Adoptez vos propres vignes et élaborez votre propre vin

avec l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey

Visitez www.gourmetodyssey.fr pour plus d'informations.

Archives de Septembre 2011

Journée Vendanges à Chinon


C'est au Château de la Bonnelière, à Chinon, que nous sommes allés le weekend dernier. Au milieu du magnifique paysage du Val de Loire et sous un beau ciel bleu, nous nous sommes retrouvés avec des clients de l'Expérience Vin Gourmet Odyssey pour la première Journée Vendanges au domaine.

Ce stage oenologique un peu particulier a pour but de faire découvrir le métier de vigneron d'une façon très concrète et ludique. C'est un échange de savoir-faire entre le vigneron et les clients, qui apprennent sur le terrain les différents aspects du métier, en remontant leur manches et en participant activement eux-mêmes au travail !

Stage Vendanges au Château de la Bonnelière Chinon, Val de Loire

Après l'introduction de Marc Plouzeau, le propriétaire et vigneron du Château de la Bonnelière, nous avons commencé la journée par une autre rencontre : celle des pieds de vigne adoptés !  Dans la formule de chaque client est incluse l'adoption de pieds de vigne. Au début de chaque micro-parcelle de ceps se trouve un petit panneau identifiant les pieds de vigne adoptés de chacun : l'occasion de sortir les appareils photos pour immortaliser ce moment devant ses pieds chargés de belles grappes de raisins !

stage oenologique métier de vigneron adoption de pieds de vigne

Mais nous n'étions pas là que pour prendre des photos !  Marc nous a amené un camion rempli de cagettes, que  nous avons sorties et distribuées entre les rangs de ceps. 

Marc nous a expliqué comment vendanger : quels raisins couper, quels raisins laisser. Au Château de la Bonnelière, le tri des raisins s'effectue directement dans la  vigne au moment de la coupe, et non pas plus tard sur une table de tri. Il est donc très important de ne cueillir que les raisins bien mûrs pour assurer la qualité de la cuvée à venir !

Sécateurs et paniers à la main, nous nous sommes répartis en équipes de deux pour commencer les vendanges ! 

Vendanges de raisins Chinon 2011 Vallée de la Loire

Les ceps du domaine sont bien chargés cette année et les raisins sont très sains, malgré des conditions assez humides dans la région en fin d'été. Le sourire sur le visage de Marc montrait qu'il était heureux des fruits à récolter.  C'est la fin d'un autre cycle dans la vigne, mais beaucoup d'heures, d'énergie et de dévotion ont été dépensées dans la vigne depuis les dernières vendanges.  La vigne étant une liane, elle peut pousser toute seule, mais pour qu'elle produise des raisins assez sucrés et capables d'être transformés en un vin de qualité, elle demande beaucoup de travail, surtout quand elle est en bio.

Vendanges Chinon 2011, grappes de raisin

Les paniers se sont remplis très vite ! Nous avons transféré les grappes dans les cagettes avant d'avancer aux prochains pieds de vigne.

Vendanges Chinon 2011

A la fin de la matinée, toutes les cagettes étaient remplies !  Un tracteur nous attendait, et nous avons chargé notre précieuse récolte dans la benne.  Nous étions étonnés quand Marc nous a dit que notre récolte représentait environ mille bouteilles ! Pas mal du tout, surtout que c'était les premières vendanges pour tous les clients !

Cadeau d'oenologie stages vendanges Chinon 2011

Nous avons ensuite suivi nos raisins jusqu'au chai de vinification pour mettre en cuve nous-mêmes notre récolte !

A deux nous avons vidés les cagettes dans l'égrappoir, qui sépare les baies de raisins de la rafle.

Vidage des cagettes dans l'égrappoir

Les baies tombent dans un chariot en-dessous de la machine et la rafle tombe de l'autre côté dans un grand bac.  La rafle sera ensuite compostée et répartie dans la vigne pour nourrir le sol. 

A l'aide d'un chariot élévateur, les baies entières sont placées dans une cuve, où la fermentation va commencer à transformer le sucre en alcool.

Mise en cuve pour la fermentation

Tout cet effort nous a donné soif : direction le Château et dégustation de ses vins autour de quelques vieilles barriques. Accompagné de rillettes faites maison par un charcutier local, nous avons dégusté le Touraine Sauvignon 2010 vin blanc du domaine, suivi par son Chinon rosé 2010.

Dégustation de vins de Chinon et de Touraine, val de loire

Nous nous sommes ensuite installés à l'ombre pour manger un délicieux repas préparé par Madame Plouzeau, la mère de Marc.  La salade de tomates restera dans les mémoires : les tomates cueillies à quelques centaines de mètres, avaient  un goût carrément exceptionnel !  Elle nous avait aussi préparé une blanquette de veau, des fromages locaux et un crumble aux pommes et à la rhubarbe.  Et bien sûr, il fallait un peu de vin pour accompagner ces délices : nous avons continué la dégustation avec le Chinon « Rive Gauche » 2009, le Chinon  « Château de la Bonnelière » 2009, et le Chinon « Chapelle » en 2009 et 2008.

Repas des vendangeurs au Château de la Bonnelière

Après le repas il restait un peu de travail à faire, donc nous somme repartis au chai.  Dans la cuve, la peau des raisins remonte vers le haut pour former un chapeau au-dessus du liquide.  C'est la peau qui va donner la couleur et beaucoup de sa structure au vin, à travers les tanins. Il est donc très important de la mélanger avec le liquide.  Il y a plusieurs méthodes  pour le faire. On peut repousser la peau vers le bas : on parle alors de pigeage ; ou à l'inverse, on remonte le liquide vers le haut pour que le jus puisse extraire la couleur et les tanins de la peau quand il travers le chapeau: on parle alors de remontage.

Pendant les premières phases de fermentation, Marc privilégie le remontage : nous avons mis en place un bac devant une cuve, et avons fait couler le vin dedans.  Nous avons ensuite mis en route une pompe pour repousser le liquide en haut de la cuve. 

Les premières phases de fermentation du vin, le remontage

Pour finir il fallait quand même déguster le fruit de notre travail ! Nous avons dégusté le jus du cabernet franc récolté quelques jours auparavant, et donc en début de fermentation. Le jus de raisin fermenté est  appelé «  bernache » dans cette région.  Nous l'avons comparé avec la bernache d'un rosé, dont la fermentation était déjà beaucoup plus avancée.

Dégustation de jus de raisin en cours de fermentation

Nous remercions sincèrement tous ceux qui sont venus et particulièrement Marc de nous avoir montré les coulisses de son domaine pendant les vendanges !  Nous attendons avec impatience la prochaine Journée Expérience !

Ajouter un commentaire

Des idées de cadeaux de Noël


Ils parlent de nous...  Merci à Alexandra du blog Cadeau pour Noël de nous avoir inclus parmi les offres proposées sur son site.

Si vous cherchez un cadeau insolite pour un amateur de vin, un gourmand, un techno geek ou même votre animale domestique, prenez quelques minutes pour feuilleter leurs idées de cadeaux de noël...

www.Cadeau-Pour-Noel.fr

 

Ajouter un commentaire

Vendanges à Chablis


Un nouveau weekend, une nouvelle région, et une nouvelle expérience ! Cette fois-ci, nous étions à Chablis au Domaine Jean-Marc Brocard avec des clients de l'Expérience Vin pour cueillir du Chardonnay. C'est parti pour les vendanges !

Stage vendanges à Chablis en Bourgogne

Une fois tous les clients arrivés à bon port, nous sommes partis illico dans les vignes pour recevoir les instructions de Frédéric Guegen, le directeur du vignoble. Il nous a séparés en deux équipes, une de vendangeurs et une de porteurs.

Journée Vendanges au Domaine Jean-Marc Brocard

Munis d'une paire de sécateurs et un seau, les vendangeurs se sont mis par deux pour pouvoir cueillir les raisins des deux côtés d'un rang de pied de vigne. Tout en faisant attention à leurs petits doigts, la récolte a commencé !

Vendanges raisin

Le raisin du domaine s'avère très prometteur cette année, il possède un bel équilibre entre sucré et acidité, et la quantité n'est pas des moindre ! A la fin des vendanges, le rendement devrait tourner autour de 25% de plus que l'année précédente. Du coup, les seaux se sont vite remplis, et on ne tarda pas à entendre les premiers cris des « porteurs » résonner !

Vidage des seaux dans les hottes

Chaque membre de l'équipe de porteurs avait une hotte sur le dos et avait pour mission de transporter le raisin coupé jusqu'à la benne qui les attendait sagement au bout des rangs. Les vendangeurs appellent les porteurs et vident ainsi leur seau dans la hotte. Mine de rien, c'est un travail physique ! Surtout que les hottes pleines peuvent peser jusqu'à 60kgs et on les croit remplies bien avant qu'elles le soient réellement ! Dans les vignes vallonnées de Chablis, il faut aussi composer avec le relief... !

Vidage des hottes dans la benne vendanges

Vider les hottes n'est pas très évident non plus, surtout pour la première fois. Il faut monter une échelle et faire tomber le raisin dans la benne par dessus la tête.  Certains porteurs ont failli basculer avec !

pieds de vignes vendanges 2011

A plusieurs, c'est impressionnant de voir la vitesse avec laquelle les pieds de vigne sont dépouillés de leur fruit.  Pour autant, cela nous a donné de quoi nous occuper un petit moment par la suite !

Dégustation de vin domaine Jean-Marc Brocard, Chablis

De retour au domaine, l'heure était à la dégustation de vin.  Un Petit Chablis 2010, suivi du Chablis «  Domaine Sainte Claire » 2009 que nous avons ensuite comparé avec le Chablis « Les Vielles Vignes de Sainte Claire » 2009.  Nous avons continué la dégustation avec le vin issu des vignes adoptées par les clients de Gourmet Odyssey, « La Boissonneuse », avant de savourer quelques Chablis Premier Crus ; un « Vau de Vey » 2009, un « Montée de Tonnerre » 2009, et un « Vaulorent » 2008.

Repas des vendangeurs et dégustation de vin

Avec vue sur les vignes du domaine, à nous le repas des vendangeurs !  Nous avons poursuivi notre dégustation avec quelques vins rouges du domaine de l'AOC Irancy, et quelques plus vieux millésimes de Chablis, servis en magnum comme le Chablis « Vielles Vignes de Sainte Claire» 2001.

Cuverie vidage de la benne dans le pressoir

Chaque jour a été un peu différent. Le samedi, le domaine était en pleine activité car l'équipe des vendangeurs professionnels travaillait aussi. Ainsi, la cuverie et les pressoirs électriques étaient en marche. Nous avons rejoint notre fameux raisin à l'entrée, en haut de la cuverie, pour voir le vidage de la benne dans le pressoir.  Le pressoir extrait le jus de raisin et le sépare de la peau, de la rafle, et des pépins.  

Dégustation jus de raisin cuverie

Suivant le chemin de notre récolte, nous avons fini devant la cuve, verre à la main, pour déguster le fruit de notre travail, un jus de raisin bien sucré ! Nous l'avons ensuite comparé avec le jus de raisin d'une autre cuve qui avait déjà commencé la fermentation depuis plusieurs jours, et qui s'était transformé en « bourru ».

Table de tri du raisin

Les vendangeurs du domaine avaient récolté une parcelle de pinot noir en Côte d'Auxerre. La réception et la mise en cuve est différente de celle du chardonnay, donc nous avons pu comparer les méthodes utilisées pour le vin rouge et pour le vin blanc. Première constatation : une table de tri est utilisée.  Nous avons donc pris nos positions de chaque côté de la table pour trier les raisins mûrs des raisins abîmés. Puis nous avons vu que les raisins n'étaient pas pressés, mais que les baies entières étaient mises en cuve après être passées dans l'égrappeur, qui sépare la rafle des raisins.

Pressoir ancien en bois

Le dimanche étant une journée de repos pour les vendangeurs du domaine, les pressoirs électriques n'étaient pas en route.  Cela a eu le mérite de nous faire découvrir les méthodes utilisées autrefois pour presser le raisin !  Le domaine possède quelques vieux pressoirs en bois, et ce fut un des anciens du domaine, Jean-Bernard, qui nous a aidés à mettre en route une de ces machines pour le moins folkloriques !

Travaille de la presse

Une fois le pressoir rempli, nous avons engrené la partie presse. Pour faire descendre celle-ci, nous avons travaillé avec  la longue poignée. Facile au début, elle devient de plus en plus dure à manoeuvrer au fur et à mesure !  Il faut être patient car si l'on va trop vite, le jus n'a pas le temps de couler.

Dégustation de jus de raisin

Même si ça prends plus de temps, le jus de raisin, dégusté directement de la presse, était aussi sucré et délicieux que la veille !

Un grand merci à Céline, Frédérique et l'équipe du Domaine Jean-Marc Brocard de nous avoir accueillis si chaleureusement.  Nous sommes impatients de recevoir nos cuvées 2011 !

Ajouter un commentaire

Journée Vendanges dans le Languedoc


Nous venons de passer notre toute première Journée Expérience au domaine Allegria, et nous sommes ravis de notre choix pour ce domaine et ses vignerons, Ghislain et Delphine d'Aboville.  Un lieu magnifique, des personnes passionnées, avec un parcours hors-norme et captivant qui les a amenés à s'installer sous le soleil du Languedoc.

Nous sommes venus avec des clients de l'Expérience Vin pour les vendanges, et quelles belles grappes nous attendaient !

Stage vendanges au domaine Allegria, Pézenas, Languedoc-Roussillon, France

Devant la toute nouvelle cave, Ghislain nous a présenté le domaine et nous a brièvement décrit son parcours professionnel depuis ses débuts dans le monde du Champagne. Il nous a raconté ses études viticoles à Montpellier ainsi que ses expériences dans différents domaines de France, d'Argentine et d'Italie, en passant bien évidemment par la recherche du terroir qui lui permettrait de fournir une qualité optimale à son vin et ainsi d'exaucer son rêve.

Explication des cépages et du terroir dans la vigne

Contournant la cave, nous sommes partis dans les vignes, où Ghislain nous a montré les différences de cépages et de terroir.  Nous sommes allés de l'autre côté du vignoble pour accéder à la parcelle où se trouve les pieds de vigne adoptés des clients de Gourmet Odyssey. Un panneau personnalisé attendait chaque client devant son petit bout de vigne !

stage vendanges des raisins aux ceps de vigne

Mais comme de coutume, aux Journées Vendanges : nous sommes là pour vendanger !  Equipés d'une paire d'épinettes (forme de sécateurs) et d'une cagette, nous nous sommes dispersés en équipes de deux pour cueillir les raisins. Et comme les raisins étaient beaux ! Bien mûrs et sucrés pour donner un avant-goût de la cuvée à venir !

Camion rempli de cagettes

Le camion a été vite rempli avec les premières caisses et Ghislain fût contraint d'aller troquer les caisses pleines contre des caisses vides ! Nous avons décidément eu une équipe de choc !

Dégustation de vin AOC Coteaux du Languedoc Pézenas Controlée

De retour à la cave, l'apéro était le bienvenu. Nous avons commencé la dégustation de vin du domaine avec un rosé 2010 « Petits Bonheurs », suivi d'un « Tribu d'A » blanc 2008.

Repas de vendangeurs

Avec le repas, nous avons eu droit aux vins rouges : le « Tribu d'A » rouge 2008, issu des cépages syrah à 80% et mourvèdre à 20%, le vin choisi pour les cuvées Gourmet Odyssey : le « Cousu Main » 2008 (servi en magnum), et pour finir le « Carignan Gourmand » 2008.

Cagettes remplies de raisins vendangés

Après le repas, ce fût l'heure de reprendre le travail ! Il a fallu vider le camion des raisins et emmener les cagettes dans le chai sur les palettes.

Avant de commencer à mettre le raisin en cuve, il a fallu rincer tout le matériel, et seulement après, nous avons repris chacun nos postes.

L'égrappeur

Pour commencer, il y avait une équipe qui prenait les cagettes et les vidait dans l'égrappeur, une machine qui sépare les baies de raisins de la rafle (tige). Les baies tombent dans un bac, et sont ensuite poussées dans la cuve avec l'aide d'une pompe électrique.

Mise en cuve des raisins

Ensuite, une autre équipe s'est positionnée en haut de la cuve pour contrôler l'arrivée des raisins.  Chaque cépage et chaque parcelle est vinifiée séparément, dans des cuves différentes.

La rafle épandue entre les rangs de ceps de vigne

La rafle tombe dans des cagettes en-dessous de la machine puis elle est enlevée et répandue entre les rangs de pieds de vigne pour décomposer et retourner les nutriments du sol.  La vigne du domaine est une agriculture biologique, ce qui interdit l'utilisation des produits de synthèse.

C'est très impressionnant d'avoir l'occasion d'entrer en coulisses pour voir la mise en cuve. Nous étions surpris de la vitesse à laquelle nous avons vidé les cagettes qui nous avait pris beaucoup plus de temps à remplir le matin même !

Néttoyage du matériel

A la fin de la journée il ne restait plus qu'à nettoyer tous les cagettes, les épinettes et le matériel afin que tout soit prêt à être utilisé le lendemain.

Une journée très instructive et ludique avec un bel aperçu de la vie d'un vigneron.  Nous remercions tous ceux qui sont venus et surtout nos vignerons, Ghislain et Delphine, pour leur accueil. Nous sommes partis avec l'impression que l'odyssée d'Allegria ne fait que commencer !

Ajouter un commentaire

Vendanges 2011 au Domaine Chapelle en Bourgogne


Ça y est : le moment tant attendu de la récolte du raisin est enfin arrivé ! Tout s'agite et tout s'anime dans les domaines et dans les vignes : les équipes de vendangeurs s'activent dès le petit matin, les routes se peuplent de tracteurs colorés en tous genres, qui font les allers/retours entre le lieu de la récolte et les domaines, avec leur précieux chargement !

Nous avons donc commencé les Journées Vendanges pour le millésime 2011 le weekend dernier au Domaine Chapelle à Santenay dans la Côte de Beaune en Bourgogne.

Journée Vendanges au Domaine Chapelle en Bourgogne

Comme un peu  partout en France, les raisins sont précoces cette année. Au Domaine Chapelle, les premières grappes ont été récoltées avec une avance de trois semaines par rapport à l'année dernière !

Après une brève introduction, Jean-François Chapelle a sorti nos outils : distribution de sécateurs et de cagettes pour tout le monde ! Puis, sans attendre, direction le Clos des Cornières,  la parcelle de vigne où se trouvent les ceps adoptés par les clients de l'Expérience Vin de Gourmet Odyssey.

Distribution de cagettes
 

En équipes de deux, nous nous sommes éparpillés entre les rangs pour commencer le travail de vendangeur ! Après avoir enlevé les feuilles autour des grappes pour mieux voir les raisins, nous avons utilisé les sécateurs pour couper les grappes que nous avons placées dans les cagettes.

Les clients vendangeurs

Impossible de résister la tentation de goûter les raisins : ils sont beaux cette année, assez gros et bien sucrés !  Nous avons quand même trouvé quelques grappes abimées : des baies asséchées à cause de la chaleur de la fin juin, et les premiers signes de pourriture,  à cause de la météo chaude et humide qui s'est installée pendant les dernières semaines de l'été en Bourgogne.

Contrôle qualité

Une fois les cagettes remplies, nous les avons ramenées au bord de la parcelle. Elles seront récupérées aussitôt, lors d'une tournée en camion.
Vendanger est un travail assez physique, surtout lorsque les pieds de vigne sont près du sol, comme c'est le cas en Bourgogne.  L'appel de l'apéro était donc le bienvenu !

Cagette remplie

De retour au domaine, nous avons commencé la dégustation de vin, commentée par Jean-François Chapelle,  avec un Santenay blanc St Jean 2009 et un Chassagne Montrachet Premier Cru Morgeot 2009.  Comme toujours, quelques gougères agrémentaient le tout !

Dégustation de vins

Pendant le repas, nous avons continué la dégustation avec quelques vins rouges du domaine : un Santenay Clos des Cornières 2007, suivi par un Aloxe Corton 2007 pour comparer deux vins du même millésime, mais de terroirs différents, et puis un Santenay Premier Cru Beaurepaire 2002.

L'après-midi, nous avons retrouvé notre raisin qui avait continué son chemin : première escale, la salle de réception, où les cagettes sont livrées, et sont vidées sur le table de tri. A côté des pros  nous avons repris nos sécateurs pour séparer les baies abimées ou pas mûres de celles qui iront faire notre vin. 

La table de tri

Nous avons vu l'égrappeur en action, qui sépare les raisins de leurs tiges, qu'on appelle les rafles.  Les rafles et les raisins rejetés sont ramassés dans une benne pour faire du compost.

Compost

La table de tri est située au dessus de la cuverie : par le fait de la gravité, les bons raisins tombent dans un chariot et sont transportés vers une cuve, où chaque parcelle est vinifiée séparément.  Yannick Jacrot, le directeur technique du domaine, et Jean François Chapelle nous ont expliqué les premiers stades de fermentation.

La mise en cuve

Nous sommes ensuite descendus en cave, pour voir le lieu où les vins sont élevés dans des tonneaux appelés « pièces » en Bourgogne, avant la mise en bouteille.

Visite de la cave

Tout ceci nous ayant donné soif, nous avons été rafraichis par une dernière dégustation : le jus de raisin de la récolte de la journée ! 

Un grand merci à tous ceux qui sont partagé la journée avec nous, et spécialement à Jean François et à son équipe qui nous avons accueillis aussi chaleureusement pendant cette période si chargée !

Ajouter un commentaire

Share |
RSS

A propos du blog

Connaissez-vous un amateur de vin ? 

Offrez-lui un cadeau inoubliable : ses propres pieds de vigne et une cuvée à son nom... !

A partir de 159 €

Tags

Adoption Assemblage Bio Biodynamie Bordeaux Bourgogne Cadeau Cave Domaine Dégustation Elevage Fermentation Oenologie Stage Taille Vendanges Vigne Vigneron Vin Vinification

Tous les tags...

Catégories

Archives

Derniers commentaires

Liens