Adoptez vos propres vignes et élaborez votre propre vin

avec l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Visitez www.gourmetodyssey.fr pour plus d'informations.

Château de la Bonnelière

Leçon de binage de la vigne lors d’une journée de découverte du vignoble à Chinon


Un week-end ensoleillé attendait les participants à la Journée Découverte du Château de la Bonnelière, le domaine de Marc Plouzeau, notre hôte vigneron !

  Rencontre avec le vigneron au Château de la Bonnelière à Chinon

Comme il s’agissait de la première visite au domaine des apprentis vignerons, après un café d’accueil, Marc nous a raconté en détails l’histoire du domaine, mais aussi des caractéristiques de l’appellation Chinon et surtout de la Rive Gauche, là où sont situées l’ensemble des parcelles qui composent les 30 hectares de vignoble de Marc. 

Lors de la Journée Découverte, le but est de participer à la vie du vignoble, en réalisant un travail dans la parcelle des vignes adoptées. Pour ce week-end il devait s’agir de l’ébourgeonnage, c’est-à-dire, le fait de contrôler le nombre de bourgeons qui restent sur les baguettes de vigne, afin de réguler la production de fruits. En effet à Chinon, nous ne devons pas avoir plus de 14 grappes par pied de vigne, pour produire selon les critères de l’appellation.

Malheureusement, Dame Nature n’a pas été très généreuse avec les vignerons du Val de Loire, pour la deuxième année consécutive. Le vignoble de Marc a subi deux épisodes de gel au mois d’avril.

Coffret cadeau vigne, travil et visite au domaine en Val de Loire

Le premier sous forme de « gelée noire » : c’est le fait d’atteindre des températures extrêmement basses durant la nuit. Dans certaines zones de l’appellation, le thermomètre est descendu à -7° par exemple. Chez Marc, la température a moins baissé cette nuit-là, mais un second épisode de gel a eu lieu la semaine suivante. Cette fois-ci sous forme de « gelée blanche » : la température baisse au lever du jour et l’action des rayons du soleil sur le givre grille les bourgeons.

Stage oenologie à Chinon avec le vigneron coffret cadeau

Malgré plusieurs moyens de lutte mis en place, comme les bougies et les feux pour réchauffer l’air de quelques degrés, la morsure du gel a occasionné des dégâts dans les différentes parcelles de Marc. Mais les vignes étant résistantes, quelques bonnes surprises, notamment sur la parcelle du Clos de la Bonnelière, apparaissent au fur et à mesure, avec des bourgeons qui sortent tout de même.

Stage découverte de la vigne, travail de binage

L’ébourgeonnage consistant à enlever les bourgeons, peu nombreux donc pour l’instant, nous avons finalement décidé de travailler sur une toute autre activité : le binage. C’est une activité physique par excellence, et nous n’avons pas joué la prolongation quant au temps passé sur cette activité qui permet de nettoyer les « mauvaises herbes » au pied des vignes !

Activité oenologique en vigne en Val de Loire

Marc a ensuite répondu à l’ensemble des questions qui ont pu lui être posées, avant de faire un tour de l’ensemble des installations du domaine et de nous expliquer leur rôle.

Dégustation de vin Chinon Val de Loire

Avec tout ça, il était l’heure de l’apéritif et du déjeuner. Une nouvelle occasion pour Mme Plouzeau de nous démontrer ses talents de cuisinière, avec une mention spéciale pour sa chantilly maison. Un bon repas qui a accompagné à merveille les différentes cuvées de Marc que nous avons pu goûter, notamment ses deux nouvelles cuvées de Chinon blanc.

Balade en vigne au CHâteau de la bonnelière Chinon

L’après-midi a été consacré à une balade « digestive » permettant de découvrir d’autres parcelle de Marc, notamment celle des chenin qui composent le Chinon blanc, et qui n’est pas conduite de la même manière que les autres pour la taille, mais aussi une parcelle de cabernet franc datant de 1929, qui produit une cuvée spéciale, le « Vindoux », un nom qui cache la puissance de cette cuvée !

Une fin de journée en  beauté et sous le soleil. Nous avons hâte de revenir pour voir les raisins à maturité lors des vendanges !

Ajouter un commentaire

Un stage en vigne pour apprendre le pliage des baguettes


Dimanche 26 mars était pour Marc Plouzeau l'occasion de découvrir les nouveaux "parents adoptifs" du millésime 2017 du Clos de la Bonnelière. Et malgré le changement d'heure, pas de panne de réveil pour les participants, pressés d'attaquer la journée !

Autour du café d'accueil, Marc nous a expliqué l'histoire de son domaine, créé par son  père en 1980. En 1989, grande année pour le Val de Loire, la première cuvée du Château de la Bonnelière voyait le jour, après 60 ans sans production.

Rencontre de vigneron en Val de Loire à Chinon

Marc reprend le vignoble en 2000, l'agrandit au fur et à mesure des années et des opportunités, uniquement sur la rive gauche de la Vienne, pour arriver actuellement à une trentaine d'hectares.

Nous sommes ensuite entrés dans le vif du sujet : que se passe-t-il en ce moment dans les vignes ? La période de taille vient de s'achever et il est temps de préparer les vignes pour leur croissance et de travailler les sols, qui ont été laissé au repos depuis les vendanges.

Les participants avaient donc une double mission pour ce dimanche : tirer les bois et attacher les baguettes de 4 rangs de vigne dans la parcelle du Clos de la Bonnelière, où se trouvent leurs pieds de vignes adoptés.

Cadeau vin adoption de pied de vigne et millésime personnalisé

Avant d'attaquer, nous avons pris le temps de faire connaissance avec les ceps. Se prenant au jeu de notre concours-photos "je prends mon pieds" certains ont même tenté des photos acrobatiques !

Stage en vigne avec le vigneron en Val de Loire

Trêve de plaisanterie, il fallait bien commencer à travailler ! Le tirage de bois, qui consiste décrocher les sarments coupés lors de la taille du palissage et les mettre au milieu du rang, afin d'être broyés, était l'opération la plus facile de la matinée, réalisée avec rapidité et efficacité par nos équipes !

Journée en vigne bio et création de cuvée personnalisée

L’étape suivante, le pliage des baguettes, a laissé les apprentis plus perplexes. Il faut plier la baguette fructifère, celle qui portera les bourgeons puis les grappes, jusqu'à pouvoir l'attacher sur le fil porteur. C’est une opération qui nécessite un peu de doigté, pour plier le sarment sans le casser.  Quelques frayeurs plus tard, dues au bruit que fait la baguette, nos apprentis ce sont lancés et ont plutôt bien réussi leur mission !

Dégustation de vin journée oenologie au domaine Loire

Après tant d'émotions et de travail, il était temps de passer à table, pour reprendre des forces et surtout pour goûter les vins de Marc : un Chinon blanc, des rouges issus des différentes parcelles, qui ont accompagné le repas concocté par la maman de Marc.

Malgré des envies de sieste notables, le soleil radieux a accompagné l'après-midi, dédié à la découverte des autres méthodes culturales de Marc dans d'autres parcelles et à des explications sur la viticulture biologique.

La journée touchant à sa fin, les participants ont repris doucement le chemin de leurs domiciles, avec l'envie et l'impatience de revenir chez Marc pour voir la suite des opérations lors des Journées Vendanges et Vinification !

Ajouter un commentaire

Stage vinification et élevage du vin en Val de Loire


Le week-end dernier nous avons participé à nos premières Journées Vinification Gourmet Odyssey de l’année au Château de la Bonnelière : au programme découverte des étapes de la vinification et de l’élevage, depuis les vendanges et jusqu’à la mise en bouteille. Et comme nous l’avons constaté, il y a beaucoup de travail et de décisions à prendre pour Marc Plouzeau, le vigneron propriétaire du domaine !

La journée a démarrée avec notre traditionnel café d’accueil, qui a permis à Marc de nous raconter l’histoire de son domaine et de faire le point sur les activités réalisées dans les vignes depuis les vendanges.

Visite à nos pieds de vigne adoptés et photo souvenir

Pour commencer, nous avons rendu une petite visite à nos pieds de vigne adoptés avec Gourmet Odyssey, déjà taillés en début d’hiver, mais dont les bois n’ont pas encore été tirés. L’occasion pour certains, de tester cette activité physique entre deux photos souvenir pour le concours « Je prends mon pied » !

Le groupe s’est ensuite séparé : les uns allant avec Marc au chai, les autres se préparant à jouer avec leurs sens pour mieux appréhender la dégustation.

Au chai Marc explique le processus de vinification

Au chai, Marc nous a livré ses petits secrets de vinification : l’utilisation de la gravité pour mettre ses raisins en cuves et ainsi ne pas les abimer, ses techniques de surveillance pour vérifier que les fermentations se passent bien et les différentes manières de faire vieillir ses vins, notamment en barrique.

Avant de déguster il faut faire travailler un peu ses sens avec l’atelier des arômes

Dans la salle de réception, nous avons fait travailler son nez ! Les vins sont pleins d’arômes, que l’on peut classer en 3 catégories : les arômes primaires, liés au cépage, les arômes secondaires, liés à la méthode de vinification et les arômes tertiaires, liés à l’élevage du vin. Nous nous sommes donc exercés à les reconnaître, afin de le mettre en pratique lors des dégustations qui allaient suivre.

Le repas maison cuisiné par Mme Plouzeau

Après cette matinée déjà bien chargée, il était temps de passer à table. Un bon repas nous attendait, concocté par les soins de Mme Plouzeau ! Nous avons pu déguster en avant-première la nouvelle cuvée de Marc, le Chinon Blanc « Silice » qui a accompagné à merveille notre entrée, mais aussi un Comté au moment du fromage.

Après cette pause gourmande, pour terminer la journée nous nous sommes rendus à la cave d’élevage et de dégustation du domaine, qui se situe sous la forteresse de Chinon !

Dans la cave de Chinon sous la forteresse pour déguster des vins en cours d’élevage

Ce bel endroit est l’une des nombreuses galeries qui existent sous la ville de Chinon et qui ont servi notamment à l’extraction des pierres pour la construction du Château. Cette cave est dans la famille Plouzeau depuis 3 générations et Marc l’utilise pour l’élevage de ses vins en barrique.

Nous avons eu la chance de déguster plusieurs vins en cours d’élevage. Une dégustation inhabituelle et quelque peu difficile car le vin n’est pas encore arrivé à maturité et il faut imaginer ce qu’il pourra donner dans quelques mois voire quelques années ! En effet, certains des vins ont encore plusieurs mois d’élevage devant eux, afin d’assouplir leurs tanins et de s’arrondir.

La journée s’achevant, nos participants après cette dégustation prometteuse, ont sûrement hâte de découvrir leur cuvée du Clos de la Bonnelière, mais il faudra encore attendre un peu !

Ajouter un commentaire

Vendanges en Val de Loire au Château de la Bonnelière


Après une année climatiquement compliquée, les Journées Vendanges de Gourmet Odyssey au Château de la Bonnelière se sont déroulées sous un grand soleil. Les apprentis vignerons sont venus vendanger deux parcelles de vignes âgées, avec lesquelles Marc Plouzeau, notre hôte et propriétaire des lieux, a créé deux cuvées d'exceptions : la cuvée Vindoux l'Intégrale 1929 et le Clos de Maulévrier, cuvée Antéphylloxéra.

 

Coffret cadeau vin adoption et vendanges des vignes

Des journées intenses attendaient donc les invités ! Direction les parcelles après le café d'accueil et la présentation par Marc de l'histoire de son domaine, qu'il a repris en 2000 à la suite de son père.

Malgré le gel du mois d'avril et un printemps pluvieux, les deux parcelles ont bien résisté et la qualité des raisins était au rendez-vous. Après un rapide briefing, les parents adoptifs, armés de leurs sécateurs et de leurs seaux, se sont lancés dans la bonne humeur dans leur mission du jour !

Stage oenologie vendanges en Val de Loire

Le dimanche, les participants ont eu la chance de vendanger la seule parcelle de cabernet franc du Val de Loire qui date de l'époque pré-phylloxérique ! Cette vigne existe depuis le 15ème siècle et est donc contemporaine d'un personnage célèbre du chinonais, Rabelais ! Elle a été préservée de l'attaque de cet acarien grâce à son sol sableux et aux hauts murs qui entourent ce clos. L'un des pieds de cette parcelle à plus de 200 ans et comporte 9 têtes… une vraie curiosité !

Dans cette parcelle pour remplacer les vignes qui ne produisent plus, on utilise principalement la technique de la greffe directe à partir d'un pied en bonne santé, mais aussi la technique du marcottage, qui consiste à planter un sarment (toujours reliés au premier plan) et à le détacher de ce pied lorsqu'il a développé son propre système racinaire.

Journée vendanges adoption de pieds de vigne en Val de Loire

Revenons aux vendanges : les vendangeurs ayant bien travaillé les caisses ont été rapidement remplies et nous sommes retournés au Château de la Bonnelière pour le repas, préparé comme toujours par la maman de Marc. Le repas à permis aux participants de goûter les millésimes précédents des parcelles vendangées le matin même, mais aussi de reprendre des forces, la journée n'étant pas terminée !

Dégustation de vin stage oenologique au domaine

Afin de faciliter la digestion et de contrer l'envie de sieste nous sommes partis à la découverte des pieds de vigne adoptés, ce qui a donné lieux à de belles et surprenantes photos pour le concours "je prends mon pied" !

Repas des vendangeurs en Val de Loire au Château de la Bonnelière

Après cet intermède ludique, le groupe s'est rendu au chai, afin de suivre les premières étapes de la vinification juste après la récolte. Ils ont d’abord vidé les caisses de vendanges dans l'égrappoir, afin de séparer les baies de cabernet franc de la rafle, la partie ligneuse de la grappe.

Expérience de vingeron pour les vendanges en Val de Loire

Marc met ensuite directement en cuve la récolte pour la fermentation alcoolique, qui va durer environ 4 semaines. Ensuite, le marc sera pressé et l'ensemble sera transféré en barrique pour l'élevage.

Notre journée s'est terminée non pas autour d'un verre de vin, mais de jus de raisin des parcelles fraîchement vendangées ! Une belle manière de saluer le travail effectué par les apprentis vignerons, en attendant les Journées Vinification et de pouvoir goûter le résultat final !

Ajouter un commentaire

Ebourgeonnage de la vigne à Chinon


Sous le ciel gris du Chinonais mais les pieds au sec, Marc Plouzeau, propriétaire du Château de la Bonnelière, a accueilli les parents adoptifs de ses vignes pour le millésime 2016 avec Gourmet Odyssey. Notre petit groupe de participants du samedi 4 juin avait en effet rendez-vous pour une Journée Découverte du domaine.
Journée découverte de la vigne et du vin au Château de la Bonnelière dans la Loire

Autour du café et des viennoiseries, Marc nous a présenté le Val de Loire et le Chinonais, puis l'histoire familiale de son domaine, qu'il a repris en 1999. Suite à toutes ces explications, il était temps pour nos apprentis vignerons de passer aux choses sérieuses, la visite des vignes.

Avant de faire connaissance avec leurs pieds de vignes, les participants ont pu échanger avec Marc sur l'épisode de gel qui a frappé le Val de Loire fin avril. La parcelle du Clos de la Bonnelière n'a pas été trop touchée, heureusement pour les participants du millésime, grâce à la mise en place par Marc et ses équipes de bougies anti gel.

Rencontre avec le vigneron pour adopter des vignes au domaine

Ce sont des énormes bougies, en fait des pots de 5 litres de paraffine, installées et allumées dans les vignes, à raison de 400 par hectares, qui permettent de réchauffer l'air et ainsi d'éviter le gel. Cela a permis à Marc de sauver la récolte des vignes du Clos de la Bonnelière, même si nous avons trouvé quelques pieds qui ont tout de même souffert.

Le programme de la matinée, après la traditionnelle séance de photos pour le concours "Je prends mon pied", était l'ébourgeonnage.

Adoption de pieds de vigne et journées au domaine en Val de Loire

La vigne est en pleine période de production végétale, elle fait de nombreuses pousses, qui ne sont pas utiles à la production et qui vont même concurrencer les futures grappes si on ne les enlève pas. Telle était donc la mission de nos apprentis du jour.

Journée participative sur le travail de la vigne au domaine

Malgré la peur de faire une bêtise et de ne pas enlever les bonnes pousses, après les conseils de Marc, les participants se sont lancés. Très motivés ils ont bien avancé le travail des équipes du domaine, en ébourgeonnant quelques rangs !

Apprentissage de l'ébourgeonnage avec le vigneron en cadeau

Après avoir accompli ce travail, il était le temps de passer à table afin de continuer à échanger, tout en dégustant les vins du château de la Bonnelière, accompagnés des bons petits plats de Mme Plouzeau.

Les participants ont eu le plaisir de goûter la dernière création de Marc, la cuvée Vindoux, qui comme son nom ne l'indique pas, est un Chinon Rouge de 2014. Il s'agit de la première cuvée en vinification intégrale du domaine, tout en barriques de chêne neuves. Un vin très apprécié par les convives !

Dégustation de vins de Loire au Château de la Bonnelière

L'après-midi s'est poursuivi avec la découverte du matériel et des outils de culture de la vigne du domaine, et la visite du chai. Un avant-goût de la Journée Vinification...

Au final une journée riche en échanges avec les parents adoptifs du millésime 2016 : un grand merci à Marc !

Ajouter un commentaire

Bio, biodynamie, vins natures… qu’est-ce que c’est ?


Lors des journées au domaine organisées par Gourmet Odyssey, comme tous nos partenaires sont en bio ou en biodynamie, on a l'habitude de parler de ces pratiques culturales et de vinification. Mais il faut reconnaître qu'avec la diversité des labels, des pratiques et des informations qu'on peut trouver sur le sujet il est quelques fois difficile de s'y reconnaître !

Il y a de plus en plus d'attentes des amateurs de vin vis-à-vis du respect de l'environnement et de la vigne, de la traçabilité dans la production de vin et de la qualité du nectar qui arrive dans leurs verres. Et donc il y a de plus en plus d'offres autour de labels ou démarches respectueux de la nature et du consommateur dans le monde du vin : on entend beaucoup parler de vins bios, en biodynamie, de vins naturels, etc.

Apprendre à faire son vin bio au domaine

 

Les principales différences

Ici nous allons vous parler des principales caractéristiques de chaque pratique, que ce soit en vigne ou en cave, mais ne pourrons pas être exhaustifs : pour aller plus loin vous pourrez consulter d'autres articles sur ce qu'est l'agriculture biologique ou encore l'agriculture en biodynamie.

Aujourd'hui la viticulture conventionnelle est remise en question parce que le contexte dans lequel elle est née avec le développement de la chimie et la nécessité d'obtenir un rendement important n'est plus d'actualité. L'utilisation de produits de synthèse pour protéger la vigne des maladies et augmenter la production trouve une alternative dans la viticulture raisonnée ou la viticulture intégrée.

Ces types de viticulture ne sont pas bio, mais tentent de limiter l'appauvrissement des sols et respecter mieux l'environnement en limitant le plus possible les traitements chimiques. C'est le cas par exemple du label Terra Vitis pour la viticulture raisonnée. La lutte intégrée est, elle, un mélange de plusieurs pratiques culturales bio et non bio, visant elle aussi à utiliser les produits phytosanitaires le moins possible. Elle utilise notamment le label Tyflo.

Certification Tyflo pour la viticulure intégrée

 

La viticulture biologique s'appuie sur une suppression des intrants chimiques tels que les pesticides, fongicides, fertilisants ou désherbants. Pour être certifié avec le label AB (le logo européen qui va le remplacer est la feuille verte formée d'étoiles), le plus répandu, il faut avoir été en conversion pendant 3 ans et être contrôlé par des organismes indépendants comme Ecocert ou Agrocert (voir la liste complète des organismes).

En bio le vigneron utilise des produits d'origine naturelle tels que les insecticides végétaux, le cuivre, le soufre. Ce sont tous des produits de contact, ils protègent la vigne de l'extérieur. Ce qui est bien si le temps n'est pas pluvieux, mais dès qu'il pleut le produit est lavé. Donc la vigne a besoin d'être traitée beaucoup plus souvent dans les régions les plus humides. Les pratiques bio ont par contre l'avantage de favoriser la qualité du sol et sa vie microbienne. Elles prônent un environnement plus naturel où les plantes et les espèces co-existent et luttent pour leur survie.

Certification AB pour la viticulture bio

 

Donc plus de produits chimiques mais des produits naturels pour la vigne et le sol, mais également depuis le millésime 2012 une vinification bio elle aussi, où l'on réduit la quantité de sulfites, on utilise des levures indigènes ou bio, et on utilise du sucre bio si l'on doit chaptaliser. C'est pourquoi on pouvait lire avant des choses du genre « Vin issu de raisins de l'Agriculture Biologique » et que depuis la récolte 2012 on peut parler directement de vin biologique (viticulture et vinification étant contrôlées).

La viticulture biodynamique ou en biodynamie repose quant à elle sur un respect des équilibres du sol et de la plante, et se base sur le calendrier lunaire. Dans cette pratique culturale il faut traiter de façon homéopathique et naturelle la vigne et le sol avec des aspersions à base de plantes, cristaux de roche ou matières animales.

A noter également que les doses de cuivre, soufre etc. utilisées sont encore nettement inférieures à celles de la viticulture bio. Pour être certifié en biodynamie il faut d'abord être certifié en bio, puis obtenir des labels supplémentaires tels que celui de Demeter ou de Biodyvin.

Certification Demeter pour la biodynamie

 

Les vins natures ou naturels enfin, ne sont pas à proprement parler une pratique culturale. Apparue plus récemment sur les étiquettes cette mention signifie que le vin est élaboré à partir de raisins ayant subi le minimum de manipulations et le jus reçu le minimum d'intrants : l'idée c'est de laisser faire la nature pour l'accompagner seulement. Par exemple les raisins sont vendangés à la main, pour la vinification les levures sont celles déjà présentes sur le fruit, pas d'intrants visant à la stabilisation du jus, et le soufre n'est pas ou peu (à dosage homéopathique) utilisé.

A l'heure actuelle il n'existe pas de label ni de certification pour les vins naturels. Certains organismes et associations qui en font la promotion recommandent une certification en bio mais elle n'est pas obligatoire, ni aucune de leurs chartes encadrées par la loi.

 

Comment les reconnaître sur l'étiquette ?

A l'exception des vins naturels donc, pour les autres types de viticulture les labels les plus connus permettent d'identifier si un vin est produit certifié en agriculture bio, biodynamique, ou raisonnée.

Mais attention aussi avec les labels : ils ne représentent que les vignerons ayant fait la démarche de se faire certifier. Beaucoup de producteurs ont des pratiques bio ou raisonnées au quotidien et ne se sont pas lancés dans la certification par manque de temps ou de moyens. La certification officielle reste cependant la meilleure preuve que le vigneron a respecté la charte.

L'important pour nous c'est de comprendre la démarche du viticulteur et donc, si vous en avez la possibilité, de discuter avec lui de ses pratiques lorsque vous dégustez un vin. Bien sûr vos convictions aussi seront importantes lors du choix de la bouteille, mais pour nous le critère principal reste le goût : faire confiance à notre vue, notre nez et notre palais se révèle souvent une bonne option !

 

Articles Liés

Qu’est-ce qu’un vin bio ?

Qu’est-ce que l’agriculture en biodynamie ?

Plus de vin bio européen ?

 

 

 

Ajouter un commentaire

Apprendre un nouveau métier de vigneron pour sa retraite


Partir à la retraite c’est toujours un événement important, et certains le vivent mieux que d’autres ! Nous avons reçu ce témoignage de Daniel, un client qui réalise en ce moment une Expérience Vin au Château de la Bonnelière. Ses collègues la lui ont offerte en cadeau de départ à la retraite, et cela nous a fait plaisir de voir que ce cadeau original a plu. Voici ce que Daniel nous en a dit :

Pour ma retraite pas question de rester les bras croisés, je l’avais annoncé à tous mes collègues. On dirait qu’ils m’ont pris au mot avec Gourmet Odyssey : je suis devenu apprenti vigneron, et il a fallu aller au domaine et me retrousser les manches pour aider à cultiver les raisins de ma cuvée personnelle !

Quand ils m’ont offert le cadeau de retraite ils m’ont dit que j’allais avoir ma cuvée du Château de la Bonnelière, millésimée à l’année de ma retraite, et que j’allais en suivre l’élaboration de la vigne jusque dans le verre (qu’ils espéraient bien partager !). Ce qu’ils ne m’avaient pas dit c’est que j’allais aussi aller au domaine lors d’une Journée Découverte pour rencontrer le vigneron et participer aux travaux de la vigne.

Je suis allé à cette journée l’année dernière au printemps et j’ai rencontré Marc Plouzeau, propriétaire du domaine. Non seulement il nous a montré notre parcelle du Clos de la Bonnelière qui allait donner mon vin, mais il en a aussi profité pour mettre les parents adoptifs des pieds de vigne au travail pour l’aider à ébourgeonner la vigne et descendre les fils de palissage. Au final une belle rencontre et un apprentissage très concret. En plus on a pris le déjeuner ensembles et eu droit à la dégustation des vins du domaine : une très belle journée !

C’est pour ça que quand j’ai vu qu’on pouvait refaire une journée, pour découvrir les travaux en cave cette fois-ci, j’ai tout de suite réservé ! Je vais faire cette journée cet hiver, et j’ai déjà hâte de voir comment mes raisins seront devenus du vin… et surtout de le goûter !

Merci à mes collègues pour cette bonne idée de cadeau de retraite, j’ai déjà passé presque une année loin d’eux et ils ne m’ont pas trop manqué : on a prévu de se retrouver pour partager une bouteille de ma cuvée dès que c’est prêt !

Ajouter un commentaire

Portraits de vignerons, Marc Plouzeau au Château de la Bonnelière


Nos partenaires vignerons font leur métier avec passion, ils aiment transmettre leur savoir-faire et ça se ressent quand on les rencontre. Nous avons voulu partager avec vous quelques extraits de nos discussions. Premier de la série de portraits consacré à nos partenaires, Marc Plouzeau, propriétaire vigneron du Château de la Bonnelière près de Chinon.
 Vigneron, Val de Loire, Chinon

Depuis combien de temps es-tu vigneron ?

J'ai repris le vignoble familial en 1999 et j'ai aussitôt commencé la conversion en bio. Je le dirige totalement seul depuis 2003, ma première année de vinification.

 

Quelle est ton meilleur souvenir dans les vignes ou à la cave ?

Certainement 2003 : mon vrai premier millésime !

C'était un millésime très atypique et j'avais peu d'expérience dans le chai. Je me suis retroussé les manches et j'ai vinifié ce vin à ma façon sans tenir compte des avis extérieurs.

J'avais présenté mon vin à tous les grands concours pour me faire connaître et là, surprise :

Médaille d'Or à Chinon,

Médaille d'Or à Angers,

Médaille d'Argent à Paris,

Médaille d'Or à Macon !

 

Sur le millésime 2015, pour le moment quelle est ta cuvée préférée et pourquoi ?

C'est encore un peu tôt pour le dire, mais je pense que le Chapelle 2015 sera une grande réussite.

Il provient d'une très belle parcelle qui se révèle parfaitement sur les grands millésimes.

 

Quels sont tes projets pour 2016 ?

Nous avons lancé en 2014 et 2015 2 nouvelles cuvées haut de gamme qui vont être commercialisées :

- Chinon Vindoux l'Intégrale

- Chinon Clos des Roches St Paul

Nous lançons pour 2016 une gamme de vins purs, simples et frais :

- Le Croquant

- Le Bouquet

- La Fine'S'

C’est en 2016 que nous allons finaliser nos gammes de vins pour mieux exprimer la diversité de nos terroirs individuels.

Ajouter un commentaire

Apprentissage de la taille de vigne à Chinon


Le week-end dernier un soleil printanier attendait nos premiers participants du millésime 2016 pour une Journée Découverte au Château de la Bonnelière, dans le Val de Loire !

Un petit groupe très motivé allait attaquer une matinée de travail, après le traditionnel café d’accueil pour faire connaissance avec le maître des lieux et vigneron, Marc Plouzeau.

Marc leur a expliqué l’histoire du vignoble chinonais, dont nous avons des connaissances précises grâce au héros de Rabelais, Garguantua, puis sa propre histoire qui commence en 1999, avec la reprise, suite à son père, du domaine.

Aujourd’hui Marc exploite 34 hectares de vignes, situés uniquement sur la rive gauche de la Vienne avec son micro-climat particulier. Ses hectares sont majoritairement plantés en cabernet franc, le cépage roi du Val de Loire, mais aussi depuis peu en chenin, qui vont lui permettre de faire du Chinon Blanc.

Après s’être bien couverts, nos apprentis vignerons ont découvert leurs pieds. C’était l’occasion pour eux de participer au concours photo « je prends mon pied ». Le gagnant du millésime 2015 était au Château de la Bonnelière et vu la créativité de nos participants, celui du millésime 2016 sera probablement aussi au domaine !

Adoption vignes, Val de Loire

Mais trêve de plaisanteries, les choses sérieuses commençaient. Marc a initié nos vignerons du jour à la technique délicate de la taille en Guyot. Il s’agit de bien choisir la future baguette qui portera la vendange de l’année, mais aussi de préparer l’année suivante, en laissant un courson de rappel.

Cadeau autour du vin, Val de Loire

Les débuts ont été laborieux, mais très vite, la technique a été assimilée et certains se sont découvert une nouvelle vocation ! Quelques personnes ont préféré le tirage des bois et le nettoyage des baguettes.

Nous avons revisité le travail à la chaîne au domaine !

Location vignes Val de loire, Chinon

Suite à cette matinée, nous nous sommes réchauffés au Château autour de l’apéritif et du bon repas concocté par Mme Plouzeau, qui comme à chaque fois a mis les petits plats dans les grands pour nous accueillir ! Nous avons dégusté plusieurs vins du domaine pendant le repas.

Stage d oenologie, Val de Loire, Chinon

Nous avons terminé notre découverte du domaine par la visite du hangar à matériel de Marc. Cela nous a permis de faire la liste des différents travaux et des différentes étapes dans les vignes, à la suite de la période de taille.

Cadeau original, Val de Loire, Chinon

Une belle journée de découverte du domaine, sous le soleil et dans la bonne humeur !

Un grand merci à nos participants et à notre vigneron, Marc !

Ajouter un commentaire

L’art de la vinification, de l’élevage et de la dégustation du vin


Durant deux jours nous avons accueillis les apprentis vignerons de Gourmet Odyssey pour un week-end oenologique pour découvrir ensembles les secrets de vinification de Marc Plouzeau au Château de la Bonnelière.

Un café tout d’abord pour se réchauffer et aussi pour certains se réveiller avant de partir à la découverte ou re-découverte (pour les parents déjà venus aux journées Découverte ou Vendanges) de ses pieds de vignes adoptés dans le Clos de la Bonnelière. La campagne 2016 a redémarré avec la taille : l’occasion pour les plus motivés de donner un coup de main et commencer à tirer les bois déjà taillés !

Location pieds de vigne, Val de Loire

Après cette introduction active, un programme chargé nous attendait pour cette journée : visite et dégustation des vins 2015 en cours d’élevage à la cave troglodyte de Marc sous la forteresse de Chinon, découverte du chai et ateliers autour des arômes du vin !

Dans la cave d’abord, nous avons pu en apprendre plus sur la vinification des vins « tranquilles » et des vins « à bulles ». Marc produit des vins pétillants naturels en blanc et en rosé : ils sont obtenus grâce à une seconde fermentation qui se déroule en bouteille, ce qui permet de garder le gaz carbonique produit par les levures.

Coffret cadeau oenologie, Chinon

Au moment de notre visite c’est la période du remuage : Marc nous a expliqué qu’il permet de faire tomber le dépôt des levures mortes au niveau du goulot, pour ensuite l’expulser. Toutes ces explications ont été complétées par une dégustation bien sûr !

Mais avant de gouter au pétillant « Perles Sauvages » nos parents adoptifs ont pu déguster les vins tranquilles du millésime 2015 en cours d’élevage et avoir ainsi un avant-goût du « Clos de la Bonnelière » qui restera dans les fût jusqu’à l’hiver prochain. Tous les vins du domaine sont vinifiés séparément selon la parcelle d’où ils proviennent et Marc nous a éclairés sur les différents choix d'élevage du vin en cuve ou en barrique.

Cadeau amateur de vin, Val de Loire

Chaque explication a été accompagnée d’une dégustation pour sentir les différences. Nous sommes retournés au domaine pour le déjeuner, ce qui a permis de déguster les vins « finis » de Marc, pour le plus grand plaisir de tous.

Week end oenologie, Chinon

L’après-midi a été consacré à la visite du chai et aux ateliers des arômes. Les apprentis vignerons ont pu faire le lien avec les explications que Marc nous a données à la cave : il a expliqué le travail fait depuis la période de fermentation jusqu’à l'élevage.

Pour finir, afin de mieux découvrir les subtilités des vins du domaine et leurs différences, nous nous sommes exercés à reconnaître différents arômes que nous pouvons retrouver dans les vins. Nous avons découvert que certains étaient dûs au cépage et au fruit, et d’autres à la vinification et à l’élevage.

Cadeau original vin, Val de Loire

Encore une journée riche en découvertes au Château de la Bonnelière et un petit pincement au cœur pour les participants dont c’était la dernière journée du millésime 2015 ! Il faudra maintenant être patients pour pouvoir déguster ce millésime, qui s’annonce très grand !

Merci à tous !

Ajouter un commentaire

Dégustez les vins de nos vignerons partenaires aux salons 2016


Après les vendanges et premières vinifications, il est temps pour nos partenaires vignerons de présenter leurs nouveaux flacons sur les salons du vin en 2016. Venez les rencontrer et déguster leurs vins bio sur l’une des manifestions suivantes.

Château Beau Rivage- Bordeaux

Salon Vinidome

Salon Vinidome- Grande Halle d'Auvergne à Clermont-Ferrand
Du 5 février au 7 février 2016

Salon des Vignerons Indépendants de Strasbourg

Salon des Vignerons Indépendants de Strasbourg – Stand A 15
Du 19 au 22 février 2016

 Salon des Vins de France

Salon des Vins de France– Nantes La Trocadière – Rezé – Stand 15
Du 18 au 20 mars 2016

 

Domaine Jean-Marc Brocard– Bourgogne

Salon des Vins de Mâcon – Spot, Parc des Expositions
Du 17au 19 avril 2016

 

Domaine Allegria

Salons des Vignerons de Liège

Salons des Vignerons de Liège, Belgique - Caserne Fonck, Outremeuse
Les 2 et 3 avril 2016

Nature et Vin

Salons des Vignerons Indépendants « Nature et Vin » à Paris – Espace Champerret
Du 27 au 29 mai 2016

 

Domaine Chapelle - Bourgogne

Salon du Vin et de la Gastronomie à Neuville de Poitou -Salle des Fêtes
Samedi 13 février 10h-19h et dimanche 14 Février 10h-18h

Salon Vivre Autrement Bio à Paris - Parc Floral (12e)
Du 11 au 14 Mars 2016

Salon des vins et produits régionaux de Paray-le-Monial - Centre Associatif Parodien, rue Pierre Lathuilière

Journées Gourmandes du Grand Morvan à Saulieu - Hall des Expositions
4 au 8 mai 2016

Foire gastronomique de Mailly Champagne
Du 13 au 15 mai 2016

 

Vous pouvez également les retrouver lors des Journées Vinification et Découverte organisées prochainement par Gourmet Odyssey.

En savoir plus

Ajouter un commentaire

Accord mets et vins de fêtes. Qu’allez-vous cuisiner cette année ?


Il reste moins d’une dizaine de jours avant le réveillon de Noël et les festivités de fin d’année, il est grand temps de penser à ce que l’on va mettre dans nos assiettes et nos verres ! L’année passée on vous avait fait un rappel des bases pour réussir un accord mets-vin, et cette année dans l’équipe on a tous des projets différents pour les fêtes, ce qui nous permet de vous proposer un petit aperçu des accords possibles pour les fêtes.

Marie – le menu montagnard

Pour ceux qui seront à la montagne pour les fêtes, ce serait dommage de se priver des spécialités fromagères locales toutes meilleures les unes que les autres ! Là où ça se complique c’est que tous les fromages ne se ressemblent pas niveau texture et goût, et seront accompagnés par des vins différents. Voici quelques accords que je compte tester cette année.

La fondue, suisse ou savoyarde, toujours délicieuse

D’abord la fameuse fondue : je choisis la suisse, la « moitié moitié ». Je penche plutôt pour un vin blanc, un peu puissant et rond pour soutenir le gras du vacherin fribourgeois et du gruyère, qui composent ce plat. Si on veut rester patriotes, ou chauvins (selon !), on peut se diriger vers les classiques vins de Savoie comme la Roussette, d’Alsace comme le Riesling, ou des Côtes du Jura. Pour ma part je ne suis pas contre le dépaysement jusqu’au bout : un Fendant du Valais sera parfait, celui du Domaine Berthod Vogel en 2012 par exemple, bien fruité en bouche.

La raclette, parfaite pour les soirées d’hiver

 

 

Le vin rouge Colline, du Domaine la Cabotte

Et notre bonne vieille raclette savoyarde quand même ?! Alors là j’hésite. Des vins rouge fruités et acidulés pourraient compenser le gras de la raclette, par exemple la Mondeuse parce que c’est local (et que c’est très bon !), ou des Beaujolais ou Côtes du Rhône sur le fruit. Les défenseurs du blanc choisiront la Roussette ou le Riesling. Allez, j’ai envie de tenter un Côtes du Rhône rouge comme le Colline 2013 du Domaine la Cabotte, parce que je le connais pour avoir eu l’occasion de le goûter régulièrement (c’est un des partenaires des Journées Gourmet Odyssey !).

Le Sassenage se cuisine aussi dans de nombreux plats chauds

Je termine avec le Sassenage, fromage du Vercors, « souple à pâte persillée ». Un bleu, pour être plus claire ! J’avoue que j’ai d’abord pensé à un classique vin doux pour le côté sucré-salé comme le Banyuls, le Barsac, le Porto etc. J’ai aussi un Macvin du Jura dans la cave qui serait parfait. Mais en fait, je me demande si je ne vais pas tout simplement me laisser tenter à le déguster en apéritif avec une Bière du Vercors blonde, amère et fruitée. Produite localement et bio !

La Bière du Vercors

On est d’accord ce n’est pas vraiment un menu puisqu’il n’y a que du fromage, mais c’est local et c’est bon… et puis sur une semaine je pourrai tout tester !

Ines – le menu semi-gastronomique

Chez nous le diner de Noël est l’occasion de se faire plaisir, de préparer des plats qu’on n’a pas l’habitude de faire le reste de l’année. Cette année je vous propose donc de découvrir mon menu gourmand :

Les St Jacques sur fondue de poireaux

 

 

La Boissoneuse du Domaine Jean-Marc Brocard

En entrée je vais cuisiner des noix de St Jacques poêlées sur une fondue de poireaux. Pour un mariage réussi, un vin sec semble approprié pour pouvoir relever la noix de St Jacques, je vais partir sur un Chablis, et pourquoi pas La Boissonneuse de notre partenaire le Domaine Jean-Marc Brocard.

Le veau accompagné de cèpes

Après en avoir pris plein les papilles avec cette entrée il est temps de passer au plat principal. Cette année j’ai choisi une viande blanche, un délicieux pavé de veau à la crème et aux cèpes (miam j’en salive déjà !). Avec ce type de viande j’hésite encore entre deux vins ; mon cœur balance… un vin de Loire ou un Gigondas ? Le St Nicolas de Bourgueil du Domaine de la Chopinière du Roy, cuvée Ludovic 2013 léger et fruité permettra de relever le veau, cependant le Gigondas du Domaine des Florets, Cuvée Suprême, plus capiteux et dense s’accorde parfaitement avec mes petits ceps à la crème. Ouf, il me reste un peu de temps pour décider, mais pas trop non plus Noël c’est demain ! ;)

 Le Mont d’Or au four

Après la délicieuse entrée, un plat riche en goût, il nous reste un peu de place pour le fromage ! Cette année j’opte pour un vacherin Mont d’Or et un roquefort (mmmmmmh le vacherin coulant au four un délice) avec ces (petits) bouts de fromages, j’ai décidé d’ouvrir un Jurançon, un bon vin moelleux qui permettra de rehausser le gout du roquefort.

Le millefeuille

Et pour terminer sur une note sucrée, on part sur du classique : un millefeuille accompagné d’une coupe de champagne ! L’effervescence des bulles apportera un peu de fraîcheur et une sensation acide qui rehausse le sucré du gâteau… et un peu de légèreté après un bon repas !

Mark – le menu de l’entente-cordiale

Ma famille est moitié française et moitié anglaise, alors mon repas de Noël est inspiré des deux cultures et des deux gastronomies. Et oui, pour nos lecteurs en France, il existe bien de la bonne cuisine en Angleterre ! Il faut juste connaître les bonnes adresses…

Les huîtres, délicieuses en entrée

C’est un repas qui est long et convivial pour les membres de ma famille française et de ma famille anglaise. Alors je préfère commencer avec quelque chose de léger et frais, et pour ça, j’ai bien adopté la tradition française de manger des huîtres. J’opterai pour des fines de claires et je vais essayer d’être plus prudent par contre en les ouvrant car l’année dernière j’ai mangé mon repas de Noël avec une main entourée d’un pansement, mais ça c’est une autre histoire ! Et pour accompagner les huîtres, je suis fan d’un Sauvignon Blanc bien frais, comme un Menetou Salon du domaine Philippe Gilbert, un super vin biodynamique. Rien de plus qu’un peu de citron et du bon pain avec une bonne couche de beurre salé.

Les Christmas Crackers pour un bon moment en famille

Puis place à une tradition anglaise entre l’entrée et le plat. Des Christmas Crackers ! Ca fait pop et à l’intérieur il y a un petit cadeau, un chapeau en papier que personne n’aime porter, et une blague à deux balles, mais c’est fun ! On peut les acheter, ou les meilleurs sont faits maison par ma sœur !

Pour le plat principal, je suis assez classique et préfère de la volaille. D’habitude je prends une dinde ou une oie, mais cette année je suis partie pour faire quelques rôtis de pintade à l’estragon, avec des roast potatoes, le fameux stuffing de ma grand-mère, et un panier de légumes d’hiver de choux de Bruxelles, de panais et de carottes. Pour l’accompagner, j’ai envie de sortir un Santenay Premier Cru Beaurepaire 2005 de notre partenaire, le Domaine Chapelle.

Santenay Premier Cru Beaurepaire du Domaine Chapelle

Puis je préfère mon fromage à la française, avant le dessert. Je servirais un Stilton avec un late bottled vintage porto, et pour ceux qui n’aime pas les bleus, un assortiment de chèvre, morbier, et un vieux comté.

Le Stilton, en pot ou en portion

Le dessert pose plus de problèmes. J’adore le Christmas pudding anglais, mais ce n’est pas la tasse de thé de tout le monde ! Alors je vais aussi faire une deuxième option. Une tarte au citron meringuée aux pistaches et un filet de l’huile d’olive. Et à la fin du repas je nous laisse libres aux invités et à moi sur le choix du vin, de suivre nos envies du moment ! Peut-être un Chinon Chapelle du Château de la Bonnelière ou un Pinot Gris Grand Cru Hengst du Domaine Stentz-Buecher.

Le célèbre Christmas pudding

Bon voilà ce qui se prépare pour l’équipe, on n’a pas couvert les possibilités immenses qu’offre la gastronomie française (et anglaise !), et en plus il y a autant d’accords possibles que de convives à table. Nous espérons quand même que cela vous a donné quelques idées de bases et que vous allez trouver votre bonheur : la clef c’est toujours et encore la dégustation des vins afin de bien les connaître et pouvoir les associer sans fausse notes à des plats.

Nous… on retourne à nos fourneaux !

Autres articles liés aux accords et à la dégustation

Accords mets-vin – comment s’y prendre

Déguster un vin – les bases pour commencer

Autres articles liés aux fêtes de Noël

Gourmet Odyssey sélectionné pour le Noël de la French Tech

Trouver le cadeau de Noël parfait pour un amateur de vin

Cadeaux vin pour Noël : la sélection de Gourmet Odyssey

Ajouter un commentaire

Rencontrez nos vignerons aux salons et manifestions du vin 2015


Les vendanges 2015 sont terminées, il est temps pour nos partenaires vignerons de présenter leurs millésimes précédents sur les évènements liés au vin en fin d'année. Venez les rencontrer et déguster leurs vins bio sur l'une des manifestions suivantes.

Domaine Stentz-Buecher - Alsace

-  26-30 novembre - Salon des Vignerons Indépendants - Paris, Porte de Versailles, Stand M9. Cliquez ici pour une invitation gratuite.

- 3-18 décembre, marché de Noël Alsacien, Paris - Parvis de la gare de l'Est de 9h à 20h sauf dimanche (10-19h). Entrée Libre.

Cadeau original vin

Domaine la Cabotte - Côtes du Rhône

- 14 novembre - Salon de Bollène - Salle Georges Brassens, Entrée E 4.

- 5-6 décembre, Dégustation au Domaine la Cabotte des « vins familiaux » : champagnes du Domaine Jean-Marie Massonnot, bourgognes du Domaine d'Ardhuy et côtes-du-rhône du Domaine la Cabotte - Domaine la Cabotte, lieu-dit Derboux, Mondragon. Entrée libre.

Cadeau amateur de vin

Domaine Chapelle - Bourgogne

- 6-8 novembre, Salon des Vins et Produits du Terroir - Sévrier, Complexe d'Animation, Route d'Albertville.

- 18-20 novembre (17-22h), Dégustation Privée à l'Hôtel Napoléon - Paris, 40 Avenue de Friedland. Pour en recevoir une invitation, merci de nous contacter.

- 28-30 novembre, Natura Bio - Salon des Vins Bio - Lille, Grand Palais Cliquez ici pour une invitation gratuite.

- 5 décembre, Salon du vin de Loire-sur-Rhône. Entrée libre.

Box oenologie

Château Beau Rivage - Bordeaux

- 20-23 novembre - Salon des Vignerons Indépendants - Lille, Grand Palais, Stand B 6

- 26-30 novembre - Salon des Vignerons Indépendants - Paris, Porte de Versailles, Stand E 90.

Week end oenologie

Domaine Jean-Marc Brocard - Bourgogne

- 24-25 octobre, Fêtes des Vins - Chablis.

- 20-23 novembre, Marché des Plaisirs Gourmands - Mâcon, Parc des Expositions.

- 4-5 décembre - Grand Tasting - Paris, Carrousel du Louvre.

Cadeau autour du vin

Château de la Bonnelière - Loire

- 4-5 décembre - Grand Tasting - Paris, Carrousel du Louvre.

 

Autres articles liés au vin bio

Etre viticulteur bio en 2015

Qu'est-ce que l'agriculture biodynamique ou biodynamie ?

Ajouter un commentaire

Des vacances d’automne gourmandes


Pour nous partir en vacances c'est enfin aller à la rencontre de quelques uns de nos producteurs préférés plutôt que de nous ravitailler chez le caviste du coin, qui, bien que fort sympathique, en a sûrement marre de nous voir revenir sans arrêt à la recherche de nouveautés ! Alors où est-ce qu'on part cette fois-ci ? Voici quelques destinations viticoles ou gourmandes dans notre douce France.

En Alsace

Week en oenologie, Alsace

Commençons par émoustiller nos papilles, direction Eguisheim pour le marché du goût le 18 octobre où vous pourrez rencontrer les artisans et déguster leurs spécialités locales : tartes flambées, pains d'épices, bonbons des Vosges, épices, fromages, etc. Et si vous n'êtes pas rassasiés faites un petit tour à la fête du champignon les 24 et 25 octobre : au programme des expos, des animations, un marché et bien sûr des menus autour du champignon dans les restaurants locaux. Pour accompagner votre fricassée de champignon ? Un Sylvaner frais, ça tombe bien, notre partenaire le Domaine Stentz-Buecher est à deux pas à Wettolsheim : allez leur rendre visite pour en déguster leur gamme de vin bio d'Alsace!

Dans le Médoc

 

Cadeau amateur vin, Bordeaux

Pour les inconditionnels des croisières, rendez-vous à Pauillac d'où vous pourrez embarquer pour des navigations commentées entre les îles de l'estuaire, dont celle de Patiras où vous pourrez apprécier le panorama sur l'estuaire. Profitez-en pour essayer la formule déjeuner et si cela vous donne des idées d'accord met-vin, au retour vous ne serez qu'à quelques encablures de Macau-en-Médoc, où le Château Beau Rivage pourra vous recevoir pour déguster les vins du cru et vous expliquer l'art de la tonnellerie.

Dans la Loire

 

Coffret vin personnalisé, Val de Loire

Si vous préférez les musées, toujours dans le thème gourmand, ne manquez pas l'exposition consacrée au mouvement Eat-Art de Daniel Spoerri et ses tableaux-pièges à Chinon. Et pour rendre la visite commentée encore plus interactive, elle est suivie d'un apéro dinatoire. Si vos enfants vous accompagnent, emmenez-les à Lémeré pour sculpter des citrouilles (Halloween oblige !), visiter le Château en costume, ou s'initier au maniement de l'épée. Et parce qu'il en faut pour tous les âges, n'hésitez pas à visiter les Caves Plouzeau directement en-dessous de la forteresse de Chinon, et à goûter les bons vins de Loire du Château de la Bonnelière !

En Bourgogne

 

Stage d oenologie, Chablis, France

Pour les plus sportifs d'entre vous, une bonne balade à vélo, rien de tel pour découvrir le vignoble et le terroir chablisien. Au départ de Chablis on peut louer des vélos dans le cadre de Vélibourgogne auprès de l'Office de Tourisme. Poussez jusqu'à Préhy pour vous retrouver en pleine nature et admirer les vignobles. Vous pourrez vous rendre au Domaine Jean-Marc Brocard et déguster la gamme des vins de ce domaine en biodynamie.

Avec tout ça, voilà de quoi s'occuper pour quelques jours. Et si les visites de caves ne suffisent pas cet automne, venez nous rejoindre lors de nos Journées Vinification cet hiver pour découvrir les secrets de la vinification, de l'assemblage et de l'élevage directement au domaine. Bonnes vacances !

Autres articles liés

Rencontrez nos vignerons aux salons et manifestions du vin 2015

Trouver le cadeau de Noël parfait pour un amateur de vin

Ajouter un commentaire

De belles vendanges 2015 dans la Loire


Après la pause estivale, nous étions de retour samedi et dimanche derniers au Château de la Bonnelière, pour un week-end important : les vendanges ! L'été a été parfait pour les pieds de vignes et cela nous permet de croire en un millésime exceptionnel.

Sous le soleil, et la brume dimanche, nos participants sont accueillis par Marc, propriétaire vigneron du domaine, autour d'un café pour se mettre en forme : la journée sera physique !

Location vignes, Val de Loire

Au programme, visite des pieds de vignes dans le Clos de la Bonnelière et séance photos pour le concours "Je prends mon pieds" puis départ en voiture, à travers les chemins de vignes caillouteux (des autoroutes selon Marc !) en direction de la parcelle à vendanger, la Roche Saint-Paul.

Les ceps de cabernet franc sont teintés des premières couleurs de l'automne mais surtout chargés de belles grappes bien mûres. 

Adoption vignes, Val de Loire

Nous sommes accompagnés par Noémie et Stéphane, qui travaillent avec Marc, pour ne pas faire de bêtises et ne choisir que les belles grappes et non pas les grapillons. Une fois les seaux et les sécateurs distribués, chacun se met face à face avec son binôme dans un rang et c'est parti pour la récolte du travail de toute une année !

Cadeau autour du vin, Val de Loire

Les sécateurs neufs de Marc ont occasionné quelques bobos, vite soignés, qui n'ont pas entamés la motivation et la concentration de nos vendangeurs ! Une fois les objectifs atteints, 70 ares pour le samedi et 10 (longs) rangs pour le dimanche, retour au domaine pour un bon repas bien mérité et une dégustation des vins du Château de la Bonnelière.

Cadeau amateur de vin, Val de Loire

L'après-midi, malgré les estomacs bien remplis, il reste à nos participants à faire la mise en cuve de la vendange du matin. Direction, donc, le chai. La première étape est de décharger les caisses du camion et de les vider dans la "sauterelle", une sorte de tapis roulant, pour faire passer les grappes à travers l'égrappoir. Cette machine permet de séparer les grains de la rafle (la partie verte de la grappe).

Box oenologie, Val de Loire

Une fois les conquets pleins, Marc n'utilise pas de pompes pour remplir ses cuves, car il souhaite triturer le moins possible les grains de raisin. Grâce à son installation "maison", il soulève les conquets avec un chariot élévateur, pour les positionner au-dessus de la cuve, puis ouvre petit à petit le conquet pour faire descendre la vendange.

Cadeau original vin, Val de Loire

Afin de vérifier que les vendangeurs ont bien fait leur travail, quelques petits contrôles s'imposent : le mustimètre permet de connaître la densité de sucre dans le jus, et l'acidité totale permet de vérifier que les baies sont bien mûres.

Coffret vin personnalisé, Val de Loire

Ces premiers bons résultats nous permettent de penser que ce seront de belles bouteilles qui sortiront du chai du Château de la Bonnelière ! Rendez-vous en février pour les premières dégustations et les Journées Vinification !

Autres articles liés aux vendanges

C'est parti pour les vendanges 2015 chez nos partenaires vignerons

Récolte 2015 - Que se passe-t-il en cave ?

Ajouter un commentaire

Les vendanges en quelques mots


Chaque année on peut lire ou voir une multitude de reportages qui décrivent les coutumes, les activités et les tendances liées au rite ancestral et annuel des vendanges. Quelques fois les termes sont un peu obscurs... voici quelques définitions pour vous aider, et l'occasion aussi de revenir sur cette étape clef de la production du vin.

Ban des vendanges

C'était traditionnellement le document qui donnait la permission de commencer les vendanges et donnait lieu à des festivités. Aujourd'hui le début des vendanges est fixé par arrêté préfectoral après consultation de l'INOQ (ex-INAO) et des ODG (Organisme de Défense et Gestion, les ex-syndicats des vins) dans certaines régions. A partir de cette date les vignerons ont le droit de vendanger, mais ils restent libres de commencer plus tard en fonction de la maturité de leurs raisins. Dans d'autres régions ce sont directement les vignerons qui décident du début des vendanges.

Date des vendanges

Ce n'est donc plus uniquement l'arrêté préfectoral qui donne le départ mais aussi le choix du vigneron : en fonction de chaque cépage et chaque parcelle il faut trouver le bon équilibre entre attendre une maturité suffisante et ne pas risquer de voir la récolte perdue pour des raisons météorologiques (pluie, orage, sécheresse)... il faut savoir supporter le stress lié à l'incertitude ! 

Cadeau amateur de vin France

Etat sanitaire des raisins

La décision du vigneron se fait donc en fonction de l'état des raisins dans chaque parcelle. Lors de la maturation des baies, le taux de sucre augmente et l'acidité diminue. Si l'on attend trop le taux de sucre est très élevé et l'on parle alors de surmaturation. Et même, quand l'eau des baies commence à s'évaporer et les baies à sécher, de passerillage. Attention, quelques fois ce sont des états recherchés pour produire certains types de vins comme les vendanges tardives.

Vendanges tardives...

Donc en dehors des dates habituelles de vendange, certains cépages et certaines appellations font l'objet d'autorisations spécifiques pour des vendanges tardives. Dans ce cas on recherche une forte concentration en sucres en vendangeant plus tardivement. La mention « vendanges tardives » est réglementaire ; en France elle est autorisée en Alsace, mais aussi pour les appellations Gaillac et Jurançon, avec pour chaque appellation un cahier des charges précis.

  ...ou vendanges en vert ?

On peut donc vendanger tardivement, mais on peut aussi vendanger plus tôt, ou vendanger « en vert », mais attention dans ce cas le but n'est pas de récolter le raisin pour en faire du vin. Il s'agit simplement d'éliminer des grappes avant leur véraison (le changement de couleur) et leur maturation pour éclaircir la vigne. On diminue ainsi le rendement et on augmente la qualité. Là encore c'est un choix du vigneron.

Week en oenologie

Machine à vendanger

Assez parlé de maturation, il est temps de récolter. Pour cela on peut utiliser les machines à vendanger ou (beaucoup) de sécateurs ! La machine a l'avantage d'être rapide et utilisable sur des horaires flexibles. Les partisans de la vendange manuelle soulignent quant à eux la meilleure qualité de la vendange réalisée à la main. Cela permet également de faire un premier tri manuel dans le vignoble, avant même de transporter le raisin vers le chai.

Table de tri

En parlant de tri, il peut se faire à deux moments : sur place dans la vigne ou dans le chai, le plus souvent sur une table où les grappes sont déversées pour être triées, et quelques fois éraflées dans la foulée pour des raisins de vin rouge. On choisit l'une ou l'autre méthode ou les deux successivement pour une qualité optimale de la vendange. Pour certaines appellation c'est une obligation de trier sur place, voire même de « vendanger par tries », c'est-à-dire en passages successifs dans les rangs de vigne ; c'est le cas notamment de certains vins liquoreux.

Cadeau autour du vin

Éraflage

Une fois les baies triées, on les sépare de la rafle (la partie de la grappe à laquelle les baies sont fixées), particulièrement pour les vins rouges, pour les presser ou les faire macérer, selon la méthode de vinification et le type de vin produit. Enlever la rafle permet d'éviter un contact prolongé avec le moût et de donner un goût « herbacé » voire amer au vin. Quelques fois, si la rafle est assez mûre, on peut choisir de laisser la rafle pour faire des vins en général assez tanniques, qui vont demander une garde plus longue.

Pressurage

Pour un vin blanc ou un rosé de presse, le raisin est pressé. Le pressurage peut se faire sur différents types de pressoirs : verticaux, horizontaux, pneumatiques ou hydrauliques. Chacun a ses avantages, bien que le pressoir pneumatique soit maintenant beaucoup utilisé car il permet d'adapter la pression exercée sur les baies et d'obtenir un jus de qualité. Pour les vins rouges il n'y a pas de pressurage avant la fermentation, mais après, pour séparer le marc (partie solide) du vin.

Cadeau amateur de vin

Foulage

Pour beaucoup de vins, les baies ne sont foulées avant d'être pressées ou de macérer. Cela peut être fait avec un fouloir mécanique ou aux pieds, bien que cette dernière option soit devenue assez anecdotique. Descendre dans une cuve pour écraser le raisin à la main ou au pied demande beaucoup de temps et d'énergie ! Voici les principales étapes qui vont occuper le vigneron au moment de la récolte. Mais rien n'est joué une fois le raisin en cave, il faut encore le vinifier. On entend parler alors de fermentation, de soutirage, de corriger la vendange, de chaptalisation, de levurage, de soufrage.. mais nous vous en parlerons après les vendanges !

Autres articles sur les vendanges

- Petite histoire des vendanges

- C'est parti pour les vendanges 2015 chez nos partenaires vignerons

- Bilan des travaux dans la vigne pour le millésime 2015

 

Ajouter un commentaire

C’est parti pour les vendanges 2015 chez nos partenaires vignerons


Tandis que les premières Journées Vendanges de Gourmet Odyssey ont eu lieu le week-end passé, tous nos partenaires vignerons sont sur le pont en ce moment pour la récolte 2015 ! Tour d'horizon des domaines à l'heure des premiers coups de sécateurs.

En vigne 2015 sera une année de récolte précoce

Comme habituellement ce sont les domaines la Cabotte et Allegria qui ont démarré la saison des vendanges car ils sont situés respectivement dans les Côtes du Rhône et le Languedoc, où les fortes chaleurs de l'été ont permis une bonne maturation du raisin, comme expliqué dans notre bilan du millésime 2015 dans la vigne. Le 20 août le Domaine Allegria commençait les vendanges avec 2 jours d'avance sur 2014 et 20 jours par rapport à 2013 !

Adoption vignes dans toute la France

Cette précocité de la récolte est générale chez tous nos partenaires vignerons en France, comme au Domaine Chapelle où les équipes sont rentrées de leurs congés annuels dès le 24 août pour être prêts à temps. Déjà il se murmure que la qualité sera au rendez-vous malgré des craintes quant à la quantité de jus produite à cause de la sécheresse qui empêche les grains de raisin de grossir beaucoup.

Coffret cadeau pour amateur de vin en France, Bourgogne

A Chablis on a même avancé la date de la récolte de manière imprévue. Lundi 31 août un orage de grêle a abîmé une partie des vignobles chablisien et la pluie tombée en quantité augmente le risque de développement des maladies : il faut cueillir les grappes tant que leur état sanitaire est parfait, soit avec pratiquement une semaine d'avance.

En cave on s'active pour accueillir le millésime 2015

Pour l'instant en cave on chouchoute les millésimes 2014 voire 2013 : tandis que ceux-ci ont poursuivi leur élevage tranquillement depuis les dernières récoltes, il est temps de faire de la place au nouveau millésime : dans certains domaines comme au Château de la Bonnelière, on a mis en bouteille certains vins afin de libérer de la place dans les cuves et les barriques. Le domaine a également adapté l'organisation du chai pour accueillir la production de 10 hectares supplémentaires acquis dans l'année. 

Week end oenologie dans un vognoble biologique en France

Au Château Beau Rivage le millésime 2015 va être accueilli dans un tout nouveau chai, tandis qu'au Domaine Allegria tout a été nettoyé et rangé avant les vendanges pour accueillir le raisin au mieux. Au Domaine Jean-Marc Brocard on teste le matériel avant sa mise en service : tapis convoyeurs, pressoir, table de tri, etc.

Coffret vin personnalisé en France

Et bien sûr tous se préparent également à accueillir les équipes de vendangeurs qui vont bientôt se retrouver récolter le raisin pour 10 jours à 1 mois selon les domaines. On l'aura compris, la pression monte alors que le jour J approche, mais tous gardent le sourire en pensant au nectar bientôt produit !

Envie d'en savoir plus ou de participer dans les vendanges? Il n'est pas trop tard pour nous rejoindre lors des Journées Vendanges Gourmet Odyssey : n'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus !

 

Autres articles liés aux vendanges

Bilan des travaux dans la vigne pour le millésime 2015

Les vendanges en quelques mots

Petite histoire des vendanges

 

Ajouter un commentaire

Bilan des travaux dans la vigne pour le millésime 2015


Alors que les premiers coups de sécateurs débutent chez certains de nos partenaires comme le Domaine Allegria ou le Domaine la Cabotte, petit retour sur un beau début de millésime en vigne.

Tous nos partenaires vignerons sont unanimes, globalement la nature a été clémente avec la vigne cette année, pour le moment. Bien entendu rien n'est encore joué et il faut espérer un maintient des bonnes conditions climatiques jusqu'à ce que le raisin soit entré en chai, mais le millésime 2015 est pour le moment annoncé de bonne qualité par la profession.

Un hiver froid mais sec

 

Week end oenologie en France

La plupart des régions viticoles ont bénéficié d'un hiver plutôt froid à partir de janvier, mais sans précipitations excessives. Le Domaine Chapelle mesurait moitié moins de précipitations que les autres années à fin janvier. Le froid est une bonne chose pour la vigne tant que les bourgeons ne sont pas sortis : cela permet de tuer bon nombre de parasites sans traiter la plante, et cela facilite le travail des vignerons qui peuvent passer leurs tracteurs entre les rangs de vigne pour la taille, le buttage de la terre etc. sans s'enfoncer, grâce au sol dur.

Location de ceps de vigne en Alsace

Le froid de l'hiver combiné à un printemps clément en terme de températures a permis de limiter les traitements à faire dans la vigne. Nos partenaires étant tous des viticulteurs bio ou en biodynamie, comme au domaine Jean-Marc Brocard, cela a été une bonne nouvelle : les traitements bio sont des traitements de contact qui ne pénètrent pas dans la plante, aussi à chaque pluie il faut traiter à nouveau car la pluie a rincé le produit. Des précipitations trop nombreuses rendent aussi la terre très humide et favorisent ainsi le développement de maladies.

Un printemps idéal pour la floraison

 

Cadeay de mariage pour aamateur de vin

 

La fleur de vigne est passée chez nos partenaires entre le 5 juin pour le Domaine Stentz-Buecher, et la mi-juin pour le Château de la Bonnelière. Et au mois de juin, tous s'accordent à le dire, la météo a été optimale pour la floraison. Un temps doux, entre 20 et 25°, sans précipitations et sans vent. Parfait pour une bonne fécondation de la fleur, et une belle quantité de raisin.

On parle habituellement d'une période de 100 jours entre la floraison et la vendange. Cette année la météo fera probablement mentir le dicton car d'après les dernières estimations de nos partenaires les vendanges seront précoces.

Un bel été et des vendanges précoces

En effet les mois de juin et juillet ont été très chauds et secs, voire caniculaires, mais la vigne est une plante qui n'a besoin que de peu d'eau et s'accommode très bien de la chaleur. Dans certains domaines comme à la Cabotte, en biodynamie, on a un peu aidé la plante en pulvérisant de la tisane d'ortie et d'achillée millefeuilles le matin, pour rafraîchir la vigne et l'aider à mieux supporter la chaleur.

Cadeau original pour amateur de vin en France

Même dans les domaines les plus septentrionaux où l'on entend souvent parler de manque d'eau, la nature a été plutôt clémente cette année : le Domaine Allegria rapportait 100mm de pluie en cumulé tombés entre mi-mars et mi-avril, permettant d'envisager l'été sans trop de soucis.

Dans tous les domaines, la chaleur a favorisé la croissance de la vigne, tant au niveau du feuillage dans un premier temps, puis la véraison et la maturation des raisins sur juillet et août. Ces dernières semaines le manque d'eau reste un sujet de préoccupations pour les vignerons : même si un temps sec est toujours mieux pour vendanger, les baies n'arrivent pas à croître et même si elles atteindront la maturité, la quantité de jus et donc de vin risque d'être moins élevée que prévu lors de la floraison.

Stage d oenologie dans vignbole bio en France


Les vendanges démarrent

La plupart des nos partenaires vignerons sont maintenant rentrés de leurs congés d'été, en avance par rapport à d'autres millésimes, car les vendanges ont déjà démarré la semaine dernière au Domaine Allegria. Dans d'autres domaines la préparation du matériel des vendanges va bon train, comme au Château Beau Rivage, où la récolte 2015 entrera dans le tout nouveau chai.

Adoption de vignes pour amateur de vin

Concernant les journées vendanges avec Gourmet Odyssey, elles, auront lieux cette année entre le 5 septembre et le 4 octobre. Et pour savoir ce qu'il adviendra du millésime 2015 une fois en cave il faudra être encore un peu patient ou venir à l'une des Journées Vinification !

Ajouter un commentaire

Relevage de la vigne au Château de la Bonnelière


En ce week-end caniculaire, nous étions attendus par Marc Plouzeau au Château de la Bonnelière pour faire connaissance avec nos pieds de vignes du millésime 2015.

 

Cadeau découverte vigne dans la Loire

Notre Journée Découverte a commencé par un café de bienvenue, autour duquel Marc nous a expliqué la longue histoire des lieux et du domaine.  Marc a repris le domaine de son père en 1999 et a tout de suite travaillé en agriculture biologique.  À l'heure actuelle il exploite 35 ha de vignes situés sur la rive gauche de Chinon.

Nous avons commencé notre matinée par rencontrer nos pieds de vigne. Grâce au beau temps du mois de juin et à la chaleur actuelle les pieds sont en avance par rapport aux années précédentes.

Box cadeau location pied de vigne bio, val de loire

Les sarments ont bien poussé et il est donc temps d'effectuer notre tâche de la matinée : le relevage. À l'origine la vigne est une liane, elle pousse au sol avec de grands sarments. Pour pouvoir la cultiver il faut la soutenir, c'est pour cela qu'entre chaque pieu sont tirés trois fils de fer et celui du milieu est doublé.

L'opération du jour consiste à relever les deux fils du milieu et à emprisonner la végétation entre les deux, grâce à la présence d'agrafes. Cela va permettre à la rogneuse de passer entre les rangs pour couper le haut des sarments.

Cadeau stage découverte de la vigne bio, Chinon

La température augmentait au cours de la matinée, le groupe de samedi était content de se réfugier sous le hangar à l'ombre afin que Marc explique la suite de son activité dans les vignes.

Il ne faisait pas aussi chaud le dimanche, et le groupe a pu terminer le relevage sur l'ensemble de la parcelle, avant de profiter des explications de Marc.

Coffret cadeau découverte de la vigne, val de Loire

Pour l'instant, le millésime 2015 s'annonce comme un millésime exceptionnel. Les vendanges devraient avoir lieu début octobre.

Après ces explications il était temps de passer à l'apéritif. Nous avons commencé notre dégustation par le "Perle Sauvage Rosé"  dont nous avons apprécié les bulles fines. Nous avons ensuite découvert les talents de cuisinière de Madame Plouzeau grâce au bon repas qu'elle nous avait concocté, que nous avons eu le plaisir d'accompagner par cinq vins issus des vignes de Marc.

Box repas dans la vigne

Malgré des envies de sieste exprimées par l'ensemble des convives nous avons poursuivi notre découverte par la vie du chai de Marc. Heureusement pour nous tous le chai était climatisé. Marc nous a expliqué rapidement les méthodes qu'il utilise pour la vinification sans rentrer trop dans les détails qui nous seront révélés lors d'une Journée Vinification.

box cadeau visite domaine viticole, loire

La journée touchait alors à sa fin et il était temps pour nous de remercier notre hôte. Nous serons nombreux à avoir le plaisir de le revoir pour la Journée Vendanges.

Autres articles liés aux travaux dans la vigne

Bilan des travaux dans la vigne pour le millésime 2015

De belles vendanges 2015 dans la Loire

Ajouter un commentaire

Un stage de dégustation de vin à Chinon


Le soleil était de la partie pour accueillir nos participants à la Journée Vinification du dimanche 7 juin.

Autour du café et des viennoiseries, Marc Plouzeau notre vigneron a accueilli ses hôtes en leur faisant partager l'histoire de son domaine familial. Son domaine d'une quarantaine d'hectare s'étend tout au long de la rive gauche de la Vienne, pour produire en agriculture biologique des vins rouge et blancs en appellation Chinon.

Une journée chargée nous attendait, avec la découverte des techniques de vinification utilisées sur le domaine, un jeu autour des arômes, une visite de la cave souterraine et pour finir, la ligne d'embouteillage !

Pour commencer, nous nous sommes partagés en deux groupes. Le premier découvrant avec Marc le chai et le second, faisant travailler son nez, puis nous avons échangé.

Pour mieux découvrir les subtilités des vins du domaine et leurs différences, nous nous sommes exercés à reconnaitre différents arômes que nous pouvons retrouver dans les vins. Nous avons découvert que certains étaient dus au cépage, d'autres à la vinification et pour finir certains sont liés à l'élevage.

Stage d oenologie dans le Val de Loire, France

Nous avons donc fait le lien avec les explications que Marc nous à donné au chai. Il nous a expliqué le travail fait depuis la période de fermentation jusqu'à l'élevage. Tous les vins du domaine sont vinifiés selon la parcelle d'où ils proviennent et Marc nous a éclairé sur les différents choix d'élevage du vin en cuve ou en barrique.

Pour mettre en pratique toutes ces nouvelles informations, nous nous sommes rendus sous le Château de Chinon, à la cave de Marc.

Cette cave lui sert à entreposer ses barriques lors de l'élevage des cuvées, afin qu'elles soient toujours à la même température et au même taux d'humidité.

Cadeau amateur de vin à Chinon, Val de Loire

Nous avons eu le privilège de déguster les vins du millésime 2014 en cours d'élevage. Un des vins est élevé en cuve, un autre en barrique d'occasion, un autre en barrique neuve et le dernier est un vin de presse.

Cadeau original oenologie pour amateur de vin, Chinon

De retour au domaine, sous le soleil, la table du déjeuner nous attendait. En accord avec les plats, nous avons le plaisir de déguster un Touraine Sauvignon et cinq Chinon que produit Marc sur le Château de la Bonnelière, mais aussi de son nouveau domaine, « La Croix Marie ».

Nous avons résisté à l'envie d'une sieste au soleil, pour aller voir nos pieds de vignes et faire quelques photos pour le concours « je prends mon pieds ».

Location de pieds de vigne dans le Val de Loire

Nous avons terminé la journée au frais, en découvrant la ligne d'embouteillage de Marc. Nous avons pu échanger avec lui sur les différents bouchons et l'influence que cela a sur les vins.

Nous remercions encore Marc pour toutes ces explications et sa bonne humeur !

Autres articles liés à l'oenologie

Déguster un vin, les bases pour commencer

Défauts du vin - Comment les détecter à la dégustation

Ajouter un commentaire

Share |
RSS

A propos du blog

Connaissez-vous un amateur de vin ? 

Offrez-lui un cadeau inoubliable : ses propres pieds de vigne et une cuvée à son nom... !

A partir de 159 €

Tags

Adoption Assemblage Bio Biodynamie Bordeaux Bourgogne Cadeau Cave Domaine Dégustation Elevage Fermentation Oenologie Stage Taille Vendanges Vigne Vigneron Vin Vinification

Tous les tags...

Catégories

Archives

Derniers commentaires

Liens