Adoptez vos propres vignes et élaborez votre propre vin

avec l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Visitez www.gourmetodyssey.fr pour plus d'informations.

Archives de Juillet 2016

Vendanges 2016 et météo, comment la récolte est impactée


Alors que les Journées Découverte de Gourmet Odyssey se sont terminées fin juin, nos parents adoptifs ont les yeux tournés vers les vendanges : quand auront-elles lieu, comment se dérouleront-elles, etc. ? Il faut avouer que décider de la date des vendanges n'est pas un exercice facile pour le vigneron, d'autant plus que les phénomènes climatiques des dernières années n'aident pas vraiment : comment la météo peut-elle influencer la récolte d'une année ?

« 2013 vendanges trop pluvieuses, 2014 été trop frais, 2015... ah 2015 météo plutôt clémente mais trop tôt pour dire l'effet sur le vin ! » : à écouter les vignerons il semblerait qu'il n'y ait pas de millésime vraiment exempt d'accidents climatiques. Et ceux-ci peuvent remettre en cause le travail de toute une année. Bien sûr il y a des éléments liés à la pratique culturale que le viticulteur peut contrôler, et d'autres liés à la nature qui semblent le fruit d'un heureux ou malheureux hasard suivant les régions.

Qu'est-ce qui influence la récolte ?

Bien sûr certains phénomènes météo sont récurrents dans certaines régions et bien connus des vignerons, voire presque maîtrisés : dans les vignobles septentrionaux par exemple on pratique l'effeuillage pour pallier au manque de soleil pour faire mûrir les grappes de raisin. Dans le sud on irrigue la vigne en cas de sécheresse et on récolte de façon plus précoce en cas de fortes chaleurs.

Effeuillage des vignes pour gagner en maturité des raisins

Mais ces techniques n'empêchent pas les phénomènes ponctuels et parfois violents qui peuvent se dérouler : orages de grêles qui peuvent hacher complètement les rameaux, feuilles et raisins suivant la période à laquelle ils se déroulent, gels pouvant tuer les premiers bourgeons, pluies exceptionnelles pouvant altérer les grappes de raisin ou empêcher le passage correct de la fleur de vigne suivant la saison.

Bougies allumées le matin dans les vignes pour éviter le gel des bourgeons

Autant d'accidents avec lesquels le vigneron doit compter sans pour autant pouvoir les prévenir. Mais sans aller dans ces extrêmes, qui heureusement pour nous ne se déroulent que de façon occasionnelle, une simple saison pluvieuse ou à l'inverse trop sèche peut influencer sur la période de vendanges, la qualité de la récolte ou encore le déroulement de la cueillette.

L'impact de la météo sur les vendanges

La principale question qui va se poser pour les viticulteurs dans les semaines qui viennent c'est de fixer la date des vendanges. D'abord pour des questions d'organisation : il faut faire venir des équipes, s'assurer d'avoir le matériel en état de marche et les locaux prêts à réceptionner la récolte.

Véraison du raisin, début de la maturation jusqu’au vendanges

L'exercice consiste à attendre la maturité parfaite tout en évitant les risques climatiques de fin d'été, à savoir principalement les orages, car la pluie et la grêle ne font pas bon ménage avec une vigne à maturité : la pluie peut faire gonfler les grains de raisins et diluer la concentration en arômes et en sucres déterminants pour la qualité du vin, et la grêle peut détruire simplement ces grains de raisin.

Donc à la fin de l'été le vigneron arpente ses vignes, les pieds sur terre pour observer la maturité de ses raisins, et les yeux dans le ciel (ou sur les sites de prévision météorologiques !) pour essayer d'éviter le pire.

Vendanges sous la pluie

Mais la météo peut être capricieuse jusqu'au bout et même pendant les vendanges rien n'est joué : vendanger sous la pluie peut s'avérer périlleux. La pluie mouille les feuilles (là aussi risque de dilution du moût), rend les grappes plus difficiles à trier sur pied et sur la table de tri. Elle favorise aussi le développement de pourriture non souhaitée sur les grappes si celles-ci ne sèchent pas assez rapidement et donc fait baisser le rendement de la vigne.

Même pour le viticulteur une météo défavorable complique les choses : quand il pleut les vendangeurs mettent plus longtemps pour récolter une parcelle, quand le temps change vite il faut refaire les plannings au jour le jour voir heure par heure et changer les équipes de place pour cueillir au meilleur endroit selon la maturité et les risques de pourriture observés sur les raisins. Enfin quand il fait vraiment chaud il faut faire venir les équipes la nuit pour essayer de cueillir un raisin plus frais pour ne pas perdre trop de saveur.

Et ce ne sont que quelques exemples du casse-tête que constituent les vendanges pour un vigneron ! Bien heureusement la plupart du temps ce sont aussi de véritables moments de convivialité et de fête pour les équipes du domaine. Et si vous aussi souhaitez découvrir les vendanges et participer à une journée, adoptez des vignes et rejoignez-nous !

 

Articles liés

Menace sur le vin, les défis du changement climatique

Derniers travaux dans les vignes cet été pour la récolte

Ebourgeonnage, épamprage et palissage dans la vigne

 

 

Ajouter un commentaire

Le travail de la vigne en été au Domaine Chapelle


Le 25 Juin 2016, nous avons été accueillis au Domaine Chapelle à Santenay en Bourgogne pour une Journée Découverte dédiée au travail de la vigne en compagnie des vignerons et propriétaires du domaine, Jean-François et Yvette Chapelle.

Jean-François a commencé par présenter son domaine, l'organisation, l'histoire et la philosophie, notamment la conversion en agriculture biologique opérée quand il a repris le domaine.

Adoption pieds de vigne à Santenay en Bourgogne

Puis tout le monde s'est équipé pour une immersion dans la vigne, avec pour commencer la rencontre avec les pieds de vigne adoptés. L'occasion pour chacun d'exercer son talent de modèle ou de photographe, pour des clichés que nous espérons originaux et inédits !

Stage travail de la vigne au Domaine Chapelle à Santenay

Deux groupes ont été constitués, menés par Yvette et Jean François, avec lesquels nous avons réalisés un travail d'accolage, tâche destinée à organiser la croissance des rameaux de vignes entre les palissages et à séparer le feuillage des pieds côte à côte qui a tendance à s'emmêler.

Stage oenologie et visite du domaine en cadeau vin

L'échange d'expérience dans la vigne fut pédagogique et convivial et chacun a pu exercer ses talents d'ouvrier viticole qualifié.

Dégustation de vin au domaine et visite de la vigne en Bourgogne

Puis, c'est dans le parc sous un ciel dégagé que nous avons dégusté un Santenay blanc dont la qualité a fait l'unanimité, accompagné de gougères, choux au fromage faisant partie de spécialités bourguignonnes renommées.

Visite et rencontre avec le vigneron en Bourgogne

Le repas qui a suivi s'est déroulé dans la cuisine des vendangeurs. Au menu, terrine de sandre aux petits légumes, bœuf bourguignon et gratin de pommes de terre, fromages locaux et fondant chocolat cassis. Ce repas a été accompagné de trois crus du domaine dont le fameux Clos des Cornières !

Ensuite, bien repus, nous avons pris la route en direction du plantier, la parcelle Beaurepaire fraîchement plantée, qui a été le centre d'attention de notre après-midi.

Journée Découverte de la vigne à Santenay

Durant cette une balade ensoleillée, nous avons pu admirer le village de Santenay et son clocher ainsi que de nombreux terroirs. Jean-François a profité de ce moment pour donner des explications sur les climats bourguignons, leur organisations, leur prix, leur conduite...

Arrivé au plantier, Jean-François nous a expliqué les étapes successives entre la plantation, la formation du tronc, l'obtention de la 1ère récolte. C'est ainsi que nous avons compris qu'il faudrait 3 années pour pouvoir commencer à produire un vin à partir de cette jeune vigne et que ce ne serait qu'après 7 à 8 ans que la qualité du 1er cru serait assurée. Il s'agit donc d'un investissement important et qui est pour Jean-François envisagé dans la logique d'une transmission d'un patrimoine de qualité à son fils Simon qui se destine à reprendre le domaine.

Cadeau oenologie visite de cave en Bourgogne

De retour au domaine, Jean François nous a rapidement présenté sa cave de vinification, et son chai d'élevage typiquement dans l'architecture bourguignonne.

Puis nous avons conclu cette belle journée ensoleillée, riche en partage d'expériences, et en moment de pure convivialité. Nous sommes tous repartis avant une meilleure compréhension du soin attentif qu'il faut apporter à la vigne et du travail que cela représente pour obtenir un vin de qualité.

Ajouter un commentaire

Relevage de la vigne dans la Vallée du Rhône


La journée s’est tout de suite annoncée magnifique. Un ciel très dégagé et une petite brise de fin de mistral amenant la fraicheur nécessaire aux rudes travaux qui nous attendaient !

Les parents adoptifs des ceps de Domaine la Cabotte sont arrivés à l’heure.  Du Var, du bout du Vaucluse, de la Région Parisienne, de Genève, de Bristol.  Et oui ! Bravant courageusement le Brexit, quatre anglais étaient là pour affirmer leur appartenance au bon vin français!

Petit café petit croissant vite avalés, le groupe grimpe vers  la partie supérieure du domaine pour  les travaux du moment dans la vigne en juin : le relevage des rameaux bien feuillus de Grenache et le clipage des fils de palissage  pour maintenir la vigne bien dressée vers le ciel.

Coffret cadeau location pied de vigne dans la Vallée du Rhône


Eric Plumet, le vigneron explique le pourquoi du comment et Jacqueline la sommelière chuchote à l’oreille des anglais le sens de ces mystérieuses pratiques.

En culture biodynamique on n’écime pas les rameaux.  L’extrémité de chaque branche, l’apex, est préservée .C’est par l’apex que toute la force de l’environnement aérien va pénétrer dans la sève et dans les baies de raisin.  La pousse des feuilles s’arrêtera d’elle même quand le moment sera venu pour la vigne de s’occuper exclusivement des fruits.

Chacun s’active le long des rangées, les poches pleines de petits trombones de couleur.

Fini -  Parti, nous redescendons pour rendre visite aux ceps adoptés par les familles. Nous arrivons dans une autre parcelle de Grenache mais le décor est totalement différent.

Cadeau parrainage vigne biodynamique


Les Grenaches sont en gobelet et libres de s’étaler comme bon leur semble.  Les uns et les autres partent à la recherche de leur « propriété ».  Et c’était comme si nous traversions une forêt  dense et d’une telle hauteur  qu’elle nous cachait les uns aux autres .
On a fini par tous se retrouver pour se diriger  vers une parcelle de Syrah : observation des différences, feuilles, forme des grappes, orientation de la parcelle. Et de cet endroit le  regard des visiteurs pouvait admirer l’ensemble du domaine bordé par les bois du Massif  d’Uchaux.

Déjà Midi.  Marie Pierre nous attendait à l’ombre près du caveau avec de l’eau fraiche bienvenue car Phoebus depuis le matin avait bien poussé ses feux.

Coffret dégustation vins biodynamiques au domaine


Le rosé Colline, un régal de fraicheur et de saveurs fut l’entrée en matière de la dégustation autour les plats cuisinés par Jacqueline et Marie Pierre :

Deux terrines de volaille aux fruits secs concoctées  par la Vigneronne  et des feuilles de vigne  « Cabotte »  farcies servies chaudes à la grecque,  cuisinées par la Sommelière  familière des voyages d’Ulysse,  accompagnées des cuvées  Garance  et Gabriel.
C’est avec un beau verre de Châteauneuf du Pape que nous terminons ce repas  avec fromages de chèvre d’un élevage voisin et clafoutis de fruits rouges.

La chaleur de l’été du Sud menaçant  nos énergies, les vignerons nous entrainèrent bien vite vers la fraicheur du Chai.

Promenade explicative de la vigne au vin et oui, en juin, la plupart des cuves sont vides ! Mais les bouteilles sont pleines !

Devant nous, de pleines caisses de Prèle tout juste ramassées et aussi de l’Achillée millefeuille et de l’écorce de Chêne.  Eric raconte l’usage de ces « Simples »  en biodynamie.  Jacqueline entraine le groupe anglophone sur l’autre versant de la cave pour leur faire découvrir les cornes de vaches  et leur expliquer leur rôle dans la fumure de bouse.

Les groupes sont attentifs, les questions fusent, les  explications sont claires, le temps passe trop vite.  Mais l’envie d’en savoir plus est  passée.  Et celle  de goûter d’autres vins en biodynamie  plus encore.

Chacun, chacune repart avec quelques flacons qui prolongeront bien agréablement les souvenirs de cette belle journée «Découverte ».

Ajouter un commentaire

Share |
RSS

A propos du blog

Connaissez-vous un amateur de vin ? 

Offrez-lui un cadeau inoubliable : ses propres pieds de vigne et une cuvée à son nom... !

A partir de 159 €

Tags

Adoption Assemblage Bio Biodynamie Bordeaux Bourgogne Cadeau Cave Domaine Dégustation Elevage Fermentation Oenologie Stage Taille Vendanges Vigne Vigneron Vin Vinification

Tous les tags...

Catégories

Archives

Derniers commentaires

Liens