Adoptez vos propres vignes et élaborez votre propre vin

avec l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Visitez www.gourmetodyssey.fr pour plus d'informations.

Archives de Avril 2016

Le cadeau vin qui change pour la fête des mères


C’est le printemps, les beaux jours arrivent et on a comme des envies de nature : si votre mère est une amatrice de vin n’hésitez pas à lui offrir pour sa fête un cadeau oenologique original : l’adoption de pied de vignes bio. Vous adoptez pour elle quelques pieds qu’elle suivra de la vigne à la bouteille pour obtenir sa propre cuvée millésimée.

Ce n’est pas toujours facile de trouver le cadeau à la fois unique et qui fait plaisir : avec le coffret vin de Gourmet Odyssey vous offrez bien plus qu’un stage oenologique ou une dégustation de vin. Pendant tout un millésime votre mère pourra suivre l’évolution de ses vignes puis de son vin au travers de newsletters des vignerons, de photos et d’articles de blog.

 

Coffret cadeau de vin

Mieux encore, prenez-lui une ou plusieurs journées au domaine et elle pourra se rendre sur place pour voir ses vignes, rencontrer le vigneron et passer la journée à ses côtés pour participer activement au travail en cours à la vigne ou à la cave. Une belle occasion d’en apprendre plus sur la viticulture et l’oenologie de façon ludique et conviviale.

 

Cadeau original vin

 

Chaque journée est complète : elle dure de 9h30 à 16h en compagnie du vigneron et de ses équipes, la dégustation des vins du domaine et le déjeuner de spécialités locales sur place sont inclus. La journée est en plus valable pour deux personnes, pourquoi ne pas en profiter pour l’accompagner ?!

 

Bouteille vin personnalisée

 

En fin de millésime votre mère pourra personnaliser le nom de sa cuvée et obtenir des bouteilles issues de ses vignes, l’occasion de partager encore de bons moments de dégustation !

 

Articles liés

Voir les témoignages de nos clients

Ajouter un commentaire

Leçon de taille au Domaine Jean-Marc Brocard à Chablis


La taille est probablement la tâche la plus compliquée et la plus difficile de tout le travail à faire dans les vignes. C’est probablement aussi la plus importante, car elle détermine non seulement la récolte de l’année, mais pose aussi les bases pour la production de l’année suivante. Cela peut paraître simple en théorie mais, comme l’ont découvert nos participants à la Journée Découverte de dimanche dernier au Domaine Jean-Marc Brocard, c’est plus complexe qu’il n’y paraît !
Cadeau amateur de vin, Chablis

Le but de cette journée participative était de découvrir tout le travail que le vigneron doit effectuer dans les vignes pour amener les raisins à leur optimum de maturité pour les vendanges. Donc après quelques mots sur la journée, le domaine et le vignoble de Chablis, nous nous sommes rendus directement en vigne.

Nous sommes allés dans la parcelle de la Boissonneuse, celle où se situent nos pieds de vigne adoptés, et qui a aussi été la première parcelle du domaine à être certifiée en bio puis en biodynamie. De là on a une superbe vue sur les collines chablisiennes, couvertes de vignes à perte de vue. Nous avons donc pris le temps de prendre quelques photos de nos pieds de vigne dans ce paysage de carte postale.

Adoption vignes, Chablis

Ensuite, place aux choses sérieuses ! Nous étions accompagnés de Fred, un des membres de l’équipe qui s’occupe de la vigne. Il nous a expliqué tout ce qu’il a fait depuis la dernière récolte pour préparer la nouvelle campagne ; pour le moment il a passé la plupart de son temps à tailler la vigne. La taille est maintenant terminée au domaine, mais Fred nous avait conservé quelques rangs à tailler pour que l’on puisse bien comprendre comment on fait. Il nous a montré comment choisir quelles branches (ou baguettes) couper et lesquelles garder pour produire les raisins de cette année. Facile !

Cadeau vigne,Chablis

Sécateurs en main, il a fallu se lancer tous seuls Attendez… qu’est-ce que Fred avait dit déjà ? Est-ce que c’est bien cette baguette qu’on garde ? Ce pied ne ressemble pas du tout à celui utilisé pour la démonstration… La première chose apprise a donc été que la théorie c’est bien, mais dans la réalité il n’y a que des exceptions ! Mais après quelques pieds cela devient plus facile de faire un choix, même si on réalise alors toute la complexité d’une tâche qui paraissait assez facile. Et quand on voit les dizaines de milliers de pieds de vigne qui couvrent les collines alentours, on réalise toute l’ampleur de la tâche de la taille.

Location pieds de vigne, Chablis

Fred nous a ensuite montré comment les baguettes restantes sont pliées et attachées sur le fil de palissage, le baissage, à l’aide d’un outil fantastique qui noue et coupe le fil simplement en pressant un bouton, facilitant considérablement la tâche du vigneron.

Week end oenologie, Chablis

Nous avons aussi pu parler de beaucoup de sujets comme le travail du sol, la greffe et la plantation de nouveaux pieds de vigne, ou encore les différences de pratiques entre la viticulture conventionnelle, bio et biodynamique.

Nous sommes ensuite rentrés au caveau pour une dégustation bien méritée de quelques vins de Chablis produits par le domaine.Nous avons goûté un Petit Chablis 2014 et un Chablis Sainte Claire 2015, produit sur les parcelles entourant le caveau. Nous avons ensuite dégusté un Chablis Premier Cru “Butteaux” 2011, suivi d’un Chablis Grand Cru “Valmur” 2011. La dégustation a continué pendant le repas avec un Chablis Boissonneuse 2013 et un des rares vins rouges produits par le domaine, un Irancy “Les Mazelots” 2014.

Box oenologie, Domaine Jean-Marc Brocard

Après le repas et tous ces vins dégustés, nous étions partants pour un peu d’air frais ! Nous sommes allés dans la parcelle Sainte Claire, où on a pu apprécier la différence de terroir avec la parcelle de la Boissonneuse. Là on a parlé des différentes taches à faire dans la vigne pour les mois à venir et jusqu’à la récolte, et comment les vignerons choisissent le bon moment pour commencer les vendanges.

Cadeau original vin, Chablis

Nous avons terminé la journée par une visite rapide de la sale des fermentations qui regroupe aussi tous les foudres en bois du domaine. C’est une pièce imposante, et c’est là qu’une partie du vin de la Boissoneuse est élevé en cuve de chêne.

Coffret vin personnalisée, Chablis

Nous parlerons plus en détail de la transformation du raisin en vin et de son élevage pendant les Journées Vinification. Pour le moment toute l’attention des équipes du domaine est tournée vers le vignoble car les semaines qui viennent vont être cruciales pour la récolte : nous espérons que les gelées sont derrière nous maintenant et que les bourgeons vont se développer sans obstacles.

Ajouter un commentaire

Apprendre un nouveau métier de vigneron pour sa retraite


Partir à la retraite c’est toujours un événement important, et certains le vivent mieux que d’autres ! Nous avons reçu ce témoignage de Daniel, un client qui réalise en ce moment une Expérience Vin au Château de la Bonnelière. Ses collègues la lui ont offerte en cadeau de départ à la retraite, et cela nous a fait plaisir de voir que ce cadeau original a plu. Voici ce que Daniel nous en a dit :

Pour ma retraite pas question de rester les bras croisés, je l’avais annoncé à tous mes collègues. On dirait qu’ils m’ont pris au mot avec Gourmet Odyssey : je suis devenu apprenti vigneron, et il a fallu aller au domaine et me retrousser les manches pour aider à cultiver les raisins de ma cuvée personnelle !

Quand ils m’ont offert le cadeau de retraite ils m’ont dit que j’allais avoir ma cuvée du Château de la Bonnelière, millésimée à l’année de ma retraite, et que j’allais en suivre l’élaboration de la vigne jusque dans le verre (qu’ils espéraient bien partager !). Ce qu’ils ne m’avaient pas dit c’est que j’allais aussi aller au domaine lors d’une Journée Découverte pour rencontrer le vigneron et participer aux travaux de la vigne.

Je suis allé à cette journée l’année dernière au printemps et j’ai rencontré Marc Plouzeau, propriétaire du domaine. Non seulement il nous a montré notre parcelle du Clos de la Bonnelière qui allait donner mon vin, mais il en a aussi profité pour mettre les parents adoptifs des pieds de vigne au travail pour l’aider à ébourgeonner la vigne et descendre les fils de palissage. Au final une belle rencontre et un apprentissage très concret. En plus on a pris le déjeuner ensembles et eu droit à la dégustation des vins du domaine : une très belle journée !

C’est pour ça que quand j’ai vu qu’on pouvait refaire une journée, pour découvrir les travaux en cave cette fois-ci, j’ai tout de suite réservé ! Je vais faire cette journée cet hiver, et j’ai déjà hâte de voir comment mes raisins seront devenus du vin… et surtout de le goûter !

Merci à mes collègues pour cette bonne idée de cadeau de retraite, j’ai déjà passé presque une année loin d’eux et ils ne m’ont pas trop manqué : on a prévu de se retrouver pour partager une bouteille de ma cuvée dès que c’est prêt !

Ajouter un commentaire

Le rôle des cuves, fûts et autres contenants dans la vinification


Avec les Journées Vinification Gourmet Odyssey au domaine en ce moment, nous avons été frappés de la multitude de méthodes de vinification et d’outils existants en cave selon les régions et nos différents partenaires. Et plus précisément de la multitude de contenants possibles lorsqu’il s’agit d’élever un vin. Voici un petit tour d’horizon et quelques explications sur les contenants pour l’élevage du vin.

Après les vendanges, le vigneron et ses équipes en cave prennent encore toute une série de décisions cruciales pour la qualité de leur vin. Parmi elles le choix du contenant pour élever le vin une fois les fermentations terminées. En effet dans la plupart des cas une fois la deuxième fermentation réalisée on soutire le vin : on le sort de sa cuve de fermentation pour le mettre dans un autre contenant, où il poursuivra son élevage. Il existe beaucoup de types de contenants mais les plus populaires sont sans doute les cuves et les fûts.

Les cuves

Les cuves sont de contenance et de matériaux très diverses. Les plus grosses capacités atteignent une contenance d’un million deux cent litres (la plus grosse cuve du monde, en chêne, de la Maison Byrrh), mais elles ne sont qu’anecdotiques heureusement car leur dimension collerait mal avec la place dans la cuverie de la plupart des domaines viticoles !

Experience autour du vin, Alsace

Ces cuves peuvent être de formes et de matériaux différents. Concernant les matériaux, les plus classiques sont l’inox, le béton et le bois. On prête à chaque matériau des bénéfices différents : les cuves de bois et de béton sont plus poreuses et permettent une micro-oxygénation du vin favorable à son élevage. La cuve bois apporte également des arômes tertiaires au vin, en plus de ceux apportés par le fruit et le terroir. A l’inverse la cuve inox ne permet pas d’obtenir ces arômes mais par contre elle permet d’avoir des vins stables et de se concentrer sur les arômes primaires et secondaires déjà contenus dans le moût. Tout dépend de ce que le vigneron compte faire avec son vin !

Coffret cadeau vin, Bourgogne

Concernant les formes des cuves, on les imagine souvent toutes plus ou moins cylindriques, et c’est le cas dans la plupart des domaines, mais il existe des formes moins répandues : cube, ovoïde, pyramidale, parallélépipédiques, tronconique etc. Là aussi chaque forme a ses avantages : par exemple la cuve ovoïde permet un mouvement permanent des lies fines dans la cuve lors de l’élevage grâce aux mouvements de vortex créés, aucun bâtonnage ou brassage n’est nécessaire. Cela donne des vins plus gras et concentrés.

Stage oenologie, Chablis

Les barriques, tonneaux ou fûts

Petite précision de vocabulaire d’abord concernant les barriques et tonneaux. On peut utiliser le mot général "fût" qui désigne un contenant en bois destiné à recevoir du vin ou de l'eau de vie. Le fût varie en contenance d'une région à l'autre et porte même des noms différents.

Par exemple à Bordeaux, on utilise la barrique bordelaise dont la contenance est de 225 litres (soit 300 bouteilles). Le "tonneau" du bordelais contient 900 litres (soit 4 barriques). Le tonneau bordelais est utilisé comme unité pour les cours des vins. En Bourgogne, on a le tonneau ou la pièce bourguignonne qui a une capacité de 228 litres (soit 304 bouteilles). Pour des grandes contenances on trouve des foudres, en bois également.

Cadeau original vin, Val de Loire

Il y a deux avantages principaux à utiliser des fûts en bois de chêne. Le premier est la micro-oxygénation dont nous avons parlé dans la section précédente sur les cuves. Le deuxième, c’est l’échange qui va se produire au niveau olfactif et gustatif avec le vin. La plupart des arômes tertiaires du vin se développent au contact prolongé avec le bois : odeurs et goûts de vanille, de cannelle, de noisette, de pain grillé, de cuir etc. Ces arômes dépendent du type et de l’origine du bois, ainsi que de la manière dont il a été chauffé pour fabriquer le fût. Choisir une provenance et une tonnellerie plutôt qu’une autre n’est donc pas une décision neutre pour le vigneron.

Coffret cadeau oenologie, Bordeaux

Choix du contenant

Chaque contenant a ses qualités, c’est donc au vigneron de faire ses choix pour obtenir le vin qu’il souhaite. Dans nos domaines partenaires on fait souvent des essais d’un millésime à l’autre sur différents types de contenants. Par exemple au Domaine la Cabotte on a commencé des vinifications en amphores depuis quelques années : on recherche une porosité similaire au tonneau sans la diffusion des tanins et des arômes du bois.

Coffret cadeau oenologie, Vallée du Rhône

Quel que soit le contenant sélectionné au final, la porosité diminue quand le volume augmente (à cause du rapport entre surface totale et volume). Plus le contenant est grand, plus le vieillissement est lent. Enfin, la maîtrise des températures va être importante, en vinification pour conduire les fermentations, et en élevage pour réguler les capacités de l'oxygène à se dissoudre dans le liquide. Encore beaucoup de choix cruciaux pour le vigneron !

 

Articles liés

La vinification est terminée, place à l’élevage

Ajouter un commentaire

L’art de la vinficiation et de l’élevage des vins en Languedoc


Ce samedi un temps printanier attend les participants à la Journée Vinification Gourmet Odyssey au Domaine Allegria.
Adoption vigne, Languedoc

Pour se mettre tout de suite en situation, départ pour le vignoble en direction des vignes adoptées avec Gislain, vigneron propriétaire du domaine. L’occasion de prendre quelques photos avec ses pieds de vignes mais aussi d’expliquer la situation du vignoble, le cycle végétatif de la vigne et les travaux qui y sont réalisés. Une bonne introduction à ce qui contribue à la qualité d’un vin !

Location pieds de vigne, Languedoc, France

De retour des vignes, nous visitons la cave de fond en comble et en profitons pour répondre aux questions des participants. Nous reprenons là où nous nous sommes arrêtés en vigne, la récolte, pour expliquer le processus de vinification distinct entre vin blanc et vin rouge.

Suite à ce temps de visite et d’échange, place à une petite séance de jeu avec la découverte de 12 boîtes olfactives. Il s’agit de trouver à l’aveugle et avec la seule aide de notre nez, les principaux arômes que l’on peut trouver dans un vin rouge, et ceux qui sont liés aux choix d’élevage que fait le vigneron. Nos participants du jour font bien travailler leur nez et leur mémoire, et découvrent avec succès les différentes fragrances !

Coffret cadeau oenologie, Languedoc, France

Le déjeuner se déroule sur la terrasse au soleil. A l’apéritif, dégustation du rosé Dolce Vita 2015 en magnum, mis en bouteille il y a moins d’un mois. Plusieurs cuvées à découvrir sur le plat principal, une délicieuse daube sudiste préparée par la vigneronne, Delphine : un Cinsault Abuelo 2014, un Carignan Gourmand 2013, et un Cousu Main 2011 en magnum. Sur les fromages de chèvre du Mas Roland voisin, c’est évidemment le Tribu d’A blanc 2014 qui s’accorde le mieux. Fin de déjeuner en beauté avec la Grande Cuvée La Belle Histoire 2013, très grand millésime en Languedoc. Et café accompagné d’un délicieux gâteau au chocolat maison.

Stage d oenologie, Languedoc, France

Suite au déjeuner, nous retournons dans la cave pour faire une dégustation complète de 3 lots encore en cours d’élevage, issus du millésime 2015. C’est l’occasion de présenter ce très beau millésime et d’expliquer en détail ses caractéristiques. A découvrir : Cinsault, Syrah et Mourvèdre, tous issu du millésime 2015. Les vins sont encore très jeunes, très chargés en gaz carbonique issus de la fermentation. Ils sont tout de même étonnamment souples à ce stade et déjà très agréables à boire !

A la fin de la journée les participants ont la tête bien pleine de nouvelles informations sur la vigne, l’art de vinifier et d’élever le vin, et repartent sans doute avec plein d’histoires sur le vin à raconter. Merci à Ghislain et Delphine pour leur accueil toujours chaleureux !

Ajouter un commentaire

Le cycle végétatif de la vigne au printemps


Nos parents adoptifs du millésime 2016 l’ont remarqué avec les premières Journées Découverte Gourmet Odyssey qui ont lieu dans nos domaines partenaires en ce moment, la vigne se réveille doucement et les vignerons se dépêchent de terminer la taille, le pliage et le liage des baguettes avant la pousse des premiers bourgeons qui annonceront la reprise de l’activité de la vigne. Comment ces bourgeons vont-ils apparaître ? Que va-t-il se passer au printemps pour la vigne ?

Alors qu’après les vendanges arrivent les premiers froids hivernaux, la sève redescend des sarments dans le pied. On protège alors les pieds en pratiquant le cavaillonage et on coupe les sarments de l’année, inutiles pour l’année prochaine. Même si cette année l’hiver a été plutôt doux, la vigne a tout de même perdu ses feuilles et est entrée dans cette phase de repos (plus ou moins selon les régions).

Le réveil

Avec la remontée des températures fin mars, la sève va reprendre le chemin des cimes et remonter dans les baguettes qui n’auront pas été coupées. C’est à ce moment qu’on voit parfois des phénomènes de pleurs des baguettes : quand la baguette a été écimée et que la sève remonte, elle coule doucement en bout de baguette.

Adoption vignes, France

Les pleurs annoncent le débourrement : c’est la sortie des premiers bourgeons, tant attendue et redoutée par les viticulteurs. En effet à ce moment-là la vigne est très vulnérable, et le moindre coup de gel ou l’installation d’un ravageur sur les bourgeons peut mettre la prochaine récolte en péril. Cette période est surtout une phase d’observation et de protection, on ne touche pas à la vigne.

Cadeau original vin, Bourgogne

Concernant les bourgeons, il en existe plusieurs types. Ceux que l’on laisse pendant la taille sur les baguettes principales (alors simplement à l’état d’yeux sur le bois) vont donner les premiers rameaux.

Sur ces rameaux il y aura des bourgeons dits terminaux, situés à l’extrémité et responsables de la croissance du rameau. C’est pour ça qu’une fois la croissance de la vigne bien avancée, quand on ne voudra plus que les rameaux continuent de se développer au détriment des baies de raisin, on écimera les vignes : on coupera l’extrémité des rameaux pour en bloquer la croissance.

Cadeau vigne, Bordeau

Sur les rameaux il y a également des bourgeons dits axillaires, situés sous les aisselles des feuilles : ils sont latents, c’est à dire qu’ils ne vont pas se développer dans l’année en cours mais l’année qui suit. La vigne a en effet un cycle de végétation de 2 ans. Ce sont donc ces bourgeons que l’on laissera en place au moment de la taille, pour le prochain millésime.

La croissance de la vigne

Après le débourrement la vigne entre dans un cycle de croissance végétative pendant tout le printemps et l’été et jusqu’à l’amorce des chutes de températures en septembre-octobre généralement.

Les feuilles vont se développer sur les rameaux : leur rôle est double, elles permettent la photosynthèse et la régulation de la température de la vigne grâce à la transpiration de l’eau. Chaque cépage possède une morphologie de feuille particulière, c’est pour ça qu’il est beaucoup plus facile de reconnaître un cépage planté dans une parcelle au printemps qu’en plein hiver !

Location pieds de vigne, Val de le Loire

Avec les feuilles vont aussi se développer les vrilles, ce sont des ramifications qui permettent l’ancrage de la vigne, qui est une liane, sur un support comme le palissage. A la pousse ces vrilles sont herbacées donc souples, ensuite elles se lignifient c’est-à-dire qu’elles deviennent du bois. C’est pour ça qu’il n’est pas toujours aisé de retirer les rameaux du fil de palissage une fois taillés : il faut tirer assez fort, cela s’appelle le tirage du bois.

Les travaux de printemps dans la vigne

Cadeau original vni, Vallée du Rhône

Donc à partir du printemps le travail du vigneron va consister à contrôler et structurer la croissance de la vigne pour aider le plus possible les futures baies de raisin à atteindre une maturité parfaite pour les vendanges. Ebourgeonnage, épamprage et palissage de la vigne sont les premiers travaux réalisés au démarrage de la croissance : consultez notre article sur les travaux de printemps en vigne.

 

Autres articles liés

Le débourrement de la vigne au Printemps 2015

Ebourgeonnage, épamprage et palissage dans la vigne

Ajouter un commentaire

Stage œnologique sur vinification et l’élevage du vin


La Journée Vinification au Domaine la Cabotte démarre comme toujours en scrutant la météo. Beaucoup de mistral depuis quelques jours dans la vallée du Rhône. Mais ce samedi ça se calme bien, le soleil fait briller le vert tendre des toutes premières feuilles de vigne, on sent qu'on va passer de bons moments.

Les invités arrivent sans trop tarder, de Belgique, de l'île de la Réunion , des amateurs de la région Rhône Alpes et des voisins, Marseille, Avignon, Courthezon.

 

Bourgeons vigne Vallée du Rhône stage oenologique

 

Après les présentations d'usage et un café-croissant bienvenu, tout le groupe part saluer ses pieds de vigne. Certains les rencontrent pour la première fois. D'autres les retrouvent avec bonheur et se plaisent à photographier leurs tout premiers bourgeons.

Le soleil de printemps est là et Eric, le vigneron, décide d'entraîner le groupe au plus haut de la parcelle pour commencer à parler vinification à l'extérieur du chai. Pour rappeler que tout commence à la vigne et dans le sol. On aborde la taille, les pratiques culturales de la biodynamie, la formation du goût des raisins au sein des mycorhizes au plus près de la roche mère.

 

Visite Domaine la Cabotte stage vinification Vallée du Rhône

 

Les questions fusent, le temps passe trop vite. Nous marchons vers le caveau d'accueil pour commencer les travaux pratiques.

Marie-Pierre la vigneronne a préparé les feuilles, les stylos et les petites fioles contenant les reproductions synthétiques des arômes de vin blanc et de vin rouge. L'atelier du nez du vin se met en marche et les tentatives de mettre un nom sur cet arôme ... « Mais bon sang ! Je le connais ... mais ... c'est quoi ... citron non ?! Pamplemousse ? ... Ah ça je sais ! Tilleul ! J'en avais un dans mon jardin ! ».

 

Atelier oenologie dégustation de vin au domaine

 

Un participant a trouvé tous les arômes. Gros bravos ! Et citant Cyrano, on lui a demandé à propos de son fabuleux nez : « Ce monument quand le visite-t-on ? » !

On se dépêche vers la cave pour enfin se mettre sous le nez les vrais arômes de vrais vins. Eric le vigneron parle avec passion et précision de ce qui se passe dans la cuve, le suivi jour après jour du travail des levures, des températures qui montent, qui descendent, de la fermentation qui ralentit, qui reprend... Non, décidément un bon vin, un grand vin, ca ne se fait pas tout seul. Et la dégustation qui suit, attentive, ravie, témoigne que la rencontre se fait avec l'âme du vin.

 

Dégustation de vin au domaine en Vallée du Rhône

 

A table ! Marie-Pierre a sorti un banc au soleil pour l'apéro et le joli rosé Colline joue avec la lumière avant de disparaître au fond des gosiers. Salade d'endives et de racines de curcuma, caillettes maison, fromages de chèvre et gâteau d'amandes, tout le menu est arrosé des cuvées Colline et Massif d'Uchaux. Que du régal !

 

Visite et dégustation de vin au Domaine la cabotte Rhône

 

Pour honorer le Chateauneuf-du-Pape dont le Domaine la Cabotte vinifie quelques arpents, Jacqueline la sommelière avait déniché un petit poème écrit par un ami de Pétrarque familier du Vaucluse :

 

« Je veux vous chanter mes amis
ce vieux Châteauneuf que j'ai mis
pour vous seuls en bouteille 
il va faire merveille... 
Il est fils des côteaux pierreux
Que Phoebus brûle de ses feux
C'est un divin dictame 
qui enchantent nos âmes ».

 

La journée se terminera par un retour auprès des cuves car il restait encore beaucoup à dire sur les assemblages, sur les types de contenants - inox, bois, amphores - Sur la conception de la cave elle-même et le sens du travail par gravitation, sur l'embouteillage, sur les exigences des clients à l'export etc.

 

Stage vinification et élevage du vin au domaine en Vallée du Rhône

 

Chacun chacune reprit la route en ayant fait provision de quelques flacons chargés désormais d'une histoire de la vigne et du vin qui continueront de leur raconter dans le verre la grande aventure de cette liane apprivoisée par les hommes.

Ajouter un commentaire

La vinification et l’élevage des vins bourguignons au Domaine Chapelle à Santenay


Vous connaissez peut-être ce dicton vigneron qui dit « pluies d'avril remplissent caves et barils » : c’était le cas dimanche dernier au Domaine Chapelle en Bourgogne où nous étions accueillis pour une Journée Vinification. En effet notre programme allait se dérouler en cave pour expliquer toutes les étapes de la vinification à partir de la vendange et jusqu’à la fin de l’élevage d’un vin.
Week end oenologie, Bourgogne

Après un café d’accueil, Jean François, propriétaire du domaine, nous a expliqué l’histoire du domaine familial ainsi que l’organisation de filière viticole bourguignonne.

Nous avons ensuite constitué deux groupes. Le premier en compagnie d’Yvette, épouse de Jean-François et dégustatrice, a assidument travaillé à la reconnaissance des goûts et des arômes des vins au travers d’atelier de senteurs et dégustations à l’aveugle. Dur dur de reconnaître toutes ces odeurs à l’aveugle mais le moment fut ludique et convivial !

Coffret cadeau oenologie, Bourgogne

Le second groupe, accompagné de Yannick, le chef de cave, a démarré l’immersion dans l’univers de la vinification et de l’élevage. Après une explication théorique des étapes de production, nous avons dégusté des vins en cours d’élevage directement sur fût afin de nous rendre compte de l’impact du bois sur les caractéristiques sensorielles du vin.

Coffret vin personnalisée, Bourgogne

C’est avec beaucoup d’intérêt que nous avons découvert cette jolie cave voutée typiquement bourguignonne et dégusté les trésors qu’elle recèle !

Nous avons ensuite partagé un moment convivial durant l’apéritif qui a été servi dans la cave. Nous avons découvert l’association gustative de gougères, célèbres choux au fromage bourguignons, avec un Santenay blanc produit par le domaine. Le ton était donné sur les trésors de la gastronomie bourguignonne que nous allions pouvoir continuer de découvrir pendant le repas.

Bouteilles vin personnalisée , Bourgogne

C’est au caveau que nous avons partagé le déjeuner dans une ambiance détendue et conviviale. Jambon persillé, poulet gaston Gérard, fromages locaux et dessert chocolaté furent dégustés en association à trois vins rouges du domaine, Ladoix les vries 2013, Clos des Cornières 2012 et Chassagne Montrachet 1er cru Morgeot 2014.

Le temps étant désormais plus clément nous nous sommes rendus dans le Clos des Cornières, parcelle adoptée par Gourmet Odyssey, où Jean-François nous a présenté la géologie et la hiérarchie des terroirs qui font la spécificité de la Bourgogne. Jean-François a également expliqué les différentes zones de plantation existantes dans le Clos des Cornières. Trois zones d’âges de vigne différents que Jean-François vinifie séparément puis assemble avant la mise en bouteilles.

Adoption vignes, Bourgogne

Puis nous sommes allés à la rencontre des pieds de vigne des parents adoptifs et nous nous sommes adonnés à la réalisation des photos les plus insolites possibles sur le thème de notre concours « Je prends mon pied ! ».

Location vignes, Bourgogne

Il était ensuite temps de retourner en cave pour déguster les vins issus des 3 zones d’encépagement du Clos des Cornières pour clôturer cette belle journée de dégustation et d’apprentissage au Domaine Chapelle à Santenay.

Merci à Jean-François, Yvette et Yannick pour leurs explications toujours passionnantes, et merci à tous les participants pour ce bon moment !

Ajouter un commentaire

Share |
RSS

A propos du blog

Connaissez-vous un amateur de vin ? 

Offrez-lui un cadeau inoubliable : ses propres pieds de vigne et une cuvée à son nom... !

A partir de 159 €

Tags

Adoption Assemblage Bio Biodynamie Bordeaux Bourgogne Cadeau Cave Domaine Dégustation Elevage Fermentation Oenologie Stage Taille Vendanges Vigne Vigneron Vin Vinification

Tous les tags...

Catégories

Archives

Derniers commentaires

Liens