-midi nous sommes retournés dans la cave pour voir comment le vin est préparé pour la mise en bouteille, nous avons vu les machines de mise en bouteille et d’étiquetage. Stéphane nous a aussi montré comment le pétillant Crémant d’Alsace est vinifié.

Elevage de Crémant d'Alsace

Tout au long de la journée il y a eu beaucoup de questions et nous avons couvert beaucoup de sujets différents comme les matériaux utilisés pour les bouchons de bouteille, le taux de sulfites dans les vins, etc. Beaucoup d’informations dont nous espérons retenir au moins une petite partie ! Ce qui est sûr c’est que nous ouvrirons la prochaine bouteille de vin avec un regard différent maintenant.

La journée se terminant nous avons laissé notre Pinot Gris Rosenberg 2016 dans la cave pour continuer son vieillissement aux bons soins de Stéphane. Nous sommes impatients de goûter le résultat final en fin d’année !

Ajouter un commentaire

La taille et le pliage de la vigne en Alsace


Le soleil était au rendez-vous pour notre première Journée Découverte du millésime 2017 en Alsace au Domaine Stentz-Buecher. Le but de la journée était de comprendre tout le travail réalisé dans la vigne pour obtenir les meilleurs raisins possible pour la récolte. Nous avons donc naturellement commencé la journée dans la vigne, et pas n’importe laquelle : la parcelle de Gewurztraminer qui produit le  grand cru Hengst.

Cadeau d'anniversaire pour un amateur de vin. Parrainer des vignes bio en Alsace.

Nous étions en compagnie de Jean-Jacques et Céline, qui nous ont expliqué comment la vigne est taillée pour contrôler sa croissance et limiter le nombre de grappes de raisins qu’elle produit. Quand on taille il faut penser non seulement à la récolte de l’année mais aussi laisser des bois pour produire les fruits de la récolte suivante. Nous nous y sommes mis rapidement et nous sommes vite réchauffés avec l’effort pour couper et sortir les baguettes des palissages.

Cadeau pour apprendre le métier de vigneron

Nous avons mis les branches coupées au centre des rangs de vigne, où elles seront ensuite broyées pour apporter des nutriments au sol.

Découvrir le travail en vigne bio avec le box oenologie de Gourmet Odyssey

Une fois le pied taillé les baguettes restantes sont pliées en arc de cercle et attachées sur le plus bas des fils de palissage. Cela permet de ralentir le flux de sève et de mieux espacer les futures baguettes qui vont pousser. Cela aidera les raisins à mûrir et la végétation à sécher après des pluies, ce qui réduit le risque de pourriture.

Coffret cadeau adoption pieds de vigne en Alsace

Nous nous sommes ensuite dirigés vers la parcelle de  Pinot Gris Rosenberg, où sont situées les vignes parrainées.  Depuis la parcelle nous avons pu admirer la vue sur le vignoble alentour et sur les châteaux sur les collines environnantes.

Location ceps de vigne bio en Alsace

Jean-Jacques nous a ensuite parlé des autres tâches à effectuer en vigne, et nous a notamment montré un plantier : une vigne qui a été replantée l’année passée et ne produira pas tout de suite de raisin.

Avec tout ça notre soif et notre appétit se sont manifestés, et de retour au domaine nous avons été accueillis avec un bon verre de vin. Nous avons dégusté toute une gamme de vin produite par le domaine, dont le Pinot Gris Rosenberg choisi pour l’Expérience Vin Gourmet Odyssey, ainsi que des Riesling, Muscat, Sylvaner, et Pinot Noir, et même un verre de Crémant d’Alsace.

Box dégustation de vin bio en Alsace

Après le déjeuner, Stéphane nous a expliqué le travail restant à faire dans la vigne entre aujourd’hui et la récolte, et comment le vigneron décide du moment de la récolte, quand les raisins sont à maturité.  Nous avons aussi appris un peu plus ce qu’impliquait le fait d’être en viticulture biologique.

Coffret cadeau pour découvrir un domaine viticole en Alsace

La journée s’est terminée par une visite de la cave pour voir où le vin sera produit une fois les raisins récoltés, ce qui sera développé plus en détail lors des Journées Vendanges et Vinification.

Ajouter un commentaire

Un stage pour apprendre la taille de la vigne en Bourgogne


C’est sous un soleil printanier que nous avons été accueillis au Domaine Chapelle le 12 mars 2017 pour une Journée Découverte dédiée au travail de la vigne, et plus précisément à cette période de l’année à la taille.

  Découverte du terroir bourguignon lors d'un stage vin

Après un café d’accueil, c’est au caveau que nous avons débuté la journée. Jean-François nous a parlé de son domaine, de la viticulture à Santenay, puis nous sommes allés dans le parc pour comprendre concrètement comment la topologie bourguignonne s’est formée du point de vue géologique et comment les terroirs viticoles ont été classés.

Cadeau vin original d'adoption de pieds de vigne

Après ces précieuses explications de Jean-François nous nous sommes rendus dans le Clos des Cornières, c’est la parcelle où se situent les pieds de vigne adoptés avec Gourmet Odyssey. Les parents adoptifs ont pu faire connaissance avec leurs pieds de vigne, et réaliser de beaux clichés sur le thème « je prends mon pied » !

Stage au domaine avec le vigneron en Bourgogne

Puis Yannick, le maître de chai du domaine, a pris le relais pour nous expliquer le travail du vigneron dans la vigne avant la récolte, et en particulier le travail de taille qui se déroule en ce moment et que nous avons tous pu mettre en œuvre par la suite. Quels sarments garder, lesquels couper ? Combien de bourgeons par pieds ? Pour quel rendement ? Autant de questions pour lesquelles nous avons reçu les réponses éclairées de Yannick. Cela a aussi été l’occasion d’échanger longuement sur la philosophie de l’agriculture bio et son application au Domaine Chapelle.

Stage pratique taille de la vigne à Santenay en Bourgogne

Place ensuite aux choses sérieuses : la mise en pratique de la taille, pas aussi facile que dans les explications de Yannick ! Nous avons partagé un moment très agréable en vigne, et tout le monde a obtenu son diplôme de tailleur certifié !

Dégustation vind ebourgogne au Domaien Chapelle à Santenay

C’est sous un soleil généreux nous avons poursuivi la journée dans la cour du domaine par un apéritif bourguignon traditionnel : un magnifique Santenay Saint Jean du domaine accompagné de succulentes gougères ; choux au fromage qui font partie des fameuses spécialités de la gastronomie bourguignonne.

Pour suivre, nous avons partagé un repas convivial et savoureux avec un traditionnel bœuf bourguignon qui a fabuleusement honoré sa région. Ce repas a été l’occasion pour Jean-François et Yannick de nous faire déguster trois vins rouges du domaine d’excellente qualité.

Visite de vignoble et cave en Bourgogne au Domaine Chapelle

Une balade digestive était alors la bienvenue et c’est repus que nous avons pris le chemin du plantier, en 1er cru Beaurepaire. Durant la balade Yannick nous a expliqué le paysage de terroirs que nous étions en train de traverser. Nous avons pu comprendre le travail que cela demande de replanter une vigne, les coûts que cela représente et les conséquences que cela a sur la production : vendanges en vert pendant 2 ans pour favoriser le plan et son enracinement, 1ere récolte la 3ème  année mais déclassement du vin dans un niveau d’appellation inférieur. Ce ne sera qu’au bout de 10 ans environ cette jeune vigne exprimera tout le potentiel qualitatif du terroir.

Puis nous sommes rentrés au domaine pour une visite rapide de la cave et l’heure était déjà venue de conclure cette belle journée, riche d’échanges et de découvertes.

Le travail du vigneron dans la vigne n’a désormais plus de secrets pour nous, et beaucoup d’entre nous seraient ravis de poursuivre cet échange avec Jean-François et Yannick lors d’une deuxième journée lors des vendanges ou l’hiver prochain pour parler du travail de vinification et d’élevage des vins.

Merci à nos hôtes, qui comme toujours nous ont accueilli avec convivialité et simplicité !

 

Ajouter un commentaire

L’élaboration du vin à Chablis


Le week-end dernier nous étions à Chablis pour tout savoir de la façon dont les raisins récoltés l’automne dernier ont été transformés en vin. Cette Journée Vinification passée au Domaine Jean-Marc Brocard nous a permis d’aller dans les coulisses des salles de fermentation et de suivre le processus jusqu’à la mise en bouteilles.

Cadeau box oenologie à Chablis pour découvrir le monde de vin

Nous avons commencé la journée en suivant le cheminement des raisins depuis la vigne où ils ont été cueillis, et avons découvert qu’à leur arrivée au chai ils étaient pesés puis versés dans les pressoirs.  Raphaël nous a expliqué comment le fait de presser sépare le jus de la peau et des pépins.

Cadeau pour suivre l'élaboration de votre vin bio personnalisé

Le jus est ensuite mis en cuve pour sédimenter, puis le jus clair qui reste en surface est transféré dans une autre cuve. A partir de là le sucre du raisin est transformé en alcool pendant le processus de fermentation. Nous avons appris que ce processus est très surveillé, et que la température des cuves est régulée de façon à s’assurer que la fermentation commence, et qu’ensuite elle n’aille pas trop vite. Nous avons couvert un tas d’autres sujets comme la levure, la chaptalisation et l’ajout des sulfites.

Stage oenologie au domaine à Chablis

Après la fermentation alcoolique, il y a la fermentation malolactique, qui diminue l’acidité du vin et le rend plus souple. Celle-ci s’est déroulé plus tôt cette année, et toutes les cuves l’ont terminé, même le Chablis Sainte-Claire que les parents adoptifs du millésime 2016 auront en fin d’expérience. Comme nous avions apporté des verres avec nous et Raphaël nous l’a fait goûter, directement depuis les cuves. Il était encore un peu trouble car non encore filtré, et pourtant on sentait bien son potentiel déjà, même si tout le monde était d’accord pour dire qu’il méritait encore de vieillir avant d’être mis en bouteille !

Dégustation de vin en cours d'élevage

Nous nous sommes ensuite rendu là où les vins sont mis en bouteille et les bouchons de liège ou à vis sont ajoutés pour fermer, selon le pays dans lequel le vin sera expédié. Raphaël nous a aussi montré la machine à étiqueter et l’endroit où les cartons sont stockés avant d’être envoyés aux quatre coins du monde.

Cadeau pour suivre l'élaboration de vos bouteilles de vin personnalisées

De retour au caveau, nous avons fait travailler nos sens pour nous préparer aux dégustations à suivre. Nous avons commencé avec le nez en essayant de découvrir les différents arômes que l’on peut trouver dans un vin blanc. Nous avons ensuite goûté différentes solutions douces, salées, acides et amères pour identifier les différents capteurs que nous avons dans la bouche et sur la langue.

Cours d'oenologie pour développer les téchniques de dégustation

Mais assez de théorie, passons à la pratique : pour mieux comprendre la différence entre plusieurs vins, rien ne vaut une dégustation ! Nous avons dégusté à l’aveugle 3 séries de vins, pour mieux comprendre les caractéristiques de différents cépages, appellations, terroirs et méthodes de vieillissement. Nous avons poursuivi les dégustations pendant le déjeuner, à base de spécialités régionales préparées par un traiteur local.

L’après-midi nous sommes descendus dans la cave pour voir une coupe géologique du sol kimméridgien sur lequel le domaine se trouve. Cela nous a permis de comprendre d’où vient la minéralité qui fait la distinction des vins Chablis.

Découverte du terroir chablisien

Nous avons ensuite visité la salle où quelques-uns des premiers crus et grands crus sont vieillis en fûts de chêne. Jean-Louis nous a expliqué le rôle du bois dans le développement de la structure d’un vin. Nous avons dégusté un dernier vin, un Montmains premier cru, directement sur fût de chêne.

Elevage de vin en foudre de chêne

Quelques parents adoptifs courageux nous ont ensuite accompagnés pour rendre visite aux pieds de vigne adoptés et prendre quelques photos souvenirs ! C’était une belle façon de terminer la journée.

Coffret cadeau adoption de pieds de vigne bio

Merci à tous ceux qui ont participé à cette journée et en ont fait un moment convivial. Nous vous tiendrons informés de l’évolution de votre vin sur les prochains mois !

Ajouter un commentaire

Stage d’assemblage du vin à Bordeaux


L’assemblage du vin est un art délicat, c’est que nous avons appris lors des Journées Vinification au Château Beau Rivage le week-end dernier. Le vigneron choisit non seulement les cépages qu’il va utiliser et dans quelle proportion, mais aussi les différents lots du même vin, vieillis dans différentes barriques de chêne, surtout au Château Beau Rivage, qui est la même famille que les Tonnelleries Nadalié. Les possibilités d’assemblage sont donc presque infinies !

Cadeau stage oenologique à Bordeaux pour faire son vin

Après la présentation du domaine et de l’équipe, nous nous sommes dirigés vers le cuvier (ou hall de fermentation), pour voir où se termine le voyage des raisins quand ils sont récoltés. Nous avons découvert tout le procédé de fermentation pour transformer le sucre contenu dans les baies en alcool, et le travail effectué pendant la macération pour extraire les tanins du marc formé par les peaux et pépins des raisins. La première semaine après la récolte est très intensive pour le vigneron qui doit contrôler ses cuves en permanence pour vérifier la température, le niveau de sucre et l’évolution du vin.

Coffret cadeau pour participer à l'élaboration de son vin personnalisé

Une fois la  fermentation terminée, les vins sont soutirés pour séparer le vin des particules les plus grossières formées par la peau, les pépins, la rafle et autres éléments solides. Si on les laissait au contact du vin, celui-ci serait instable et développerait des arômes non souhaités. Le vin ainsi obtenu est le “vin de goutte”. Le marc qui reste en fond de cuve après le soutirage est pressé pour obtenir le  “vin de presse”, qui est élevé séparément pour obtenir une possibilité de plus lors de l’assemblage. Le vin de presse est beaucoup plus tannique et concentré que le vin de goutte.

Au Château Beau Rivage les vins restent dans des cuves jusqu’à ce que la fermentation malo-lactique soit terminée. C’est le processus qui réduit l’acidité du vin et donne un vin plus souple. Les vins sont ensuite mis dans le chai à barriques.

Parrainage de pieds de vigne à Bordeaux et bouteilles de vin personnalisées

Le chai à barriques du Château Beau Rivage est impressionnant. Christine, la propriétaire  et vigneronne, vient d’une famille de tonneliers dont la manufacture est juste de l’autre côté du village. Elle nous a donc expliqué l’influence des barriques en chêne sur l’élevage du vin, et les différents effets aromatiques obtenus selon la provenance du chêne et la façon dont la barrique est réalisée. La fabrication de barrique est tout un art en elle-même !

La plupart des vins sont laissés en barriques pour être élevés. Cela prend du temps car les vins du Château Beau Rivage sont des vins de garde. Chaque barrique est régulièrement dégustée pour contrôler son évolution et remplacer la part du vin qui s’est évaporée. Il est important de garder la barrique bien remplie pour protéger le vin de l’oxygène de l’air.  Après la dégustation le vigneron décide si les “lies fines” présentes dans les barriques (les particules solides fines restant des fruits) ont besoin d’être remuées : c’est le bâtonnage.

Il était ensuite temps de tester nos différents sens. A la tonnellerie on avait préparé une série d’ateliers : le premier proposait de reconnaitre quelques-uns des arômes que l’on peut trouver dans le vin, et qui sont dus soit au fruit en lui-même soit à l’élevage en barrique. Un exercice amusant mais pas aussi facile qu’il n’en a l’air !

Cours de dégustation de vin

Ensuite avec tout notre vocabulaire du vin fraîchement acquis, nous avons commencé les dégustations. On nous a servi deux vins différents… mais en quoi ? Les cépages étaient-ils différents ? Ou était-ce les contenants utilisés pour l’élevage ? La différence aromatique et en bouche était frappante, et c’était une bonne façon de comprendre toutes les variables sur lesquelles le vigneron joue pour assembler ses vins.

Dégustation des vins en cours d'élevage

L’heure du déjeuner approchant, nous avons goûté quelques-uns des vins du domaine au restaurant de la tonnellerie. Après un rosé, nous avons goûté un vin rouge,  Phare 2002, avec du foie gras et un chutney de figues. Nous avons ensuite dégusté la cuvée Benjamin, Bordeaux Supérieur 2010 rouge avec le plat de résistance, et le Clos la Bohème Haut-Médoc 2010 avec du fromage, suivi d’un Château Beau Rivage 2007 avec une mousse au chocolat. Ce dernier vin est la cuvée choisie par Gourmet Odyssey pour son coffret cadeau Expérience Vin.

Après le déjeuner nous avons encore fait quelques dégustations lors de l’atelier d’assemblage. Nous avions à notre disposition des échantillons de quatre cépages du millésime 2016, qui sont toujours en cours d’élevage. Pour comprendre les différentes qualités de chacun des cépages nous les avons goûtés séparément. On a remarqué que merlot est très fruité mais ne persiste pas longtemps en bouche, que le malbec apporte des notes épicées, que le cabernet sauvignon a une longue finale en bouche, et que le petit verdot possède une plus grande acidité que les autres cépages.

Coffret cadeau assemblage de vin à Bordeaux

Il était ensuite temps d’assembler ces vins : nous avons essayé différents assemblages pour voir comment le vin change selon les cépages et proportions utilisées. Même les plus petites différences peuvent changer considérablement le résultat final, et certains assemblages étaient plus plaisants que d’autres ! Ce sur quoi tout le monde était d’accord est que l’assemblage est un véritable défi qui demande beaucoup de compétence et de savoir se projeter dans le futur pour imaginer comment l’assemblage final va évoluer.

Merci à tous les participants pour leur participation à ce beau week-end, et au Château Beau Rivage de nous avoir donné cet aperçu sur l’art de la vinification. Il faudra maintenant attendre patiemment que le millésime 2016 vintage mûrisse doucement jusqu’à l’hiver 2018-2019. Le millésime 2015 sera prêt vers la fin de cette année, ou le début de 2018 selon son évolution dans les mois qui viennent, et le déroulement des vendanges 2017.

Ajouter un commentaire

La taille de la vigne dans en Vallée du Rhône


Pour cette première Journée Découverte de l’année 2017 au Domaine la Cabotte samedi 4 mars, Marie-Pierre et Eric nous attendaient autour d’un café bien chaud dans le caveau du domaine, qui surplombe les vignes, perchées sur un bout de colline du Massif d’Uchaux, terroir bien particulier des Côtes du Rhône. 

Le sujet de la journée est le travail dans la vigne avant la récolte et le métier de viticulteur pour faire grandir et entretenir une vigne au mieux afin de donner des raisins de qualité optimale pour les vendanges. Et il peut s’en passer des évènements dans le vignoble entre le début du millésime avec la taille comme aujourd’hui, et la récolte !

 

Eric nous explique comment tailler correctement la vigne

 

Eric, vigneron propriétaire du domaine, nous a donc expliqué sa façon de travailler avec son épouse vigneronne Marie-Pierre, leur sol ainsi que leurs vignes. Pourquoi faut-il tailler ? Pourquoi à cette période de l’année ? Par intermittences selon la clémence des nuages, nous avons tous pu participer à cette belle taille de mars, chaperonnés par Eric et Marie-Pierre, son épouse.

 

es parents adoptifs se lancent sous le contrôle de Marie-Pierre

 

En fin de matinée, nous nous sommes rendus dans la parcelle des ceps de grenache adoptés par Gourmet Odyssey, afin de les identifier, et de prendre quelques clichés souvenir avec ceux qui nous donneront le vin tant attendu.

Après cette matinée active la faim se faisait sentir. Au menu du déjeuner, salade d’endives composée de graines, une daube provençale aux zestes d’orange, pour finir sur une note sucrée un tiramisu aux framboises. Ces plats faits maison par Marie-Pierre ont formé de délicieux accords avec les cuvées Garance, Gabriel, Colline ou encore Châteauneuf-du-Pape que nous avons dégusté tout au long du repas.

 

Le repas concocté par Maire-Pierre dans le caveau avec vue sur les vignes

 

Et comme le matin n’avait pas suffi, nous avons profité d’une éclaircie après le repas pour terminer la taille et perfectionner nos coups de sécateurs. Pas facile de faire le choix de quelle baguette garder pour porter les rameaux et les fruits de l’année et quelle baguette couper !

 

La taille ce n’est pas aussi facile que ça en a l’air

 

Nous nous sommes ensuite rendus au chai pour parler du sens de la biodynamie pour la viticulture, de ses bienfaits et de son ampleur sur le Massif d’Uchaux, puis plus précisément de l’histoire géologique du terroir du Massif d’ Uchaux et  du respect de ses sols et des rythmes de la nature.

Une journée bien riche en informations et en coups de sécateurs. Nous pourrons bientôt voir si notre travail de taille a porté ses fruits et Marie-Pierre et Eric nous donnerons bientôt des nouvelles de la croissance des bourgeons puis des rameaux… Merci à nos hôtes pour leur accueil toujours authentique et rendez-vous aux vendanges pour voir si la récolte sera de qualité !

Ajouter un commentaire

Stage vinification et élevage du vin en Val de Loire


Le week-end dernier nous avons participé à nos premières Journées Vinification Gourmet Odyssey de l’année au Château de la Bonnelière : au programme découverte des étapes de la vinification et de l’élevage, depuis les vendanges et jusqu’à la mise en bouteille. Et comme nous l’avons constaté, il y a beaucoup de travail et de décisions à prendre pour Marc Plouzeau, le vigneron propriétaire du domaine !

La journée a démarrée avec notre traditionnel café d’accueil, qui a permis à Marc de nous raconter l’histoire de son domaine et de faire le point sur les activités réalisées dans les vignes depuis les vendanges.

Visite à nos pieds de vigne adoptés et photo souvenir

Pour commencer, nous avons rendu une petite visite à nos pieds de vigne adoptés avec Gourmet Odyssey, déjà taillés en début d’hiver, mais dont les bois n’ont pas encore été tirés. L’occasion pour certains, de tester cette activité physique entre deux photos souvenir pour le concours « Je prends mon pied » !

Le groupe s’est ensuite séparé : les uns allant avec Marc au chai, les autres se préparant à jouer avec leurs sens pour mieux appréhender la dégustation.

Au chai Marc explique le processus de vinification

Au chai, Marc nous a livré ses petits secrets de vinification : l’utilisation de la gravité pour mettre ses raisins en cuves et ainsi ne pas les abimer, ses techniques de surveillance pour vérifier que les fermentations se passent bien et les différentes manières de faire vieillir ses vins, notamment en barrique.

Avant de déguster il faut faire travailler un peu ses sens avec l’atelier des arômes

Dans la salle de réception, nous avons fait travailler son nez ! Les vins sont pleins d’arômes, que l’on peut classer en 3 catégories : les arômes primaires, liés au cépage, les arômes secondaires, liés à la méthode de vinification et les arômes tertiaires, liés à l’élevage du vin. Nous nous sommes donc exercés à les reconnaître, afin de le mettre en pratique lors des dégustations qui allaient suivre.

Le repas maison cuisiné par Mme Plouzeau

Après cette matinée déjà bien chargée, il était temps de passer à table. Un bon repas nous attendait, concocté par les soins de Mme Plouzeau ! Nous avons pu déguster en avant-première la nouvelle cuvée de Marc, le Chinon Blanc « Silice » qui a accompagné à merveille notre entrée, mais aussi un Comté au moment du fromage.

Après cette pause gourmande, pour terminer la journée nous nous sommes rendus à la cave d’élevage et de dégustation du domaine, qui se situe sous la forteresse de Chinon !

Dans la cave de Chinon sous la forteresse pour déguster des vins en cours d’élevage

Ce bel endroit est l’une des nombreuses galeries qui existent sous la ville de Chinon et qui ont servi notamment à l’extraction des pierres pour la construction du Château. Cette cave est dans la famille Plouzeau depuis 3 générations et Marc l’utilise pour l’élevage de ses vins en barrique.

Nous avons eu la chance de déguster plusieurs vins en cours d’élevage. Une dégustation inhabituelle et quelque peu difficile car le vin n’est pas encore arrivé à maturité et il faut imaginer ce qu’il pourra donner dans quelques mois voire quelques années ! En effet, certains des vins ont encore plusieurs mois d’élevage devant eux, afin d’assouplir leurs tanins et de s’arrondir.

La journée s’achevant, nos participants après cette dégustation prometteuse, ont sûrement hâte de découvrir leur cuvée du Clos de la Bonnelière, mais il faudra encore attendre un peu !

Ajouter un commentaire

Apprendre le métier du vigneron et son travail en cave


Les Journées Expériences 2017 se sont poursuivies le week-end dernier en Bourgogne au Domaine Chapelle avec 2 belles Journées Vinification en compagnie des parents adoptifs du millésime 2016.  Le but de ce stage oenologique au domaine est de comprendre le travail réalisé en cave et les choix que le vigneron fait pour transformer le fruit de sa récolte en vin mis en bouteille et prêt à déguster.

Cadeau stage oenoligique en Cote de Beaune, Bourgogne

Les journées s’articulaient autour de deux ateliers le matin. Après la présentation du domaine, un groupe a suivi Jean-François Chapelle dans le chai des fermentations. Là il a expliqué comment les raisins sont réceptionnés pendant les vendanges puis mis en cuve. Nous avons découvert le processus de la fermentation et comment il est surveillé étroitement et contrôlé par le vigneron pour avoir lieu dans des conditions optimales. Jean-François nous a expliqué la différence entre le vin « de goutte » et le vin « de presse », ainsi que les différences de procédés pour faire les vins blancs et les vins rouges.

Coffret cadeau élaboration de votre vin bio personnalisé

Quand la première fermentation est terminée et que le vin a été soutiré, la majorité des vins rouges du Domaine Chapelle, dont le Clos des Cornières choisi pour l’Expérience Vin Gourmet Odyssey, sont déplacés dans la cave souterraine pour continuer leur élevage en fût de chêne.

Visite cave domaine vinicole bio en bourgogne

Au milieu des fûts, Jean-François nous a expliqué comment le vin perd de son acidité pendant la fermentation malo-lactique et comment il choisit les différents types de fûts qu’il utilise pour cette étape. Pour mieux comprendre le rôle du fût dans la vinification, nous avons dégusté des vins sur fût pour apprécier la différence entre vieux et nouveaux fûts. Le même vin avait été stocké dans ces fûts, donc la seule différence était l’âge. Et c’est étonnant de constater à quel point les arômes et les goûts varient entre les deux. Les questions ont fusé et nous avons couvert beaucoup de sujets comme la chaptalisation, les niveaux de sulfites ajoutés, et les différentes méthodes utilisées pour boucher les bouteilles.

Cadeau stage oenolgique avec le vigneron dans le cote de beaune

A l’étage un autre atelier avait lieu : Yvette Chapelle nous a préparés pour une bonne dégustation de vin en testant nos sens. Nous avons senti à l’aveugle des petits flacons contenant les principaux arômes du vin rouge et avons dû les identifier un par un. Pas aussi facile que l’on ne le pense !

Cadeau stage oenolgie pour amateur de vin.  Anniversaire, retraite, mariage.

Nous avons ensuite goûté quatre verres contenant des solutions salées, sucrées, acides et amères pour sentir sur quelle partie de la bouche elles se ressentaient le mieux.

Après cette matinée bien chargée, nous avons profité d’un soleil magnifique pour déguster un verre de Santenay St Jean 2015 blanc dans la cour pendant que Jean-François répondait encore à quelques questions.

Cadeau dégustation vin bio avec le vigneron en Bourgogne

Pendant le déjeuner nous avons continué la dégustation de quelques Bourgogne rouges, en commençant par le Santenay Clos des Cornières 2012, suivi du Santenay La Comme Premier Cru 2014, et en terminant par le Chassagne Montrachet Morgeot Premier Cru.
Nous avons débuté l’après-midi dans le Clos des Cornières pour rendre visite à nos pieds de vigne adoptés. Ils étaient magnifiques sous le soleil, et très contents de prendre la pose avec leurs parents adoptifs !

Coffret cadeau parrainage de vigne bio en Bourgogne

Jean-François nous a ensuite expliqué les différences géologiques des vignobles alentours et comment cela détermine les classements d’AOC en Bourgogne et à Santenay. Il nous a montré les trois différentes parcelles qui constituent le Clos des Cornières, car une dernière dégustation nous attendait pour la journée.

De retour au chai, nous avons goûté les trois vins du Clos de Cornières qui sont vinifiés séparément et assemblés seulement juste avant la mise en bouteille. Cela nous a permis de sentir la différence entre les parcelles, dont seul l’âge change. Et cela nous a donné aussi un aperçu du potentiel du millésime 2016. Les vins en était à des stades différents de leur fermentation malolactique, cela nous a donc permis de voir également l’évolution lors de ce processus.

Cadeau bio pour un amateur de vin. Elaborez votre vin personnalisé en Bourgogne

Et il était déjà temps de se quitter. Un grand merci à Jean-François et Yvette d’avoir partagé leur passion avec nous, et à tous les participants d’avoir fait de ces journées un moment si agréable !

Ajouter un commentaire

Stage de vinification et d’assemblage du vin dans la Vallée du Rhône


Samedi dernier nous avons été accueillis par Marie-Pierre et Eric Plumet au Domaine la Cabotte, à Mondragon en vallée du Rhône pour parler de la vinification du millésime 2016. Les parents adoptifs de pieds de vigne se sont retrouvés autour d’un café dans le lumineux caveau du domaine. Certains étaient déjà venus participer aux vendanges et aux remontages, d’autres à la taille le printemps dernier.

Coffret cadeau stage oenolgique pour découvrir les vins biodynamics

Aujourd’hui on va  surtout parler des vinifications et de l’élevage du vin. Comment va naître le vin après que les vendangeurs aient coupé les grappes de raisin puis rentré les cagettes dans le chai. C’est Eric, le vigneron, qui va nous expliquer cette aventure.

Cadeau original d'anniversaire, retarite ou mariage pour amateur de vin

Ainsi les participants apprennent qu’ici au Domaine la Cabotte on essaie de mettre les raisins rouges en cuve tous ensembles quand c’est possible. Marie-Pierre et Eric préfèrent ne pas séparer les différents cépages, grenache,  mourvèdre, carignan, cinsault. Ils laissent les jus se mêler, et fermenter avec leurs peaux couvertes de levures. Ce n’est pas un exercice évident, et quelques fois ils vinifient les cépages séparément aussi, tout dépend des millésimes.

Et ils goûtent, goûtent, encore et encore. Pour enfin décider du moment de séparer le jus fermenté de toutes les matières solides qui se sont déposés en fond de cuve : peaux, feuilles, restes de rafle… Le jus fermenté devient du vin tranquille, toujours sous haute surveillance pour éviter toute déviance.

Stage d'oenologie pour déguster des vins en cours d'élevage

Ensuite 4 à 10 mois après la vendange, le vin va être tiré, embouteillé, étiqueté. Et il va partir régaler des papilles gourmandes aux quatre coins du monde, dont celles de tous les parents adoptifs, qui ont suivi avec intérêt et émotion la naissance du millésime du bourgeon à la bouteille.

Après cet exposé passionnant, un atelier nous attend au caveau pour tester nos capacités à reconnaître les arômes. Il faut sentir à l’aveugle des flacons, pour reconnaître des séries d’arômes le plus souvent présents dans les vins.

Du miel ? Du citron ?  De la poire ? pour les blancs… De la framboise ? Du cassis ? Du zan ? pour les rouges…

Un ou deux participants sont  très forts à ce jeu, des « Nez de  Cyrano». Mais à la fin tous sont d’accord pour sortir au soleil  goûter les vrais arômes des vrais vins !

Cuvée Garance, Cuvée Gabriel en rouge et la blonde Clairette élevée en Amphores Italiennes,on s’en régale.

Au menu du déjeuner, salade composée aux graines, tagine d’agneau, gâteau aux fruits, qui forment de délicieux accords avec les cuvées. Pour les honorer toutes, Jacqueline, la sommelière invoque « l’Ame du Vin » ce bel hommage de Beaudelaire au divin nectar.

Cadeau parrainage de vigne dans le cotes du rhone

L’après midi se passe dans la parcelle des ceps de grenache adoptés par Gourmet Odyssey et Eric raconte l’histoire géologique du terroir du Massif d’ Uchaux, comment il influence les arômes et la structure du vin, et l’évolution du dossier pour le passage en cru.

On se quitte devant le chai après un dernier exposé sur le sens de la biodynamie, le respect des rythmes de la nature qui vont créer cet amical équilibre des vins de la Cabotte.

Ajouter un commentaire

Le rôle des racines de la vigne


En ce début d’année, et particulièrement avec le froid qui s’est installé, les vignerons nous parlent beaucoup du repos de la vigne et des bénéfices de l’hiver pour celle-ci. En effet pour le viticulteur à cette période de l’année il y a moins de tâches à faire sur les pieds de vigne, mais ce n’est pas pour autant qu’il ne se passe rien dans le sol. Voici quelques informations sur les racines de la vigne et le rôle qu’elles jouent dans le cycle végétatif.

D’abord, qu’appelle-t-on racines ?

Le cep de vigne est composé de 2 parties : la partie aérienne, un greffon de l’espèce vitis vinifera répandue en Europe, et la partie-souterraine, un porte greffe souvent hybride d’espèces américaines et de vitis vinifera qui résistent au phylloxéra, une maladie qui a ravagé la vigne Européenne dans les années 1860.

En effet, depuis la crise du phylloxéra, en Europe on ne plante plus que très rarement des ceps « francs de pied », c’est-à-dire sans porte greffe. Les racines sont donc la partie du porte-greffe qui se trouve sous le sol et apporte les nutriments nécessaires à la plante.

A quoi servent les racines ?

Les racines d’un cep ont plusieurs fonctions : elles servent d’abord à l’ancrage de la plante dans le sol. Elles ont aussi un rôle d’absorption de l’eau est des minéraux nécessaires au bon développement de la vigne. Et enfin, elles ont aussi un rôle de réserve pour supporter le développement végétatif au printemps. En effet près la récolte la photosynthèse continue et des réserves d’hydrate de carbone  sont produites et stockées dans le tronc et les racines pour l’hiver et le printemps. 

Apprendre à protéger la jeune vigne en stage oenologie

 

Jusqu’où vont les racines dans le sol ?

Le cep possède trois niveaux de racines, qui vont de 2 à 5 mètres de profondeur en moyenne, quelques fois bien plus. Les racines principales sont celles qui existaient déjà lors du bouturage, ensuite les racines secondaires, puis les radicelles qui sont produites chaque année. Les radicelles qui vieillissent deviennent ensuite des racines secondaires.

La profondeur atteinte par les racines dépend de plusieurs facteurs : le type de porte-greffe utilisé, le type de sol qui peut être plus ou moins compact et profond, la densité de plantation des pieds de vigne, et les techniques d’entretien du sol. Plus la vigne est ancienne plus les racines sont censées descendre profond dans le sol.

Est-ce que les racines sont sensibles au climat ?

On entend souvent dire que la vigne est une plante robuste, ce qui est vrai en général. Le viticulteur doit tout de même la protéger au mieux, surtout quand elle est jeune et que ses racines ne sont pas encore descendu assez profond pour se protéger elles-mêmes.

Pour le froid, dans les vignobles les plus exposés on réalise après la chute des feuilles un buttage sur les pieds de vigne, qui consiste à ramener de la terre sur les pieds pour constituer une petite butte de terre et ainsi protéger les racines les moins profondes. Une période courte de froid soutenue en hiver est même une excellente protection contre les maladies car la plupart des bactéries présentes dans le sol sont ainsi détruites. 

Cycle de la vigne et travail au domaine avec le vigneron

  

Par contre la vigne n’aime pas l’humidité : la pluie est bénéfique à bien des stades de la croissance de la vigne et de la maturation du raisin, mais ce qu’il faut éviter c’est qu’elle reste les pieds dans l’eau. Trop d’eau stagnante aux pieds des vignes favorise l’apparition de maladies et surtout leur propagation dans le sol.

La sécheresse dérange moins la vigne, surtout si ces racines sont assez enfouies dans le sol, où elle va pouvoir trouver l’eau et les nutriments nécessaires. Ceci dit dans certains vignobles méridionaux, si le printemps n’a pas été assez pluvieux et n’a pas pu apporter les réserves d’eau suffisantes pour le sol, les viticulteurs sont obligés d’irriguer.

Et dans le cas d’une sécheresse ce ne seraient pas les racines qui souffriraient en premier mais plutôt les fruits, car la plante va toujours favoriser sa survie par rapport à la production de fruits. La nature est bien faite même si cela désole parfois le vigneron !

Comment protègent-on les racines en bio / biodynamie ?

Comme on l’a dit, la vigne est assez résistante aux aléas climatiques, ce qu’elle craint ce sont les maladies, surtout celles qui se propagent par les sols. Les deux plus communes sont le pourridié, une maladie parasitaire, et le phylloxéra, un puceron ravageur. Ces maladies conduisent à la mort du cep, et les symptômes n’apparaissent que tardivement après la contamination.

Il faut donc agir en préventif, surtout en viticulture bio et biodynamique où l’on ne peut pas traiter facilement une fois la maladie installée. Pour avoir un sol le plus sain possible on pratique de griffage réguliers de la surface pour aérer le plus possible la terre et ainsi favoriser la vie microbienne (saine).

Journée Découverte de la vigne avec Gourmet Odyssey au domaine

En biodynamie on considère également que la santé de la plante passe par celle du sol : la viticulture biodynamique vise de façon générale, à réhabiliter, dynamiser et intensifier la vie organique dans le milieu où vit la vigne. On cherche à renforcer la vitalité et la résistance des plantes, en améliorant les échanges naturels entre le sol et les racines par exemple.

La plupart des vignerons passés à la culture bio ou biodynamique a d’ailleurs constaté globalement un meilleur enracinement de la vigne et donc de meilleurs résultats qualitatifs et quantitatifs sur la récolte avec le temps.

 


L’hiver est donc une période de repos végétatif : rien ne se passe dans la partie aérienne de la vigne où la sève ne circule plus. Celle-ci est redescendue dans les pieds et les racines pour préparer le printemps et faire les réserves nécessaires à la future récolte.

 

Articles liés

Fin des vacances d’hiver pour la vigne
Le débourrement de la vigne au printemps
Qu’est-ce que l’agriculture biodynamique ?

Ajouter un commentaire

Vins de fêtes – les vins effervescents, pétillants et autres mousseux.


Les fêtes de fin d’année sont le moment par excellence pour ouvrir des vins effervescents. En France et dans le monde les plus connus sont le champagne et le crémant, mais il en existe une grande variété selon les régions et les pays : on les appelle vins perlants, pétillants, mousseux. Leur point commun ? Les bulles ! Mais savez-vous comment elles se forment, quels sont les différents types de vins effervescents et comment comprendre les différentes mentions ?

 

Dégustation champagne stage oenologie

 

Qu’est-ce qu’un vin effervescent ?

Un vin effervescent c’est l’opposé d’un vin tranquille : on peut y percevoir des petites bulles qui remontent à la surface, l’effervescence, due au dioxyde de carbone qui se libère à l’ouverture de la bouteille.

Les dénominations des vins effervescents peuvent être variées, mais elles sont réglementées au niveau européen depuis 2008. On distingue :
- les vins perlants qui sont les plus faiblement effervescents : à partir de 1g de CO2 par litre le vin est perlant. Les bulles sont quelques fois presque invisibles. Par exemple le Gaillac ou certains vins de Savoie.
- les vins pétillants, qui contiennent 2 à 4 g de gaz par litre. Par exemple un Cerdon ou un Vouvray.
- les mousseux, qui contiennent plus de 4,5 g de gaz par litre. Par exemple un Champagne ou un Crémant

Ces distinctions concernent donc l’importance de l’effervescence. Pour les mousseux on distingue également des mentions de type « Brut nature », « Brut », Extra Brut », « Extra Sec », « Sec », « Demi Sec », « Doux » qui correspondent elles à la teneur en sucre apporté par la liqueur d’expédition (ou de dosage). Celle-ci est un mélange de vin et de sucre qui est ajouté dans certaines méthodes de vinification pour compléter la bouteille vidée en partie par le dégorgement, comme on le verra un peu plus loin.

 

Adoption de vigne cadeau pour les fêtes

 

Mais d’où vient l’effervescence ?

Si l’on peut observer des bulles quand on ouvre une bouteille c’est pour deux raisons.

D’abord physique : avant l’ouverture de la bouteille le gaz est dissous dans le vin, et l’on ne voit pas de bulles. Quand on ouvre la bouteille la pression à l’intérieur diminue brutalement pour être ramenée à la pression atmosphérique ambiante (c’est pour ça que le bouchon peut sauter). Et quand la pression diminue, le volume de gaz augmente, les molécules se regroupent et passent à l’état gazeux à la surface du vin.

Et tout simplement,  si l’on voit réellement les bulles de gaz se former et remonter à la surface du vin,  c’est parce qu’il y a des aspérités sur les parois de la bouteille et de vos verres. Si l’on ouvrait la même bouteille dans des conditions de laboratoire avec « zéro impureté » sur les contenants, le gaz s’échapperait dans l’air sans aucune formation de bulle.

 

Parraainage de vigne dégustation de vin pour les fêtes

 

Comment vinifie-t-on les vins effervescents ?

Il faut bien que la bouteille contienne initialement du gaz pour avoir une effervescence. Et pour obtenir ce résultat il existe plusieurs méthodes de vinification.

La plus célèbre est la méthode champenoise, également appelée méthode traditionnelle quand elle ne concerne pas le Champagne (réglementation de 1994 : la dénomination méthode champenoise ne peut être utilisée que pour les vins de Champagne). La vinification se fait comme pour un vin tranquille, qui est ensuite mis en bouteille. Une partie du vin est mise de côté et servira à faire la liqueur de tirage et de dosage. Dans chaque bouteille on ajoute une quantité de ce vin réservé et du sucre et de la levure… c’est donc reparti pour une fermentation en bouteille, et cette fois-ci le gaz produit est piégé dans la bouteille. Une fois que tout le sucre a été utilisé par les levures la fermentation s’arrête : c’est la prise de mousse. Des lies ont aussi été produites dans ce processus, donc on laisse le vin à l’horizontal (sur lattes) un certain temps pour les laisser décanter. Ensuite on place les bouteilles goulot vers le bas et tous les jours on « remue » la bouteille (il s’agit en réalité de lui faire faire 1/8e à ¼ de tour), toujours dans l’idée de regrouper les lies dans le goulot. On expulse ce dépôt lors du dégorgement : on gèle le goulot, ouvre la bouteille et expulse le glaçon qui a emprisonné les lies. Et pour compléter à nouveau la bouteille on ajoute la liqueur d’expédition, puis on ferme avec le bouchon définitif.

Dans la méthode par transfert, le principe est le même pour la prise de mousse, mais il n’y a pas de dégorgement : à la place on retire le vin de la bouteille, on le filtre de ses lies dans une cuve et on y ajoute la liqueur d’expédition, avant de le remettre dans sa bouteille rincée.

La méthode ancestrale (ou rurale ou artisanale) elle est véritablement  basée sur une première fermentation en bouteille : on met le vin en bouteille très tôt pour que la fermentation alcoolique se passe dans la bouteille.

La méthode de la cuve close fonctionne sur le même principe mais en cuve plutôt qu’en bouteille pour la prise de mousse. Quand on transfère le vin dans la bouteille il y a un peu de perte de gaz qui peut être compensée par l’ajout de CO2 alimentaire.

Enfin la méthode de la gazéification enfin ne repose pas sur le gaz provenant des fermentations, mais simplement sur l’ajout de CO2 alimentaire dans un vin tranquille avant la mise en bouteille.

Et dans cet article nous nous sommes limités aux effervescents français pour ne pas être trop longs. Toutes ces informations sont un peu techniques, mais le plaisir de sentir les bulles sur les papilles est lui toujours présent, et universel, alors santé et joyeuses fêtes !

Articles liés

Quel vin boire pour les fêtes de fin d'année ?

Accords mets-vin, comment s'y prendre ?

La Blanquette de Limoux

Ajouter un commentaire

A la découverte de la Maison Sieur d’Arques


Si l'on s'intéresse aux vins effervescents, on a sûrement dû entendre parler de Limoux. Et pour cause, ce vignoble en a fait sa spécialité, et ce depuis plusieurs siècles et l'époque où les moines bénédictins de l'Abbaye de Saint-Hilaire étaient les gardiens de la viticulture locale.

Abbaye de Saint-Hilaire

Limoux, berceau de la premiere bulle

C'est en effet la première appellation à documenter, dès le 16e siècle, le commerce de flacons (et non de barriques, c'est important, on le verra plus loin) d'un vin qui aurait déjà à l'époque présenté des qualités effervescentes. Sous une dénomination encore vivante et assurément pétillante aujourd'hui : la Blanquette de Limoux.

A limoux, il y a de nombreux vignerons et domaines, mais il y a surtout une grande maison, qui vinifie 70 % des vins de l'appellation : c'est la cave coopérative Sieur d'Arques.

Maison Sieur d'Arques

Une entreprise acquise aux valeurs humaines, collectives et economiques

En 1946, la France agricole d'après-guerre est à l'image du pays : exsangue et à reconstruire. A Limoux comme ailleurs, les temps sont durs et les vignerons sont obligés de vendre leur récolte à des négociants peu scrupuleux. Dans un esprit proche de celui de révolte, ils décident de s'unir et de mettre en commun leurs moyens et leurs ressources pour créer « une entreprise acquise aux valeurs humaines, collectives et économiques ».

Comment fonctionne une cave cooperative ?

Récolte du raisin

La cave est une structure collective qui appartient à environ 200 viticulteurs coopérateurs. Ils apportent leur vendange, la matière première, à la cave, qui s'occupe de la vinification et de la commercialisation des vins, le produit fini.

Les décisions importantes sont prises en assemblée générale, par vote, selon un système simple : un viticulteur = une voix, peu importe la taille de son exploitation.

La cave est gouvernée par un conseil d'administration constitué de viticulteurs élus, parmi lesquels est désigné un président.

La mise en bouteille à la cave

Dégustons les vins de Sieur d'Arques

La Maison Sieur d'Arques, en tant que spécialiste des bulles, produit les trois appellations de vins effervescents qui existent à Limoux. Pour les trois, les bulles sont obtenues par une seconde fermentation en bouteille, un récipient qui capture l'effervescence. On peut donc supposer qu'au 16e siècle, c'est par l'utilisation de flacons et non de barriques que sont apparus les premiers vins réellement pétillants.

Dégustation de la gamme Sieur d'Arques

Nous avons dégusté pour vous trois cuvees correspondantes :

Le Propriétaire, AOC Limoux, méthode ancestrale : issue à 100 % du cépage local, le mauzac. On retrouve ici la blanquette au sens historique, sûrement la cuvée la plus proche de celle produite à l'époque des moines bénédictins. Le vin est pétillant, mais doux, et contient seulement 6 ° d'alcool. Une première fermentation est effectuée en cuve, puis stoppée en baissant la température. Après mise en bouteille, on laisse refermenter une deuxième fois, mais, là aussi, on arrête la fermentation. On conserve ainsi un taux de sucre résiduel élevé et on obtient, au final, une cuvée peu alcoolisée.

Cette cuvée est surprenante, très fruitée, et l'on se régale des arômes naturels du mauzac : la pomme verte, la poire et le miel. Idéal pour accompagner les desserts fruités ou chocolatés.

A découvrir : la cuvée Le Propriétaire blanquette méthode ancestrale de Sieur d'Arques

Première Bulle Brut - AOC Blanquette de Limoux, méthode traditionnelle : vinifié selon la méthode dite « traditionnelle » ou « champenoise », ce vin est un effervescent brut. L'assemblage se compose de 90 % de mauzac, de 5 % de chenin et de 5 % de chardonnay. Ici, la fermentation en cuve, et surtout la seconde en bouteille, sont totales. Le sucre du jus de raisin disparaît et l'on obtient logiquement un effervescent brut. Un temps de repos sur lattes de neuf mois minimum apporte finesse et élégance. Ce vin conserve les notes fruitées du mauzac, mais présente une belle vivacité et une agréable pointe minérale.

A découvrir : la cuvée Première Bulle Brut de Sieur d'Arques

Première Bulle Premium AOC Crémant de Limoux : vinifiée en méthode traditionnelle également, cette cuvée est similaire, en termes de vinification, à la Première Bulle Brut, mais elle se distingue sur deux points. Premièrement, l'assemblage : 70 % de chardonnay, 20 % de chenin et 10% de mauzac. Deuxièmement, l'élevage sur lattes, qui est plus long. D'un minimum de 12 mois pour les Crémants de Limoux, il est plutôt de 15 à 18 mois pour cette cuvée Premium. En conséquence, on obtient des bulles plus fines et des arômes plus évolués. A la dégustation, le palais commence par percevoir les notes de fleurs blanches (aubépine, acacia), puis les sensations de grillé et de brioché emplissent la bouche.

A découvrir : la cuvée Première Bulle Premium de Sieur d'Arques

 

Crédits photos sur tout l'article : Sieur d'Arques. 

Ajouter un commentaire

Vendanges en Val de Loire au Château de la Bonnelière


Après une année climatiquement compliquée, les Journées Vendanges de Gourmet Odyssey au Château de la Bonnelière se sont déroulées sous un grand soleil. Les apprentis vignerons sont venus vendanger deux parcelles de vignes âgées, avec lesquelles Marc Plouzeau, notre hôte et propriétaire des lieux, a créé deux cuvées d'exceptions : la cuvée Vindoux l'Intégrale 1929 et le Clos de Maulévrier, cuvée Antéphylloxéra.

 

Coffret cadeau vin adoption et vendanges des vignes

Des journées intenses attendaient donc les invités ! Direction les parcelles après le café d'accueil et la présentation par Marc de l'histoire de son domaine, qu'il a repris en 2000 à la suite de son père.

Malgré le gel du mois d'avril et un printemps pluvieux, les deux parcelles ont bien résisté et la qualité des raisins était au rendez-vous. Après un rapide briefing, les parents adoptifs, armés de leurs sécateurs et de leurs seaux, se sont lancés dans la bonne humeur dans leur mission du jour !

Stage oenologie vendanges en Val de Loire

Le dimanche, les participants ont eu la chance de vendanger la seule parcelle de cabernet franc du Val de Loire qui date de l'époque pré-phylloxérique ! Cette vigne existe depuis le 15ème siècle et est donc contemporaine d'un personnage célèbre du chinonais, Rabelais ! Elle a été préservée de l'attaque de cet acarien grâce à son sol sableux et aux hauts murs qui entourent ce clos. L'un des pieds de cette parcelle à plus de 200 ans et comporte 9 têtes… une vraie curiosité !

Dans cette parcelle pour remplacer les vignes qui ne produisent plus, on utilise principalement la technique de la greffe directe à partir d'un pied en bonne santé, mais aussi la technique du marcottage, qui consiste à planter un sarment (toujours reliés au premier plan) et à le détacher de ce pied lorsqu'il a développé son propre système racinaire.

Journée vendanges adoption de pieds de vigne en Val de Loire

Revenons aux vendanges : les vendangeurs ayant bien travaillé les caisses ont été rapidement remplies et nous sommes retournés au Château de la Bonnelière pour le repas, préparé comme toujours par la maman de Marc. Le repas à permis aux participants de goûter les millésimes précédents des parcelles vendangées le matin même, mais aussi de reprendre des forces, la journée n'étant pas terminée !

Dégustation de vin stage oenologique au domaine

Afin de faciliter la digestion et de contrer l'envie de sieste nous sommes partis à la découverte des pieds de vigne adoptés, ce qui a donné lieux à de belles et surprenantes photos pour le concours "je prends mon pied" !

Repas des vendangeurs en Val de Loire au Château de la Bonnelière

Après cet intermède ludique, le groupe s'est rendu au chai, afin de suivre les premières étapes de la vinification juste après la récolte. Ils ont d’abord vidé les caisses de vendanges dans l'égrappoir, afin de séparer les baies de cabernet franc de la rafle, la partie ligneuse de la grappe.

Expérience de vingeron pour les vendanges en Val de Loire

Marc met ensuite directement en cuve la récolte pour la fermentation alcoolique, qui va durer environ 4 semaines. Ensuite, le marc sera pressé et l'ensemble sera transféré en barrique pour l'élevage.

Notre journée s'est terminée non pas autour d'un verre de vin, mais de jus de raisin des parcelles fraîchement vendangées ! Une belle manière de saluer le travail effectué par les apprentis vignerons, en attendant les Journées Vinification et de pouvoir goûter le résultat final !

Ajouter un commentaire

Journée vendanges en Alsace au Domaine Stentz-Buecher


Pour le dernier week-end vendanges du millésime 2016 nous étions en Alsace avec quelques-uns des participants à l’Expérience Vin Gourmet Odyssey, pour faire la récolte des vignes du Domaine Stentz-Buecher.  Et ça a été une récolte exceptionnelle !

Box oenologie pour participer aux vendanges en Alsace.

Après une courte présentation au domaine, nous avons mis nos bottes et nous sommes dirigés directement vers le vignoble.  Nous avons fait un premier arrêt  au lieu-dit Rosenberg, où se trouve la parcelle de vignes adoptées.  Nous avons pris notre temps pour faire quelques photos avec nos pieds de vigne, qui ont produit les raisins qui serviront à faire nos bouteilles de vin personnalisées, et pour admirer la vue sur les collines de vignes alsaciennes autour de nous.

Cadeau parrainage des vignes bio en Alsace

Nous sommes ensuite allés dans la parcelle à vendanger, une vigne de gewürztraminer. Céline a organisé le groupe et distribué les sécateurs et les seaux, avant que Jacques ne nous donne les instructions pour la récolte.  Ces instructions étaient plutôt simples car la qualité des raisins dans la parcelle était excellente, avec pratiquement aucune moisissure ni pourriture à enlever.

Cadeau stage vendanges vin blanc bio

Nous nous sommes répartis dans les rangs et avons commencé à couper les grappes, en coupant tout en haut sur la tige et en soutenant la grappe par le bas avec notre autre main. Les vignes de gewürztraminer que nous avons récoltées avaient produit de beaux raisins, compacts, juteux et sucrés, qui ont très vite remplis nos seaux.

Cadeau stage vigne pour récolter des raisins en Alsace

Une fois pleins, les seaux étaient passés de main en main en dessous des rangs de vigne pour être vidés dans la benne du tracteur, en plus des quelques courageux porteurs qui avaient des hottes sur le dos. Eux ont collecté les seaux dans leurs hottes, et une fois pleines, sont monté les vider dans la remorque. Un joyeux ballet permettant de remplir les remorques sous l’œil attentif de Jean-Jacques, qui a constaté que la parcelle n’avait jamais produit une si bonne qualité et avec une telle quantité ! Et ça, c’était sûrement dû au talent des vendangeurs du jour !

Coffret cadeau Expérience Vendanges en Alsace.

Nous avons ensuite suivi le tracteur sur le retour au domaine, et aidé à vider la récolte dans le pressoir. Pendant que le pressoir ronronnait et faisait son office, nous sommes allés dans la cour pour une dégustation et un déjeuner bien mérités. Nous avons commencé par goûter un Pinot Blanc tout frais, suivi d’une sélection de la gamme des vins du domaine, jusqu’aux Grands Crus. Une matinée bien remplie !

Assister aux vendanges pour apprendre le métier de vigneron

Après le repas, Stéphane nous a emmenés dans le chai pour nous expliquer le travail à faire en cave pendant la période des vendanges. Il y a beaucoup plus à faire que simplement récolter les raisins : il faut les presser, débourber et clarifier le jus, avant de le mettre en cuve pour le début de la fermentation.

Les raisins sont pressés dans le pressoir

Stéphane nous a aussi expliqué la différence de procédé entre vin blanc et rouge lors des fermentations, et nous avons pu essayer d’enfoncer le chapeau formé sur la cuve de pinot noir récolté la veille et qui avait commencé à macérer, faisant remonter les particules solides (le chapeau) en haut de cuve.

Macération de Pinot Noir

Nous avons également vu la salle des barriques avant de terminer la journée en cuverie, où les vins blancs vont passer les prochains mois à fermenter et vieillir doucement. Nous avons goûté un vin qui avait juste commencé à fermenter pour voir la différence avec un vin abouti.

Coffret cadeau pour amateurs de vin.  Stage oenologiques au domaine en Alsace.

Merci à tous les participants de cette belle journée, et au Domaine Stentz-Buecher pour nous avoir fait sentir chez nous.  A bientôt pour les Journées Vinification !

Ajouter un commentaire

Un été indien parfait pour des Journées Vendanges au Château Beau Rivage


C’est sous le soleil que nous nous sommes retrouvés le week-end dernier au Château Beau Rivage, près de Bordeaux, pour participer aux Journées Vendanges.

Box oenologie vendanges Bordeaux

Après un bon petit café, Christine, la propriétaire du Château Beau Rivage, accompagnée de son équipe, Pauline, François et Guillaume, a commencé par la présentation de son domaine, son vignoble, et son histoire.

Nous nous sommes ensuite dirigés dans la vigne : le groupe du samedi a commencé par la découverte de la parcelle de merlot et de nos pieds de vignes que tous étaient curieux de découvrir. Certains ont d’ailleurs été très inspirés pour le concours photo « Je prends mon Pieds » en redoublant d’efforts et de créativité ! Une petite « récréation » avant de s’attaquer aux vendanges.

Cadeau ludique pour un amateur de vin.  Adoptez des pieds de vigne et particpez aux vendanges

Après avoir reçu nos instructions sur comment vendanger, et équipés de nos sécateurs, nous avons commencé à vendanger les raisins.  Les jeunes malbec et petit verdot, vignes de 4 ans tout juste, nous ont livrés de la couleur et de la gourmandise. Très motivés, nous sommes ensuite allés vendanger les quelques cabernets francs !

Coffret cadeau vendanges au domaine, Bordeaux

Le dimanche, nous avons d’abord pris la route pour Ludon-Médoc, à quelques minutes du domaine. De belles rangées de cabernet franc, destinés à produire du rosé, attendaient nos vendangeurs sous le soleil d’octobre. Ces vignes en bio sur des terres de graves ont donné du fil à retordre à notre groupe qui ne s’est pas laissé démotiver ni par les filets, ni par les herbes hautes !

Cadeau vendanges des raisins bio

Au retour, nous avons découvert nos pieds de vignes adoptés : là aussi, il y a eu de l’idée pour prendre quelques clichés! Là encore, quelques rangées de cabernet ont marqué la fin de la matinée de vendange.

Aux alentours de 13h00, nous avons commencé la dégustation : d’abord du rosé « Joly Rivage » 2014. Tout en regardant notre vendange tomber dans le nouveau pressoir de Christine ! Pressé par plusieurs participants, ce jus restera en débourbage toute la nuit. L’équipe de François les conduira ensuite vers leur fermentation alcoolique pour transformer le sucre en alcool.

Presse de raisins aux vendanges

Le repas s’est tenu à l’ombre des chênes du domaine, en extérieur. Guillaume a conduit la dégustation en accord avec les mets régionaux proposés.

Coffret cadeau degustation vin et repas au domaine, Bordeaux

L’après-midi, bien que la sieste eût été la bienvenue, nous avons pris la direction du cuvier, muni de nos petites oreillettes ! Christine nous a expliqué ce qu’allait devenir notre jus pressé un peu plus tôt, l’intérêt des remontages, du bâtonnage, puis dans le chai de l’ouillage, de l’élevage, de la chauffe des barriques… Tous ont été très attentifs et intéressés !

Les deux journées ont pris fin vers 16h30 sur une belle note et nous espérons que tout le monde a passé une aussi belle journée que nous! Nous avons hâte de faire les premières dégustations pendant les Journées Vinifications !

Ajouter un commentaire

Vendanges et découverte du Domaine Chapelle en Bourgogne


Les 24, 25 et 26 septembre passés nous avons été accueillis au Domaine Chapelle à Santenay en Bourgogne avec les parents adoptifs du millésime 2016 pour effectuer la vendange du Clos des Cornières. Pour récolter ce nouveau millésime la météo a été exceptionnelle, et c'est donc avec un grand ciel bleu et des températures véritablement estivales que nous avons pu travailler !

 

Stage oenologique en Bourgogne au Domaine Chapelle

Après une rapide introduction sur notre programme de la journée et sur la philosophie de l'adoption de pieds de vigne de Gourmet Odyssey, Jean-François Chapelle, propriétaire des lieux, nous a présenté son domaine et l'histoire familiale, puis plus généralement l'histoire du vignoble bourguignon et de ses multiples climats.

Parrainage de vignes à Santenay en Bourgogne

Ensuite c'est avec un sécateur en main que nous avons tous rejoint le Clos des Cornières. Après une rencontre ludique avec nos pieds adoptés et quelques photos souvenir, la vendange a joyeusement commencé après quelques préconisations de Jean-François sur la façon de procéder, et l'explication du travail de tri qualitatif à réaliser déjà en vigne !

Stage vendanges au domaine et dégustation de vin

C'est après une heure trente de labeur et quelques coupures (on avait dit les raisins, pas les doigts !) que nous avons pu admirer notre vendange en caissettes : au fur et à mesure de notre avancée dans les rangs, nous avons en effet rempli des caisses en plastique un peu plates (pour ne pas empiler trop de raisin et risquer de l'endommager), ensuite ramenées en début de rang et peu à peu empilées pour être rapportées au chai.

Stage oenologique vendanges en vigne en Bourgogne

Ce millésime 2016, malgré une faible quantité, s'avère d'une exceptionnelle qualité.

Jean-François a tout au long de la récolte été d'une grande disponibilité pour répondre à nos questions, notamment sur l'agriculture biologique et ses contraintes dans le cadre d'un millésime dont le printemps a été très compliqué.

Vendanger avec le vigneron au domaine et adopter des vignes

Après cela nous nous sommes mis en route pour suivre nos raisins, rejoindre la table de tri et comprendre le cheminement de nos grappes jusqu'à l'encuvage. Tout le monde a participé au tri précautionneux réalisé par Yannick et son équipe : sur le tapis roulant où étaient déversées les grappes fraîchement cueillies il fallait enlever les grappes pas suffisamment mûres et les baies séchées par le manque d'eau estival.

Stage vin tri du raisin au chai en Bourgogne

En fin de table de tri les grappes sont éraflées (une machine leur enlève les rafles, parties végétales indésirables pour la fermentation) puis les baies tombent par gravité dans un convoyeur en cave. Un employé du domaine amène chaque convoyeur rempli à la cuve ou les baies sont encuvées par l'intermédiaire d'un tapis roulant.

Cadeau vin stage vendanges au domaine

L'opération ne comporte aucun pompage pour limiter les triturations des baies et donc potentiellement leur oxydation.

Après toutes ces explications était venue l'heure d'une pause gourmande bien méritée. C'est dans le parc de la maison de la famille Chapelle que nous avons pu déguster un Santenay Blanc accompagné des fameuses gougères bourguignonnes !

Dégustation de vin au domaine parrainage de vignes 

Puis nous avons rejoint la salle des vendangeurs pour un repas délicieux accompagné de trois vins du domaine : Le Clos des Cornières 2013, le Santenay 1er cru Gravières 2013 et Le Chassagne Montrachet 1 er cru 2011. De vrais délices pour nos papilles !

Repus et reposés nous avons poursuivi avec une visite de la cave et du chai à barriques. C'est Yannick, le chef de cave qui vous a exposé son travail durant la vinification et la période d'élevage du vin : suivi analytique, ouillage des fûts et dégustations techniques quotidiennes.

Cadeau vin stage oenologie au domaine visite de cave 

Encore beaucoup de travail à réaliser donc pour faire que ces belles grappes 2016 récoltées deviennent un cru tant convoité... mais nous en reparlerons lors des Journées Vinification !

Ce fut de bien belles journées d'échanges, de travail et de bonne humeur partagée, merci à tous nos parents adoptifs !

Ajouter un commentaire

Share |
RSS

A propos du blog

Connaissez-vous un amateur de vin ? 

Offrez-lui un cadeau inoubliable : ses propres pieds de vigne et une cuvée à son nom... !

A partir de 159 €

Tags

Adoption Assemblage Bio Biodynamie Bordeaux Bourgogne Cadeau Cave Domaine Dégustation Elevage Fermentation Oenologie Stage Taille Vendanges Vigne Vigneron Vin Vinification

Tous les tags...

Catégories

Archives

Derniers commentaires

Liens